Rejoignez-nous

Emissions

Revivez la Fête de la Tomate avec Radio Lac !

Publié

,

le

Le week-end du 6,7 et 8 juillet était marqué par la Fête De la Tomate à Carouge qui a fait carton plein ! Pour ne pas rater l’évènement, Radio Lac était en direct au coeur de la fête !

Pour revivre l’évènement en images rendez-vous sur notre album photo, sinon vous pouvez réécouter toutes les interviews donnée en direct le samedi 7 juillet avec Rémi notre journaliste sur place:

 

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Culture

Grease sur scène au théâtre de Marens à Nyon

Publié

le

La célèbre comédie musicale Grease se joue en version originale sur les planches du théâtre de Marens à Nyon du 23 au 25 août. 

Même si vous n’avez pas vu le film, sorti en 1978, où John Travolta et Olivia Newton-John interprètent l’un des couples les plus célèbres du cinéma, vous avez sans doute déjà dansé sur You’re the one that I want. Sachez que Grease revient à Nyon durant trois jours mais cette fois sur les planches d’un théâtre plutôt qu’au cinéma.

Du 23 au 25 août, , la troupe de théâtre Gaos vous fait découvrir ou redécouvrir cette comédie musicale devenue culte avec 4 représentations en version originale.

Gaos est une compagnie amateur qui se donne des moyens de professionnels.

Ylan Assefy-Waterdrink, le jeune metteur en scène de 20 ans, était l’invité de Benjamin Smadja sur Radio Lac.

Informations et billetterie ici.

Continuer la lecture

Actualité

Le cirque Knie s’installe à Genève!

Publié

le

Effervescence ce matin sur la plaine de Plainpalais, le cirque Knie a installé son nouveau chapiteau. Les représentations débutent ce vendredi 23 août.

 

 

 

C’est une des traditions de la rentrée à Genève : le cirque Knie a posé ses valises et son chapiteau ce matin à Plainpalais. Plus d’une centaine de personnes ont œuvré avec une précision chirurgicale pour construire cette salle éphémère. Tout est réglé au millimètre, et il ne faut qu’une demi-journée de travail pour terminer le montage de cette importante structure, sous l’œil amusé des chevaux, lamas et autres animaux du cirque. La tente est désormais prête à accueillir plus de 1’400 spectateurs pour une occasion très spéciale cette année : c’est en effet le centenaire de ce cirque mythique.

Un nouveau chapiteau donc inauguré pour l’occasion. Financée par près de cinq cents personnes en financement participatif, cette nouvelle toile vient d’Italie et peut accueillir une centaine de personnes supplémentaires par rapport à la précédente et possède un avantage non négligeable pour les spectateurs comme nous l’indique Fredy Knie Junior :

Fredy Knie Junior Directeur du cirque Knie

De nombreux curieux étaient également présents dès l’aube afin d’observer le travail considérable de ces nombreux ouvriers. L’entier de la famille Knie met la main à la pâte, et c’est un spectacle très impressionnant comme le relèvent certains badauds :

Montage du chapiteau du cirque Knie

Pour cette édition 2019 et cette année du centenaire, les représentations en ville de Genève se dérouleront du 23 août au 12 septembre. Pour l’entier de la tournée romande, le cirque comptera sur la présence de Vincent Kucholl et Vincent Veillon qui se mêleront aux artistes du cirque. Un spectacle qui se veut relativement différent :

Fredy Knie Junior Directeur du cirque Knie

Continuer la lecture

Emissions

L’ex-numéro trois du Vatican reste en prison

Publié

le

Le cardinal Pell a été condamné en mars dernier par la justice australienne à six ans de prison pour avoir agressé sexuellement deux enfants de choeur dans les années 1990 (archives). (©KEYSTONE/AP/ANDY BROWNBILL)

La justice australienne a confirmé mercredi en appel la condamnation à six ans de prison du cardinal George Pell, ex-numéro trois du Vatican, pour viol et agressions sexuelles sur deux enfants de choeur dans les années 1990. Elle a ordonné son maintien en détention.

En costume sombre, le prélat de 78 ans a comparu devant la cour suprême du Victoria à Melbourne, baissant régulièrement la tête pendant que la juge lisait la décision rejetant son appel. La foule, massée a l’extérieur, a salué le verdict avec des applaudissements qui ont été entendus jusque dans la salle d’audience.

La juge a déclaré que le cardinal Pell serait admissible à une libération conditionnelle dans trois ans et huit mois, bien qu’il puisse encore former un nouveau recours devant la haute cour d’Australie.

Plus haut représentant de l’Eglise catholique jamais condamné pour viol sur mineur, le cardinal, qui clame son innocence, a été reconnu coupable en décembre de cinq chefs d’accusation, notamment d’avoir imposé une fellation en 1996 à un garçon de 13 ans et de s’être masturbé en se frottant contre l’autre.

Treize objections

« Pour de nombreux survivants [d’agressions sexuelles, ndlr], une condamnation prononcée contre un agresseur tout-puissant et très en vue accroît la confiance dans la conduite de la justice et la possibilité de dénoncer », a réagi la fondation australienne Blue Knot, un groupe de défense des enfants victimes d’abus sexuels.

Les avocats du cardinal avaient soulevé treize objections pour contester la condamnation. Ils soutenaient notamment qu’il était « physiquement impossible » que les faits allégués aient été commis par le prélat, alors que la cathédrale était bondée.

Ils ont émis des doutes sur l’ensemble du jugement, qu’il s’agisse de la chronologie des faits ou de la possibilité matérielle pour George Pell d’avoir commis les agressions dans l’encombrante tenue sacerdotale dont il était vêtu alors qu’il venait de célébrer l’office.

