Rejoignez-nous

Sport

F1: pas de pénalité supplémentaire pour Hamilton

Publié

,

le

Lewis Hamilton peut jubiler: la FIA a repoussé la demande de Red Bull (© KEYSTONE/EPA/ANDY RAIN)

La FIA a rejeté la requête de Red Bull qui estimait insuffisante la pénalité infligée à Lewis Hamilton lors du GP de Grande-Bretagne. L'Anglais avait été pénalisé de 10'' et avait gagné la course.

Hamilton avait été jugé principalement, mais pas seul, responsable de l'accrochage qui avait envoyé Max Verstappen dans les décors au 1er tour. Le Néerlandais, leader du championnat du monde, avait dû se rendre le jour même à l'hôpital pour passer des examens médicaux, qui avaient été rassurants.

Aucun élément nouveau

La direction de course avait sanctionné Hamilton de 10'' de pénalité, pas assez pour le priver de la victoire finale devant son public. Mardi, Red Bull a en conséquence demandé un réexamen de cette sanction jugée insuffisante.

Mais l'écurie autrichienne n'a apporté aucun "élément nouveau, significatif et pertinent" susceptible de justifier un réexamen de la décision prise pendant la course, a estimé la FIA. L'instance s'est appuyée sur son code sportif international.

Si le dossier est bouclé du côté des officiels, la guerre des mots s'est poursuivie jeudi. Mercedes a en effet réagi à cette requête rejetée de l'écurie concurrente.

Ternir le nom

"En plus de clore cet incident, nous espérons que cette décision marquera la fin d'une tentative concertée par l'encadrement de Red Bull Racing de ternir le nom et l'intégrité sportive de Lewis Hamilton, y compris dans les documents soumis pour leur requête infructueuse", a écrit Mercedes.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sport

La marathonienne Mary Keitany prend sa retraite à 39 ans

Publié

le

Mary Keitany lors de l'une de ses victoires à Londres. (© KEYSTONE/AP/Sang Tan)

La Kényane Mary Keitany, quadruple vainqueure du marathon de New York et triple vainqueure de celui de Londres, met fin à sa carrière à 39 ans après une blessure à la hanche.

Elle avait été privée de compétition ces deux dernières années.

Keitany est l'une des plus grandes marathoniennes de l'histoire, et détient le record féminin sur la distance, établi sans lièvre masculin lors du marathon de Londres 2017 en 2h17'01''. La Kényane Brigid Kosgei qui a couru les 42,195 km en 2h14'04'' lors du marathon de Chicago 2019 avait elle bénéficié de deux lièvres masculins.

"Je me suis beaucoup cherchée, et nous avons décidé avec mon manager italien Gianni Demadonna que c'était mieux pour moi d'arrêter", a déclaré Keitany, qui n'avait commencé les courses de fond qu'après la naissance de son premier enfant en 2008.

"J'ai contracté une blessure à la hanche après mon dernier marathon de Londres en 2019, qui a amputé ma capacité à m'entraîner et je n'ai pas pu concourir efficacement depuis. Je crois que j'ai rencontré le succès dans cette carrière et que c'est la meilleure décision que je puisse prendre" a-t-elle poursuivi.

En dix ans de carrière, Keitany s'est également emparée des records sur 10 miles, 20km, semi-marathon et 25km.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

Genève

Daniel Vukovic annonce sa retraite

Publié

le

Daniel Vukovic a terminé sa carrière avec les Rapperswil-Jona Lakers. (© KEYSTONE/MARCEL BIERI)

Daniel Vukovic (35 ans) a annoncé son départ à la retraite sur les réseaux sociaux. Le défenseur canado-suisse n'a plus trouvé de club après deux dernières saisons passées aux Rapperswil-Jona Lakers.

Vukovic, déniché par Chris McSorley, avait débarqué à Genève-Servette en 2009. Ce robuste défenseur au sens du sacrifice aigü a passé onze saisons aux Vernets avant de prendre la direction du canton de St-Gall. Il a disputé 659 matches de National League avec une finale perdue contre Berne en 2010 et deux Coupes Spengler (2013 et 2014).

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Football

Samuel Eto'o candidat à la présidence de la fédération

Publié

le

Samuel Eto'o est prêt à postuler à la présidence de la fédération camerounaise. (© KEYSTONE/AP/DMITRY LOVETSKY)

L'ex-international camerounais Samuel Eto'o, 40ans, a annoncé sa candidature à la présidence de la fédération camerounaise de football (Fecafoot).

"J'ai le plaisir et l'honneur de vous annoncer ma candidature à la présidence de la Fédération camerounaise de football", a écrit sur son compte Twitter l'ex-attaquant star de Barcelone passé aussi par l'Inter Milan, Chelsea et le Real Madrid entre autres.

"Après mûre réflexion, j'ai pris cette liberté par amour du Cameroun et par passion pour notre football", a expliqué Eto'o, ajoutant: "il est temps de lancer le chantier de la reconstruction de notre football".

L'annonce de la candidature du jeune retraité du football intervient alors que la Fecafoot est en crise depuis plusieurs mois.

L'actuel président, Seidou Mbombo Njoya, avait été élu en 2018, mais son élection, contestée par plusieurs acteurs de football camerounais, avait été annulée à la mi-janvier par le Tribunal arbitral du sport (TAS).

Malgré tout, il est resté en poste avec pour mission de travailler à l'organisation de nouvelles élections.

Ce maintien en poste a été mal accueilli par une frange d'acteurs sportifs qui avaient alors décidé de nommer un autre président à la tête de la Fecafoot. Celui-ci n'a pas cependant bénéficié du soutien des autorités, de la Confédération africaine de football (CAF) et de la FIFA.

En 2018, Samuel Eto'o avait soutenu la candidature de M. Mbombo Njoya mais il exprime aujourd'hui sa "déception". Les promesses faites il y a trois ans par l'actuel président "me paraissaient digne d'intérêt pour l'avenir de notre pays", s'est-il justifié. "A l'heure du bilan, je n'ai pas de regrets même si les fruits n'ont pas tenu la promesse des fleurs", a-t-il constaté.

L'élection du nouveau président est prévue en décembre.

Le Cameroun accueillera du 9 janvier au 7 février 2022 la phase finale de la Coupe d'Afrique des Nations.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

Hockey

Zoug prolonge son capitaine Jan Kovar jusqu'en 2025

Publié

le

Jan Kovar offrira ses précieux services à Zoug jusqu'en 2025. (© KEYSTONE/URS FLUEELER)

Le CP Zoug a décidé de planifier à long terme avec son capitaine Jan Kovar. Le champion a prolongé le contrat du centre tchèque de deux ans soit jusqu'en 2025.

Kovar (31 ans) joue en Suisse centrale depuis 2019. En 122 matches, il a réalisé 129 points (33 buts/96 assists). La saison dernière, il avait terminé meilleur compteur de la National League.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Actualité

René Fasel se retire et n'est pas encore fatigué

Publié

le

René Fasel est resté 27 ans à la tête de l'IIHF. (© KEYSTONE/AP POOL BelTA/NIKOLAI PETROV)

Samedi à St-Pétersbourg, René Fasel va quitter la présidence de la Fédération internationale de hockey sur glace (IIHF) après 27 ans de fonction.

Il léguera à son successeur une entreprise saine, souligne le président dans une interview.

Cette année, Fasel s'est retrouvé un peu trop sous les lumières de la rampe à son goût. Lorsqu'il a enlacé le président du Bélarus Alexandre Loukachenko en janvier, un vent de révolte a suivi son geste. Même s'il n'y voyait aucune mauvaise intention, le Fribourgeois a dû finalement se résoudre à retirer le Championnat du monde au Bélarus ce printemps.

Le bilan de son mandat à la tête de l'IIHF repousse cet épisode sur le bas-côté. Dans une interview avec Keystone-ATS, Fasel explique encore une fois qu'il n'avait vu dans ce voyage au Bélarus que la tenue du Mondial serait une chance de réconciliation. Cela n'a pas marché. "Le plan était tout autre", relève Fasel.

Intronisé au Temple de la renommée

Sous la conduite de René Fasel, la Fédération internationale a connu une croissance extraordinaire. Ainsi, l'avenir financier de la fédération est assuré jusqu'en 2033 grâce à un contrat de marketing lucratif. "Je laisse à mon successeur une entreprise en pleine santé", souligne le futur ex-président. Vendredi, un jour avant la désignation de son successeur, René Fasel deviendra le huitième Suisse intronisé au Temple de renommée (Hall of Fame) de l'IIHF.

Dans les points les plus marquants de son mandat, Fasel relève la première apparition des joueurs de NHL aux Jeux olympiques à Nagano en 1998. "Avec les meilleurs des meilleurs comme Gretzky, Jagr ou Yashin." Au contraire du tournoi de basketball aux JO 1992 à Barcelone, "il y avait six dream teams", s'amuse le Fribourgeois. Sa dernière tâche fut d'assurer la participation des professionnels de la NHL aux JO de Pékin en février prochain après leur absence à Pyongchang. "La NHL va interrompre son championnat et sera présente à Pékin", est-il persuadé. Seule la pandémie du coronavirus pourrait contrecarrer ses plans.

Jusqu'à maintenant, il n'a guère eu le temps de vraiment penser à la fin de son mandat. Après l'élection de son successeur samedi à St-Pétersbourg - il y a cinq candidats - il va prendre le temps de faire le point. Mais il n'est en aucun cas fatigué. Il est prévu qu'il accepte une fonction dans le hockey russe. "Ce n'est pas encore décidé, mais la Russie me plaît."

Dans une interview avec Keystone-ATS, l'ancien arbitre évoque son "grand amour" Fribourg-Gottéron. "Un jour, nous serons champions. Nous ne devons jamais y renoncer. Mais peut-être qu'un titre ne serait pas forcément bon. De quoi pourrons-nous rêver une fois que nous aurons atteint le Graal ?".

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture