Rejoignez-nous

Emissions

Revivez la Fête de la Tomate avec Radio Lac !

Publié

,

le

Le week-end du 6,7 et 8 juillet était marqué par la Fête De la Tomate à Carouge qui a fait carton plein ! Pour ne pas rater l’évènement, Radio Lac était en direct au coeur de la fête !

Pour revivre l’évènement en images rendez-vous sur notre album photo, sinon vous pouvez réécouter toutes les interviews donnée en direct le samedi 7 juillet avec Rémi notre journaliste sur place:

 

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En toute vérité

« Je navigue entre la prison du sérieux et l’esprit hooligan »

Publié

le

L’humoriste Frédéric Recrosio se confie à Zelda Chauvet sur sa vie et ses inspirations. De ce monde qui oppresse parfois à son besoin de frissons, il se raconte, en toute vérité.

Frédéric Recrosio Humoriste

Continuer la lecture

Mieux Vivre

Courir et souffrir, pourquoi les gens aiment-ils autant ça?

Publié

le

Ultra-trail, trek, iron man, les courses extrêmes ont de plus en plus la côte. Chaque jour, de nouveaux adeptes de la basket viennent remplir les listes d’inscription des marathons, trails et autre courses. Que recherchent les pratiquants de ces sports d’endurance et de dépassement de soi? Comment se préparent-ils? Y-a-t-il des risques? Mieux Vivre s’interroge aujourd’hui en compagnie de Sara Forestier, passionnée de Trekking, Lino Bourgeais, responsable de la section Trail dans la salle Sport Quest, et le Dr Fayegh Souheil, spécialiste en médecine du sport. Réécoutez l’émission en podcast.

 

Mieux vivre  Ultra-trail, trek, iron man: courir et souffrir pourquoi les gens aiment ça?

Mieux vivre   Ultra-trail, trek, iron man: courir et souffrir pourquoi les gens aiment ça?

Mieux vivre  Ultra-trail, trek, iron man: courir et souffrir pourquoi les gens aiment ça?

Mieux vivre  Ultra-trail, trek, iron man: courir et souffrir pourquoi les gens aiment ça?

Continuer la lecture

Les signatures Radio Lac

Il va falloir trouver autre chose qu’un simple « merde alors ! »

Publié

le

Vous revenez cette semaine sur une belle algarade entre ministres européens…

« Merde alors ! »

Voici la réponse de Jean Asselborn, ministre luxembourgeois jusqu’alors totalement inconnu, aux déclarations de Matteo Salvini, le ministre de l’intérieur italien, lors d’un sommet européen qui vient de se tenir à Vienne.

Durant cette conférence ministérielle intitulée « Sécurité et migrations : promouvoir le partenariat et la résilience » – on ne voit pas vraiment ce que la résilience vient faire ici, mais passons – Salvini réagissait à la vision défendue par Asselborn selon laquelle l’Europe vieillissante avait besoin d’immigrés : « J’ai une perspective complètement différente. Je pense être au gouvernement pour aider nos jeunes à refaire des enfants et non pour extirper le meilleur de la jeunesse africaine. »

Forçant encore le trait, Salvini ajoute : « Si au Luxembourg vous avez besoin d’une nouvelle immigration, moi je préfère garder l’Italie pour les Italiens et recommencer à faire des enfants ».

Il n’en fallait pas plus à notre ministre luxembourgeois pour lâcher le mot de Cambronne.

On rappellera incidemment que le Luxembourg est à l’Union Européenne à peu près ce que le Liechtenstein est à la Suisse, alors que l’Italie est tout de même la troisième puissance économique du continent.

La politique européenne nous offre enfin du spectacle !

Ça tombe bien, les élections européennes auront lieu au printemps prochain…

Et elles seront certainement l’occasion de belles empoignades, notamment sur les questions migratoires.

Nous assistons à une confrontation politique tout-à-fait inédite et inenvisageable il y a seulement quelques années.

D’un côté Angela Merkel et son fameux « Wir schaffen das », nous pouvons le faire, sorte de « Yes we can » à l’allemande, s’agissant donc de l’assimilation de vagues migratoires sans précédent en Europe, de l’autre un Matteo Salvini et son « Prima gli Italiani », « Les Italiens d’abord ».

Salvini a récemment fait la couverture du Time avec pour titre « The new face of Europe ».

Il est vrai que contrairement à Merkel qui est au plus bas dans les sondages, Salvini jouit d’une cote de popularité inouïe en Italie où pourtant l’opinion publique est toujours prompte à railler bruyamment ses dirigeants.

Salvini fait l’objet d’acclamations presque quotidiennes, les gens se pressent autour de lui dès qu’il se déplace et réclament de pouvoir faire des selfies à ses côtés.

Même lorsqu’il s’est rendu à Gênes après le drame de la chute du pont Morandi, Salvini a été accueilli avec chaleur par les italiens, alors que, rappelez-vous, c’est sous les huées que Manuel Valls s’était rendu sur la promenade des Anglais à Nice.

L’idée que l’Europe vieillit et a besoin de migrants avait déjà été avancée par Jacques ATTALI dont on rappellera la jolie formule : « L’Europe a besoin de migrants, elle en a besoin de façon vitale pour payer ses retraites, on appelle ça « l’altruisme intéressé » ».

Le sulfureux Renaud Camus parle quant à lui de « grand remplacement » et traite les Macron et Merkel de « remplacistes ».

C’est aussi une jolie formule !

Il semble en tout cas qu’en Europe, de moins en moins de personnes partagent l’avis d’Attali, ce qui ne va pas manquer de susciter des débats pour le moins animés et hauts en couleur !

Et pour couronner le tout, le Dalaï Lama lui-même, de passage en Suède, vient de lancer : « l’Europe appartient aux Européens, les réfugiés doivent, à terme, reconstruire leur propre pays » !

Face au souffle identitaire qui s’est levé en Europe, je pense qu’il faudra  trouver autre chose qu’un simple « merde alors ! »

Giorgio Campá Non conforme

Continuer la lecture

L'invité de Radio Lac Matin

«Le départ de la RTS est un appauvrissement pour Genève»

Publié

le

La SSR a annoncé mercredi projeter de déplacer une partie de ses employés de la «tour» vers Lausanne. La production du JT et du secteur «news» pourraient donc se faire depuis le nouveau centre «médias» de l’EPFL, 150 postes pourraient ainsi être délocalisés vers la capitale vaudoise.
Sandrine Salerno, conseillère administrative de la Ville de Genève a réagi à cette annonce au micro d’Olivier Francey.

L'Invité d'Olivier Francey: Sandrine Salerno

«Le départ de la RTS est un appauvrissement pour Genève». La conseillère administrative socialiste Sandrine Salerno réagissait ce matin à l'annonce de la SSR de délocaliser certains emplois de Genève vers Lausanne.

Gepostet von Radio Lac am Mittwoch, 19. September 2018

Continuer la lecture

L'Edito Politique

De l’absurdité en entreprise

Publié

le

Olivier Francey revient ce matin notamment sur cet essai signé David Graeber: «The Bullshit Jobs». L’anthropologue et professeur de la London School of Economics aborde le mal-être de ces salariés, tragiquement conscients de leur propre inutilité. Il évoque ce consultant, dont les rapports ne sont lus par personne, ou encore cet assistant qui brasse de l’air, son chef ayant besoin de justifier sa position hiérarchique.

L'Edito d'Olivier Francey: «De l'absurdité en entreprise»

Continuer la lecture