Rejoignez-nous

Emissions

Le sort du congé paternité sur la table

Publié

,

le

Le Conseil national se prononce ce mercredi sur un congé pour les pères (archives). (©KEYSTONE/GAETAN BALLY)

Le sort du congé paternité se joue mercredi au Conseil national. L’initiative populaire qui veut quatre semaines pour les jeunes pères n’a que peu de chances. Les députés pourraient toutefois accepter, comme les sénateurs, un compromis sur un congé de deux semaines.

L’initiative « Pour un congé de paternité raisonnable – en faveur de toute la famille » souhaite un congé paternité de 20 jours pouvant être pris de manière flexible dans l’année qui suit la naissance de l’enfant. Sur le modèle de l’assurance maternité, il serait financé via les allocations pour perte de gains (APG) pour un coût de 400 à 450 millions de francs et garantirait 80% du revenu, mais au plus 196 francs par jour.

Ce texte n’a que le soutien de la gauche. Mais, la Chambre des cantons s’est déjà laissé séduire par le contre-projet indirect. Présenté comme un compromis, il propose un congé paternité de deux semaines. La commission de l’éducation lui a donné son feu vert.

Le congé serait à prendre dans les six mois suivant la naissance de l’enfant, soit en bloc, soit sous forme de journées isolées. Il serait aussi financé via les APG, à hauteur de 230 millions.

Congé parental

En commission, diverses propositions ont été faites pour transformer ce congé paternité en congé parental. Certains demandent un congé parental de 28 semaines réparties équitablement entre la mère et l’autre parent.

D’autres plaident pour une année de congé, dont la moitié serait réservée à chaque parent. D’autres encore souhaitent introduire un congé de 38 semaines; quatorze seraient réservées à chacun des parents et les dix restantes à répartir.

Accueil extrafamilial

Le gouvernement, le PLR et l’UDC sont opposés aux deux projets. Le Conseil fédéral préfère mettre la priorité sur le développement d’une offre d’accueil extrafamilial adaptée aux besoins. A la différence du congé paternité, ces offres aident les parents à concilier vie familiale et professionnelle non seulement juste après la naissance d’un enfant, mais également lorsque celui-ci entre à l’école.

Pour la droite, les assurances sociales ne sont actuellement pas en mesure de supporter les charges supplémentaires qui découleraient d’un congé paternité.

Source ATS.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

L'invité

Serge Dal Busco, Conseiller d’Etat chargé des transports

Publié

le

Un vendredi sous le signe de la manifestation, ce vendredi, à Genève. Pas moins de deux, dont une qui s’attaque aux bandes cyclables, qui viennent d’être prolongées de trois mois, par le Conseil d’Etat. Serge Dal Busco, le magistrat en charge des transports, était l’invité de Béatrice Rul, à 7h20, dans Radio Lac Matin.

 

Continuer la lecture

L'invité

Christina Kitsos, conseillère administrative Ville de Genève, chargée de la Cohésion Sociale

Publié

le

La rentrée des classes sera un peu particulière à Champel. La hausse des effectifs a entraîné un transfert d’élèves de Le Corbusier aux Crêts de Champel, avec des fratries qui ont même dues être séparées. La Conseillère administrative, Christina Kitsos, réfute un manque d’anticipation et souligne la lenteur des réalisations, en Ville. Elle était l’invitée de Béatrice Rul, à 7h20, dans Radio Lac Matin.

 

 

Continuer la lecture

L'invité

Malcolm M’Baye, porte parole de la pétition pour des transports publics gratuits

Publié

le

Les transports gratuits à Genève. C’est ce que demandent les Jeunes POP. Ils déposent, mercredi, une pétition en ce sens. Une mesure qui serait financée par une hausse des impôts des entreprises et sur le capital. Malcolm M’Baye, le porte-parole de la campagne, était l’invité de Béatrice Rul, à 7h20, dans Radio Lac Matin.

 

 

Continuer la lecture

L'invité

Thierry Daviaud, membre du comité d’Avenir Syndical

Publié

le

La création d’un nouveau syndicat, issu du SSP, n’est pas lié à l’affaire de harcèlement qui touche un syndicaliste. C’est ce qu’a assuré Thierry Daviaud, membre du comité d’Avenir Syndical. Selon lui, il fallait une formation plus proche du terrain, pour répondre au mieux aux attentes des travailleurs. Thierry Daviaud était l’invité de Béatrice Rul, à 7h20, dans Radio Lac Matin.

 

Continuer la lecture

L'invité

Martin Beniston, climatologue

Publié

le

La Suisse connaît actuellement son premier épisode de chaleur. Une hausse des températures attendue mais qui concerne aussi, de manière plus surprenante, d’autres région, comme la Sibérie où 38C ont été enregistrés le week-end dernier. De quoi inquiéter le climatologue, Martin Beniston, qui était l’invité de Béatrice Rul, à 7h20, dans Radio Lac Matin.

 

Continuer la lecture