Rejoignez-nous

Actualité

Tous les médias obtiendront une aide immédiate

Publié

,

le

KEYSTONE/Jean-Christophe Bott

Durement touchées par le coronavirus, radios, télévisions et presse écrite recevront une aide immédiate. Le Conseil fédéral a adopté mercredi deux ordonnances de nécessité en ce sens. 40 millions proviennent de la redevance et 17,5 des caisses fédérales.

Radios et télévisions locales seront directement soutenues par une enveloppe de 30 millions de francs issus de la redevance radio-TV. Les radios locales commerciales titulaires d'une concession reçoivent 487'128 chacune. Les radios complémentaires à but non lucratif toucheront 145'132 francs par diffuseur.

Une aide de 901'327 francs est prévue pour les télévisions régionales. Les chaînes qui offrent des prestations d'information régionale, bénéficient d'une large audience et supportent des charges d'exploitation de plus d'un million de francs par an recevront la même somme.

Par ailleurs, la Confédération prend aussi en charge pendant six mois les coûts de l'agence de presse Keystone-ATS facturés aux médias électroniques. Une enveloppe de 10 millions de francs au maximum est mise à disposition. Cette somme provient aussi de la redevance radio-TV.

Distribution gratuite

Le Conseil fédéral prévoit aussi une aide pour la presse écrite. Dès le 1er juin, les quotidiens et les hebdomadaires en abonnement de la presse locale et régionale seront distribués gratuitement pendant six mois. Cela coûtera 12,5 millions de francs à la Confédération.

Pour les journaux dont le tirage est supérieur à 40'000 exemplaires, la Confédération participera temporairement aux coûts de la distribution. Actuellement, ces titres n'ont pas droit à un soutien.

Un rabais de 27 centimes par exemplaire leur sera accordé. Au maximum cinq millions de francs sont mis à disposition. Dans les deux cas, les éditeurs ne pourront toucher cette manne qu'à condition de renoncer aux dividendes.

Le Conseil fédéral examinera dans six mois si le soutien doit être prolongé pour la presse écrite et pour l'agence Keystone-ATS. Les deux ordonnances répondent au mandat confié par le Parlement lors de la session extraordinaire.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Genève

Croix-Rouge: une Américaine prend la présidence de la Fédération

Publié

le

La Fédération internationale des sociétés nationales de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge fait face à d'importantes divisions (archives). (© KEYSTONE/MARTIAL TREZZINI)

La plus grande institution humanitaire au monde s'enfonce dans la crise, mais a échappé au pire. Les membres de la Fédération internationale des sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge (FICR) ont élu lundi à Genève l'Américaine Kate Forbes.

Après des heures d'incertitudes et parfois d'insultes, celle-ci a obtenu 88 voix au second tour pour un mandat de quatre ans, contre 75 pour le Kényan Abbas Gullet. La journée avait auparavant donné lieu à un affrontement entre le Conseil exécutif et les 191 sociétés nationales.

"Je viens de changer ma première priorité. Ma première priorité sera de nous rassembler tous à nouveau. Nous sommes un mouvement", a affirmé la nouvelle présidente. Son prédécesseur Francesco Rocca, qui avait décidé de démissionner après un conflit d'intérêts, a annoncé que des accusations d'harcèlement sexuel de 2016 à 2018 avaient été reçues contre M. Gullet.

Le Conseil exécutif a décidé de reporter l'élection au maximum jusqu'en octobre. Mais sous les huées, l'Assemblée générale extraordinaire a demandé à voter.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Genève

Crues de l'Arve et du Rhône, le point au 11.12 à 18h30

Publié

le

Archives (© KEYSTONE/LAURENT GILLIERON)

L'Arve et le Rhône sont en crues à Genève, prévient Alertswiss. La population est invitée à ne pas s'approcher des cours d'eau.

Les autorités, en étroite collaboration avec l'Office cantonal de l'eau, la police, le Groupement SIS et les municipalités concernées, ont pris des mesures préventives pour minimiser les risques pour la population et les biens. Des précautions telles que la sécurisation des zones à risque et l'évacuation préventive des campements situés le long des cours d'eau ont été mises en place.

En anticipation de l'aggravation potentielle de la situation, des actions ont été entreprises pour garantir la sécurité publique. Des accès aux zones riveraines ont été restreints, et il est impératif de respecter les directives et les interdictions d'accès émises. En outre, les ponts traversant l'Arve pourraient être fermés dans la nuit du lundi 11 au mardi 12 décembre, pour des raisons de sécurité.

Les genevois et genevoises sont vivement encouragés à demeurer vigilants et à observer une grande prudence, en particulier près des rives de l'Arve, du Rhône et du lac. Il est crucial de respecter les consignes de sécurité suivantes:

  • Évitez de vous approcher des berges des cours d'eau.
  • Observez les indications de sécurité mises en place et abstenez-vous d'accéder aux zones interdites.
  • Soyez attentifs à la montée soudaine des eaux, aux risques d'effondrement des berges et aux chutes potentielles d'arbres, et quittez immédiatement les zones menacées.
  • Évitez d'emprunter les chemins, sentiers, voies cyclables et routes inondées ou susceptibles d'être inondées.
  • Surtout, ne pratiquez aucune activité nautique ou de baignade, incluant même la baignade des animaux domestiques.
  • Suivez les mises à jour officielles des autorités cantonales pour rester informé de l'évolution de la situation.

Dès que les débits dépassent les 650 mètres cubes par seconde, il est possible que de l'eau provenant des réseaux d'eaux pluviales déborde sur les voies publiques, accentuant les risques d'inondations.

Avec IA

Continuer la lecture

Genève

Les marmites géantes, nouvelles stars de l'Escalade

Publié

le

Mathieu Lerenard, le responsable de la division chocolaterie chez Martel, à côté de l'une des marmites géantes confectionnées pour l'Escalade

Vous avez sans doute déjà succombé à une marmite au chocolat cette année, mais avez-vous eu droit à une marmite géante? Des modèles XXL qui séduisent de plus en plus les Genevois.

Les gourmands n'attendent qu'elle pendant les festivités de l’Escalade à Genève: la fameuse marmite en chocolat. 

Il en existe au chocolat au lait ou noir et depuis quelques années, les marmites géantes connaissent un certain succès.

De quelle manière sont-elles fabriquées?

Reportage dans l’atelier de production de la maison Martel à Genève:

ReportageDans l’atelier de production de la maison Martel à Genève

Comment et avec quoi travaillent les chocolatiers?  Mathieu Lerenard, le responsable de la division chocolaterie chez Martel:

Mathieu LerenardResponsable de la division chocolaterie chez Martel

Notez que ce sont souvent les entreprises qui sont demandeuses de marmites géantes. 

 

Continuer la lecture

Environnement

L'Orbe est en crue, appel à la prudence

Publié

le

L'Orbe est en crue, la police demande à la population d'être vigilante (photo d'illustration). (© KEYSTONE/MAGALI GIRARDIN)

La police vaudoise lance un appel à la prudence dans la région d'Orbe, où la rivière l'Orbe est en crue à cause des pluies des derniers jours. Elle demande à la population de ne pas s'approcher des cours d'eau de la région.

Le pic de la crue doit être atteint lundi soir vers 21h00, précise la police cantonale vaudoise sur X.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Politique

Le Conseil national approuve le budget 2024

Publié

le

La ministre des finances lors des débats sur le budget 2024 au National, qui se sont étalés sur deux jours. (© KEYSTONE/PETER KLAUNZER)

Le Conseil national a accepté lundi un budget 2024 tout juste conforme au frein à l'endettement. Il a augmenté les dépenses pour l'agriculture et le transport régional par rapport au Conseil fédéral et coupé notamment dans la politique régionale et l'asile.

Après plus de neuf heures de débats réparties sur deux jours, ce n'est que grâce à une proposition de dernière minute de couper 18 millions dans la contribution au Fonds d'infrastructure ferroviaire (FIF) que le Conseil national est parvenu à un budget respectant le frein à l'endettement, un point sur lequel le camp bourgeois avait insisté dès le début. Elle a été adoptée par 129 voix contre 62.

Au vote sur l'ensemble, les députés ont adopté le budget 2024 du bout des lèvres par 79 voix contre 75 et 40 abstentions. La gauche a rejeté la proposition tandis que la majorité de l'UDC s'est abstenue.

Paiements directs et transport régional

A l'instar du Conseil des Etats, le National a augmenté les dépenses pour l'agriculture. Les deux Chambres se sont mises d'accord sur le montant des paiements directs (+54,8 millions), qui restent ainsi au niveau de 2023. La gauche a tenté en vain de s'opposer à cette augmentation au nom de la symétrie des sacrifices.

La Chambre du peuple a également approuvé davantage de moyens pour l'élevage et la préservation des races animales suisses (+3,9 millions), pour la promotion des ventes de vin suisse (+6,2 millions) et la culture de betteraves pour la production de sucre (+4 millions). La protection des troupeaux bénéficiera en outre de 4 millions de plus en 2024 et de 3 millions supplémentaires en 2023.

Suivant la Chambre des cantons, le National a aussi accepté par 98 voix contre 95 d'augmenter de 55 millions les contributions fédérales au trafic régional de voyageurs.

Politique régionale et asile

Pour compenser ces hausses de crédit, le National a supprimé intégralement les apports au Fonds de développement régional (-25 millions). Malgré cette coupe, les liquidités du fonds sont suffisantes et les projets pourront être réalisés, a assuré Jacques Nicolet (UDC/VD) pour la commission.

Les députés ont également avalisé une réduction de 30 millions de francs dans les indemnités versées aux cantons pour l'aide sociale des requérants d'asile, des personnes admises à titre provisoire et des réfugiés.

Ils ont aussi donné leur feu vert à une réduction de 10 millions des prêts à destination des pays en développement et à la suppression de la contribution de la Suisse à l'agence des Nations unies pour l'aide aux réfugiés palestiniens (UNWRA) (-20 millions). Les demandes de coupes supplémentaires de l'UDC dans l'asile et l'aide au développement ont échoué.

Pas touche à l'armée

Le National a refusé de toucher au budget de l'armée. Il a balayé les demandes de coupes de la gauche, qui a fait valoir en vain que c'était le seul domaine qui n'avait pas été touché par les coupes budgétaires.

Contrairement aux sénateurs, les députés ont toutefois refusé, par 105 voix contre 88, que les dépenses de l'armée croissent plus vite que ce qu'a prévu le Conseil fédéral et atteignent l'objectif de 1% du PIB en 2030, et non en 2035.

Le dossier repart au Conseil des Etats.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture