Rejoignez-nous

Sport

L'essor des paris sur les sports électroniques en Suisse

Publié

,

le

Vu les lourds changements qu’a entraîné la maladie à coronavirus à travers le monde, on assiste à l’expansion de nouvelles catégories de paris sportifs parmi lesquels les paris sur l’E-Sport.

Encore méconnu de la scène internationale quelques années auparavant, il a fallu l’arrivée de la COVID-19 pour donner une sonnette d’alarme aux bookmakers qui ne voyaient pas encore de possibilités de paris sur l’E-Sport. En effet, confinements, mesures barrières et couvre-feux ont empêché de grandes compétitions sportives d’avoir lieu. Ce qui n’est pas nécessairement le cas de l’E-Sport où des parties de jeu peuvent se dérouler chaque joueur chez soi.
Les pays comme la Chine étaient déjà suffisamment imprégnés dans les sports électroniques. Par contre, les pays d’Europe comme la Suisse commencent tout récemment à s’y intéresser sérieusement ainsi que les bookmakers qui proposent chaque jour de nouvelles possibilités de paris.

E-Sport : Définition

Parler d’E-Sport revient à parler tout simplement de jeux vidéo. En effet, le terme E-Sport est juste une forme contractée de « Electronic Sport » qui signifie sport électronique en français. Mais cela n’est plus à l’échelle de votre petit cocon familial mais s’étend à l’international.
Les compétitions d’E-Sport sont très organisées avec équipes, coaches, préparateurs psychologiques et médecins pour certains. Ce sont des compétitions qui brassent tellement d’argent car beaucoup de sponsors y trouvent de nombreuses opportunités d’y placer des produits.
La Chine et les USA sont reconnus pour abriter de grandes compétitions de sports électroniques. C’est un peu le contraire avec la Suisse qui ne considère pas encore cette discipline sportive à part entière comme les autres sports traditionnels. Mais l’intérêt est naissant déjà, dans la mesure où les mesures barrières face à la COVID-19 sont encore d’actualité.

L’intérêt naissant des bookmakers suisses sur l’E-Sport

Varieur Montague, l’auteur invité pour cet aspect est un expert en ce qui concerne les paris sportifs et les bookmakers. Il nous donne son avis sur la montée de l’E-Sport dans les paris sportif suisse. Découvrez son profil ici.
Les pays européens sont en train de donner peu à peu de la place à l’E-Sport. Dommage qu’il ait fallu une grosse pandémie pour donner cette place. De nombreux bookmakers à travers le monde lancent déjà des paris sur les compétitions de E-Sport, pour ainsi dire que cette nouvelle façon de faire le sport conquiert déjà le monde.

Parmi ces bookmakers nous avons par exemple :

  • 22 Bet : un tout nouveau bookmaker très actif dans le domaine de l’E-Sport ;
  • Interwetten : un bookmaker reconnu depuis 2018 en Suisse ;
  • Bwin : le bookmaker mythique et leader dans l’industrie des paris sportifs dans toute l’Europe.

En plus des compétitions E-Sportives qui se multiplient, il faut dire que même les équipes foisonnent aussi à travers le monde. Il existe de nombreuses équipes professionnelles de E-Sport qui vont de compétitions en compétitions chaque jour. C’est le cas de Arctic Gaming, DeadPixels, Maaischguet et mYinsanity.

Une variété de championnats et compétitions d’E-Sport

En Suisse, les bookmakers offrent de nombreuses occasions de paris sur des compétitions nationales comme internationales. Ces compétitions sont organisées par de nombreux organismes qui désirent mettre face à face des E-Sportifs professionnels. Parmi les compétitons les plus appréciées on a :

  • La League of Legends World Championship : C’est tout simplement « la » compétition la plus attendue chaque année par les fans du jeu vidéo League of Legends. Cette compétition a été initiée depuis 2011 et a lieu chaque année. Elle est organisée par la maison Riot Games. En 2018, on a estimé les spectateurs de la phase finale à environ 100 millions.
  • L’E-Sport World Convention : Cette compétition initiée en 2003 en France met face à face tous les E-Sportifs professionnels du monde.
  • La Swiss Made Games League : Il s’agit ici d’une compétition nationale suisse. La Fédération Suisse de l’E-Sport a souhaité lancer ce championnat pour donner un peu plus de visibilité à la filière E-Sport dans le pays.

Comment parier sur l’E-Sport en Suisse ?

Cette filière est très prometteuse en Suisse. C’est pour cette raison qu’il faut dès maintenant en maîtriser les ficelles pour très vite se spécialiser. Pour parier sur l’E-Sport, il est important que vous sachiez les points suivants :

  • Faites les bonnes mises sur les bons joueurs : Les carrières dans l’E-Sport sont souvent courtes. De ce fait, celui qui maîtrisait le Game hier n’est pas nécessairement le même aujourd’hui. Il faut donc suffisamment être informé. La petite astuce est de miser sur les équipes en pleine évolution par rapport à celles qui ont mis du temps dans le système.
  • Evitez de disperser vos énergies : Pour cela, il faut que vous vous spécialisiez dans un E-Sport ou alors une compétition bien précise voire 2 au grand maximum.
  • Adoptez une fréquence de jeu raisonnable : Les paris deviennent très vite addictifs. Il faut donc que vous vous organisiez pour ne pas dépasser certaines limites lorsque vous faites vos mises. Il n’y a très souvent pas de retour en arrière possible.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Actualité

Sven Bärtschi à Las Vegas

Publié

le

Sven Bärtschi, en bleu, s'en va à Las Vegas (© KEYSTONE/AP The Canadian Press/DARRYL DYCK)

L'ouverture du marché des agents libres en NHL a vu plusieurs joueurs changer d'équipe. Dont Sven Bärtschi qui quitte l'organisation des Vancouver Canucks pour rejoindre les Vegas Golden Knights.

Le Bernois de 29 ans a signé une entente d'une saison avec la franchise américaine. Il s'agit d'un pacte à deux volets d'une valeur de 750'000 dollars.

Choix de première ronde (13e choix) lors de la draft 2011, Bärtschi va connaître sa troisième organisation de NHL après les Calgary Flames et les Vancouver Canucks. Le Bernois ne s'est jamais véritablement imposé en Colombie britannique et il a surtout joué en AHL à Utica lors des deux dernières saisons.

Il a inscrit 14 points (5 buts) en 24 matches lors du dernier exercice.

A noter que l'ex-attaquant de Lausanne, Charles Hudon, a retrouvé de l'embauche outre-Atlantique. Il a signé un contrat à deux volets d'un an avec Tampa Bay, double champion en titre. Ce bail va lui rapporter 750'000 dollars s'il joue en NHL. 350'000 dollars sont garantis.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

JO 2021

VTT: le premier médaillé suisse de Tokyo est rentré au pays

Publié

le

Mathias Flückiger salue ses fans à son arrivée à Kloten (© KEYSTONE/ENNIO LEANZA)

Mathias Flückiger (33 ans) est le premier médaillé suisse des JO de Tokyo à rentrer au pays. Le Bernois a atterri à Kloten mercredi après-midi, deux jours après avoir fini 2e du cross country en VTT.

Il a fièrement présenté sa médaille d'argent à sa famille, ses amis et ses fans. "Je vais accrocher cette médaille à un endroit spécial. Je la regarde toujours volontiers et j'ai la chair de poule, parce que de si beaux souvenirs me viennent en mémoire", a dit le coureur.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Football

Super League: Servette engage Dimitri Oberlin jusqu'en 2024

Publié

le

Dimitri Oberlin arrive à Servette pour relancer sa carrière (© KEYSTONE/GIAN EHRENZELLER)

Dimitri Oberlin (23 ans) va tenter de se relancer en Super League. L'attaquant suisse, qui était libre, a signé un contrat de trois ans avec Servette, a indiqué la formation genevoise.

Formé au Lausanne-Sport puis au FC Zurich, l'attaquant d'origine camerounaise était parti jeune en Autriche (RB Salzbourg) en 2015. Il était revenu en Suisse à Bâle en 2017, d'abord en prêt puis avec un transfert définitif. Après de bonnes prestations, notamment en automne 2017 en Ligue des champions, Oberlin n'a jamais pu confirmer.

Les Rhénans l'ont successivement prêté à Empoli, puis à Zulte-Waregem. En janvier 2021, il avait été transféré dans la 2e équipe du Bayern Munich, qui l'avait laissé libre à fin juin.

"Nous sommes très heureux de l'arrivée de Dimitri au sein du club. Grâce à toutes ses qualités, il va venir dynamiser encore plus notre secteur offensif", a déclaré le directeur sportif du Servette, Philippe Senderos.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

JO 2021

Top 15 Pour Gischard, Yusof 16e

Publié

le

Benjamin Gischard, le plus complet des gymnastes suisses à Tokyo. (© KEYSTONE/PETER KLAUNZER)

Benjamin Gischard et Eddy Yusof ont bien défendu leurs chances en se classant respectivement 13e et 16e de la finale du concours général à Tokyo. Le Japonais Daiki Hashimoto est le nouveau roi.

Benjamin Gischard a confirmé la très bonne impression laissée en qualifications. Le Bernois n'a quasiment pas commis d'erreur, lui qui était pourtant considéré comme le moins fort du quatuor suisse (composé encore de Pablo Brägger et Christian Baumann, pas qualifiés pour cette finale) avant ces Jeux.

Eddy Yusof a été un peu moins convaincant qu'à Rio en 2016, où il avait fini 12e. Le Zurichois a pâti d'une chute au saut, en début de concours. Avec 81,732 points, il a concédé un dixième de point de son compatriote.

Couronné devant son (très maigre) public, Daiki Hashimoto, 19 ans, succède au palmarès au meilleur gymnaste de la décennie, Kohei Ushimura. Le double champion olympique avait chuté à la barre fixe en qualifications, signe de la fin de son règne.

Au terme d'un concours passionnant jusqu'au bout, Hashimoto a fait la différence grâce à une fantastique dernière prestation, à la barre fixe, pour devancer le Chinois Xiao Ruoteng et le Russe Nikita Nagornyy.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Football

Deux Brésiliens arrivent au FC Lugano

Publié

le

L'entraîneur Abel Braga accueille deux compatriotes. (© KEYSTONE/Ti-PRESS/Alessandro Crinari)

Le FC Lugano annonce la signature de l'attaquant brésilien Luis Phelipe (20 ans) et de son compatriote Yuri (25 ans), qui joue au poste de latéral gauche.

Le premier a été prêté par le Red Bull Salzbourg jusqu'au 30 juin 2022. Il n'a jamais joué pour les champions d'Autriche. Le second, qui arrive libre après avoir joué la dernière saison à Ponte Preta, a signé un contrat d'un an avec les Bianconeri.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture