Rejoignez-nous

Sport

Le bel hiver de Mathile Gremaud

Publié

,

le

Mathilde Gremaud: conclure en beauté un hiver magnifique. (© KEYSTONE/MAYK WENDT)

Mathilde Gremaud vit son plus bel hiver en Coupe du monde. En décrochant les globes de slopestyle, de Big Air ainsi que celui du général, la Fribourgeoise a désormais tout gagné dans son sport.

Championne olympique, championne du monde, multiple médaillée d'or aux X-Games, Mathilde Gremaud a réparé une anomalie. Elle n'avait en effet jamais remporté un globe de cristal de la Coupe du monde.

Et de quelle manière! En gagnant six des huit compétitions auxquelles elle a pris part, la skieuse de La Berra a fait preuve d'une constance remarquable tout au long de la saison, qui se termine ce week-end avec une épreuve de slopestyle au Corvatsch Park de Silvaplana.

Pratiquement imbattable

"C'est une grande satisfaction d'avoir pu participer à toutes les finales et d'être montée sur le podium à chaque compétition", apprécie Mathilde Gremaud, qui s'est confiée aux medias mardi soir. Seule sa rivale française Tess Ledeux est parvenue à la battre, en décembre à Copper Mountain en Big Air et samedi dernier à Tignes en slopestyle.

La Fribourgeoise, qui visait "au moins un des deux petits globes" avant la saison, a profité de sa forme royale pour tout rafler. "Quand ça fonctionne bien dans une discipline et qu'on est bien préparé, ça motive et ça donne la confiance pour l'autre discipline", explique-t-elle.

"Après la pause de Noël, j'ai réalisé qu'il y avait la possibilité d'aller chercher les trois globes et qu'il fallait juste tout donner." Un exploit qu'elle a définitivement assuré après son succès sur le Big Air de Tignes vendredi dernier.

Une constance inédite

Au final, Mathilde Gremaud devance la superstar Eileen Gu au classement général du "Park & Pipe". La Chinoise s'est contentée de dominer le circuit du half-pipe, une discipline à laquelle la Gruérienne ne participe pas.

Pour expliquer les raisons derrière cette constance inédite en Coupe du monde, Mathilde Gremaud raconte avoir changé son état d'esprit lors de la préparation estivale.

"J'ai réalisé que lors des hivers précédents, j'approchais certaines étapes avec un peu moins de motivation", dit-elle. "Cette fois, j'ai accordé autant d'importance à chaque départ, peu importe comment je me sentais. J'ai laissé mon énergie émerger tout au long de la saison."

"C'était aussi l'année idéale pour aller chercher ces globes qui me manquaient, vu qu'il n'y avait pas de Mondiaux ni de JO au programme", reprend la Fribourgeoise. "Ces trophées sont cools, car ils englobent tout ce qu'il passe sur une saison. C'est une belle cerise sur le gâteau."

Mondiaux 2025 "à la maison"

Bien qu'elle ait déjà tout gagné à 24 ans, Mathilde Gremaud ne se considère pas comme une légende du sport helvétique. "Ca me fait sourire et plaisir que les gens disent ça, mais ce n'est pas à moi de l'affirmer", rigole-t-elle.

La freestyleuse ne compte toutefois pas s'arrêter là. "Je me sens bien et je profite à fond du moment. Ca me donne juste envie de recommencer et faire des doubles 'checks' sur les objectifs que j'ai déjà atteints."

Les championnats du monde de ski freestyle 2025 organisés en Engadine constitueront l'objectif principal de sa prochaine saison. "Ce sera une occasion unique de participer à des Mondiaux à la maison", se réjouit Mathilde Gremaud.

"Cela peut paraître bête, mais le plus important pour moi sera surtout d'être au départ. La saison sera longue et se conclura par les Mondiaux, donc j'essaierai surtout de faire attention à ma santé", assure-t-elle.

Avant cela, Mathilde Gremaud peut conclure en beauté son hiver déjà historique devant son public. Une ultime victoire dimanche en slopestyle ferait d'elle la première skieuse freestyle de l'histoire à décrocher sept succès en Coupe du monde lors d'une même saison.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Euro 2024

Angleterre et France doivent composter leur ticket

Publié

le

L'Angleterre de Gareth Southgate doit se montrer plus convaincante pour son 3e match (© KEYSTONE/EPA/ABEDIN TAHERKENAREH)

L'Angleterre, dans le groupe C, et la France, dans le groupe D, devraient sauf cataclysme valider mardi leur ticket pour les 8es de finale de l'Euro.

Les Britanniques se mesureront à la Slovénie à 21h, avec l'objectif de conserver la 1re place qu'ils occupent seuls avec 4 points. Après leur victoire obtenue sur la plus petite des marges et leur triste nul face au Danemark, ils doivent surtout reprendre confiance.

