Rejoignez-nous

Basketball

Clint Capela recharge ses batteries en Suisse avant de repartir

Publié

,

le

Clint Capela devant la presse. (© KEYSTONE/MARTIAL TREZZINI)

Meilleur rebondeur de la dernière saison NBA, Clint Capela est de retour en Suisse. A Meyrin, l'intérieur des Atlanta Hawks propose son deuxième camp de jeunes avant une première édition à Zurich.

La mèche blonde la plus célèbre de Suisse est chez lui, à Meyrin. Harassé par une saison régulière marathon de septante-deux matches en seulement cinq mois, puis trois tours de play-off et une défaite en six matches face au futur champion Milwaukee, Clint Capela reconnaît avoir terminé la saison (le 3 juillet) en boitant.

"Je suis touché à la main et au talon, explique-t-il. Je suis blessé, mais je vais bien. Ceci dit, je vais devoir partir à Los Angeles pour faire de la rééducation pour ma main." Ce passage en Suisse se lit donc comme une parenthèse de dix jours. Après Meyrin, le sportif helvétique le mieux payé va filer à Zurich pour une déclinaison alémanique de son camp. "Non non, ça sera en anglais", rigole-t-il quand on lui demande s'il va parler aux jeunes en suisse-allemand.

Aux participants de son camp, Clint Capela espère leur passer un message: "C'est une mission, il faut qu'ils comprennent que tout est possible, mais que ce ne sera pas facile. On peut apprendre beaucoup et j'aimerais bien voir certains percer en LNA ou plus haut dans le futur. Je voudrais leur transmettre cette mentalité de travail tout en n'oubliant pas de s'amuser."

Plus de responsabilités

Il est légitime que les jeunes regardent un Capela au sommet de son art avec des étoiles dans les yeux. Remis d'une blessure à la voûte plantaire contractée alors qu'il jouait encore avec les Houston Rockets début 2020, le Genevois de 27 ans a dû cravacher pour devenir incontournable avec sa nouvelle équipe, décrocher le titre de meilleur rebondeur de la Ligue et se rendre en finale de Conférence.

"Ce fut une saison assez incroyable en raison du covid, analyse-t-il. Un véritable challenge de décembre à juillet. Ca n'a pas démarré comme on le souhaitait. Mais après le break et l'arrivée de Nate McMillan en tant que coach, ça a réveillé un peu tout le monde. On a gagné en confiance et j'ai gagné en responsabilités. On est resté soudés malgré les blessures qui sont immanquablement intervenues."

La belle histoire des Hawks a été interrompue en play-off par celle des Milwaukee Bucks et sa star grecque Giannis Antetokounmpo. "Amplement mérité, juge le Genevois en parlant du titre de la franchise du Wisconsin et du "Greek Freak". Il a toujours travaillé très dur."

L'impasse sur l'Equipe de Suisse

Afin d'être prêt pour la préparation de la saison à venir fin septembre, Clint Capela ne va pas exagérer, tout en continuant à suivre une préparation lui permettant de répondre à un calendrier démentiel: "Quand on prend de l'âge, on se doit de faire plus attention. Je sais que j'ai encore une grosse marge sur le plan athlétique. Je peux être plus dominant et perdre de la masse graisseuse. J'ai bien entendu envie de défendre mon titre de meilleur rebondeur et de participer au All-Star Game."

Pendant que Clint Capela s'occupe des jeunes à son camp, l'équipe de Suisse prépare les pré-qualifications européennes au Championnat du monde 2023 qui auront lieu en août à Skopje. Et même s'il ne sera pas présent avec ses compatriotes, Clint Capela sera le premier supporter comme il l'avait été lorsque la Suisse avait battu la Serbie. "Je veux rejouer avec la Suisse, conclut-il. Si le calendrier le permet."

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats/bb

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Basketball

Les Lions totalement impuissants face à Fribourg Olympic

Publié

le

Les Lions de l'arrière-shooteur Marc Seylan, en blanc, n'a pu opposer aucun argument solide vendredi soir face au Fribourg Olympic de Rodin Sangwa, en bleu (KEYSTONE/Martial Trezzini).

Très nettement battus par Fribourg Olympic (41-65), les Lions de Genève semblent voués à l'élimination mardi lors de la quatrième confrontation des demi-finales d'SBL. L'analyse de leur performance par l'ancienne team manager Linda Voigt qui s'est muée en commentatrice du troisième acte vendredi soir sur internet.

C’est la soupe à la grimace pour les Lions de Genève totalement impuissants face à Fribourg Olympic vendredi soir. Le score parle de lui-même (41-64) vingt-quatre points. Cette nette victoire de la troupe de Petar Aleksic lors du 3e match des demi-finales des play-offs de Swiss Basketball est venue doucher les espoirs des plus fervents supporters des félins de la République. Un succès indiscutable qui s’est dessiné dès la fin du premier quart temps quand les Fribourgeois ont inscrit dix points en moins de trois minutes (2'53''). Pendant ce temps-là, la formation genevoise n'a marqué que quatre points. Les basketteurs du Grand-Saconnex ont alors perdu pied et l’écart n’a cessé de grandir au fil des minutes pour atteindre vingt-trois points à la mi-temps déjà. La messe était dite. Tant il semble illusoire d'espérer combler un tel déficit face aux ogres fribourgeois,
Une immense désillusion pour les quelque mille quatre cents spectateurs présents soir à la Salle du Pommier. Cela étant dit, un chiffre retient l'attention. Avec quarante-et-un points, les Lions rester certainement dans l'Histoire de la sphère orange helvétique comme l'equipe avec le plus faible nombre total dans une rencontre de play-offs.

Linda VoigtEx-Team Manager et commentatrice

 

 

A court de solutions offensives, les joueurs d'Andrej Stimac n'ont pas été en mesure de mettre plus de paniers. Des difficultés qui s'expliquent sans doute par un manque de confiance.

Linda VoigtEx-Team Manager et commentatrice

 

Beaucoup pensent que les Lions ont manqué d'envie vendredi soir.

Linda VoigtEx-Team Manager et commentatrice

 

Andrej Stimac n'a que quelques jours à disposition afin de trouver une solution pour contrer Fribourg Olympic lors du 4e match de la série (KEYSTONE/Martial Trezzini).

 

Fribourg Olympic mène désormais deux victoires à une face aux Lions dans ces demi-finales des play-offs de Swiss Basketball League. Ceux-ci vont devoir jeter toutes les forces dans la bataille pour inverser la tendance lors du quatrième acte de cette série.

Linda VoigtEx-Team Manager et commentatrice

 

Le quatrième match de cette série se jouera mardi soir (19h30) à la Salle du Pommier également.

 

Continuer la lecture

Basketball

Fribourg se rebiffe contre les Lions de Genève

Publié

le

CREDIT: KEYSTONE/LAURENT GILLIERON

Fribourg Olympic a remis les pendules à l'heure. Après leur défaite de samedi contre les Lions de Genève (62-63), les Fribourgeois ont survolé l'Acte II des demi-finales des play-off de SBL (81-53).

Les hommes de Petar Aleksic reviennent ainsi à 1-1 dans la série. A domicile mardi, ils ont su surmonter la blessure de Davonta Jordan. En délicatesse avec un mollet, l'arrière américain n'a pu jouer qu'une minute et demie avant de jeter l'éponge, boitillant.

Ses coéquipiers ont parfaitement pris le relais. Dans la foulée de Miljanic (19 pts), Cotture, Natan Jurkovitz et Zinn ont enquillé respectivement 16, 11 et 11 points. Les 5 rebonds défensifs de Jankovic ont aussi été précieux.

Olympic a su resserrer les boulons après sa défaite du premier match. L'équipe s'est appliquée au tir et a fait preuve de créativité pour déjouer la défense de zone des Lions. Ceux-ci tenteront de rugir vendredi lors du troisième match, le premier dans leur salle des Pommiers dans cette demi-finale.

Valentin Danzi de Radio Fribourg a rencontré le capitaine des Lions, Thomas Jurkovitz, juste après le match.

Thomas JurkovitzCapitaine des Lions de Genève

 

Union gagne à Massagno

Dans l'autre demi-finale, Union Neuchâtel a créé une petite surprise en égalisant à 1-1 dans sa série contre Massagno grâce à sa victoire au Tessin (87-91). La partie a été serrée de bout en bout. A 27 secondes du terme, Dusan Mladjan (Massagno) a manqué deux lancers francs alors que le score était de 87-88. Ce fut fatal pour les Tessinois.

Côté neuchâtelois, trois artilleurs ont fait la différence: Fofana, Morris et Colon, tous auteurs de plus de 20 points. Plus constant, Union s'est détaché lors du 3e quart (30-22) pour résister jusqu'au bout.

 

Continuer la lecture

Basketball

Olympic battu à domicile par les Lions

Publié

le

La hargne d'Eric Adams, auteur de panier décisif pour les Lions, et de Thomas Jurkovitz son capitaine (© KEYSTONE/LAURENT GILLIERON).

Les Lions de Genève ont créé une immense surprise en ouverture des demi-finales des play-off de SBL messieurs en gagnant à Fribourg (63-62).

Les joueurs d'Andrej Stimac sont allés gagner sur le parquet de Fribourg Olympic (63-62). Certes, les Lions doivent encore remporter deux matches pour décrocher leur ticket pour la finale et priver Olympic d'un triplé après ses sacres en Coupe de la Ligue et en Coupe de Suisse. N'empêche que la formation genevoise a frappé fort samedi en mettant fin à la série de... vingt-huit victoires consécutives des Fribourgeois.

Invaincu depuis le 5 décembre et une défaite subie à Massagno, Olympic pensait peut-être avoir fait le plus dur lorsqu'un panier primé de Robert Zinn lui a permis d'égaliser à 61-61 à 55'' de la fin du match. Le champion en titre venait d'infliger un 5-0 aux Lions, après avoir lui-même concédé sept points de suite au préalable.

Les Fribourgeois ont même pris une longueur d'avance sur un lancer-franc réussi par Natan Jurkovitz à huit secondes du "buzzer". Et ils ont vu le meneur genevois Scott Suggs manquer le tir de la victoire dans la foulée. Mais dans la fraction de seconde qui a suivi, le pivot des Lions Eric Adams a surgi pour capter le rebond et offrir une victoire inattendue à son équipe.

Au terme de ce match riche en rebondissements, Valentin Danzi de Radio Fribourg a rencontré Thomas Jurkovitz, capitaine des Lions.

Thomas JurkovitzCapitaine des Lions de Genève

 

L'ailier fort Brandon Kuba, en noir et rouge, et les Lions ont su faire valoir leur esprit de corps face à Slobodan Miljanic, en blanc, et Olympic Basket (© KEYSTONE/Laurent Gilliéron).

 

Union a bien résisté à Massagno

Massagno a en revanche fait honneur à son rang face à Union Neuchâtel. Dauphin d'Olympic dans la phase préliminaire, Massagno s'est pour sa part imposé 81-70 face à Union Neuchâtel, qui a pourtant compté neuf points d'avance à la 15e minute (29-38). Revenus à une longueur à la mi-temps, les Tessinois ont forcé la décision dans un troisième quart-temps remporté 20-13.

Massagno a enfoncé le clou grâce à un partiel de 12-1 réalisé à l'entame de l'ultime quarter. Marko Mladjan a brillé dans le camp tessinois, inscrivant 21 points (à 9/10 au tir). Mais l'homme du match fut bien le meneur d'Union Bryan Colon, auteur de 21 points, 12 rebonds et 5 assists.

Cet article a été publié automatiquement, mis à jour ultérieurement. Source : ats/vd/bb

 

Texte: Keystone/ATS/sports

Interview: Valentin Danzi

 

Continuer la lecture

Basketball

Confirmer face à Swiss Central, le nouveau défi des Lions

Publié

le

Le meneur jeu de Swiss Central, Antwoine Anderson, en noir, sera l'adversaire dont le capitaine des Lions de Genève, Thomas Jurkovitz, en blanc, et ses coéquipiers se méfient le plus (KEYSTONE/Martial Trezzini/archives).

Très nets de Swiss Central (83-58), les Lions de Genève ont fait forte impression samedi à la Salle du Pommier. Mais le deuxième match de cette série des quarts de finale des play-offs s'annonce beaucoup plus difficile que le premier.

Les quarts de finale des play-offs se poursuivent avec un deuxième match qui promet son lot d'émotions.
Les Lions de Genève affrontent à nouveau Swiss Central mardi soir devant leur public. Très nets vainqueurs samedi à la Salle du Pommier avec une victoire par vingt-cinq points d’écart, ils ont sans doute livré leur meilleur match de la saison. Les basketteurs du Grand-Saconnex doivent maintenant rééditer cette performance.
Que faire pour y parvenir?

Brandon KubaAilier fort des Lions

 

Les basketteurs du Grand-Saconnex ont connu un départ idéal dans cette série. Pourtant,  ils avaient très mal commencé, puisqu'ils étaient menés 0-9 après quatre minutes et treize secondes de jeu. Comment éviter de répéter un début de match aussi pénible ?

Thomas JurkovitzCapitaine des Lions

 

Paradoxalement, cet excellent résultat incite les Lions à la prudence.

Imad FattalPrésident des Lions

 

 

Continuer la lecture

Basketball

Les Lions de Genève débuteront les play-offs à domicile

Publié

le

Eric Adams, à terre, Justin Solioz (n° 88) et les Lions ont su se relever après une série de résultats en dents de scie pour obtenir l'avantage de recevoir une fois de plus en quarts de finale des play-off (© KEYSTONE/Salvatore Di Nolfi/archives).

Bonne opération pour les Lions de Genève qui terminent finalement quatrièmes de SBL à l'issue de la saison régulière après leur victoire sur Boncourt samedi au Grand-Saconnex.

Les Lions de Genève (4es) qui se frotteront à Swiss Central (5e) auront l'avantage du parquet lors des quarts de finale des play-off qui démarreront le week-end prochain. Les joueurs d'Andrej Stimac recevront les Lucernois lors du premier match grâce leur victoire sur la Red Team de Boncourt (95-77) à la Salle du Pommier. De son côté, le BBC Nyon (6e) de Jeremy Jaunin défiera Union Neuchâtel (3e).

Starwings et Monthey en play-off, Boncourt en vacances

Pour le reste, la phase préliminaire de Swiss Basketball League a livré son verdict: les Starwings et Monthey-Chablais ont décroché les deux derniers tickets disponibles pour les play-off, alors que la Red Team de Boncourt est en vacances.

Battu à domicile par Monthey mercredi, Boncourt a donc tout perdu en trois jours. La Red Team, à qui une victoire au cours des deux dernières journées suffisait pour faire partie du top 8, a également connu la défaite samedi sur le terrain des Lions de Genève (95-77). La troupe du coach Vladimir Ruzicic a résisté en première mi-temps (45-42), avant de lâcher prise dans un troisième quart perdu 29-15.

Et le scénario tant redouté par Boncourt s'est bien produit: les Starwings ont logiquement été battus 88-64 à domicile par Fribourg Olympic, alors que Monthey-Chablais a dominé les Tigres de Lugano (90-65). Rhénans, Valaisans et Jurassiens terminent donc avec le même nombre de points (36), mais Boncourt passe à la trappe en raison d'un plus mauvais bilan dans les confrontations directes...

 

Branislav Kostic (à gauche) et les Starwings joueront les play-off, mais pas Boncourt (© KEYSTONE/GEORGIOS KEFALAS).

 

Monthey-Chablais aura donc le redoutable honneur de défier en quart de finale Fribourg Olympic, qui n'a perdu qu'un seul match cette saison sur la scène nationale. Les Starwings (7es) se frotteront quant à eux à Massagno, qui n'a fait qu'une bouchée de Swiss Central (102-69) samedi grâce aux 24 points et 22 rebonds d'Uros Nikolic.

 

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Mis à jour manuellement: bb

Continuer la lecture