Surtout, ils estiment le verdict « déraisonnable », car basé exclusivement sur le témoignage d’une des victimes. L’autre est décédée en 2014 d’une surdose de drogue, sans jamais avoir affirmé avoir été victime d’une agression.

« Un poids a été levé »

Pour l’avocate du père de la victime décédée, « un poids a été levé ». Le père « estime que justice a été rendue aujourd’hui. Il est vraiment soulagé que George Pell soit derrière les barreaux ce soir », a ajouté l’avocate.

Les trois juges ont également rejeté à l’unanimité deux arguments de la défense du cardinal invoquant des erreurs de procédure au cours de son procès.

A la suite de la décision de mercredi, le premier ministre australien Scott Morrison a exprimé sa sympathie aux victimes. Il a déclaré que les « tribunaux avaient fait leur travail ». Le cardinal Pell va être déchu de sa médaille de l’ordre d’Australie, a-t-il ajouté.

Avant sa disgrâce cette année, M. Pell avait connu une ascension rapide. Nommé archevêque de Sydney en 2001, il était entré en 2003 dans le puissant collège des cardinaux et siégeait aux conclaves qui ont élu successivement les papes Benoît XVI et François.

Tout juste élu, le pontife argentin l’avait choisi en 2013 pour faire partie du conseil de neuf cardinaux (C9) chargé de l’aider à réformer la curie, le gouvernement du Vatican. En 2014, il était ensuite devenu secrétaire à l’économie, véritable numéro trois du Vatican.

Depuis sa condamnation, le cardinal Pell a été relevé de sa fonction de responsable financier du Vatican et perdu sa place dans le C9. Le Vatican a ouvert sa propre enquête sur Mgr Pell qui pourrait au final être défroqué.

Continuer la lecture

Emissions

Emma et Gabriel : prénoms préférés des bébés genevois

Publié

le

Emma et Gabriel sont les prénoms qui ont été le plus souvent donnés aux bébés genevois

Emma pour les filles et Liam pour les garçons ont été les prénoms les plus souvent donnés en Suisse romande aux nouveaux-nés l’an dernier. Ils sont aussi en tête à l’échelon national, a indiqué lundi l’Office fédéral de la statistique (OFS). A Genève, Emma arrive également en tête des prénoms donnés aux petites filles mais Gabriel l’emporte chez les garçons.

Emma occupe donc à nouveau le premier rang, tout comme en 2017, 2014, 2012 et 2011. Le prénom masculin Liam prend la tête du palmarès de 2018 alors qu’il était en deuxième position durant les trois précédentes années, toujours derrière Noah.

Derrière Emma (504), Mia (445) et Sofia (342) complètent le podium 2018. Ce résultat se base sur les prénoms choisis pour les 42’838 filles nées cette année-là. Suivent encore Lea, Elena, Emilia, Mila, Anna, Laura et Lena.

Chez les garçons (45’013), Noah (443) talonne Liam (446) alors que Leon (344) occupe la troisième marche du podium. De la 4e à la 10e place suivent Luca, Elias, Gabriel, Matteo, Louis, Ben et David.

Différents d’une région à l’autre

Les prénoms occupant le haut du classement en 2018 diffèrent d’une région linguistique à l’autre, rappelle l’OFS. En Suisse alémanique, la première place revient à Noah pour les garçons et à Mia pour les filles. En Suisse italienne, Leonardo et Sofia arrivent en tête, alors que la préférence est donnée à Alessio et Chiara dans la région linguistique romanche.

Comme dans l’ensemble de la Suisse, Liam et Emma sont également très appréciés dans les cantons de Vaud et du Valais, où ils se hissent au premier rang. Selon les cantons, le choix du prénom des nouveau-nés varie. Si Ben et Mia arrivent en tête dans les cantons de Berne et Lucerne, à Zurich ce sont Noah et Emma et à Saint-Gall Leon et Lea par exemple.

Daniel et Maria

Dans la population résidante permanente en Suisse, Daniel et Maria étaient les prénoms les plus fréquents en 2018. Suivent Peter, Thomas, Hans et Christian chez les hommes et Anna, Ursula, Sandra et Ruth chez les femmes.

Les préférences évoluent passablement au fil du temps. Pour les personnes nées en 1958, les prénoms Peter, chez les hommes, et Maria, chez les femmes, figurent en première place alors que, pour celles nées en 1978, Daniel et Sandra sont en tête de liste. Dans la génération 1998, ce sont Luca et Laura qui sont sur le podium.

Continuer la lecture

Emissions

Bonne nouvelle ! Les vaches suisses vivent plus longtemps

Publié

le

La longévité moyenne des vaches allaitantes élevées en Suisse a progressé d’une année en cinq ans. Cette année supplémentaire réduit de 3% les gaz à effet de serre émis par l’élevage bovin.
Les dernières analyses de l’association Vache mère Suisse montrent que la durée de vie moyenne des vaches allaitantes détenues en Suisse s’est allongée d’une année et qu’elles mettent bas un veau de plus qu’il y a encore cinq ans. L’âge moyen d’abattage a en effet passé de 7,6 à 8,7 ans et il faut donc moins remplacer les vaches mères abattues.

Cela représente 29 600 tonnes d’équivalents CO2. Cette réduction des gaz à effet de serre correspond à 3% des trois millions de tonnes d’équivalents CO2 générés par la filière bovine en Suisse. Cependant, les vaches allaitantes ne constituent qu’un sixième du cheptel bovin suisse.

Continuer la lecture