Les Slovènes (2 points) doivent quant à eux s'imposer pour espérer accrocher le 2e rang. Ils sont pour l'heure à égalité de points avec le Danemark, qui affronte une très décevante Serbie (1 point) dans le même temps.

La France (4 points) est aussi à l'abri de toute mauvaise surprise dans le groupe D. Les hommes de Didier Deschamps affrontent dès 18h la Pologne, éliminée après ses deux défaites initiales. Les Bleus sont à égalité avec les Pays-Bas, qui livreront pour leur part un véritable 16e de finale face à l'Autriche (3 points).

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Euro 2024

La Suisse affrontera l'Italie en huitièmes de finale

Publié

le

Mattia Zaccagni a sauvé l'Italie lundi à Leipzig. (© KEYSTONE/EPA/ABEDIN TAHERKENAREH)

La Suisse affrontera l'Italie en 8es de finale de l'Euro samedi à Berlin. Un but de Mattia Zaccagni en toute fin de match a permis à la Nazionale d'arracher le nul face à la Croatie lundi (1-1).

Le joueur de la Lazio Rome, entré en jeu à la 81e minute, a trouvé la lucarne de Dominik Livakovic au bout du temps additionnel d'un tir du pied droit (98e). Un but qui a probablement annihilé les espoirs de qualification de la Croatie.

La Nati ne devra nourrir aucun complexe face à cette équipe italienne qu'elle avait tenue en échec à Rome en novembre 2021 (1-1) et devancée dans la course à la qualification pour la Coupe du monde 2022. Cette Nazionale n'affiche en outre pas la même qualité qui lui avait permis de devenir championne d'Europe lors de la dernière édition, quelques jours après avoir d'ailleurs largement dominé la Suisse en phase de groupes (3-0).

Donnarumma comme atout

Comme face à l'Espagne quelques jours plus tôt, la sélection de Luciano Spalletti a en effet eu toutes les peines du monde à se montrer dangereuse à Leipzig. Seule une tête de son défenseur Alessandro Bastoni a inquiété Livakovic (27e) avant le coup de génie du sauveur Zaccagni.

Entre-temps, les Croates pensaient avoir fait le plus dur grâce à un but de Luka Modric (55e), une minute après que Donnarumma a arrêté un penalty tiré par le Ballon d'or 2018. Le portier italien sera l'atout principal de la Squadra Azzurra face à la Suisse. Il devra toutefois faire sans son défenseur Riccardo Calafiori, qui sera suspendu samedi, tout comme Silvan Widmer, buteur lors du dernier duel entre Suisses et Transalpins.

Trois sur trois pour l'Espagne

Déjà assurée de la première place de ce groupe B, l'Espagne a de son côté fait le travail en réduisant à néant les maigres espoirs de qualification de l'Albanie. La Roja de Luis de la Fuente, qui avait procédé à un total de dix (!) changements pour ce troisième match, n'a eu besoin que d'un but de Ferran Torres en première période (13e) pour s'imposer 1-0.

A noter que les résultats de ce lundi ont validé la qualification de trois autres pays pour les huitièmes de finale. L'Angleterre, la France et les Pays-Bas sont en effet assurés de terminer au pire parmi les quatre meilleurs troisièmes de cette phase de groupes.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Euro 2024

Le soleil brille pour l'équipe de Suisse

Publié

le

Pierluigi Tami, directeur des équipes nationales, est un homme comblé après la phase de groupes réussie par la Nati à l'Euro. (© KEYSTONE/PETER KLAUNZER)

Le soleil brille dans le ciel de l’équipe de Suisse. Au lendemain du nul (1-1) face à l’Allemagne, le directeur des équipes nationales Pierluigi Tami tenait bien le discours d’un homme comblé.

Même la différence de 500'000 euros dans le barème des primes de l’UEFA provoquée par la tête victorieuse de Niclas Füllkrug à la 92e minute (1 million d'euros pour une victoire, 500'000 pour un nul) ne chagrine pas le Tessinois. "Je ne nourris aucun regret sur le match de dimanche. L’objectif a été atteint avec cette qualification pour les huitièmes de finale, explique-t-il. Mais à mes yeux, c’est la manière qui importe le plus. L’équipe a témoigné d’une très grande force de caractère dans les moments difficiles. Elle a été solidaire. Unie aussi. Ces résultats ne sont pas le fruit du hasard. Le travail entrepris depuis le premier jour du rassemblement le 27 mai à St. Gall a été déterminant. Depuis un mois, il se dégage autour de cette équipe une énergie positive."

