Rejoignez-nous

Football

Match nul spectaculaire entre Servette et Saint-Gall

Publié

,

le

e gardien Lawrence Ati Zigi, en vert fluorescent, arrête le penalty de l'attaquant servettien Grejohn Kyei (© KEYSTONE/Martial Trezzini).

Servette et Saint-Gall se sont quittés dos à dos (2-2) au terme d’un match animé et indécis jusqu’à la fin ; unique regret servettien: le penalty raté par Kyei.

Le match nul entre Servette et Saint-Gall a été riche en rebondissements mercredi soir au Stade de la Praille. Nonante minutes durant lesquelles, les deux équipes ont dominé les débats à tour de rôle. Menés au score aussi bien en début du match, qu’en début de seconde mi-temps, les Servettiens sont à chaque fois parvenus à égaliser, avant de passer tout près de la victoire en fin de partie…
Plus que le résultat, c’est la prestation de ses joueurs qui réjouit l’entraîneur servettien Alain Geiger à un détail près.

Alain Geiger
Entraîneur du Servette FC
Alain GeigerEntraîneur du Servette FC

 

Les penalties de Kyei

Mais les Servettiens eprouvent quelque regret : ils ont raté la transformation d’un penalty par Grejohn Kyei peu après avoir égalisé en première période. Or, le tireur avait déjà été malheureux dans cet exercice voilà une semaine à Lucerne.

Alain Geiger
Entraîneur du Servette FC
Alain GeigerEntraîneur du Servette FC

 

Au classement, Servette et Saint-Gall sont à égalité de points au cinquième rang, les « Brodeurs » possèdent toutefois une meilleure différence de buts.
Prochain rendez-vous pour les « grenats », samedi (18h15) dans la capitale vaudoise face à des Lausannois qui se sont inclinés par la marge la plus étroite (0-1) mercredi soir également à Berne face aux Young Boys, leaders de Super League…

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Equipe de Suisse

Les Suissesses en France pour aller à l’Euro

Publié

le

GaëlleT Gaëlle Thalmann
Gaëlle Thalmann se détend de tout son long: la gardienne de Servette Chênois a réalisé plusieurs arrêts de grande lors de la première rencontre amicale face aux Françaises samedi soir (KEYSTONE/Ennio Leanza).

L'Equipe de Suisse de Nils Nielsen se prépare assidûment pour décrocher sa qualification pour la phase finale de l'Euro l'année prochaine (06-31.07.22) en Angleterre, avec entre autres deux rencontres amicales face à la France.

Un tournoi qui se transforme en double défi pour l'Equipe de Suisse. Le coronavirus est passé par là. Norvégiennes et Islandaises ont jeté l'éponge à cause de la situation sanitaire. Malgré cela, l'ASF et la FFF, les instances nationales du ballon rond suisse et française se sont mises d'accord pour mettre sur pied deux confrontations au lieu d'une seule. Avec la présence de deux joueuses de Servette Chênois dès le coup d'envoi, la première de ces rencontres s'est soldée par une défaite honorable pour les Suissesses samedi soir à Metz (0-2) grâce à une performance d'ensemble qui réjouit Gaëlle Thalmann.

Gaëlle Thalmann
Gardienne de l'Equipe de Suisse
Gaëlle ThalmannGardienne de l'Equipe de Suisse

 

Gaëlle Thalmann : une communication "propositive"

La gardienne de Servette Chênois n'a capitulé que sur une tête de Wendie Renard (12e) et une reprise de volée de Perle Morroni (84e). Elle s'est signalée à l'attention des observateurs en réussissant de nombreuses parades, ce qui a permis à la sélection helvétique de rester dans le match.  Mais loin de tirer la couverture à elle, la Fribourgeoise a également tenu à rendre hommage à ses coéquipières notamment celles de la défense centrale, en particulier Luana Bühler.

Gaëlle Thalmann
Gardienne de l'Equipe de Suisse
Gaëlle ThalmannGardienne de l'Equipe de Suisse

 

LoulouB LuanaBüehler

Pilier de la défense centrale, Luana Buehler a parfaitement dirigé l'arrière-garde helvétique samedi soir à Metz (© KEYSTONE/Alessandro della Valle).

Sandy Maendly : la cerise sur le gâteau

Mais ces rencontres amicales et le camp d'entraînement à Kloten qui les a précédé servent surtout de préparation aux matches de barrage à jouer en avril. Car les Suissesses ambitionnent toujours de se qualifier pour l’Euro'22 dont la phase finale se jouera en Angleterre. Entrée en fin de partie face à la Roumanie (2-0), absente en Belgique l'automne dernier, Sandy Maendly est de retour avec l'équipe nationale. Quelles sont ses attentes.

Sandy Maendly
Joueuse de milieu de terrain de l'Equipe de Suisse
Sandy MaendlyJoueuse de milieu de terrain de l'Equipe de Suisse

 

Cependant les joueuses de Nils Nielsen ne connaissent pas exactement leur situation avant d'aborder cette période de préparation: feront-elles partie des meilleures deuxièmes directement qualifiées pour la phase finale ou devront-elles passer par les matches de barrage?

Sandy Maendly
Joueuse de milieu de terrain de l'Equipe de Suisse
Sandy MaendlyJoueuse de milieu de terrain de l'Equipe de Suisse

 

Sandy Maendly a retrouvé l'Equipe de Suisse avec d'autant plus de plaisir qu'elle a été alignée dès le coup d'envoi par le coach national national samedi soir à Metz face à la France (© KEYSTONE/Alessandro della Valle).

 

"A 99% en barrage"

Si elles ont encore une chance théorique de se qualifier directement comme l’une des trois meilleures deuxièmes, elles devront sans doute passer par les matches de barrage. C’est la conséquence de la nette défaite subie à Louvain (0-4) début décembre lors de la dernière rencontre de qualification du groupe. Une déception pour la Servettienne Sandy Maendly qui se projette sur les prochaines échéances.

Sandy Maendly
Joueuse de milieu de terrain de l'Equipe de Suisse
Sandy MaendlyJoueuse de milieu de terrain de l'Equipe de Suisse

 

Les Suissesses se sont préparées à Kloten avant de se rendre en France, puis d'aller jouer - selon toute vraisemblance - des matches de barrage qualificatifs pour la phase finale de l'Euro'22 en Angleterre (© KEYSTONE/Ennio Leanza).

 

Tirage au sort début mars à Nyon

Les Suissesses connaîtront leur sort après la partie opposant l’Italie à Israël qui se jouera mercredi (17h30) à Florence. Elles ne seront qualifiées que si les Italiennes ne gagnent pas ou seulement par 1-0. Tout autre score obligerait les joueuses de Nils Nielsen à passer par les matches de barrage qui se joueront au mois d’avril. Elles connaîtront leurs adversaires un mois plus tôt, lors du tirage au sort le 5 mars à Nyon.

Continuer la lecture

Football

Servette s’est battu tout seul

Publié

le

Miroslav Stevanovic, en blanc, a tout tenté dimanche après-midi sur la pelouse du Wankdorf, mais sans succès face au défenseur genevois Ulisses Garcia et à ses coéquipiers "jaunes et noirs" (© KEYSTONE/Peter Schneider).

Servette s'est incliné à Berne face aux Young Boys (0-2). Les Servettiens ont capitulé sur un autogoal de Steve Rouiller et un but de la tête de leur ancien attaquant Jean-Pierre Nsame. Fébriles, ils ont grandement facilité la tâche des "jaunes et noirs" bernois qui semblent toujours plus près d'un nouveau titre national.

Un début de match a coûté très cher dimanche aux Servettiens. Un corner évitable, suivi d'un autogoal qui ne l'était pas moins: voilà qui singulièrement leur tâche. Servette a pourtant bien réagi au cours du quart d'heure qui a suivi. Les visiteurs sont même passé tout près de l'égalisation sur un coup de tête à bout portant de Steve Rouiller, mais le reflexe du gardien Von Ballmoos l'a privé de cette joie. Dans l'enchaînement, les visiteurs ont encaissé le second but de partie sur un centre parfait de Maceiras qui a trouvé la tête de Nsame pour crucifier Jeremy Frick.

Pas de match en semaine

Battus sur leur terrain mi-décembre par le SFC (1-2), les leaders de Super League n'ont pas eu besoin de puiser dans leurs réserves pour empocher les trois points. De leur côté, les joueurs d'Alain Geiger se consolent en se disant qu'ils bénéficient d'une semaine entière (ou presque) pour préparer la venue du FC Zurich samedi (18h) à la Praille. C'est la première fois depuis un mois qu'ils n'auront pas de match en semaine: un répit bienvenue par les temps qui courent.

Continuer la lecture

Football

Servette s’incline logiquement face au Lausanne-Sport

Publié

le

Theo Valls, à gauche, tente de contrer Cameron Puertas, à droite, mais le demi servettien ne pourra pas empêcher le jeune lausannois de marquer deux buts (© KEYSTONE/Salvatore Di Nolfi).

Pris à froid avec deux buts encaissés lors des dix premières minutes, les Servettiens ont logiquement subi la loi des néo-promus qui remportent par la même occasion leur première victoire de l'année (3-1).

Si tout n'était pas joué après dix minutes de jeu, le début de match a lourdement pesé sur la suite des évènements. Guessand et Puertas ont très rapidement fait trembler les filets des buts défendus par Jeremy Frick. La réduction du score par Grejohn Kyei dans le premier quart d'heure de la seconde mi-temps a redonné de l'espoir aux visiteurs avant que Puertas - encore lui ! - ne redonne deux longueurs d'avance aux Lausannois. Définitivement, cette fois. En un mot comme en cent, les joueurs d'Alain Geiger ont payé un lourd tribut à leur manque de stabilité défensive. Ce que le mentor valaisan de la Praille a tenu à souligner au terme de la partie. Renaud de Vargas lui a tendu son micro.

Alain Geiger
Entraîneur du Servette FC
Alain GeigerEntraîneur du Servette FC

 

Alain Geiger : "on a joué trop facile !"

Reste à savoir le repositionnement de Cognat plus bas dans le terrain après la pause peut constituer une solution pour donner plus d'assise à l'arrière-garde servettienne. Le coach grenat ne le pense pas: pour lui, tout est une question d'équilibre.

Alain Geiger
Entraîneur du Servette FC
Alain GeigerEntraîneur du Servette FC

 

Le prochain déplacement du Servette FC ne sera pas plus facile avec un match à Lugano mercredi (18h15).

 

 

 

Photo: Keystone

Interview: Renaud de Vargas (lfm.ch)

 

 

Continuer la lecture

Football

Servette gagne pour la première fois de l’année

Publié

le

Stefan Knezevic, à droite, tacle intervient énergiquement face à Grejohn Kyei, à gauche, mais ce dernier se jouera du défenseur lucernois lors du deuxième but grenat (© KEYSTONE/Martial Trezzini).

Belle revanche pour Servette qui remporte sa première victoire de l'année face à Lucerne (4-2). Une efficacité offensive retrouvée accompagnée de très bonnes actions ont permis aux joueurs d'Alain Geiger de s'imposer face aux visiteurs venus de Suisse centrale.

Moins de septante-deux heures après sa defaite en Suisse centrale (0-3), Servette a pris sa revanche Lucerne (4-2) dimanche après-midi au Stade de la Praille. Rapidement menés au score en début de match, les « grenats » ont renversé la vapeur en moins de dix minutes.

En seconde période, Rouiller de la tête, puis Cespedes ont permis aux Servettiens de prendre TROIS buts d’avance, avant que les visiteurs ne réduise l’écart par Schulz à un quart d’heure de la fin. Le SFC remporte ainsi sa première victoire de l’année et se rassure quelque peu avant la venue de Saint-Gall mercredi.

Theo Valls
Demi récupérateur du Servette FC
Theo VallsDemi récupérateur du Servette FC

 

Un soulagement et une satisfaction pour l’entraîneur servettien Alain Geiger qui tient cependant à remettre les points sur le « i » !

Theo Valls
Demi récupérateur du Servette FC
Theo VallsDemi récupérateur du Servette FC

 

Au classement, Servette est à présent sixième de Super League avec trois points d'avance sur le Lausanne-Sport, est septième à égalité de points avec le FC Sion qui a tenu en echec le FC Bâle à Saint-Jacques (2-2).

Continuer la lecture

Football

Reprise satisfaisante pour Servette

Publié

le

Mené au score dès le milieu de la première mi-temps, Servette et Kastriot Imeri, à gauche, ont ensuite dominé la dernière heure du match face au Lausanne-Sport de Cameron Puertas, à droite (© KEYSTONE/Salvatore Di Nolfi).

Avant d'affronter Lucerne deux fois en l'espace de trois jours, les Servettiens ont bien repris la compétition en obtenant un résultat positif face au Lausanne-Sport (1-1).

Dix jours d'arrêt, puis des matches qui s'enchaînent de façon effrénée, tel est le sort réservé à Servette (et pas seulement). Après les incertitudes de la semaine, la reprise a été laborieuse, surtout en première mi-temps. Face aux néo-promus, les joueurs d'Alain Geiger ont commencé par assurer leurs arrières, avant de dominer la dernière heure du match en se créant de très nombreuses occasions, notamment dans le dernier quart du match quand le Lausanne-Sport s'est retrouvé en infériorité numérique après l'expulsion du défenseur central Elton Monteiro qui venait de recevoir son second carton jaune en l'espace de quelques minutes. Passant beaucoup plus près de la victoire que leurs adversaires, ils ont cependant échappé de peu à la défaite quand l'arbitre M. San a dicté un penalty pour une faute de Rouiller sur Da Cunha à l'ultime minute des arrêts de jeu. Plongeant du bon côté pour arrêter l'envoi du capitaine du LS, Stjepan Kukuruzovic,e gardien Jeremy Frick a permis à ses coéquipiers d'empocher un point. Le dernier rempart grenat avait d'ailleurs sauvé son camp à plusieurs reprises plus tôt dans le match en réalisant des arrêts déterminants. De quoi mériter les compliments de son coach qui a en même temps déploré l'inattention de Kastriot Imëri, auteur d'une passe hasardeuse qui a donné la possibilité aux visiteurs de prendre l'avantage. L’entraîneur « grenat »  espérant davantage, car ses joueurs ont évolué à onze contre dix durant les vingt-cinq dernières minutes. ceux-ci ont provoqué les erreurs lausannoises qui ont abouti au carton rouge.

Alain Geiger
Entraîneur du Servette FC
Alain GeigerEntraîneur du Servette FC

 

De son côté, le coach lausannois estime que l’expulsion de son défenseur central Elton Monteiro a coupé ses joueurs dans leur élan.

Giorgio Contini
Entraîneur du Lausanne-Sport
Giorgio ContiniEntraîneur du Lausanne-Sport

 

La baisse de régime du LS

Reste à savoir pourquoi les footballeurs de la capitale vaudoise ont connu une baisse de régime après trente-cinq très bonnes premières minutes.

Giorgio Contini
Entraîneur du Lausanne-Sport
Giorgio ContiniEntraîneur du Lausanne-Sport

 

Le pressentiment de Jeremy Frick

Quant au héros du jour, il évoque les instants qui ont précédé le coup de pied de réparation accordé par le directeur de jeu.

Jeremy Frick
Gardien du Servette FC
Jeremy FrickGardien du Servette FC

 

Continuer la lecture