Rejoignez-nous

Emissions

Croissance des ventes en ligne pour Coop

Publié

,

le

Dans le commerce en ligne, le chiffre d'affaires de Coop a bondi de 20,4% à 2,3 milliards de francs, dont 500 millions (+17,4%) ont été dégagés par les enseignes d'électronique grand public Microspot, Nettoshop, Fust et Interdiscount (archives). (©KEYSTONE/CHRISTIAN BEUTLER)

Le géant helvétique de la distribution Coop a dégagé l’année dernière un chiffre d’affaires de 30,7 milliards de francs, en hausse de 5% sur un an, a annoncé le groupe bâlois vendredi. Les ventes sur internet ont décollé.

Dans le commerce de détail, les recettes ont augmenté de 2% à 17,8 milliards de francs, les supermarchés du géant orange améliorant leur fréquentation de 3,1% et leur chiffre d’affaires de 9,4% à 10,4 milliards. Les enseignes spécialisées ont étoffé leurs ventes de 3,8% à 7,4 milliards, a détaillé Coop dans un communiqué.

Dans le commerce de gros et la production, le groupe établi à Bâle a enregistré des recettes nettes en hausse de 9% à 14,2 milliards de francs. La filiale Transgourmet a vu ses ventes progresser de 6,9% à 9,7 milliards.

Quant au commerce en ligne, le chiffre d’affaires a bondi de 20,4% à 2,3 milliards de francs, dont 500 millions (+17,4%) ont été dégagés par les enseignes d’électronique grand public Microspot, Nettoshop, Fust et Interdiscount.

Les résultats détaillés seront publiés le 19 février.

Source: ATS

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

L'invité

Ania Wisniak, coordinatrice de grippenet.ch

Publié

le

La courbe des contaminations semble se tasser, ces derniers jours, à Genève. Une tendance également observée par grippenet.ch. Cette plateforme collaborative suit, d’habitude, l’évolution de la grippe. Elle s’est redirigée vers l’étude du Covid-19, depuis le début de la pandémie. Ania Wisniak, la coordinatrice de grippenet.ch et membre de l’Institut de la Santé Globale, était l’invitée de Béatrice Rul, à 7h20, dans Radio Lac Matin.

 

 

Continuer la lecture

L'invité

Nathalie Fontanet, conseillère d’État, chargée des finances

Publié

le

Elle avait été la première personnalité politique à avoir été infectée par le Covid-19. Nathalie Fontanet vient de terminer sa quarantaine et se porte bien. La conseillère d’Etat, chargée des finances, était l’invitée de Béatrice Rul, à 7h20, dans Radio Lac Matin.

 

Continuer la lecture

Actualité

Julien Grosclaude, vice-chancelier du canton de Genève

Publié

le

Le second tour des élections municipales est organisé, ce dimanche, à Genève. Le scrutin est bien évidemment impacté par le Covid-19 : aucun local de vote ne sera ouvert, ce dimanche. Le vote ne se fera que par correspondance ou en déposant votre enveloppe au service des votations et élections. Julien Grosclaude, le vice.chancelier du canton de Genève, était l’invité de Béatrice Rul, à 7h20, dans Radio Lac Matin, pour détailler l’organisation particulière de cette élection.

 

Continuer la lecture

L'invité

Carlo Sommaruga, président de l’ASLOCA

Publié

le

Le Conseil fédéral a annoncé, vendredi des mesures complémentaires pour aider ceux qui ont du mal à régler leur loyer, en cette période de pandémie. Le délai de paiement est ainsi étendu de 30 à 90 jours, Insuffisant pour Carlo Sommaruga, le président de l’Asloca, qui était l’invité de Béatrice Rul, à 7h20, dans Radio Lac Matin.

 

Continuer la lecture

L'invité

Swiss demande l’aide de la Confédération

Publié

le

(©KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI))

Invité sur Radio Lac de Béatrice Rul ce vendredi matin, Lorenzo Stoll, directeur de Swiss pour la Suisse romande, dresse le bilan provisoire de la situation économique de la compagnie. Pour faire face à ses difficultés immédiates de trésorerie, il appelle à l’aide financière de la Confédration sous la forme d’un crédit-relais.

« On essaie de tenir le plus longtemps possible par nos propres moyens et avec le soutien de notre propriétaire le groupe Lutfhtansa, nous pensons à faire appel à une aide de la Confédération sous la forme d’un crédit relais pour absorber une partie de nos besoins en liquidités, cela devient de plus en plus nécessaire. Les discussions sont actuellement en cours avec Berne. »

Lorenzo Stoll Directeur de Swiss pour la Suisse Romande

Le programme a été réduit à 5% du programme habituel avec quelques vols au départ de Genève et Zurich. La majorité des collaborateurs sont au chômage technique ou partiel. Les projets non indispensables sont gelés. Le grounding actuel n’est toutefois pas comparable aux problèmes rencontrés par la compagnie aérienne précédente avant sa faillite, précise Lorrenzo Stoll. Avec une pointe du recul, le directeur de Swiss pour la Suisse Romande s’attend à une mutation profonde du marché aérien avec la probable disparition des acteurs les plus fragiles. A ce stade, la présence de Swiss à Genève n’est pas remise en question sans pouvoir garantir la prochaine dimension du programme de vols qui sera remis en place, dès la reprise complète du trafic aérien mondial.

Lorenzo Stoll Directeur de Swiss pour la Suisse Romande

 

 

Continuer la lecture