Rejoignez-nous

Sport

F1: pas de pénalité supplémentaire pour Hamilton

Publié

,

le

Lewis Hamilton peut jubiler: la FIA a repoussé la demande de Red Bull (© KEYSTONE/EPA/ANDY RAIN)

La FIA a rejeté la requête de Red Bull qui estimait insuffisante la pénalité infligée à Lewis Hamilton lors du GP de Grande-Bretagne. L'Anglais avait été pénalisé de 10'' et avait gagné la course.

Hamilton avait été jugé principalement, mais pas seul, responsable de l'accrochage qui avait envoyé Max Verstappen dans les décors au 1er tour. Le Néerlandais, leader du championnat du monde, avait dû se rendre le jour même à l'hôpital pour passer des examens médicaux, qui avaient été rassurants.

Aucun élément nouveau

La direction de course avait sanctionné Hamilton de 10'' de pénalité, pas assez pour le priver de la victoire finale devant son public. Mardi, Red Bull a en conséquence demandé un réexamen de cette sanction jugée insuffisante.

Mais l'écurie autrichienne n'a apporté aucun "élément nouveau, significatif et pertinent" susceptible de justifier un réexamen de la décision prise pendant la course, a estimé la FIA. L'instance s'est appuyée sur son code sportif international.

Si le dossier est bouclé du côté des officiels, la guerre des mots s'est poursuivie jeudi. Mercedes a en effet réagi à cette requête rejetée de l'écurie concurrente.

Ternir le nom

"En plus de clore cet incident, nous espérons que cette décision marquera la fin d'une tentative concertée par l'encadrement de Red Bull Racing de ternir le nom et l'intégrité sportive de Lewis Hamilton, y compris dans les documents soumis pour leur requête infructueuse", a écrit Mercedes.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sport

Genazzi: "On perd la bataille des unités spéciales"

Publié

le

Lausanne, à l'image de son attaquant Tim Bozon, a tenté mais cela n'a pas marché contre Zurich (© KEYSTONE/CYRIL ZINGARO)

Lausanne s'est incliné 3-1 face à Zurich à Malley. Sans être flamboyants, les Alémaniques ont su frapper au bon moment, comme le rappelle le défenseur du LHC, Joël Genazzi.

"J'ai eu l'impression que c'était un bon match, mais après on perd les unités spéciales 2-0, analyse le numéro 79. Il ne faut pas réfléchir trop loin. De notre côté, on a eu de la peine en avantage numérique avec un puck qui sautait beaucoup. L'exécution n'était pas idéale, un peu comme lors des derniers matches."

Forcément déçu et frustré de cette défaite, l'expérimenté défenseur ne voit pourtant pas tout en noir: "On savait que Zurich est en gros la meilleure équipe de Suisse actuellement. On a accepté le challenge et on voulait bien jouer. Je pense que notre jeu à 5 contre 5 était plutôt bon. On tire davantage qu'eux et on se crée plus de chances."

Plus de chances, des occasions à la pelle, des montants touchés et au final une victoire adverse. "Zurich ne fait pas beaucoup de fautes et protège bien le milieu de la glace, poursuit Genazzi. Quand on a réussi à gagner le momentum, on s'est tiré une balle dans le pied. On a par exemple donné la chance à l'arbitre de siffler une pénalité contre nous. Une fois aussi Zurich était très fatigué et on n'a pas réussi à être assez agressif pour garder leurs joueurs sur la glace. Ce sont deux ou trois détails où l'on peut faire mieux. Mais ça se corrige."

Il y a aussi ce sentiment que certains joueurs ont voulu en faire un peu trop, comme s'ils voulaient "sauver la bande". "C'est classique, conclut le défenseur lausannois. Tu veux tellement bien faire que des fois tu en fais trop. Sur un match comme celui-ci, tu vas marquer sur un rebond, on l'a vu avec Pilut. Ce soir, on perd un match qu'on aurait pu gagner et je pense que c'est le cas de toutes nos défaites cette saison. C'est plutôt positif."

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Sport

Un derby vaudois sans vainqueur, Bâle n'y arrive pas

Publié

le

Le défenseur du SLO Linus Obexer, à gauche, lutte pour le ballon avec le défenseur yverdonnois Haithem Loucif. (© KEYSTONE/LAURENT GILLIERON)

Dans l'un des trois derbies vaudois des néo-promus de Super League, Stade Lausanne-Ouchy et Yverdon ont partagé l'enjeu. Bâle ne décolle toujours pas, contraint au nul (1-1) à domicile par Lucerne.

Yverdon n'a ainsi pas pu rejoindre la première moitié du classement en se contentant d'un point. Les joueurs de l'entraîneur Marco Schällibaum ont dû laisser le contrôle du ballon à leur adversaire, ce qui leur a posé des problèmes. Les Yverdonnois ont tout de même ouvert la marque en début de seconde période par Varol Tasar. L'ancien Servettien a bénéficié d'une ouverture en diagonale millimétrée du Brésilien Liziero, prêté par Sao Paulo.

Gharbi a eu l'occasion d'égaliser au bout du pied à la 58e, mais il l'a manquée. Il s'est racheté à la 81e en bottant parfaitement un corner sur la tête de Samkhou Camara (81e). Un partage des points somme tout mérité.

Le FC Bâle est passé de la 11e à la 9e place à la faveur de son match nul contre Lucerne. Mais les Rhénans sont à égalité de points avec leurs trois poursuivants Grasshopper, Lausanne et le Stade Lausanne-Ouchy.

C'est une sorte d'ironie du sort qui a voulu que ce soit Ardon Jashari qui égalise pour Lucerne à la 81e. L'international helvétique a fait l'objet d'une cours pressante cet été du FC Bâle. Les Rhénans avaient ouvert la marque par Dorde Jovanovic, qui n'a laissé aucune chance au défenseur Simani pour aller reprendre la balle de la tête (60e).

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Sport

Lausanne s'incline dans le duel des Lions

Publié

le

Le défenseur lausannois Fabian Heldner (à gacuhe) à la lutte avec le Zurichois Cris Baltisberger. (© KEYSTONE/CYRIL ZINGARO)

Opposé aux Zurich Lions dans un match esseulé de National League, le LHC a été battu. A Malley, le duel des Lions a tourné en faveur des hommes de Marc Crawford qui se sont imposés 3-1.

Rageant. Lausanne peut vraiment pester. Mais les Vaudois ne peuvent s'en prendre qu'à eux-mêmes. Incapables de transformer leurs nombreuses occasions, les hommes de Geoff Ward ont été trop maladroits. Souvent bien placés, les Lions de Malley ont manqué de précision lors du dernier geste.

Les Vaudois auraient pourtant mérité meilleur sort. D'abord lors du tiers initial. Il faut dire que Lawrence Pilut a ouvert le score à la 9e, mais que cette réussite a été annulée en raison de la présence de Makai Holdener dans la zone du gardien. Les Lausannois ont demandé un coach's challenge qui a confirmé la première décision et les hommes de Geoff Ward ont dû faire face à une situation d'infériorité numérique.

On ne peut pas vraiment dire que la partie s'est emballée dans le tiers médian, mais le score a bougé. Et malheureusement pour les Vaudois, en faveur des Alémaniques. Sur un power-play vaudois, Derek Grant a pu ouvrir la marque à la 36e. Puis Chris Baltisberger a doublé la mise (39e). Les Vaudois ont eu la chance de pouvoir recoller au score 37 secondes après le 0-2 grâce à Lawrence Pilut qui s'est racheté de sa bévue sur le goal de Grant.

Le troisième tiers pencha une nouvelle fois du côté du but zurichois avec davantage de tirs (14-5), mais les Lausannois ont parfois semblé trop brouillons, à l'image d'un Antti Suomela, désireux de sauver la bande et justifier ainsi son maillot de top scorer. Mais le Finlandais a, comme ses coéquipiers, buté sur le jeune gardien Robin Zumbühl, excellent.

A noter que le défenseur Lukas Frick a disputé son 342e match consécutif, lui permettant d'égaler Philippe Marquis. Tout en haut des tablettes, on retrouve le Vaudois Michael Ngoy avec 378 parties de rang.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Football

Yverdon en favori contre Stade Lausanne-Ouchy

Publié

le

Yverdon espère vivre les mêmes émotions face au SLO (© KEYSTONE/LAURENT GILLIERON)

La 8e journée de Super League se conclut jeudi avec au programme un derby vaudois entre Stade Lausanne-Ouchy et Yverdon. L’autre affiche verra s’affronter le FC Bâle et Lucerne au Parc Saint-Jacques.

C’est la première fois que les deux écuries du canton de Vaud s’affrontent au plus haut niveau du football suisse. Yverdon-Sport part favori dans ce derby, après un début de saison réussi (trois victoires lors des cinq derniers matches), qui lui vaut une sixième place.

Lanterne rouge, les Lions n’ont toujours pas véritablement lancé leur saison. Ils peuvent toutefois espérer un ascendant psychologique sur les Yverdonnois, leurs deux derniers matchs à domicile face au YS s’étant soldés par deux victoires et neuf buts marqués l’année dernière, en Challenge League.

Le FC Bâle aura pour sa part fort à faire au second du classement Lucerne. Les "Rotblau" n’ont gagné qu’une fois cette saison, lors de la deuxième journée face à Winterthour (5-2), et pointent à l’avant-dernière place du classement. Le FCL part donc favori, avec une seule défaite au compteur en sept matches et six petits buts encaissés, dont seulement deux à l’extérieur. L’équipe reste aussi sur une série de six matches sans défaite toutes compétitions confondues. C’est sa meilleure série de l’année.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Football

Un nouvel autogoal prive Servette de sa 1ère victoire à domicile

Publié

le

Miroslav Stevanovic, en grenat, a permis à Servette de prendre l'avantage (KEYSTONE/Martial Trezzini).

Servette joue de malchance. Un autogoal de Severin a privé le SFC de sa première victoire à domicile de la saison en championnat. Les Servettiens doivent d'un match nul (2-2) face à Winterthour.

Trois jours après la défaite à Lucerne (0-2), un nouvel autogoal - de Severin cette fois - a privé les joueurs de René Weiler de leur première victoire de la saison à domicile. Un verdict qui ne récompense vraiment leurs efforts eux qui ont dominé Winterthour de la tête et des épaules durant les trois quarts du match. Après un penalty malencontreusement concédé par Cognat juste avant la pause, les Servettiens ont dû courir après le score et ils sont parvenus à renverser la vapeur grâce à des magnifiques de Bedia (contrôle orienté, puis reprise de volée après un assist de la tête d'Ondoua), puis de Stevanovic (reprise de la tête sur centre de Bolla). Le onze grenat croyait tenir sa victoire. C'était sans compter ce malheureux autobut survenu dans les tous derniers de la partie.

Bendegúz Bolla, en grenat, a fait sa première passe de but sous le maillot servettien (KEYSTONE/Martial Trezzini).

Continuer la lecture