Rejoignez-nous

Sport

Football: un 2e club suisse pourrait jouer la Champions’ League

Publié

,

le

Opposés au CSKA Moscou lors du tour préliminaire (15 & 23 août), les Young Boys de la capitale fédérale possèdent de réelles chances de se qualifier pour la phase de groupe de la Ligue des Champions. 

la Ligue des Champions pourrait accueillir un second club suisse cette saison! Le tirage au sort du tour préliminaire qui s’est déroulé vendredi à Nyon s’est en effet avéré plutôt favorable aux Young Boys.
Tombeurs de Dynamo Kiev au tour précédent, ils affronteront CSKA Moscou… Un adversaire difficile certes, mais sans doute plus abordable que Napoli ou Liverpool.
Christoph Sypcher, directeur sportif des « jaune et noir » se montre optimiste avant cette double confrontation, tout en restant prudent.

Christoph Spycher Directeur sportif des Young Boys

 

Le match aller se jouera le mardi 15 août à Berne, alors que le match retour est agendé au mercredi 23 à Moscou dès 20h45 à chaque fois.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Actualité

La Queue-d’Arve dévoile ses nouveaux équipements sportifs

Publié

le

Ce mardi a été inauguré le nouvel espace omnisports du Centre sportif de la Queue-d’Arve après 7 mois de travaux. Ces travaux correspondent à la mise à niveau et la reconfiguration du centre sportif. Cet espace rénové comprend des terrains de pétanque, un mur d’escalade, des baby-foot et des terrains de squash, une première en Ville de Genève. 

Les sportifs ont désormais à disposition 16 terrains de pétanque entièrement rénovés, un nouveau mur d’escalade, 6 baby-foot professionnels et 4 terrains de squash. Ces derniers sont la grande nouveauté des nouvelles installations puisqu’ils sont les seuls en Ville de Genève ; les autres du canton sont à Meyrin. Ce chantier d’un budget de 2.4 millions de francs s’inscrit dans le Plan directeur des équipements sportifs 2017-2030, qui prévoit un investissement total de 300 millions de francs. Il a permis de remettre entièrement à neuf cette partie du centre, y compris son système de chauffage, de ventilation et d’éclairage afin de mieux répondre aux normes actuelles. Sami Kanaan, conseiller administratif en charge de la culture et du sport, se félicite de cette rénovation qui va proposer une meilleure offre sportive aux Genevois.

Sami Kanaan Conseiller administratif en charge de la culture et du sport

 

Le centre sportif de la Queue-d’Arve dispose désormais de quatre terrains de squash. Une première en Ville de Genève.

Une salle polyvalente destinée aux compétitions sportives

Ces gros travaux ont permis de déplacer le mur de grimpe qui se trouvait dans la salle adjacente. A terme, cet espace libre devrait devenir une salle polyvalente – qui vise une capacité de 3’500 personnes – afin d’accueillir des événements sportifs de plus grande envergure. Les explications de Sami Kanaan, conseiller administratif en charge de la culture et du sport.

Sami Kanaan Conseiller administratif en charge de la culture et du sport

La Ville de Genève manque de locaux utilisables pour ces grandes occasions. Grâce à ce projet, des compétitions sportives nationales et internationales pourraient s’y tenir. Pour Sybille Bonvin, cheffe du Service des sports à la Ville de Genève, ce sont des événements capitaux pour une ville comme Genève.

Sybille Bonvin Cheffe du Service des sports de la Ville de Genève

D’après le Plan directeur des équipements sportifs, ce sont trois autres centres sportifs majeurs qui vont subir des travaux de rénovation ou d’extension. Un site sera entièrement construit près de la nouvelle gare des Eaux-Vives. Après la Queue-d’Arve ce mardi, le prochain centre sur la liste est celui du Bois des Frères. Le projet comprend notamment un centre sportif dédié au tennis de table et au squash ainsi que la construction d’une auberge de jeunesse. Les travaux devraient être réalisés en 2021.

Continuer la lecture

Actualité

Dopage: la Russie exclue des JO pendant 4 ans

Publié

le

L'AMA s'est montrée ferme envers la Russie (©KEYSTONE/EPA/MAXIM SHIPENKOV)

L’Agence mondiale antidopage (AMA) a décidé lundi d’exclure la Russie des Jeux olympiques pendant quatre ans, ce qui inclut Tokyo-2020 et Pékin-2022.

Elle sanctionne ainsi la falsification des données de contrôles remises à l’agence, a déclaré un porte-parole de l’instance à l’issue du comité exécutif réuni à Lausanne.

« La liste complète des recommandations du Comité de révision de la conformité a été approuvée à l’unanimité » des douze membres du comité exécutif, a déclaré le porte-parole James Fitzgerald.

Le Comité de révision de la conformité recommandait notamment l’exclusion du drapeau russe des JO et de tout championnat du monde pendant quatre ans, avec la possible présence de sportifs russes sous drapeau « neutre ».

« Cela signifie que les sportifs russes, s’ils veulent participer aux Jeux olympiques ou paralympiques ou tout autre événement majeur figurant dans les recommandations, devront démontrer qu’ils ne sont pas impliqués dans les programmes de dopage décrits par les rapports Mclaren ou que leurs échantillons n’ont pas été falsifiés », a expliqué le porte-parole.

La décision de l’AMA peut être contestée dans un délai de 21 jours devant le Tribunal arbitral du sport (TAS), par l’agence nationale antidopage Rusada, ou par le Comité olympique russe (ROC) ou toute fédération internationale qui serait concernée. L’appel serait en principe suspensif et les sanctions ne seraient applicables qu’une fois confirmées par le TAS.

Parmi les autres mesures approuvées lundi par l’AMA figure l’interdiction pendant quatre ans d’attribuer l’organisation de compétitions planétaires (JO et championnats du monde).

Cette suspension est la conséquence de la falsification de données de contrôles antidopage fournies par la Russie à l’Agence mondiale antidopage au début de l’année.

Les experts informatiques missionnés par l’AMA ont découvert que « des centaines » de résultats suspects avaient été effacés de ces données, pour certains entre décembre 2018 et janvier 2019, juste avant leur remise.

Source ATS

Continuer la lecture

Actualité

Super League: Servette a encore frappé!

Publié

le

Alain Geiger: une magnifique victoire au Letzigrund. (©KEYSTONE/PETER KLAUNZER)

Une semaine après sa défaite au Tessin face au FC Lugano (0-1), le Servette FC est à nouveau sur orbite. Les néo-promus ont réussi une véritable démonstration au Letzigrund face au FC Zurich (5-0).

Contre un adversaire qui restait sur une très belle série de cinq victoires, les joueurs d’Alain Geiger se sont imposés 5-0 grâce notamment à trois buts de Park Jung-Bin. L’ailier sud-coréen a été intenable sur son flanc gauche comme l’a été Miroslav Stevanovic sur le flanc droit.

En l’absence de son capitaine Anthony Sauthier et du pilier de la défense centrale, Steve Rouiller, le mentor valaisan de la Praille avait opté pour un dispositif audacieux avec deux attaquants axiaux – Koro Kone et Alex Schalk – entre ces deux joueurs de couloir qui ont fait si mal au FCZ de Ludovic Magnin. L’entraîneur vaudois lequel ne s’attendait peut-être pas à un retour sur terre aussi brutal même si son discours demeurait avant ce match empreint d’une très grande prudence.

 

Statu quo en tête

Le FC Bâle, vainqueur du FC Sion (4-0), et Saint-Gall, victorieux à Thoune (4-1), restent au contact des Young Boys, vainqueurs de Lucerne par la marge la plus étroite (1-0) samedi soir suite à un autogoal de Schürpf. Rhénans et Saint-Gallois restent respectivement à un et à deux points des champions de Suisse en titre. Cela fait bien longtemps que la lutte pour le titre n’a pas été aussi indécise. Passionnante aussi grâce au retour de flamme du FC Bâle et au fantastique parcours du Saint-Gall de Peter Zeidler.

 

 

Source: ATS

Continuer la lecture

Actualité

Fin difficile pour l’expédition de Mike Horn

Publié

le

Les deux guides partis à leur rencontre, Aleksander Gamme et Bengt Rotmo, en rouge, entourent Borge Ousland et Mike Horn sur cette photo postée dimanche matin sur le compte Instagram de l'explorateur. (©Instagram/Mike Horn)

Mike Horn et son compagnon Børge Ousland ont bouclé leur expédition dans des conditions très difficiles dimanche vers 01h00 du matin. Après trois mois d’expédition, ils ont quitté la banquise arctique et rejoint le navire Lance.

Les deux hommes ont été récupérés en bonne santé malgré quelques gelures sur les pieds, les mains et le nez, peut-on lire dimanche dans un communiqué de presse de l’expédition. Ils ont gagné le navire Lance parti une semaine plus tôt pour les embarquer sur la glace.

Un périple de 1400 kilomètres

L’aventurier de Châteaux-d’Oex (VD) et son compagnon norvégien ont parcouru une distance totale de plus de 1400 km durant leur périple. Initialement planifiée pour une durée de deux mois, cette expédition a été beaucoup plus longue que prévu et a finalement duré 87 jours.

« Après presque trois mois sur la glace, j’ai du mal à croire que cette expédition soit terminée », explique Mike Horn. « Mère Nature nous a mis à l’épreuve sur le plan physique et mental. Nous savions que ce serait une expérience difficile dès le début, mais ce que nous avons vécu là-bas a été bien au-delà de notre imagination. »

Le 25 novembre, un plan de rapatriement est mis sur pied par les équipes des explorateurs. Le brise-glace Lance est mandaté pour aller les récupérer. Quatre jours plus tard, le navire quitte Longyearbyen, en Norvège, avec à son bord les deux autres explorateurs, les Norvégiens Aleksander Gamme et Bengt Rotmo.

Mike Horn et Børge Ousland se situent à la latitude N83°41′ E18°14′. Après deux heures de route en ski de randonnée, ils doivent s’arrêter à cause de températures qui descendent jusqu’à -40°C.

Navire bloqué dans les glaces

Lundi dernier, le navire Lance est bloqué dans la glace et doit rebrousser chemin à la latitude N81°51.7 E20°51.4. Mike Horn et Børge Ousland, qui se situent à la latitude N83°10′ E18°25′, espèrent arriver au plus vite à la latitude N82°.

Mardi en fin de journée, Alexander Gamme et Bengt Rotmo débarquent sur la glace avec leur matériel: traîneau, skis, fusil à pompe et raft gonflable. Ils décident de partir à pied rejoindre Mike Horn et son compagnon.

Jeudi, les quatre aventuriers sont séparés par une grande étendue d’eau. Les conditions météorologiques les empêchent de progresser des deux côtés. Vendredi vers 23h00, les quatre explorateurs se retrouvent à environ 17,5 km du navire.

Chute dans l’eau glacée

Juste avant leur rencontre, à 150 m de distance les uns des autres, Mike Horn chute accidentellement dans l’eau glacée. Quatre heures plus tard, avec l’aide de son compagnon, il a réussi à sécher la plupart de ses vêtements et a enfilé des sous-vêtements secs pour repartir et retrouver les Norvégiens aux alentours de minuit.

Compte tenu de la proximité du bateau, Mike Horn et Børge Ousland décident de ne pas utiliser les vivres amenés par les deux Norvégiens afin de terminer leur expédition sans assistance.

Dans la nuit de samedi à dimanche, Mike Horn et Børge Ousland rejoignent le Lance à 1h00 du matin. La prochaine étape qui bouclera cette expédition polaire consiste à rejoindre le voilier Pangaea.

Une fois à bord de leur voilier, Mike Horn et Børge Ousland vont naviguer en direction de Trømso (Norvège). Portail de l’Arctique, ce lieu est le point de départ historique des expéditions vers le Grand Nord.

Cette expédition a débuté le 28 août avec le départ du voilier Pangaea de Nôme, en Alaska, en direction du Pôle Nord. Après deux semaines, le 11 septembre, Mike Horn et Børge Ousland sont déposés sur la glace à la latitude N85°34’ E136°53’.

Un mois plus tard, le 17 octobre, les deux hommes atteignent le Pôle Nord. A partir du 20 novembre, ils rencontrent des difficultés sur la glace. La situation est inédite car beaucoup de glace a fondu.

Les explorateurs ne peuvent pas avancer aussi vite qu’ils l’avaient imaginé. Comme le voyage se révèle beaucoup plus long que prévu, les deux hommes sont bientôt à court de nourriture. Cinq jours plus tard suite à ces difficultés, le plan de rapatriement est mis sur pied.

Source: ATS

Continuer la lecture

Actualité

Genève-Servette gagne la bataille des dauphins

Publié

le

Le top scorer lausannois Dustin Jeffrey, qu'on annonce à Berne la saison prochaine, inquiète ses futurs coéquipiers. (©Keystone/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)

Genève-Servette a rejoint Bienne à la deuxième place du classement de National League à la suite de son succès 3-2 sur les Seelandais. Lausanne a échoué devant un Berne convalescent (2-5).

Il y avait Marco Odermatt à Beaver Creek mais aussi Yannick Rathgeb aux Vernets, capable de dessiner des courbes dévastatrices dans la défense genevoise. L’ouverture du score du Bernois a récompensé un solo génial (7e). Les Seelandais ont ensuite eu le tort de ne pas comptabiliser lors de leur domination tout au long du premier tiers-temps. Après une période de supériorité numérique en début de tiers médian inutilisée par les Biennois, les Genevois ont retourné le match en un peu plus de 3′ par Jonathan Mercier superbement servi par Smirnovs puis par le Letton lui-même après une passe de l’international M20, Stéphane Patry (30e). Wingels a donné deux buts d’avance aux Genevois avant que Janis Moser ne trouve enfin le chemin des filets à l’occasion de son 84e match de National League (55e). Les hommes de Patrick Emond ont su résister pour fêter leur premier succès de la saison face à Jonas Hiller et ses coéquipiers.

Deux voyages au bord du Léman et six points ! Le CP Berne a amorcé son regain de forme en Suisse romande. Après un succès aux Vernets, les joueurs de la capitale ont imposé leur loi sur la glace de Lausanne. Il a fallu toute la classe de l’Américain Arcobello pour poser les jalons du succès. Le futur attaquant de Lugano a inscrit les deux premiers buts pour ses couleurs. Il avait su se montrer opportuniste alors que les Vaudois avaient largement dominé le premier tiers-temps. Après l’égalisation de Kenins (42e), Praplan et Sciaroni, avec le concours de Scherwey en contre, ont scellé le sort de la rencontre. Mauvaise affaire pour le LHC qui a concédé sa troisième défaite au cours des quatre derniers matches.

Après avoir cédé mardi sur glace face à Lugano, Fribourg Gottéron a fêté un beau succès 3-1 contre le leader virtuel du Championnat, Davos. L’Américain Gunderson a ouvert la marque pour les hommes de Christian Dubé (5e). Une minute et demie plus tard, Félicien Du Bois a prouvé qu’il avait retrouvé ses talents de buteur avec un 4e but en sept matches. Un superbe numéro du Suédois Brodin a permis à Gottéron de passer en tête (30e). Les Fribourgeois ont ainsi battu pour la deuxième fois de la saison les Grisons qui se sont inclinés pour la seconde fois lors des trois derniers matches.

Début de match cauchemardesque pour les Zurich Lions contre Rapperswil-Jona. Les Lakers ne menaient-ils pas 3-0 après 1’47 » de jeu et un doublé du Tchèque Roman Cervenka, tout heureux de jouer un mauvais tour à ses anciens coéquipiers ? Lukas Flüeler n’a pas survécu à cette tornade et a cédé sa place à Ortio dans les buts. Les Lions ont alors réalisé une superbe remontée mais ont tout de même abandonné un point aux Saint-Gallois (5-4 tab).

L’embellie de Lugano n’aura duré que le temps d’un match à Fribourg. Les Tessinois se sont inclinés 3-2 à Langnau et restent collés sous la barre.

Classement: 1. Zurich Lions 26/51 (90-61). 2. Bienne 27/46 (71-65). 3. Genève-Servette 27/46 (76-68). 4. Davos 23/45 (79-68). 5. Lausanne 26/41 (75-72). 6. Zoug 23/40 (77-67). 7. Langnau Tigers 25/36 (64-72). 8. Fribourg-Gottéron 25/35 (60-63). 9. Berne 26/32 (71-84). 10. Lugano 27/31 (66-77). 11. Rapperswil-Jona Lakers 26/29 (69-87). 12. Ambri-Piotta 25/27 (58-72).

Source: ATS

Continuer la lecture