Rejoignez-nous

Emissions

L’Autre Salon ouvre ses portes ce jeudi à Genève

Publié

,

le

Il est de retour chaque année, début mars, à Genève, et on y parle mobilité. Non ce n’est pas le salon de l’Automobile de Genève, justement, mais l’Autre Salon.

L’Autre Salon qui se tient en même temps que le salon de l’auto de Genève, du 7 au 17 mars. Et qui se veut une alternative décalée au salon de l’Auto. En proposant différentes alternatives, la marche à pied, ou le vélo par exemple.

Le thème cette année « L’Autre Salon, c’était mieux avant ». Eric Vanoncini est le président de l’association l’Autre Salon.

C’est la 11e édition, cette année. Avec encore pleins de nouveautés : spectacles, construction de voitures en cartons, une bourse aux vélos aussi. Et des conférences, notamment sur l’aviation. Yvonne Winteler, présidente de l’association Climat Genève.

La campagne « Transports, baissons les gazs » sera aussi lancé à l’occasion de ce salon. Elle vise à alerter la population sur les enjeux environnementaux liés aux transports.

L’Autre Salon c’est donc du 7 au 17 mars à Genève. L’inauguration a lieu le jeudi 7 mars dès 17h30 aux bains des Pâquis.

Plus d’informations sur le site www.autre-salon.ch/

L'autre salonDu 7 au 17 mars

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

L'avis de quartier

Impôt sur les véhicules, Cé qu'è lainô et 13e rente AVS

Publié

le

Au programme de ce premier épisode de L'avis de quartier, en vue des votations du 3 mars 2024:

  • Mobilité: projet cantonal de réduction de l'impôt sur les véhicules
  • Constitution: doit-on inscrire l'hymne cantonal, le Cé qu'è lainô, dans la Constitution? (dès 18'21'')
  • Retraite: mieux vivre à la retraite avec une 13ème rente AVS (dès 30'23'')

Version longue:

Continuer la lecture

Festivals

Jain, MC Solaar, Imagination, Gossip et d'autres à Penthaz cet été (Interview)

Publié

le

Image d'illustration

Le Venoge Festival, qui se tiendra du 14 au 17 août, a révélé une programmation qui fait déjà vibrer les mélomanes. Des légendes de la musique telles que Earth, Wind & Fire, Imagination, Jain, Gilbert Montagné, MC Solaar, Gossip et bien d'autres sont attendues pour quatre soirées qui s'annoncent mémorables. Greg Fischer, le "taulier" du festival, était mon invité.

 

Comment faire venir tout ce beau monde dans le coeur du canton de Vaud? "C'est toujours la grande question chaque année" confie Greg Fischer, visiblement satisfait des premiers retours. "C'est du travail, tout simplement. On a de bons contacts avec beaucoup d'agents, et au fil des ans, on a su les convaincre d'amener leurs artistes dans notre petit coin de Pentaz."

La soirée du jeudi 15 août, en particulier, promet un revival des plus entraînants avec une programmation qui comprend ce que les années 90 ont fait de mieux et la présence de groupes cultes tels qu'Imagination ou Earth, Wind & Fire Experience by Al McKay "C'est un des guitaristes d'origine du groupe Earth, Wind & Fire qui tourne avec des musiciens pour nous faire revivre les belles années 80," explique Fischer.

Quant à la soirée du samedi, elle sera marquée par la présence de Jain, désormais bien ancrée dans le paysage musical francophone. "Je l'ai découverte au Chat Noir à Genève à ses débuts et c'est la première fois qu'elle peut venir sur la scène du Venoge" se souvient Greg Fischer. Le retour de Gossip, dont le nouvel album prévu en mars fait frémir d'impatience les aficionados du rock. "Avoir Gossip en exclusivité Suisse Romande, c'est vraiment un groupe indie-rock, et c'est un joli exemple de ce que le rock peut faire."

Mais le Venoge Festival, c'est aussi une attention particulière à la scène suisse, avec des artistes locaux comme Aliose, qui ouvriront la grande scène le samedi. "Ils font de la super musique et sont juste adorables," se réjouit Greg Fischer.

Le festival n'oublie pas non plus les icônes du hip-hop français avec la présence annoncée de MC Solaar. "C'est vraiment un plaisir. Il représente tellement, musicalement parlant, pour tellement de monde," confesse Fischer, avouant être un fan de la première heure du rappeur.

Cependant, le programmateur insiste sur le fait que les choix musicaux ne sont pas dictés par ses goûts personnels. "On ne fait clairement pas une programmation en fonction des groupes qu'on aime," précise-t-il. "On a à la base une programmation pour le public. C'est le plus important."

Les organisateurs promettent encore quelques surprises, mais une chose est sûre, le Venoge Festival 2024 s'annonce comme un événement incontournable pour tous les amateurs de musique. "Ce sera le méga dancefloor revival de l'été," conclut Greg Fischer, promettant des soirées où "tout le monde s'amuse".

Avec IA

Continuer la lecture

Le meilleur des réveils

Avec "Kagami", le Paris Taiko Ensemble va faire résonner Genève

Publié

le

LJFB - La journée finit bien

 

Dans l'enceinte de l'Auditorium de l'École Internationale de Genève, un événement musical unique se prépare à captiver les amoureux de la culture japonaise et des percussions puissantes. Le Paris Taiko Ensemble présente "Kagami". À quelques jours de cette représentation, Toulga Yashilalteï, membre fondateur de l'ensemble, nous plonge dans l'univers du taïko, cet art traditionnel japonais qui transcende les simples percussions.

Le taïko, explique Toulga, n'est pas qu'un instrument de musique; "c'est une discipline complète qui intègre le corps et l'esprit, une forme d'expression où la présence scénique et la synchronisation jouent un rôle primordial." Contrairement à la batterie qui accompagne souvent d'autres instruments, le taïko est une entité à part entière, capable de variations sonores subtiles malgré son apparence de simplicité.

Cette pratique millénaire, issue des temples shintoïstes et bouddhistes, est ancrée dans la tradition japonaise mais a su évoluer pour embrasser des éléments contemporains. C'est dans les années 50 que le taïko a quitté l'enceinte sacrée des temples pour se réinventer en groupes musicaux, tout en conservant ses racines traditionnelles. Aujourd'hui, ces groupes, dont fait partie le Paris Taiko Ensemble, font vibrer les scènes du monde entier.

Toulga Yashilalteï a découvert sa passion pour le taïko à Paris lors d'un concert. Cette révélation a été le début d'un engagement total: achat d'un taïko personnel, pratique assidue de huit heures par jour et un apprentissage rigoureux auprès d'un maître à Tokyo. De cette dévotion est né le Paris Taiko Ensemble, qui est également devenu une école.

Le public genevois peut s'attendre à un spectacle où concentration et synchronisation se rencontrent pour créer une poésie en prose rythmique, défiant les mesures conventionnelles. "On joue comme on chante", affirme Toulga, suggérant que la performance du Paris Taiko Ensemble transcende la musique pour toucher quelque chose de plus profond chez l'auditeur.

Le rendez-vous est pris pour mardi prochain à 19h30. Ceux qui cherchent à s'immerger dans une expérience culturelle hors du commun sont invités à découvrir "Kagami" et à se laisser porter par la puissance et la beauté du taïko.

Continuer la lecture

L'avis de quartier

Votations 2024: votre avis nous intéresse !

Publié

le

Elles sont au nombre de quatre et planifiées des années à l'avance. Les journées de votations en Suisse rythment l'actualité politique et sociétale depuis des siècles. Mais quels impacts ont ces suffrages sur votre quotidien?

C'est ce qui nous intéresse dans L'avis de quartier, le nouveau rendez-vous de Radio Lac.

Subventionné par la Ville de Genève, ce programme a pour but de vous donner la parole à vous, habitantes et habitants de Genève, pour comprendre quels sont les enjeux des différents sujets soumis à la population.

Au programme de ce premier épisode:

  • Retraite: mieux vivre à la retraite avec une 13ème rente AVS
  • Mobilité: projet cantonal de réduction de l'impôt sur les véhicules
  • Constitution: doit-on inscrire l'hymne cantonal, le Cé qu'è lainô, dans la Constitution?

 

Continuer la lecture

Il suffit de demander

L'hypnose,une plongée dans l'inconscient

Publié

le

Cette pratique ancienne est de plus en plus reconnue pour ses nombreux bienfaits sur la santé mentale et physique.Rencontre avec celle qui explore les inconscients, VickCapt,Hypnotherapeute,Mentor Experte Mindset des Dirigeant.es.

Combien de formes d'hypnose existe t- il?

Il en existe beaucoup, voici les 5 principales:

L'hypnose analgésie est utilisée de plus en plus fréquemment dans le milieu hospitalier pour soulager les douleurs,

L'hypnose directe qui s'appuie sur des suggestions directives auprès du patient laisse peu de temps à la préparation de relaxation.

L'hypnose régressive, qui permet à la personne de revenir dans sa petite enfance voire sa naissance et de toucher à des émotions du passé

L'hypnose Ericksonienne, qui est la plus courante en thérapie et celle que j'utilise le plus souvent, contrairement à l'hypnose directe, les suggestions sont plus douces, et permettent de mettre des mots sur les maux.

L'auto-hypnose, qui est un état modifié de conscience, que nous pratiquons tout au long de la journée, lorsque nous sommes "perdus dans nos pensées".

Cette pratique s'apprend et permet de lâcher prise, de soulager, d'apaiser seul sans l'aide d'un thérapeute.

Tout le monde est-il réceptif à l'hypnose?

Comme je le disais plus haut, l'hypnose est un état modifié de conscience, où "on décroche de la réalité"  comparable à un rêve.

Nous sommes tous capables de cela, Mais certaines personnes imaginent que l'hypnose est un état de sommeil profond ou alors 

vont dire "j'ai tout entendu " et disent ne pas être réceptifs.

Les personnes sceptiques ou qui veulent "garder le contrôle " auront tendance à clamer cette fausse croyance.

L'hypnose pour quels maux? Et ses bienfaits

Cette pratique, sans danger, demande d'avoir confiance en son thérapeute qui va suggérer des phrases de soulagement à l'inconscient qu'il acceptera ou non.

Par exemple, une personne qui souffre d'insomnie, d'anxiété, d'angoisse, pourra grâce à l'hypnose lâcher prise sur les projections et ruminations mentales.

Elle permet aussi l'arrêt de l'auto sabotage et améliore la confiance et l'estime de soi.

Les phobies, peur de l'avion, les addictions, tabac, alcool, la prise de poids, les douleurs... les bienfaits sont presque infinis. 

Ce n'est pourtant pas miraculeux. Le patient doit savoir qu'une séance n'est pas toujours suffisante et exprimer une volonté de changement pour des résultats pérennes.

Retrouvez Vick Capt chaque Lundi à 11h20 dans L'émission il suffit de demander.

Continuer la lecture