Rejoignez-nous

Automobilisme

Liberty Media veut la MotoGP en plus de la F1

Publié

,

le

La MotoGP bientôt dans l'escarcelle de Liberty Media (© KEYSTONE/EPA/JOSE SENA GOULAO)

Le groupe américain Liberty Media, propriétaire de la formule 1, veut racheter Dorna Sports, la société possédant les droits de la MotoGP. Le montant serait de plus de 4 milliards d'euros.

Dorna Sports, qui est basée à Madrid et possède notamment, outre les droits sur le championnat de MotoGP, ceux sur le championnat de Superbike, est aujourd'hui contrôlée à 40% par le fonds Bridgepoint et à 39% par le Fonds d'investissement du régime de retraite du Canada, rappelle le quotidien britannique. Le reste du capital est entre les mains des dirigeants de Dorna.

L'accord avec Liberty Media valorise Dorna à plus de 4 milliards d'euros, dette incluse, selon le Financial Times. Cette acquisition, qui offrirait au groupe Liberty Media le contrôle de la F1 et du MotoGP, pourrait toutefois être scrutée de près par les instances de contrôle de la concurrence.

Le fonds CVC, un temps propriétaire des deux mêmes championnats, avait par exemple été contraint par le gendarme européen de la concurrence de céder en 2006 le championnat moto quand il avait acquis la F1, dont il a cédé le contrôle à Liberty Media en 2017, rappelle encore le Financial Times.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Automobilisme

Lewis Hamilton quitte Mercedes pour Ferrari

Publié

le

Archives (© KEYSTONE/EPA/ANDY RAIN)

Sensation en formule 1: Lewis Hamilton (39 ans) quittera Mercedes au terme de la saison, a annoncé l'écurie. Le septuple champion du monde anglais pilotera ensuite pour Ferrari dès 2025.

"La Scuderia Ferrari est heureuse d'annoncer que Lewis Hamiltonrejoindra l'équipe en 2025, sur un contrat de plusieurs saisons", a précisé l'écurie italienne dans un communiqué diffusé quelques minutes après l'annonce par Mercedes du départ d'Hamilton fin 2024.

Hamilton pilotait pour Mercedes depuis 2013, après avoir débuté en F1 avec McLaren, où il a conduit de 2007 à 2012. Le Britannique a connu ses plus grands succès avec Mercedes, remportant six titres (2014, 2015, 2017, 2018, 2019, 2020). Le premier pilote noir de l'histoire de la F1 avait ouvert son palmarès en 2008.

Décision très difficile

"Quitter Mercedes est l'une des décisions les plus difficiles de ma carrière. Mais c'est le bon moment pour faire ce pas. Je suis excité par ce nouveau challenge", a écrit le champion sur les réseaux sociaux.

Lewis Hamilton, qui avait été anobli par la reine Elisabeth II fin 2020, avait signé un nouveau contrat de deux ans avec Mercedes pour 2024 et 2025. Mais il avait inclus une clause de départ après une saison qu'il a choisi d'actionner. Il va donc poursuivre sa carrière avec Ferrari où il fera équipe avec le Monégasque Charles Leclerc, qui a récemment prolongé son contrat pour plusieurs années.

A Maranello, Hamilton débarquera retrouvera le team principal français Frédéric Vasseur, qu'il avait connu en 2005 et 2006 dans l'écurie ART et avait grandement contribué à son arrivée en F1 chez McLaren en 2007. D'abord sacré champion de Formule 3 Euro Series en 2005, le Britannique récidivait l'année suivante en GP2 Series, ce qui lui avait ouvert les portes de la discipline reine du sport automobile.

Nombreux records

Avec 103 victoires en F1, Hamilton figure en tête du palmarès. Il détient de nombreux autres records, dont celui des pole positions (104). Mais les deux derniers exercices - sans le moindre succès - ont été frustrants pour lui, la faute à une voiture moins efficace que par le passé.

Sir Lewis est aussi le seul pilote dont la voix porte au-delà du monde de son sport. Le Britannique a régulièrement évoqué le racisme auquel il a été confronté. Il utilise désormais sa notoriété pour défendre la diversité: "le plus important est que mon parcours s'accompagne d'un combat pour l'égalité".

Après la mort de George Floyd, victime d'une bavure policière aux Etats-Unis en 2020, le sujet est devenu un combat. Le pilote a poussé la F1 à se positionner et lancé une commission en Grande-Bretagne pour encourager la diversité dans une discipline majoritairement blanche et masculine.

Forte personnalité

Souvent qualifié de "pop star", avec ses tenues de créateurs, ses bijoux clinquants et ses tatouages, il se fait aussi remarquer par son mode de vie jet-set, devenant le pilote le plus populaire des réseaux sociaux. Son chef chez Mercedes Toto Wolff l'avait bien compris: une des clés du succès était de laisser son champion libre. De multiplier les sauts en parachute, de développer ses collaborations avec la mode (collections pour Tommy Hilfiger) ou la musique (dans le titre "Pipe" de Christina Aguilera).

Ferrari devra donc apprendre à faire avec la forte personnalité d'Hamilton, qui a également ouvertement soutenu la cause LGBT en arborant un casque arc-en-ciel dans des pays où l'homosexualité est illégale comme le Qatar ou l'Arabie saoudite. Sir Lewis s'affiche aussi en défenseur de la cause animale et de l'environnement.

Avec Keystone-ATS

Continuer la lecture

Automobilisme

Les Lions de Genève nettement battus par Fribourg Olympic

Publié

le

La joie des joueurs d'Olympic, qui mènent 2-1 face aux Lions (© KEYSTONE/MARTIAL TREZZINI)

Olympic a récupéré vendredi l'avantage du parquet, qu'il avait cédé aux Lions dès l'acte I de leur demi-finale de SBL.

Les Fribourgeois sont allés gagner 65-41 à la Salle du Pommier pour prendre l'avantage 2-1 dans cette série prévue au meilleur des cinq matches.

Les hommes du coach Petar Aleksic se sont imposés en patron, comme lors du deuxième match joué mardi (81-53). Ils ont forcé la décision en première mi-temps déjà grâce à un partiel de 24-4, réalisé en l'espace de 9 minutes et qui leur a permis de mener 34-11 à la 17e.

Emmené par Milos Jankovic (17 points) et Slobodan Miljanic (8 points, tous inscrits en première mi-temps, et 7 rebonds), Olympic a atteint la pause avec cette marge de 23 unités (42-19). Les Fribourgeois n'ont pas desserré leur étreinte au retour des vestiaires, même s'ils ont encaissé un 8-0 à l'entame de l'ultime quart.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Automobilisme

F1: Bottas partira en tête de la course sprint qualificative

Publié

le

Valtteri Bottas le plus rapide (© KEYSTONE/EPA/MATTEO BAZZI)

Valtteri Bottas (Mercedes) a dominé les qualifications. Le Finlandais partira samedi en tête devant son équipier Lewis Hamilton (Mercedes) lors de la course sprint qualificative du GP d'Italie.

Max Verstappen (Red Bull), en tête du championnat du monde et Lando Norris (McLaren), ont pris les troisième et quatrième temps. Mais rien n'est encore fait pour la pole position du Grand Prix dimanche, qui se jouera lors de la course sprint qualificative, samedi à 16h30.

Verstappen compte avant cette manche trois points d'avance sur Hamilton au championnat du monde.

C'est la deuxième fois de la saison, après Silverstone en juillet, que la F1 teste ce format de course sprint qualificative d'une demi-heure environ, qui définit la grille de dimanche et qui offre des points aux trois premiers (3, 2 et 1).

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

Automobilisme

Max Verstappen en pole devant George Russell

Publié

le

Max Verstappen en pole à Spa (© KEYSTONE/AP/Francisco Seco)

Max Verstappen (Red Bull) a pris la pole du GP de Belgique devant le surprenant George Russell (Williams), lors de qualifications retardées puis interrompues à cause de la forte pluie à Spa.

Lewis Hamilton (Mercedes), leader du championnat du monde avec huit points d'avance sur Verstappen avant cette 12e manche de l'année, a réalisé le 3e temps devant Daniel Ricciardo (McLaren).

C'est la 9e pole, la 6e cette saison, pour Verstappen, déterminé à repasser leader devant Hamilton, qui vise lui une 100e victoire en Grand Prix dimanche.

Sebastian Vettel (Aston Martin) et Pierre Gasly (AlphaTauri) figureront en 3e ligne après cette séance de qualifications dont le départ a été donné avec douze minutes de retard à cause des conditions pluvieuses.

La séance a ensuite été interrompue au début de la troisième partie réservée aux dix meilleurs temps (Q3), après une averse qui a de nouveau rendu la piste dangereuse. Sous ces conditions, le Britannique de 21 ans Lando Norris a perdu le contrôle de sa voiture dans le virage en côte du Raidillon.

Après un violent choc contre les murs de sécurité, sa monoplace s'est disloquée. Le pilote a pu en sortir, indemne mais en se tenant le coude. Il a rejoint ensuite le centre médical du circuit alors que la voiture et les débris étaient évacués de la piste.

La séance a pu reprendre quelque quarante minutes après. Sur une piste qui n'a jamais eu le temps de sécher un instant, George Russell, avec une Williams habituée au fond de grille, a failli créer la surprise.

Le Britannique de 23 ans, qui pourrait être pilote Mercedes l'an prochain aux côtés d'Hamilton, a été pendant quelques secondes en pole position virtuelle, avant d'être dépassé de trois dixièmes par Verstappen au dernier moment.

C'est le meilleur résultat en qualifications pour Russell. S'il avait déjà réussi une 2e place, en 2020, c'était au volant d'une Mercedes, en remplacement de Lewis Hamilton qui avait déclaré forfait, contaminé par le covid. Cette fois, c'est avec une Williams limitée, alors que son meilleur résultat en qualifications cette saison était une 8e position.

Les Alfa Romeo-Ferrari n'ont pas dépassé Q1. Antonio Giovinazzi a pris la 15e place et Kimi Räikkönen la 18e.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

Automobilisme

Formule E: Mortara sur le podium et dans la course au titre

Publié

le

Edoardo Mortara: 2e samedi à Berlin (© KEYSTONE/EPA EFE/CARLOS RAMIREZ)

Le Genevois Edoardo Mortara (Venturi) s'est classé dexuième de la première course de la finale de la saison 7 de formule E à Berlin. Il n'a été devancé que par le Brésilien Lucas di Grassi (Audi).

Cette performance replace Mortara dans la course au titre. Le pilote d'origine italienne ne compte que trois points de retard sur le leader, le Néerlandais Nyck de Vries (Mercedes), hors des points samedi.

La dernière course, dimanche toujours sur la piste de l'ancien aéroport de Tempelhof, promet une lutte terrible pour le titre. Les neuf premiers du général ne sont en effet séparés que par quinze points.

Pour sa part, Sébastien Buemi (Nissan e.dams) a terminé 11e, à la porte des points. Cette saison ne réussit vraiment pas au pilote vaudois, seulement 21e du championnat.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture