Rejoignez-nous

Livres

Ann Scott reçoit le prix Renaudot pour son livre "Les insolents"

Publié

,

le

Archives (KEYSTONE/Laurent Gillieron)

Le prix Renaudot a été attribué mardi à Ann Scott pour son roman "Les insolents" sur une quadragénaire quittant Paris. Les jurés ont également attribué leur prix de l'essai à "De Gaulle, une vie", de Jean-Luc Barré.

"Les Insolents" raconte l'arrivée "au milieu de nulle part" d'Alex, une compositrice de musique de films qui décide de quitter la capitale pour se réinventer, souhaitant vivre "ailleurs et seule".

Le personnage est un double de fiction de l'autrice, qui a quitté Paris pour la Bretagne, où elle vit désormais.

Née d'une mère russe photographe et d'un père français collectionneur d'art, Ann Scott a grandi à Paris avant de s'installer à Londres, à 17 ans.

Elle a été mannequin, batteuse dans un groupe punk et a beaucoup fréquenté le milieu underground des nuits parisiennes. Elle s'est lancée à 29 ans dans l'écriture, signant notamment le roman "Asphyxie", puis "Superstar".

Ann Scoot avait présenté son roman lors de la rentrée de Calmann-Lévy, son éditeur.

Pas favorite

Elle ne faisait pas figure de favorite pour le Renaudot, prix pour lequel étaient également en lice Gaspard Koenig ("Humus" à L'Observatoire), Lilia Hassaine, ("Panorama" chez Gallimard) et Sorj Chalandon ("L'Enragé" chez Grasset).

Le prix de l'essai a été décerné à Jean-Luc Barré pour le premier tome, en plus de 900 pages, d'une immense biographie: "De Gaulle, une vie: l'homme de personne (1890-1944)", aux éditions Grasset. Cette somme est parue le 18 octobre et est entrée directement dans la liste des finalistes du Renaudot essai.

Le prix Renaudot du Livre de Poche est allé à Manuel Carcassonne pour "Le Retournement".

Avec Keystone-ATS

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Culture

Tirabosco à l'honneur à BDFIL: "c'est la récompense d'une pugnacité"

Publié

le

KEYSTONE- SALVATORE DI NOLFI

Le festival consacré à la bande dessinée BDFIL s'ouvre ce lundi à Lausanne. Un Genevois sera mis à l’honneur: Tom Tirabosco.  

Difficile de passer à côté de lui ce printemps, l'artiste Tom Tirabosco est partout.

L’actualité du dessinateur genevois est chargée en ce mois d’avril. Il est tout d’abord l’invité d’honneur du festival BDFIL qui commence ce lundi. L'événement vaudois lui consacre une grande rétrospective intitulée "Monstres et merveilles". Tom Tirabosco présentera également à Lausanne son nouvel ouvrage en avant-première “Terra Animalia”. Sa bande dessinée “L’œil de la forêt” qui lui avait valu le prix du festival de Sierre il y a 20 ans, est rééditée.

Une mise à l'honneur qui vient récompenser une carrière riche. Que se dit Tom Tirabosco lorsqu’il se retourne sur le chemin parcouru?

L'artiste genevois est arrivé à vivre de sa passion. Comment a t-il fait pour se démarquer?

 

Tom Tirabosco est une figure locale reconnue dans le monde de la bande dessinée. Cette particularité lui a permis d'exercer son métier sur le long terme:

Le dessinateur sera présent du 19 au 21 et du 26 au 28 avril pour, entre autres, des séances de dédicaces à BDFIL.

Enfin, sachez qu’une exposition sur de nouvelles œuvres est à découvrir jusqu'au 24 avril à la galerie Tiramisu à Carouge.

Retrouvez l'interview de Tom Tirabosco en intégralité ci-dessous:

Continuer la lecture

Genève

"Manger Genevois": un mélange de recettes et de bons plans à la sauce locale

Publié

le

Dorian Rollin

"Manger Genevois"  est un livre qui va plaire à ceux qui aiment manger local.

Un ouvrage qui va plaire aux amoureux de gastronomie locale, son nom: "Manger Genevois".

Il a été écrit par Louise Kasser Genecand. Cette passionnée de cuisine a réuni dans cet ouvrage des portraits de six restaurateurs, des recettes de cuisine et des bons plans.

L'autrice nous fait voyager dans le patrimoine culinaire du canton et les stars du livre ce sont les produits.  Louise Kasser Genecand:

Louise Kasser Genecand

On trouve aussi des recettes que l’on connait tous comme la fameuse tarte aux pruneaux, sauf que ces recettes ont été revisitées et élaborées par des chefs. Louise Kasser Genecand:

Louise Kasser Genecand

"Manger genevois" est publié aux éditions Bergli Books.

Continuer la lecture

Livres

Akira Toriyama, créateur de Dragon Ball, est mort

Publié

le

Akira Toriyama en mai 1982(© EPA/JIJI PRESS JAPAN OUT)

Le mangaka Akira Toriyama, créateur notamment des séries mondialement connues "Dragon Ball" et "Dr Slump", est décédé à l'âge de 68 ans d'un hématome sous-dural, ont annoncé vendredi sa maison d'édition et son studio.

"Nous sommes sincèrement attristés de vous informer que le créateur de manga Akira Toriyama est mort le 1er mars d'un hématome sous-dural aigu. Il avait 68 ans", a déclaré Bird Studio, une entité qu'avait fondée le mangaka, dans un communiqué publié sur le réseau social X .

Né à Nagoya (centre du Japon) en 1955, Akira Toriyama était avant tout connu pour "Dragon Ball". Créé en 1984, le manga conte la vie et les aventures du prodige des arts martiaux Son Goku depuis son enfance. Il était librement inspiré du roman chinois du XVIe siècle "La Pérégrination vers l'Ouest".

Le manga s'est vendu à au moins 260 millions d'exemplaires dans le monde, selon le site spécialisé Mangazenkan. Il a engendré de nombreuses adaptations à la télévision, au cinéma ou en jeu vidéo et connu de nombreuses suites comme "Dragon Ball Z" ou plus récemment "Dragon Ball Super".

"Plaire aux garçons du Japon"

"Pour moi, Dragon Ball est comme un miracle", avait déclaré M. Toriyama dans un entretien accordé au quotidien Asahi en 2013. "Il a aidé quelqu'un comme moi, qui a une personnalité tordue et difficile, à faire un travail décent et à se faire accepter par la société".

Il assurait cependant dans cet entretien n'avoir "aucune idée" de la raison du succès planétaire de cette oeuvre. "J'espère simplement que les lecteurs s'amuseront en lisant mes travaux", avait-il déclaré, ajoutant qu'il ne s'était "jamais préoccupé de faire passer un message à travers" ses mangas.

"Lorsque j'ai dessiné la série [Dragon Ball], tout ce que je voulais, c'était plaire aux garçons du Japon", avait-il encore déclaré au Asahi.

Un poster géant de Son Goku, héros de la saga Dragon Ball durant un match de Ligue 1 opposant le PSG à l'OM le 25 février 2018 (© EPA/CHRISTOPHE PETTIT TESSON)

M. Toriyama était également l'auteur de nombreuses autres séries de manga, dont "Dr Slump", paru entre 1980 et 1984 dans l'hebdomadaire Shonen Jump, autour d'une petite fille androïde à la force redoutable créée par un savant.

Le mangaka avait reçu en 2013 pour l'ensemble de son oeuvre le prix spécial du 40e festival international de la bande dessinée d'Angoulême.

Il avait également créé des personnages pour plusieurs jeux vidéo comme la série "Dragon Quest" ou le jeu de rôle des années 1990 "Chrono Trigger".

Avec Keystone-ATS

Continuer la lecture

Culture

Plumes genevoises, polars et femmes au sommaire du Salon du livre

Publié

le

(KEYSTONE/Martial Trezzini)

Après la grand-messe de l’auto, celle des bouquins à Palexpo avec la nouvelle édition du Salon du Livre de Genève. Près de 280 exposants sont présents depuis mercredi et jusqu’à dimanche à Palexpo, pour cette nouvelle édition. Mais aussi 600 auteurs et personnalités.

Cette année, le Salon fait la part belle à la littérature suisse avec un trio 100% helvétique en invité d’honneur. Natacha Bayard, directrice du Salon du Livre de Genève.

Natacha BayardDirectrice du Salon du Livre de Genève

Joël Dicker, Elise Shua Dusapin, David Foenkinos et Douglas Kennedy font partie des plus de 600 auteurs présents à Palexpo pour le Salon du Livre de Genève. Jacques Attali, Dominique Bourg,  ou encore Fabrice Midal seront aussi de la partie.

Au programme dès mercredi et jusqu'à dimanche: présentation d’ouvrages, échanges et animations autour du cinéma, mais aussi des débats. Le Salon du livre met en avant le roman noir cette année, en collaborant avec les organisateurs du festival lyonnais "Quais du Polar".

Nine Simon Directrice artistique du Salon du Livre de Genève

Durant cinq jours, tous les genres littéraires francophones sont représentés. Le cinéma est aussi à l’honneur, avec des expositions et animations. A noter également, des rencontres 100% féminines, lors de la journée internationale des droits des femmes.

Nine SimonDirectrice artistique du salon du Livre de Genève

Parmi les moments forts du salon du livre, on trouve les séances de dédicaces.

Reportage dans les allées de Palexpo:

Reportage Les dédicaces au salon du livre

Le salon du livre, c’est aussi l’occasion de découvrir de nouveaux auteurs, comme Elio Sottas. Ce Genevois de 24 ans vient de publier son premier roman “Dans l’ombre du Mont Olympe” aux Editions Plaisir de lire. Et il participe pour la première fois à l'événement genevois. 

Elio SottasEcrivain

Est-ce que ce premier livre lui donne envie d’en faire son métier?

Elio SottasEcrivain

Et cette année, le salon est de nouveau en partenariat avec le festival lyonnais Quais du Polar. Les romans policiers ou qui parlent de faits divers connaissent un certain succès. 

Une autrice genevoise est spécialisée en la matière. Il s’agit de Corinne Jaquet, ancienne journaliste et chroniqueuse judiciaire. Elle a monté sa maison propre maison, les éditions du Chien Jaune, et a publié une collection de faits divers:

Corinne JaquetEcrivaine

Retrouvez le programme complet du Salon ici.

 

 

Continuer la lecture

Culture

Pour l'éditeur Atrabile "Angoulême est la bascule de l'année"

Publié

le

Une maison d’édition genevoise indépendante va participer au festival d’Angoulême. Le rendez-vous suprême de la bande dessinée. L’un de ses fondateurs nous parlera des enjeux de cet événement.

C’est la grand-messe de la bande dessinée!

Le festival d’Angoulême ouvre ses portes dès jeudi et pour quatre jours. Un événement qui regroupe les professionnels de la BD, éditeurs, auteurs mais aussi le public.

La maison d’édition genevoise Atrabile sera présente avec une dizaine d’artistes. C’est l’un des rendez-vous incontournables de l’année selon Daniel Pellegrino, co-fondateur des éditions Atrabile:

Daniel PellegrinoCo-fondateur des éditions Atrabile

L’autre point important du festival, ce sont les prix qui sont remis. Les éditions Atrabile partent à Angoulême avec une dizaine d’auteurs, dont trois Suisses qui sont nommés dans différentes catégories. Ont-ils des chances de remporter un trophée?

Daniel PellegrinoCo-fondateur des éditions Atrabile

Enfin, quelle est la place de la Suisse dans ce monde de l'édition de BD? Daniel Pellegrino:

Daniel PellegrinoCo-fondateur des éditions Atrabile

La maison d’édition genevoise Atrabile publie entre 10 et 15 titres par an avec des artistes du monde entier.

 

Continuer la lecture