Rejoignez-nous

Techno

Intelligence artificielle au travail : une idée qui rapporte!

Publié

,

le

Photo by Alex Knight from Pexels
benoit rouchaleauLe monde de demain

Le monde de demain : Une idée originale pour intégrer l’intelligence artificielle dans le monde du travail... 

La crainte de beaucoup, c’est qu’à terme l’intelligence artificielle, les machines ou les robots ne remplacent les employés et pour cause, près d’une activité sur 2 pourrait déjà être automatisée grâce aux technologies existantes, selon le cabinet de consultants Mc Kinsey en 2017.

Et bien la fondation genevoise « impact IA » a imaginé une solution à contre-courant... Leur concept s’appelle « robotMe » et il s’articule autour d’une promesse : que l’automatisation de certains métiers ne se fasse pas au détriment des salariés. En substance : un robot prendrait votre place mais pas votre salaire. Mieux même les salariés seraient rémunérés pour avoir aidé une intelligence artificielle à réaliser certaines basses tâches.

Comment est-ce que cela fonctionne ?

La plateforme veut inviter les entreprises et leurs salariés à partager leurs données et leurs compétences pour entraîner les algorithmes à réaliser des tâches à faible valeur ajoutée. Ces données et ce savoir-faire sont ensuite rémunérés : 33% du revenu pour celui qui a développé l’algorithme apprenant, 17% revient à la fondation et l’autre moitié est partagée entre l’entreprise et le salarié qui ont entraîné le robot.»

Concernant l’échéance : on devrait y voir plus clair dans les prochains mois mais déjà les fondateurs de robotMe imaginent fournir des conseils d’orientation et de formation pour les salariés qui auront entraîné des intelligences artificielles à faire leur travail à leur place. Quitte à ce que les machines vous remplacent autant que cela vous rapporte un peu...

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Genève

Nouvelle réglementation pour les drones

Publié

le

KEYSTONE/Marcel Bieri

Depuis le 1er janvier, la Suisse a intégré la réglementation européenne concernant les drones. Il va falloir se mettre en conformité pour continuer à voler.

Les nouvelles règles ont été adoptées au début de l'année mais il y a une période transitoire qui va durer jusqu'au 1er septembre. Reste que les changements concernent tout le monde, usagers de drones professionnels comme de loisirs. Parmi les nouveautés, un marquage CE obligatoire pour identifier tous les appareils. Mais ça va plus loin que ça, comme l'explique Régis Thevenet, opérateur drone chez Drone GVA, spécialisé en imagerie aérienne par drone:

Régis Thevenetopérateur drone chez Drone GVA

Pour passer le brevet, rendez-vous sur le site UAS.gate.

Et quand on dit que toues les pilotes seront impactés par la nouvelle réglementation, c'est vrai. Les professionnels aussi sont concernés Régis Thevenet à nouveau.

Régis Thevenetopérateur drone chez Drone GVA

A noter que cette nouvelle réglementation ne met pas un terme à une situation hors de contrôle, il y avait déjà des règles en Suisse.

Régis Thevenetopérateur drone chez Drone GVA

Pour tout connaitre des nouvelles règles en vigueur, consultez le site de l'OFAC.

Continuer la lecture

Genève

Lensa, une appli qui cartonne et qui questionne

Publié

le

C'est l'une des applications les plus téléchargées du moment: Lensa.

Elle permet de créer votre avatar sur la base de plusieurs selfies que vous envoyez directement sur l’application. Des représentations de vous-mêmes, agrémentées de codes qui viennent d'univers différents, comme les mangas ou les bandes dessinées. On se retrouve avec des portraits haut en couleurs, et c’est ce qui plaît sans doute aux utilisateurs comme nous le dit Olivier Glassey, sociologue, maître d’enseignement et de recherche, et spécialiste des réseaux sociaux à l’UNIL:

Olivier GlasseySociologue, maître d’enseignement et de recherche, et spécialiste des réseaux sociaux à l’UNIL

Pour autant, les critiques sont nombreuses contre cette application.

Certains utilisateurs  reprochent à Lensa une hypersexualisation du corps de la femme.

Olivier GlasseySociologue, maître d’enseignement et de recherche, et spécialiste des réseaux sociaux à l’UNIL

Des artistes ont appelé au boycott de l'application qui utilisent leurs œuvres, selon eux sans leur accord. Olivier Glassey  

Olivier GlasseySociologue, maître d’enseignement et de recherche, et spécialiste des réseaux sociaux à l’UNIL

Et comme à chaque fois qu’une application connaît un gros succès, on se pose la question des données et de leur utilisation.

Olivier GlasseySociologue, maître d’enseignement et de recherche, et spécialiste des réseaux sociaux à l’UNIL:

L'application Lensa AI est également payante, il faut donc faire attention comme nous le rappelle Olivier Glassey:

Olivier GlasseySociologue, maître d’enseignement et de recherche, et spécialiste des réseaux sociaux à l’UNIL

Continuer la lecture

Genève

Une école genevoise donne des cours dans le métavers

Publié

le

Credit KEYSTONE Source EPA Byline RUNGROJ YONGRIT

L’école du futur aura-t-elle lieu dans le métavers? 

Une école genevoise de langues propose depuis peu d’apprendre dans ce monde virtuel.

C'est une première en Suisse. Une école de langues propose depuis cette rentrée de faire ses cours dans un monde virtuel: le métavers.

Son nom: la Swiss language Academy. A la base, c’est une école tout à fait classique, basée à Carouge.

Puis le COVID a bouleversé les habitudes. Aujourd’hui, les cours en ligne représentent 60% de l’activité. L’idée d’Anouche Dumortier-Karaman, la créatrice de l’école, c’était d’aller encore plus loin:

Anouche Dumortier-KaramanCréatrice de l’école Swiss language Academy

Que voit-on dans ces cours? La réponse d’Anouche Dumortier-Karaman  :

Anouche Dumortier-KaramanCréatrice de l’école Swiss language Academy

Est-ce que ces cours sont plus efficaces pour l’apprentissage?

Anouche Dumortier-KaramanCréatrice de l’école Swiss language Academy

Précisons qu'il n'a pas besoin obligatoirement de lunettes, Portals, le métaverse qui héberge l’école est en train de travailler sur des développements.

Retrouvez l’interview de d’Anouche Dumortier-Karaman ci-dessous:

Anouche Dumortier-KaramanCréatrice de l’école Swiss language Academy

Le site de l’école est à retrouver ici.

 

Continuer la lecture

Genève

Déjà plus de 1000 jours d’observation pour CHEOPS

Publié

le

Crédit photo: KEYSTONE Source SCIENCE PHOTO LIBRARY SPL Byline ATG MEDIALAB/EUROPEAN SPACE AGEN

Cela fait plus de 1000 jours que CHEOPS scrute le ciel, le télescope télescope spatial suisse a fait une cinquantaine de découvertes.

Le 18 décembre 2019, ce jour est marqué d’une pierre blanche pour les universités de Genève et Berne.

Elles voyaient décoller le télescope CHEOPS. Cela fait donc maintenant plus de mille jours qu’il se trouve en orbite autour de la Terre. Ce télescope a permis de faire plus de cinquante découvertes. Les scientifiques impliqués se retrouvent d’ailleurs cette semaine pour la première fois physiquement à Padoue en Italie pour faire le point sur la mission et son futur. 

David Ehrenreich en fait partie, il est professeur d’astronomie à l’UNIGE. Il nous décrit l’une des découvertes majeures de CHEOPS:

David EhrenreichProfesseur d’astronomie à l’UNIGE

Les missions spatiales s'enchaînent ces derniers mois. Un autre télescope James Webb est aussi parti pour l’espace. D’ailleurs l’UNIGE participe aussi à ce projet. Quelle est la différence avec CHEOPS? David Ehrenreich:

David EhrenreichProfesseur d’astronomie à l’UNIGE

CHEOPS qui devait finir sa mission dans un an, pourrait rester dans l’espace jusqu’en 2025. On devrait en savoir plus cette semaine. 

Continuer la lecture

Techno

Partez à l’aventure à bord du nouveau VW ID. Buzz!

Publié

le

Inspiré du bus de la première génération devenu culte, le VW ID. Buzz est le nouveau compagnon de voyage des amoureux de la nature, des citadins en quête de liberté ou des familles nombreuses. Son style qui mêle vintage et innovation nous a fait craquer et on n'a qu'une hâte: monter à bord pour découvrir la "van-life" !

On vous fait découvrir le VW ID. Buzz, le nouveau bus de la marque qui s'inspire de ses prédécesseurs pour proposer un véhicule au design retro-futuriste très tendance et aux fonctionnalités innovantes.

Le nouvel ID. Buzz

Un objet culte, précurseur d'une nouvelle ère.

Il y a des voitures qui nous marquent plus que d'autres et c'est le cas du VW ID. Buzz. En plus d'être multifonctionnel et entièrement connecté, ce bus électrique appelle à l'aventure et à la découverte. En famille ou entre amis, à travers des étendues de nature ou dans la jungle urbaine, il s'adapte parfaitement à notre quotidien et à ses défis. S'inspirant du design emblématique du bus de la première génération, le ID. Buzz allie dimensions compactes, espace et technologie innovante.

Côté design, le mélange entre codes vintages et ligne futuriste lui donne un style affirmé et résolument moderne. Tout ce qu'on adore! A l'intérieur, un éclairage d'ambiance avec plus de 30 couleurs en option apporte une touche personnelle à l'habitacle. Ajoutez à cela un intérieur modulable qui vous permet de charger tous vos effets personnels pour la journée ou pour un mois sans difficulté. Bref, le nouvel ID. Buzz nous séduit sur toute la ligne!

Le véhicule du futur

Avec ce nouveau bus, VW s'engage aussi pour le développement durable et un avenir respectueux du climat. En plus d'être 100% électrique, aucun cuir d'origine animal n'est présent dans l'habitacle et de nombreux matériaux utilisés sont recyclés comme le revêtement des sièges et du plancher.

Pour coller à nos modes de vie "always on", le ID. Buzz nous offre aussi de nombreuses fonctionnalités numériques.

Bref, le nouvel ID. Buzz nous promet des road trips mémorables cet été mais saura aussi être notre meilleur allié à la rentrée pour se déplacer en ville sans émission !

 

ID. Buzz Edition NFT d'AMAG

La métamorphose de l'objet culte en précurseur d'une nouvelle ère est accomplie avec l'ID. Buzz.

Avec l'édition limitée VW ID. Buzz NFT d'AMAG, il devient en plus le compagnon d'expériences très particulières, car l'édition comprend un package personnel plein de « specials » :

- NFT en édition limitée avec design unique
- Cadre numérique pour NFT
- Badge NFT numéroté sur le véhicule
- Billet pour l'événement exclusif 2023 avec dîner et concert exceptionnels
- Tente familiale avec badge NFT

Pour ceux qui souhaitent voir ce design unique au quotidien, non seulement sur le plan numérique, mais aussi dans la vie réelle, il est même possible sur demande, de faire floquer leur véhicule avec design NFT personnel.

 

Prêt pour l'aventure? La team AMAG vous conseille et vous accompagne dans votre nouvelle aventure à bord du VW ID. Buzz et répond à toutes vos questions. Rendez-vous ici pour plus d'infos.

De notre côté, on fonce préparer nos bagages!

Continuer la lecture