Rejoignez-nous

Football

Super League: Spielmann quitte YB pour Lausanne-Sport

Publié

,

le

Marvin Spielmann jubile après son but en finale de la Coupe 2020 (© KEYSTONE/ALESSANDRO DELLA VALLE)

Lausanne-Sport a engagé le milieu offensif Marvin Spielmann (25 ans), qui évoluait aux Young Boys. La nouvelle recrue du LS a signé un contrat valable jusqu'à fin juin 2024.

Spielmann était arrivé dans le club bernois en été 2019, en provenance de Thoune. Avec YB, il a fêté deux titres de champion de Suisse et un succès en Coupe. Il avait d'ailleurs inscrit le but décisif en finale contre Bâle (2-1) le 30 août 2020, permettant aux Bernois de réussir leur premier doublé depuis 1958 et leur première victoire en Coupe depuis 1987.

En 56 apparitions avec les Young Boys, Marvin Spielmann a marqué six buts et donné huit passes décisives.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Football

Le football, outil d'intégration sociale en Suisse

Publié

le

Les clubs de foot permettent aux joueurs de nouer de multiples relations sociales et d'améliorer leurs connaissances linguistiques (image d'illustration). (© KEYSTONE/AP/THANASSIS STAVRAKIS)

Le football apporte une contribution importante à l'intégration sociale des migrants en Suisse, selon une étude. Il offre un accès à des activités sociales et à des réseaux qui dépassent le cadre du club. La situation est toutefois plus difficile pour les femmes.

L'étude menée par l'Institut des sciences du sport de l'Université de Berne révèle une grande diversité au sein des clubs de football, souligne l'Association suisse de football (ASF) mercredi dans un communiqué: pas moins de 179 nationalités sont représentées dans les quelque 1400 clubs de l'ASF.

Dans l'ensemble, l'étude constate une forte intégration sociale de tous les membres des clubs, et ce indépendamment de la génération de migration. Les footballeurs connaissent les normes et les habitudes centrales dans les clubs et s'identifient à leurs couleurs.

Femmes immigrées loin des terrains

L'enquête souligne que l'intégration sociale des femmes issues de l'immigration est réussie, comme pour l'ensemble des membres des clubs. Cependant, les femmes qui ont elles-mêmes immigré en Suisse trouvent plus rarement le chemin des terrains de foot.

Selon les chercheurs bernois, "les capacités linguistiques, la biographie individuelle du club et la convivialité au sein des clubs revêtent une grande importance pour l'intégration sociale". C'est précisément dans les équipes que se nouent de multiples relations sociales, qui dépassent souvent le cadre du club en tant que réseau social.

De nombreuses personnes interrogées ont indiqué participer à des événements conviviaux. Des événements d'équipe, des réunions régulières après les entraînements ou une ambiance d'équipe détendue, sont liés à une meilleure intégration sociale de tous les membres.

Moins de fonctions honorifiques

L'appartenance à un club permet à de nombreuses personnes d'améliorer leurs connaissances linguistiques. La barrière de la langue n'est pas considérée comme un obstacle à la participation aux entraînements. En revanche, elle empêche parfois de participer aux événements conviviaux.

Les joueurs issus de l'immigration restent par ailleurs moins longtemps membres d'un club et sont plus rarement impliqués dans des fonctions honorifiques. Ils sont en outre plus souvent victimes de discrimination. Un membre immigré sur dix en a fait état dans le cadre de l'étude, selon l'ASF. Ces expériences sont liées à une moins bonne intégration.

Formation des entraîneurs

"Cette étude est la preuve que le football est une clé pour la société et pour une intégration réussie", se félicite le président de l'ASF Dominique Blanc, cité dans le communiqué. Soulignant le rôle central des entraîneurs, l'association entend promouvoir les compétences sociales et interculturelles dans la formation de base des coachs.

L'étude se base sur des données qualitatives et quantitatives, précise l'ASF. Elle tient compte des déclarations des principaux fonctionnaires et des membres des clubs issus ou non de la migration. L'étude quantitative se base sur des enquêtes menées auprès de 42 clubs de football en Suisse alémanique et en Suisse romande, de 145 équipes et de 1839 membres de clubs.

L'étude partielle qualitative se base, elle, sur onze interviews de groupes de discussion avec 22 personnes issues de la migration sur l'intégration sociale dans le club et dans la société. Les chercheurs ont aussi mené 18 études de cas avec 44 interviews d'experts sur l'émergence et la mise en oeuvre d'efforts intégratifs dans les clubs

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Football

Kastriot Imeri quitte Servette pour Young Boys

Publié

le

Archives KEYSTONE/LAURENT GILLIERON
Les Young Boys continuent de se renforcer. Le club bernois a engagé le milieu de terrain Kastriot Imeri (22 ans), qui évoluait à Servette. Le contrat est de quatre ans.

Il était clair que le joueur, très courtisé, allait quitter les Grenat, pour qui il n'a pas été aligné cette saison en Super League. Des contacts ont été pris avec notamment le FC Bruges et Eintracht Francfort. Sa valeur marchande est estimée à 8 millions de francs, selon "transfermarkt.ch", ce qui en fait le numéro 4 dans la hiérarchie du championnat de Suisse.

La saison dernière, Imeri, qui avait débuté à 16 ans en Challenge League avec Servette, s'est installé comme titulaire incontesté. Il a inscrit 11 buts et a effectué ses débuts en équipe nationale.

YB possède désormais toute une série de jeunes éléments suisses à l'avenir prometteur. On peut notamment citer Fabian Rieder, Alexander Jankewitz, Felix Mambimbi, Filip Ugrinic et Cedric Itten.

Continuer la lecture

Football

Servette rentre dans le rang

Publié

le

Alexis Antunes échappe à Fabian Lustenberger. Entré en seconde mi-temps, le jeune meneur de jeu a tiré sur le poteau (© KEYSTONE/Peter Schneider).

Première défaite de la saison pour les Servettiens nettement battu à Berne par les Young Boys (0-3). La marche était trop haute pour les visiteurs qui se retrouvent cinquièmes d'un classement très serré. Prochain rendez-vous vendredi soir à Nyon (19h30). 

Servette rentre dans le rang après un net revers – le premier de la saison – à Berne face aux Young Boys (0-3). Les joueurs d’Alain Geiger ont été dominés dans tous les compartiments du jeu. Après un round d’observation, la différence de niveau est apparue toujours plus nette au fil des minutes. Reste à savoir si la marche était trop haute ou s’il y avait moyen de mieux faire.

Steve RouillerDéfenseur central du Servette FC

 

L’équipe genevoise n’a fait illusion que durant les vingt premières minutes. Ensuite, la supériorité tactique, technique et athlétique qu'on devinait jusqu'à là, n'a plus fait de doute. Sur une pelouse synthétique très rapide, les visiteurs ont multiplié les approximations défensives et les maladresses offensives. Une issue inéluctable a priori, mais pour le demi relayeur Timothé Cognat, les visiteurs n'ont pas abordé ce match de la meilleure manière.

Timothé CognatDemi centre du Servette FC

 

 

On peut toutefois se demander si les joueurs d’Alain Geiger n’auraient pas avantage à évoluer plus haut dans le terrain. Le coach « grenat » n’est pas vraiment de cet avis.

Alain GeigerEntraîneur du Servette FC

 

 

La logique a donc été respectée: le succès des « jaunes et noirs » de la capitale fédérale ne souffre aucune discussion. Les joueurs de Raphaël Wicky partent avec un avantage psychologique: ils savent qu’ils ont de provoquer - tôt ou tard - les erreurs défensives adverses pour s'assurer un avantage décisive; grâce à leur faculté à effectuer un pressing intense haut dans le terrain.

Raphaël WickyEntraîneur du Servette FC

 

 

Continuer la lecture

Football

Douche froide pour le Servette FC

Publié

le

Fabian Rieder ouvre le score d'une frappe imparable. (© KEYSTONE/PETER SCHNEIDER)

Les Young Boys ont repris la main. Victorieux 3-0 du Servette FC au Wankdorf, les Bernois occupent seuls la tête du classement avec deux points d'avance sur St. Gall et les Grasshoppers.

Face à des Servettiens qui étaient encore invaincus cette saison, les Young Boys ont marqué par Fabien Rieder (29e), Meschak Elia (60e) et Cedric Itten (78e). A cinq jours de l'affrontement contre Anderlecht en barrage de la Confenece League, les Bernois étaient en mode gestion. Cela explique en partie leur retenue après l'heure de jeu. Ils ont laissé les commandes du match aux Genevois qui auraient pu le relancer si la frappe d'Alexis Antunes n'avait pas trouvé le poteau à la 75e et si David von Ballmoos n'avait pas sorti le grand jeu sur une reprise de Patrick Pflückle à la 76e.

Cette très belle réaction ne doit pas occulter une première mi-temps bien laborieuse. Au Wankdorf, les Genevois ont dévoilé toutes leurs limites. Si la cellule de recrutement n'agit pas ces prochains jours, la saison du Servette FC risque d'être très "tiède".

Bâle piégé dans le temps additionnel

Celle du FC Bâle ne décolle pas. Au Parc St. Jacques, les Rhénans se sont inclinés 2-0 devant Lugano sur des réussites de Boris Babic à la... 91e minute et de Hadj Mahmoud à la... 94e. Toujours à la recherche d'une victoire depuis le début du championnat, ils accusent 8 points de retard sur les Young Boys. Ils comptent toutefois un match en retard. Pas sûr que ce rappel puisse consoler Alex Frei et David Degen. L'entraîneur et le propriétaire sont partis pour vivre une saison galère malgré une campagne de transferts très riche.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Football

Zurich fait piètre figure dans le choc des cancres

Publié

le

Le FC Zurich n'a pas été à la fête à Winterthour. (© KEYSTONE/ENNIO LEANZA)

Champion en titre, le FC Zurich devra limiter ses ambitions à assurer sa place en Super League: telle est la grande leçon du choc des cancres qui l'a opposé au FC Winterthour.

Dans une Schützenwiese à guichets fermés, le FCZ a été tout heureux d'arracher le point du nul (1-1) grâce à une réussite de Fabian Rohner à la 85e. Avec ce... premier but de la saison, le FCZ a évité une défaite qui aurait sonné comme une immense humiliation.

Plus entreprenant, le FC Winterthour avait logiquement ouvert le score à la 73e par Francisco Rodriguez après un service lumineux de Neftali Manzambi. Face à un adversaire bien trop timoré, la formation de Bruno Berner a su imposer son football. Dommage pour elle d'avoir concédé cette égalisation sur laquelle Souleymane Diaby et Timothy Fayulu doivent plaider coupable.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture