Rejoignez-nous

Basketball

Les Lions piégés par les Starwings

Publié

,

le

Cheikh Sane, pivot des Starwings, en jaune, tente de déborder le Genevois Michel-Ofik Nzege, à droite; les basketteurs de Birsfelden ont fini par l'emporter vendredi soir face aux Lions de Genève (© KEYSTONE/GEORGIOS KEFALAS)

Le deuxième acte des quarts de finale des play-off de LNA a réservé une surprise vendredi soir. Battus (75-77) à Birsfelden par les Starwings, les Lions de Genève devront passer par un troisième match décisif.

Même s’il n’y a pas péril en la demeure, il est assez rare de voir le leader du championnat se faire battre en play-off par l’équipe classée huitième. A Birsfelden, les Lions d’Andrej Stimac ont mené trois fois à la marque pour finalement se laisser submerger dans le quatrième quart et être trop courts pour arracher une prolongation.

Les 41% au shoot n’ont pas aidé. Les Genevois ont également dû affronter un très grand Deondre Burns, auteur de 21 points, 11 rebonds et 5 assists.

La SAM vient à bout des Tigres

A Lugano, Massagno a dû utiliser deux prolongations pour venir à bout des Tigres. Westher Molteni a inscrit neuf des treize derniers points de son équipe pour un succès étriqué (93-89).

Olympic et Union sans problème

Dans les deux autres rencontres, les favoris n’ont pas connu de problèmes. Fribourg Olympic a écarté Boncourt 88-65, alors qu’Union Neuchâtel s’est débarrassé de Monthey 88-74. Les voilà tous deux en demi-finales.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Basketball

Les Starwings joueront la finale des play-offs

Publié

le

A l'image du match et de cette série, Sébastien Davet arrière shooteur des Starwings, prend le dessus sur les joueurs d'Union Neuchâtel (© KEYSTONE/Georgios Kefalas)

Olympic partira en quête d’un troisième titre consécutif de champion de Suisse dès mercredi. Les Fribourgeois auront l’avantage du terrain face aux étonnants Starwings dans une finale prévue au meilleur des cinq matches.

En quête d’un premier trophée cette saison, Fribourg Olympic est allé s’imposer 94-93 après prolongation vendredi à Massagno dans l’acte II de cette demi-finale. L’intérieur valaisan Arnaud Cotture a signé le panier de la victoire sur une claquette, à 5 »2 de la fin de la période supplémentaire.

SAM battu après prolongation

L’issue est cruelle pour Massagno, qui comptait six points d’avance (93-87) à 1’50 » de la fin de la prolongation. Son meneur Eric Nottage (25 points) fut le héros malheureux des deux dernières minutes: il a commis trois pertes de balle, avant de manquer sa pénétration au « buzzer ».

Après les Lions, Union

Surprenants tombeurs des Lions de Genève en quarts de finale, les Starwings ont donc confirmé de belle manière cet exploit en sortant Union Neuchâtel. Huitièmes de la saison régulière, les Rhénans ont nettement dominé les débats vendredi soir à Birsfelden (89-75) grâce notamment aux vingt-six points et sept assists du meneur Vid Milenkovic.

Onze ans après la victoire en Coupe de Suisse

L’exploit des Starwings, vainqueurs de la Coupe de Suisse’10, est de taille. Les Bâlois, qui tournent à six joueurs seulement, sont la première formation d’outre-Sarine à se hisser en finale des play-off. Mais leur manque de profondeur de banc pourrait s’avérer rédhibitoire dans une série en « best of 5 ».

Continuer la lecture

Basketball

Play-off: victoire de Fribourg Olympic et des Starwings

Publié

le

Scène animée entre Fribourg et Massagno (© KEYSTONE/ANTHONY ANEX)

Olympic et les Starwings gagnent le premier match des demi-finales face respectivement à Massagno et à Union.

Fribourg Olympic a réussi son entrée dans les demi-finales des play-off de LNA. A domicile, les Fribourgeois ont battu Massagno 67-57 dans l’acte I de la série best of 3.

Olympic a fait la différence dans le dernier quart, remporté 26-14. Paul Gravet, auteur de dix-sept points, a été le plus efficace pour ses couleurs devant Sean Barnette et Marquis Jackson, tous deux crédités de 11 points. Pour les Tessinois, Dusan Mladjan, avec vingt-et-un points, a comme prévu constitué le principal atout.

Les Starwings gagnent aussi à Neuchâtel

Après avoir sorti les Lions de Genève, les Starwings continuent d’étonner. Ils ont gagné (91-88) à Neuchâtel contre Union et sont donc à une victoire de la finale. Deondre Burns et Matthew Milon, avec respectivement vingt-neuf et vingt-sept points, ont été déterminants dans le succès des Bâlois.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Basketball

Fin de saison en queue de poisson pour les Lions

Publié

le

Matthew Milon, en bleu, s'élève plus haut que le pivot Lions Natan Jurkovitz, en blanc, lors du premier match des quarts de finale ; lors du troisième duel entre les deux équipes, l'arrière-shooteur américain inscrira un panier à trois points fatal aux Lions à sept dixième de secondes de la fin du match (© KEYSTONE/Martial Trezzini).

Battus par les Starwings (70-73) lors du troisième match des quarts de finale, les Lions de Genève sont éliminés de la course au titre. Jamais, le vainqueur de la saison régulière n’avait été éliminé par le huitième.

La saison a pris abruptement fin pour les Lions de Genève dimanche à la Salle du Pommier. Battus par les Starwings (70-73), ils sont éliminés en quarts de finale des play-offs. Vainqueurs du premier match mercredi dernier (85-66), ils ont ensuite – contre toute attente – perdu les deux suivants. Leur déception est d’autant plus grande que les basketteurs du Grand-Saconnex avaient terminé en tête du championnat à l’issue de la saison régulière, alors que leurs adversaires n’étaient que huitièmes. De plus, les Lions ont remporté la Coupe de la Ligue mi-mars, puis la Coupe de Suisse il y a à peine plus d’une semaine. Comme ses joueurs et son entraîneur, le président genevois est sonné après cette élimination prématurée.

Imad Fattal
Président des Lions de Genève
Imad FattalPrésident des Lions de Genève

 

Lui aussi choqué par cette élimination, Thomas Jurkovitz, l’ailier fribourgeois des Lions peine à s’expliquer la contre-performance de son équipe…

Thomas Jurkovitz
Ailier des Lions de Genève
Thomas JurkovitzAilier des Lions de Genève

 

Du jamais vu!

Ancien président des Geneva Devils qui a fusionné avec MGS/Grand-Saconnex Basket pour fonder les Lions de Genève, l’actuel président d’Honneur des félins genevois n’avait encore jamais été confronté à une élimination aussi rapide de l’équipe classée au premier rang à l’issue de la saison régulière.

Jean-Jacques Lafont
Président d'Honneur des Lions de Genève
Jean-Jacques LafontPrésident d'Honneur des Lions de Genève

 

L’absence d’Adams

Les Lions ont dû faire face à une certaine adversité avec notamment la blessure de leur pivot américain Eric Adams. Ce grain aurait-il suffi à dérégler la machine ? Jean-Jacques Lafont, président d’Honneur des Lions ne le pense pas…

Jean-Jacques Lafont
Président d'Honneur des Lions de Genève
Jean-Jacques LafontPrésident d'Honneur des Lions de Genève

 

Un système de jeu

Pour Jeremy Jaunin meneur de jeu des Lions, l’explication à ce cuisant revers se situe ailleurs: la tactique des Starwings a déréglé le système de jeu des Lions.

Jeremy Jaunin
Meneur de jeu des Lions de Genève
Jeremy JauninMeneur de jeu des Lions de Genève

 

« Box and one » fatal aux Lions?

Lors deux matches perdus face aux Starwings, dont celui de vendredi (75-77) à Birsfelden, les basketteurs du Grand-Saconnex ont souffert face au système de défense en zone bâlois, où seul l’arrière shooteur Roberto Kovać faisait l’objet d’un marquage individuel. C’est l’élément-clé qui a fait pencher la balance au cours de cette série, selon Sébastien Davet, l’un des deux Suisses présents sur le parquet dimanche.

Sebastien Davet
Arrière-shooteur des Lions de Genève
Sebastien DavetArrière-shooteur des Lions de Genève

 

En revanche, pour Thomas Jurkovitz, ailier des Lions, ça n’explique pas tout.

Thomas Jurkovitz
Ailier des Lions de Genève
Thomas JurkovitzAilier des Lions de Genève

 

6 tirs réussis sur 30 essais

Et son entraîneur abonde dans son sens: son équipe a malgré tout eu la possibilité de faire la possibilité de faire la différence en sa faveur, mais elle a manqué d’adresse.

Andrej Štimac
Entraîneur des Lions de Genève
Andrej ŠtimacEntraîneur des Lions de Genève

 

 

 

 

 

 

 

Continuer la lecture

Basketball

Genève Elite tombe dans un traquenard

Publié

le

Souriantes et ravies d'être arrivées là: les joueuses de Genève Elite avec leurs médailles et trophée de finalistes. De gauche à droite, en bas, Gloria Loosa (30), Clémentine Morateur (24), Mathilde Amoos au centre, Cheyma Bennour, Margot Vidal-Genève (n°9). En haut, Jean-Blaise Claivaz, président, Emma Chardon, deuxième depuis la gauche, Indira Dos Santos (12), Amelia Puijalon et Anissa-Celia. Tout à droite, le coach Antoine Mantey et son assistant Alexandre Lefranc (© KEYSTONE/Anthony Anex).

Attendues au tournant par une équipe d'Elfic Fribourg très aguerrie, les joueuses d'Antoine Mantey s'inclinent lourdement (51-94) en finale de la Coupe de Suisse. Les dix premières semblaient pourtant prometteuses.

Cette fin de saison en apothéose s'est terminée par une déconvenue. Une issue décevante. Mais  face à une équipe déterminée et aguerrie, Genève Elite n'était pas en mesure de faire beaucoup mieux. Finalement, une fois surmontée la déception de cette défaite, la joie d'être présentes au dernier stade de la compétition devant les cameras de la télévision de service public nationale, avec une belle médaille d'argent autour du cou, a pris le dessus.

Gloria Loosa
Ailière de Genève Elite
Gloria LoosaAilière de Genève Elite

 

Pourtant, la partie avait plutôt bien commencé pour les basketteuses de Plan-les-Ouates. Leur retard n'excédait pas cinq points après les dix premières minutes de jeu (19-24). Mais les très rugueuses Elfes allait irrémédiablement creuser l'écart au fil des minutes. D'ailleurs, elles ont d'entrée de jeu ciblé la topscoreuse américaine Kirsten Spolyar et lui ont réservé un traitement de choc... La raison en est simple. Sur ce même parquet de Saint-Léonard, l'ailière US avait à la veille de Pâques inscrit quarante (excusez du peu!) des soixante-huit points de son équipe qui a quand même accusé vingt-sept unités de retard au terme de la partie. Hors de question, toutefois, que cela se reproduise. Mission accomplie: elles ont limité la tireuse d'élite venue d'Outre-Atlantique a douze points.

 

Le "tacle" de Nancy Fora

D'autres joueuses ont souffert de la dureté des protégées de Romain Gaspoz. Dès le premier quart, Clémentine Morateur a montré des signes d'agacement évident face à cet étouffant pressing, Pour tuer dans l'œuf une percée genevoise, Nancy Fora a quelques minutes plus tard effectué un "tacle" à faire pâlir de jalousie les meilleurs défenseurs de Super League. Battues par Winterthour à deux reprises par deux points d'écart ces dernières années en finale de Coupe de Suisse, les championnes de Suisse n'entendaient pas laisser la plus petite ouverture au hasard. Peu après, une faute antisportive est venu sanctionner l'une de ces ruades sur Gloria Loosa. Celle-ci s'étant permis de "chiper" l'une des rares balles perdues par Elfic Fribourg. Ensuite, les mains genevoises ont trop souvent tremblé lors des lancers francs accordés par les arbitres.

 

Pressée par Taylor Koenen, la topscoreuse américaine des "Elfes", en bleu marine, Clémentine Morateur, en banc, la meneuse lyonnaise de Genève Elite n'a guère apprécié le marquage stricte dont elle et ses coequipières ont fait l'objet samedi à Saint-Léonard (© KEYSTONE/Anthony Anex)

 

Genève Elite : un manque de compétition fatal

Mais ce sont surtout les ballons perdus et le manque de présence sous les paniers qui ont coulé les basketteuses de Plan-les-Ouates. Leur manque d'expérience (inévitable) - et de rythme due à une absence de matches officiels (le coronavirus est passé par là) durant plus d'un mois a achevé de creuser le fossé qui les sépare des quarts de finaliste de l'EuroCup.

Gloria Loosa
Ailière de Genève Elite
Gloria LoosaAilière de Genève Elite

 

Antoine Mantey : "une défaite inévitable"

Cette déconvenue constitue une issue malheureuse pour les joueuses. Quant à leur coach, il était habité par un sentiment d'impuissance au terme de la partie. Il a bien tenté de regonfler le moral de ses joueuses, notamment au deuxième et troisième quart temps, très nettement perdu (8-29), mais ses exhortations n'ont eu que peu d'influence sur la tableau d'affichage. Ce n'est qu'au quatrième quart, quand Elfic Fribourg a quelque peu levé le pied que les pensionnaires du Sapay ont pu à nouveau inscrire plus de dix points (13-21).

Antoine Mantey
Entraîneur de Genève Elite
Antoine ManteyEntraîneur de Genève Elite

 

Tout le désespoir d'Antoine Mantey : son plan de match a tourné court et malgré tous leurs efforts, ses joueuses s'inclinent lourdement face aux Elfes (© KEYSTONE/Anthony Anex).

Continuer la lecture

Basketball

Les Lions remportent la Coupe de Suisse en battant Olympic

Publié

le

A l'image du match, le pivot américain des Lions, Andre Williamson, en blanc, s'élève plus haut que l'intérieur d'Olympic, Kristijan Krajina, en bleu: les basketteurs du Grand-Saconnex remportent la Coupe de Suisse dans la Salle Saint-Léonard après avoir été battus chez eux par les Fribourgeois il y a un mois (© KEYSTONE/Anthony Anex).

Les Lions de Genève remportent la Coupe de Suisse en battant d'extrême justesse (85-82) Fribourg Olympic, après avoir mené par onze points d'écart à la mi-temps. Déjà vainqueur de la Coupe de la Ligue, les basketteurs du Grand-Saconnex restent en course pour un triplé historique.

Après avoir mené par onze points d'écart à la pause (46-35), les Lions de Genève ont souffert avant de pouvoir soulever le trophée. Perdant peu à peu du terrain, ils menaient plus que de sept points (54-47) après vingt-cinq minutes de jeu et plus que de quatre points (64-60) à la fin du troisième quart. Mais en moins de septante-cinq secondes ils allaient reprendre leurs distances pour mener de neuf points à deux minutes trente de la fin (83-74).

 

Joie et soulagement pour les Lions

Leurs adversaires des bords de la Sarine allaient combler leur retard ou presque, seul un lancer-franc raté par Kristijan Krajina leur a permis de garder un point d'avance (83-82) à sept secondes de la fin. Au contraire, ceux réussis par Michel-Ofik NZege, puis par Timothy Derksen allait clore le score (85-82). La dernière possession fribourgeoise n'a pas permis aux maîtres de céans d'arracher l'égalisation - contrairement à ce qui s'est passé mi-mars - qui leur aurait donné droit à des prolongations, l'ex-pivot des Lions Arnaud Cotture ratant sa tentative. En fin de compte, c'est une grande joie, mais surtout un immense soulagement pour les Lions comme pour leur dirigeants qui sont passés par tous les états d'âme.

Imad Fattal
Président des Lions de Genève
Imad FattalPrésident des Lions de Genève

 

Jeremy Jaunin et Natan Jurkovitz "chez eux"

Meneur de jeu des Lions, Jeremy Jaunin remporte la Coupe de Suisse avec les Lions dans la Salle Saint-Léonard où il a évolué les saisons précédentes avec Fribourg Olympic. Il nous dit ce que ça représente pour lui.

Jeremy Jaunin
Meneur de jeu des Lions de Genève
Jeremy JauninMeneur de jeu des Lions de Genève

 

Le meneur de jeu genevois Jeremy Jaunin, en blanc, déborde Marquis Jackson, à droite: il est reparti victorieux de la Halle Omnisport de Saint-Léonard, où il a évolué durant quatre saisons sous les couleurs fribourgeoises. (© KEYSTONE/Anthony Anex).

 

Sabeckis et Kovać, meilleurs marqueurs

Avec seize points à son actif, dont trois paniers à trois points, Roberto Kovać a été le meilleur marqueur de son équipe, conjointement au meneur lituanien Donatas Sabeckis, mais en ayant passé presque deux fois moins de temps sur le parquet. L'arrière-shooteur tessinois a donc apporté sa pierre à l'édifice et peut-être même deux. Il revient sur la seconde mi-temps qui a été bien plus difficile pour lui et ses coéquipiers que la première.

Roberto Kovać
Arrière-shooteur des Lions de Genève
Roberto KovaćArrière-shooteur des Lions de Genève

 

Arrivée en cours de saison de retour d'Israël, l'ailier fribourgeois des Lions, Natan Jurkovitz qui a fait l'essentiel de sa carrière sous le maillot d'Olympic, club avec lequel il a gagné huit trophées en six saisons, se sentait lui totalement à la maison ; il n'est pas davantage étonné que son coéquipier d'Outre-Gotthard par la réaction d'Olympic en seconde mi-temps...

Natan Jurkovitz
Ailier des Lions de Genève
Natan JurkovitzAilier des Lions de Genève

 

En fin de compte, les Lions remportent leur duel à couteaux tirés avec les Lynx d'extrême justesse. Un sacre qui compte énormément pour Michel-Ofik NZege, arrivé en début de saison ; le Genevois nous dit ce que ce deuxième trophée représente pour lui...

Michel-Ofik NZege
Pivot des Lions de Genève
Michel-Ofik NZegePivot des Lions de Genève

 

"Doublé" Coupe-Coupe

C’est déjà le deuxième trophée remporté cette saison par les Lions après la Coupe de la Ligue (ou SBL cup si vous préférez). Jamais auparavant, les basketteurs du Grand-Saconnex n’avaient encore réalisé ce doublé Coupe-Coupe. D'ailleurs, très peu d'équipes ont réussi à gagner ces deux compétitions à élimination directe la même année ! Une immense satisfaction pour Roberto Kovać. Mais l’arrière shooteur tessinois des Lions pense déjà à la suite.

Michel-Ofik NZege
Pivot des Lions de Genève
Michel-Ofik NZegePivot des Lions de Genève
" url="https://vod.infomaniak.com/redirect/mediaonecontactsa_2_vod/folder-40715/mp3-476/basketball20-21finale-coupe-suisselions85frolympic82rkovac_suite.mp3"]

 

Pourtant entre ces deux sacres, des vents contraires sont venus perturber les Lions et leurs dirigeants en particulier.

Imad Fattal
Président des Lions de Genève
Imad FattalPrésident des Lions de Genève

 

Mais les play-offs commencent mercredi déjà : pas le temps de se reposer sur leurs lauriers pour les Lions.

Imad Fattal
Président des Lions de Genève
Imad FattalPrésident des Lions de Genève

Continuer la lecture