"Nous livrerons une grande performance"

S’ils ont fêté comme il se devait dimanche soir cette qualification avec leurs familles, le staff et les joueurs vont très vite basculer vers le huitième de finale de samedi à Berlin. "Je vais sans doute passer pour quelqu’un de présomptueux. Mais l’adversaire pour ce huitième de finale importe peu, lâche Pierluigi Tami. Nous devons nous concentrer sur nos forces. Le match contre l’Allemagne a souligné combien elles pouvaient être vives. Pour samedi, il est bien sûr impossible de promettre à nos fans la victoire. Mais je suis convaincu d’une chose: nous livrerons une grande performance."

Pierluigi Tami a souligné le rôle déterminant de Manuel Akanji et de Granit Xhaxa dans cette qualification. "Manu est une véritable machine. Quant à Granit, son langage corporel dit tout sur son implication, sur l’exemple qu’il donne à ses coéquipiers", glisse-t-il. Le directeur des équipes nationales tire aussi un grand coup de chapeau à Murat Yakin. "Une feuille de route a été établie cet hiver à l’occasion des nombreuses discussions qui étaient nécessaires après les vents contraires essuyés lors du tour préliminaire. Je me réjouis de voir Murat s’y tenir aussi parfaitement, poursuit Pierluigi Tami. La présence à ses côtés de Giorgio Contini est précieuse. Son apport est essentiel. Je note surtout que nous avons livré sept matches en 2024. A chaque fois, on a pu noter des progrès dans notre jeu défensif qui avait tant souffert à l’automne. Le nouveau système en 3-4-3 s’avère être vraiment le bon."

Murat Yakin se fait désirer

On le sait, le contrat de Murat Yakin ne court que jusqu’à la fin de cet Euro 2024. Si l’on peint le diable sur la muraille, la Suisse risque de se retrouver sans sélectionneur dès ce samedi à 20h00. "Le plan A est et reste Murat Yakin, lance avec force Pierluigi Tami. Nous n’avons pas abordé à nouveau le sujet d’une prolongation de contrat ces derniers jours. Seul compte aujourd’hui l’Euro. Mais pour prolonger l’aventure, il faut que les deux parties soient partantes." Cette dernière phrase laisse bien entendre que le choix de Murat Yakin n’est pas encore arrêté. Comme s’il était parti pour ne pas rester...

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Football

Le Servette FC a déjà repris l'entrainement à Crans-Montana

Publié

le

Les joueurs du Servette FC, s'entrainent lors de leur camp de reprise d'entrainement ce lundi 24 juin 2024 près de Crans-Montana. (KEYSTONE/Valentin Flauraud)

Les vacances sont déjà finies pour le Servette FC!

A peine le temps de digérer la victoire en coupe de Suisse et la 3ème place en championnat, que les Grenat ont déjà retrouvé les terrains d'entrainement depuis ce lundi.

Comme chaque année, la nouvelle saison se prépare en stage à Crans-Montana. Aux commandes désormais: le nouvel entraineur Thomas Häberli.

Pour le défenseur Genevois Steve Rouiller, la courte pause estivale a quand même fait du bien après une saison dense.

Steve RouillerDéfenseur du Servette FC

26 joueurs ont été convoqués pour ce camp de préparation.

Le premier match amical pour Servette est prévu le 6 juillet à Monaco. La saison reprendra le dimanche 21 juillet, en déplacement à Lucerne.

L'entraineur du Servette FC, Thomas Haeberli, s'adresse a ses joueurs lors de leur camp de reprise d'entrainement ce lundi 24 juin 2024 a Bluche pres de Crans-Montana. (KEYSTONE/Valentin Flauraud)

Continuer la lecture

Euro 2024

Allemagne: Rüdiger blessé et incertain en 8e de finale

Publié

le

Rüdiger (à droite) est incertain pour les 8es de finale (© KEYSTONE/AP/Frank Augstein)

Antonio Rüdiger est incertain pour le huitième de finale de l'Euro que l'Allemagne disputera samedi à Dortmund.

Le défenseur du Real Madrid souffre d'une élongation musculaire à l'arrière de la cuisse droite, a précisé la Fédération allemande lundi.

Rüdiger a disputé dimanche les 90 minutes du match contre la Suisse (1-1), qui a permis à l'Allemagne de s'assurer la 1re place de son groupe. Le sélectionneur Julian Nagelsmann avait indiqué après la rencontre que Rüdiger avait ressenti un problème en fin de match.

Nagelsmann devra reconstruire au moins la moitié de sa défense centrale pour le huitième de finale, puisque Jonathan Tah sera suspendu après un deuxième carton jaune dans le tournoi contre la Suisse dimanche à Francfort.

Nico Schlotterbeck est rentré en milieu de seconde période à la place de Tah. Waldemar Anton, homme fort de la défense de Stuttgart cette saison, est l'autre possibilité qui s'offre à Nagelsmann. En cas de forfait de Rüdiger, le sélectionneur pourrait titulariser Schlotterbeck et Anton.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture