Rejoignez-nous

Emissions

Acquittements après l'accident de Fukushima

Publié

,

le

L'accident nucléaire de Fukushima est le pire après celui de Tchernobyl en 1986 (archives). (©KEYSTONE/AP Tokyo Electric Power Co. via Kyodo News)

Trois ex-dirigeants de Tepco, l'opérateur de la centrale atomique accidentée de Fukushima, ont été acquittés jeudi par un tribunal de Tokyo. La cour a jugé qu'ils ne pouvaient être tenus coupables des conséquences de la catastrophe nucléaire survenue après un tsunami.

Ces trois anciens responsables de l'opérateur de la centrale de Fukushima Daiichi, dévastée le 11 mars 2011, étaient les seules personnes physiques à être jugées dans le pire accident nucléaire après celui de Tchernobyl en 1986. Ils étaient accusés de négligence ayant entraîné la mort pour ne pas avoir tenu compte d'informations faisant état d'un risque de tsunami dépassant les capacités de résistance de la centrale.

Cinq ans de prison ferme étaient requis contre l'ancien président du conseil d'administration de Tokyo Electric Power (Tepco) au moment du drame, Tsunehisa Katsumata (79 ans), ainsi que deux anciens vice-directeurs, Sakae Muto (69 ans) et Ichiro Takekuro (73 ans). Ils avaient plaidé tous les trois non coupables devant le tribunal de Tokyo.

Poursuites refusées deux fois

Les poursuites engagées contre les ex-dirigeants s'appuyaient sur le décès de 44 patients de l'hôpital de Futaba, à quelques kilomètres de la centrale, lors de leur évacuation d'urgence dans des conditions extrêmes, avec un bus qui a tourné en rond pendant plusieurs heures. Pour ces personnes âgées, l'épreuve s'est avérée insurmontable.

Les procureurs avaient refusé à deux reprises d'engager des poursuites contre les dirigeants de Tepco, arguant que les éléments du dossier étaient insuffisants. Mais un réexamen de l'affaire en 2015 par un panel de citoyens (une procédure peu utilisée au Japon) a tranché pour un procès au pénal.

Les trois accusés se voyaient reprocher par les plaignants d'avoir péché par inaction, alors qu'ils avaient connaissance du risque d'un tsunami majeur aux abords de la centrale construite en bord de mer.

Bien avant le drame, ces dirigeants ont eu en leur possession des données indiquant que la centrale atomique était située dans une zone avec une probabilité de raz-de-marée dépassant 15 mètres, une hauteur pour laquelle le site n'était pas conçu.

Réacteur en fusion

"Ils auraient dû suspendre l'activité de la centrale nucléaire" jusqu'à la mise en place de mesures anti-tsunami, dont la construction d'une digue, ont estimé les procureurs au tribunal de Tokyo, selon les comptes rendus d'audience publiés par les médias.

M. Katsumata a déclaré durant le procès qu'il n'était pas impliqué au quotidien dans les décisions concernant la sûreté et se reposait sur le travail de ses subordonnés chargés de ces questions.

Tepco n'a pas engagé de travaux pour protéger le site avant que ne survienne au large un puissant séisme de magnitude 9, responsable du gigantesque raz-de-marée qui allait noyer les groupes électrogènes de la centrale, arrêter le refroidissement du combustible et provoquer sa fusion.

Si le tsunami a causé la mort de 18'500 personnes dans le nord-est du Japon, l'accident nucléaire de Fukushima en lui-même n'a fait aucune victime sur le coup. Cependant, il est indirectement responsable de plusieurs milliers de "décès liés", reconnus par les autorités comme des morts dues à la dégradation des conditions de vie des personnes évacuées.

La catastrophe a forcé des dizaines de milliers d'habitants à abandonner leurs maisons proches de la centrale. Un grand nombre d'entre eux sont encore installés dans d'autres régions du pays, ne pouvant pas ou préférant ne pas rentrer chez eux, par peur des radiations.

Amendes symboliques

Si c'est la première fois que des individus sont jugés au pénal dans cette affaire, l'Etat japonais et Tepco ont déjà été sanctionnés par la justice à diverses reprises, à la suite de nombreuses plaintes en nom collectif.

En septembre 2017 notamment, Tepco avait été jugé responsable de l'accident nucléaire et condamné à une amende symbolique par un tribunal local. Six mois plus tôt, une autre instance avait condamné à la fois Tepco et l'Etat japonais pour négligence dans cette affaire, mais, là aussi, l'amende avait été symbolique.

Par ailleurs, Tepco indemnise les victimes du drame depuis des années, en recevant l'argent d'un fonds créé spécialement et alimenté par l'Etat et l'ensemble des compagnies d'électricité.

Source ATS.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Festivals

Paléo 2022 - En immersion au service de lavage de la vaisselle

Publié

le

Depuis 2009 au Paléo, les gobelets sont consignés. Et depuis 2022, des assiettes plates et creuses sont venues s'ajouter à la liste. Pour tout nettoyer, des dizaines de bénévoles s'affairent dans une laverie à quelques encablures de l'entrée du festival. Les machines tournent non-stop de 7h30 du matin à... 4h30 le lendemain matin!

Benjamin Smadja, l'as de la plaine, a voulu tester cette aventure de l'ombre, pilotée par Magalie, responsable "Gobelets et Cie". Présentations

L'heure est venue de se préparer et de nettoyer un peu de vaisselle sale

Dernière étape, le séchage et l'empilage avant un retour sur la plaine de l'Asse afin de ravir l'un des 50'000 festivaliers.

Continuer la lecture

Musique

Paléo 2022 - En immersion avec Thierry, chauffeur artiste

Publié

le

Plus de 5000 bénévoles foulent la plain de l'Asse pour ce Paléo Festival édition 2022.

Derrière les stands de nourritures, postes de sécurités et autres retours de consignes se trouvent les chauffeurs artistes. Une équipe soudée, adepte des 3-8, dont la plupart occupe ce poste depuis plus de 15 ans. Thierry est un vétéran, il fallait au moins ça pour accueillir Benjamin Smadja peu de temps après que les derniers festivaliers ne soient couchés, et bien avant le début d'une nouvelle journée sur la plaine de l'Asse.

Démarrons avec une présentation

L'heure de la première course à sonner. Ambiance au départ, mais aussi au retour

Alors que le service à démarré depuis 3 heures, la pause s'impose...

...mais très vite, la voiture repart

10 jours intenses pour ces hommes et ses femmes qui se mobilisent des 3h pour matin, bénévolement, afin de garantir le meilleur accueil aux artistes et aux équipes

Continuer la lecture

Emissions

Faisons le bien autour de nous, à l'occasion de la Journée de la Bonne Action !

Publié

le

Depuis 2019, Coop organise chaque année la Journée de la Bonne Action. En cette période spéciale, nous avons plus que jamais besoin de solidarité et de bonnes actions. Participez vous aussi et montrez à la Suisse votre volonté d'agir !

La Journée de la Bonne Action en partenariat avec Coop

Comme son nom l'indique, la Journée de la Bonne Action vous incite à oeuvrer pour le bien de tous. Afin de célébrer la solidarité et l'entraide, Coop et ses six principaux partenaires organisent la troisième édition de la Journée de la Bonne Action.

La devise de cette journée de solidarité est "Faisons le bien autour de nous et encourageons les autres à faire de même". Familles, associations et organisations, collaborateurs et collaboratrices de Coop et personnalités suisses sont appelés à accomplir de belles actions.

Pour en savoir plus sur cette belle initiative, rendez-vous sur la page officielle de l'opération

Partagez vos bonnes actions sur Radio Lac

Du 16 au 20 mai, partagez avec nous vos plus belles actions ! Gardez en tête que chaque geste compte.

Vous aidez votre voisine à porter ses courses ? Vous êtes bénévoles dans une association ? Vous participez à une collecte pour les sans-abris ? Vous avez fait un don ? Envoyez-nous une note vocale par Whatsapp au +44799183000 et racontez-nous votre bonne action à vous. Toute la semaine, nous les partageons sur notre antenne pour encourager tous nos auditeurs à faire de même.

N'hésitez pas à partager vos actions sur les réseaux sociaux avec le hashtag #JourneeDeLaBonneAction.

Crédit : Pexels

Continuer la lecture

Genève

Comment, mais aussi pourquoi faire du tri chez soi?

Publié

le

Parfois, on ne sait pas vraiment pourquoi, l’envie nous prend de faire du tri. Dans nos vêtements, nos objets, voir nos relations. Et si tout cela signifiait aussi quelque chose de plus profond?

Avec sa sœur, Eliette Staub a co-fondé Clarity (membre de Swiss Apo, l'association suisse des profesionnel.les de l'organisation). Cette spécialiste du désencombrement se positionne aussi en “initiatrice de clarté”. Si Benjamin Smadja et Laurie Selli ont voulu en savoir plus, c’est peut être l'occasion pour vous de suivre cet entretien en ouvrant grand vos placards!

Continuer la lecture

Emissions

Vivez la Journée Intercantonale de la Formation professionnelle sur Radio Lac

Publié

le

A l’occasion de la 14ème Journée Intercantonale de la Formation Professionnelle, qui a lieu le 4 mai 2022, 28 radios régionales se mobilisent dans divers cantons pour traiter du sujet. Découvrez toute la journée des interviews et reportages sur la thématique de la formation.

De la qualification professionnelle des adultes au choix professionnel en passant par les SwissSkills, de nombreux sujets sont abordés tout au long de la journée sur Radio Lac.

La qualification professionnelle des adultes

Aujourd'hui dans le canton, de nombreux professionnels exercent leur métier depuis plusieurs années sans avoir passé un diplôme en amont. Afin de reconnaître la valeur de cette expérience, l'OFPC offre désormais la possibilité aux adultes possédant plus de cinq d'expérience de la faire reconnaître et d'obtenir ainsi un titre fédéral et officiel, AFP ou CFC, sans effectuer l'intégralité de l'apprentissage. Il s'agit du dispositif Qualification + et il existe dans plus de 200 métiers dont fleuriste, horloger, cuisinier, peintre...

La directrice du service formation continue à l'OFPC, Dao NGuyen nous explique quelles sont les conditions pour bénéficier de ce dispositif et comment celui-ci fonctionne.

 

L'importance de la qualification dans les domaines de la santé et du social

Il existe des nombreuses formations professionnelles dans ces deux domaines qui donnent accès à des diplômes certifiants. Ces diplômes permettent de valoriser les compétences professionnelles de l'employé et de revaloriser également son salaire mais ils permettent aussi de créer une plateforme commune de connaissance et de compétences pour les secteurs de la santé et du social.

La qualification dans les domaines de la santé et du social est très importante, en particulier aujourd'hui alors que le secteur est confronté à un problème de relève. Le contexte des dernières années a mis en évidence la difficulté de ce secteur. Le recrutement est donc clé pour le secteur afin de remplacer les départs et de maintenir les effectifs, l'enjeu est de créer des vocations et donc d'assurer la formation des futurs professionnels de la santé.

Dominique Roulin, directrice de l'Ortra Santé-Social nous explique l'importance de la qualification dans ces domaines.

Choisir un métier ou une formation

Le choix d'une formation et d'une orientation est une étape charnière dans la vie et le parcours des élèves. Au Cycle d'orientation, à l'âge de 15 ans, les adolescents doivent faire de choix pour leur orientation. Ce choix, bien qu'il intervienne tôt dans la vie des élèves, est important car il leur permet de se donner un objectif et de se motiver. L'école a pour mission d'aider les élèves à faire ses choix, cela passe par un accompagnement, un accès à de la documentation mais aussi au possibilité de réaliser un stage.

Lisa Roulet, psychologue conseillère en orientation à l'OFPC nous parle de ce choix crucial pour les élèves mais aussi pour leurs parents.

 

Go-Apprentissage: un dispositif inédit pour la formation professionnelle

Une fois le choix de la formation fait, la seconde étape pour les jeunes est de trouver une place d'apprenti en entreprise. C'est à ce stade qu'intervient le dispositif Go-Apprentissage, un dispositif de soutien à la formation Dual qui accompagne les jeunes dans leurs recherches.

Go-Apprentissage propose un accompagnement individuel avec un.e conseiller.e en placement qui comprend une aide pour préparer un dossier de candidature, la mise en lien des élèves avec des entreprises et du coaching pour les entretiens. Le.a conseiller.e. en placement a un rôle complémentaire à celui du psychologue conseiller en orientation. Ce dernier accompagne l'élève dans la validation de son projet puis le conseiller en placement intervient pour la concrétisation du projet.

L'OFPC organise également des événements dans le cadre du dispositif Go-Apprentissage dans le but de faire le lien entre les futur.e.s apprenti.e.s et les entreprises.

Florence Suter, conseillère en placement pour la formation Dual à l'OFPC nous parle de ce dispositif.

Les SwissSkills: la compétition des apprentis en Suisse

Chaque année, les meilleurs apprentis de toute la Suisse s'affrontent lors d'une compétition inédite, les SwissSkills. Plus de 150 métiers sont représentés lors de cette compétition dont l'objectif est de mettre en avant le savoir-faire des apprentis de tous les cantons suisses.

Matéo Kolle a représenté Genève aux SwissSkills en 2018 alors qu'il était apprenti mécanicien motocyle. Il nous parle de cette expérience qui lui a apporté de la confiance en lui, de la fierté mais qui lui a aussi permis d'être contacté par des entreprises et de trouver un employeur.

En 2022, les SwissSkills se dérouleront du 7 au 11 septembre. Nous avons eu la chance d'échanger avec Oscar Dubouloz, apprenti spécialiste en restauration et représentant du canton de Genève pour cette édition. Il nous raconte sa préparation et nous explique ce que représente cette opportunité pour lui.

 

Gagnez votre tablette d'écriture LCD à l’occasion de la journée intercantonale de la formation professionnelle

Dans le cadre de cette journée dédiée à la formation professionnelle, nous vous offrons vos tablettes d'écriture ! Pour participer, il vous suffit de remplir le formulaire ci-dessous.

20220506

Ce concours n'est plus en ligne.

Continuer la lecture