Rejoignez-nous

Hockey

René Fasel: "Trop tôt pour une annulation définitive"

Publié

,

le

(© KEYSTONE/Walter Bieri)

L'étau se resserre pour les organisateurs des championnats du Monde à Zurich et à Lausanne, censés débuter le 8 mai. "Les signaux indiquant que le tournoi n'aura pas lieu s'intensifient. Mais il est encore trop tôt pour une annulation définitive", selon le président de la Ligue Internationale de Hockey sur Glace (IIHF), le Fribourgeois René Fasel.

-  René Fasel, comment allez-vous?

"Compte tenu des circonstances, je vais bien, merci. Nous vivons une période mouvementée, avec des développements difficilement prévisibles et des mauvaises nouvelles qui tombent quotidiennement. Nous avons déjà dû annuler six tournois prévus en avril. Au total, nous avons déjà dû en annuler 16 cette année. Ne restent plus que le championnat du monde A de Zurich et Lausanne ainsi que les tournois de Division 1 en Slovénie et en Pologne. Pour l'instant."

- La saison a été interrompue en Suisse et dans de nombreux autres pays européens. La NHL est à l'arrêt pour au moins deux semaines. Quand allez-vous décider d'annuler le Mondial en Suisse?

"La décision ne nous appartient pas. Elle est du ressort de la Confédération et des Cantons. De notre côté, nous continuons à travailler de telle sorte que le tournoi puisse commencer le 8 mai. L'espoir est le dernier à mourir. Nous sommes à l'écoute des experts, mais les opinions divergent. Certains prévoient le pic de la pandémie en Europe pour la fin avril, d'autres évoquent le mois de mai. J'ai même déjà entendu que le pire viendrait cet automne. En tant que dentiste et médecin, je juge peut-être la situation avec un peu plus de sensibilité. Mais même moi n'ai aucune réponse. Je suppose que nous en saurons plus concernant le Mondial dans deux semaines au plus tard."

- Mais il n'est déjà plus réaliste de maintenir ce championnat du monde. Il n'est par exemple pas concevable que l'Italie dispute ce tournoi...

"...vous avez raison. Les patinoires sont fermées en Italie, comme au Danemark et en Norvège. Le championnat a été stoppé en Allemagne, en Autriche et en Suisse. Dans ces circonstances, il sera très difficile pour les équipes nationales de se préparer. Je vais être clair: notre bateau vogue sur une mer tempétueuse. Il s'agit maintenant de rester calme et d'analyser la situation de manière réaliste. Nous devons penser à tout le monde: aux fans qui ont déjà acheté des billets et réservé des hôtels, aux joueurs, aux Fédérations, aux équipes. Les signaux indiquant que le tournoi n'aura pas lieu s'intensifient. Mais il est encore trop tôt pour une annulation définitive."

- Plus de 300'000 billets ont déjà été vendus. Les acheteurs seraient-ils remboursés en cas d'annulation?

"A 100%. Si le Mondial est annulé, notre priorité sera de limiter les dégâts à tous les niveaux. Notre objectif est de réduire les effets autant que possible que ce soit chez les fans, les sponsors ou les organisateurs locaux."

- Etes-vous assurés contre ce genre de dommage?

"Oui. Nous sommes assurés contre la guerre, le terrorisme et les catastrophes naturelles. Après avoir évalué les risques en 2012, nous avions conclu une assurance pour la période 2013 à 2022. La prime s'élève à 260'000 francs par an. En outre, nous avons pu établir des réserves d'environ 25 millions de francs au cours des dernières années. Ce qui représente à peu près l'équivalent des bénéfices d'un championnat du monde. Je peux donc dire que nous avons une certaine sécurité sur le plan économique."

- Mais le manque à gagner sera également grand pour Swiss Ice Hockey et les villes organisatrices...

"Malheureusement, c'est vrai. En général, l'organisateur local a un bénéfice garanti de 1,5 million de francs. Le secteur privé et l'industrie hôtelière seraient probablement encore plus touchés. Au total, la valeur ajoutée d'un tel tournoi est d'environ 100 millions de francs."

- A-t-on sous-estimé l'impact potentiel du coronavirus?

"Certainement pas à l'IIHF. Nous avons décidé d'annuler des tournois dès que nous avons découvert des cas positifs chez des joueurs en Asie et en Afrique du Sud. Nous avions d'ailleurs été critiqués pour cela au début. N'oublions pas que les organisateurs travaillent dur pendant très longtemps et que la déception est toujours énorme après une annulation. Mais avec le recul, on peut dire que nous avons fait tout juste. Notre commission médicale a évalué la situation de manière très précise et correcte, dès le début."

- Le championnat du monde 2021 pourrait-il avoir lieu en Suisse?

"Nous devrions en discuter le cas échéant. Mais les cinq éditions suivantes ont été attribuées: en 2021 à Minsk et Riga, en 2022 à Tampere et Helsinki, en 2023 à St-Pétersbourg, en 2024 à Prague et Ostrava, en 2025 à la Suède et au Danemark. Les intérêts commerciaux et stratégiques sont trop grands dans un championnat du monde du groupe A pour qu'un report soit simple à décider. Ce serait envisageable dans les divisions inférieures. En l'état, le Mondial 2021 aura lieu au Bélarus et en Lettonie."

- L'année 2020 s'annonçait grandiose sur le plan sportif, avec également un championnat d'Europe de football et des Jeux olympiques. Ces manifestations seront-elles annulées selon vous?

"J'ai constaté au cours des dernières semaines que la situation évoluait très rapidement. Cela n'a aucun sens de se projeter aussi loin. Nous devons réévaluer chaque jour la situation. Personne ne sait où nous en serons en juin. Personne ne connaît vraiment ce virus."

- Vous céderez votre poste de président en septembre. Mais vous ne pouvez pas vous en aller sur un Mondial annulé...

(rires) "Si, si. Mon successeur doit être désigné en septembre. Je suis fier de pouvoir lui transmettre les rênes d'une Fédération en bonne santé financière. Mais je ne partirai pas tant que la tempête ne sera pas passée. Un capitaine ne doit pas abandonner son navire dans cette situation."

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Hockey

LHC: Pedretti absent trois mois

Publié

le

Marco Pedretti ne jouera plus cette saison (© KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI)

Le Lausanne HC doit composer pendant trois mois sans Marco Pedretti, dont la saison est ainsi d'ores et déjà terminée. L'attaquant de 31 ans est blessé à un genou.

Auteur de 5 points en 40 matches de National League durant cet exercice 2022/23, Marco Pedretti s'est blessé le 28 janvier à Zurich face aux Lions. La nature exacte de sa blessure n'a pas été dévoilée par le LHC, avant-dernier du classement.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Actualité

Fribourg fait la bonne affaire au Tessin, Lausanne revit

Publié

le

Le Canadien d'Ajoie Guillaume Asselin inscrit le 2-0 contre Kloten. (© KEYSTONE/GEORGIOS KEFALAS)

Fribourg-Gottéron consolide sa sixième place grâce à son large succès (6-1) à Lugano en National League. De son côté, Genève-Servette s'est imposé 3-2 contre les Rapperswil-Jona Lakers.

Les Fribourgeois retrouvaient leur portier titulaire Reto Berra, absent depuis le 7 octobre et opéré d'une hernie discale. Il a d'entrée repoussé une attaque de Brett Connolly puis tout fut plus facile pour lui grâce à ses coéquipiers d'une efficacité détonnante. Christoph Bertschy avait ouvert le score dès la 2e minute avec un palet glissé entre les jambières du gardien Mikko Koskinen. Le Finlandais qui avait été écarté pendant cinq matches commençait mal. La suite du premier tiers-temps ne fut qu'un calvaire pour lui. Fribourg a inscrit encore quatre buts en 3'08'' avec un doublé de David Desharnais et le 2e but de la saison d'Andreï Bykov, déjà buteur à Berne. Abandonné par ses coéquipiers, Koskinen laissait sa place à Niklas Schlegel après le 0-5. L'exploit des Fribourgeois est à souligner puisque depuis l'introduction des play-off en Suisse - 1986 - jamais Lugano n'avait perdu 5-0 un premier tiers-temps chez lui. Les défaites de Zoug et de Berne donnent encore plus de valeur au triomphe fribourgeois.

Genève-Servette discipliné

Dans le choc entre les équipes en forme, Genève-Servette (5 victoires de rang) et Rapperswil-Jona (6), les Genevois ont fini par l'emporter sans avoir dû trembler... 56 secondes. Le temps qu'Arnaud Jacquemet ne redonne l'avantage 3-2 aux Servettiens juste après l'égalisation de David Aebischer. Les Genevois ont su, cette fois-ci, faire preuve d'un maximum de discipline et éviter les pénalités létales contre les Lakers de Roman Cervenka dont le rendement a été bien limité par les hommes de Cadieux. Mais il y a quand même eu quelques frissons dans la troisième période. Les Saint-Gallois ont pu remonter les deux buts d'écart, mais les Genevois n'ont pas usurpé leur succès, qui peut leur laisser entrevoir la première place de la qualification.

Un doublé du Tchèque Jiri Sekac a placé le Lausanne HC sur la voie de la victoire 4-1 à Berne. Les Vaudois ont joué comme une équipe du haut du tableau et non comme l'avant-dernier de National League. Ils ont connu des périodes où ils ont complètement étouffé les Bernois, qui ont longtemps tenu par la classe de leur portier Philipp Wütrich. Cette défaite de l'équipe de la capitale pourrait lui coûter chez dans la course au top 6. Pour Lausanne, le chemin est encore long pour se sortir d'un éventuel play-out.

Ajoie se fait peur

Bienne continue de cimenter sa place dans le top 6. Les Seelandais ont battu 3-2 Davos un adversaire direct. Menés 2-1, les coéquipiers de Gaëtan Haas ont retourné le score au course de l'ultime tiers-temps par Jere Sallinen et Toni Rajala.

Ajoie, qui avait perdu ses trois premiers matches contre Kloten, a bien terminé sa série contre les Zurichois. Les Ajoulots se sont imposés 5-3 grâce à des doublés de Guillaume Asselin et de Keanu Derungs. les Jurassiens ont connu quelques frayeurs après avoir mené 4-0 à la 48e minute, ils ont vu les Zurichois revenir à 4-3. Romanenghi a marqué le but de la victoire dans la cage vide à la 60e. Kloten a pratiquement enterré ses chances de se qualifier directement pour les play-off.

Un but en prolongation du Suédois Tim Heed a permis à Ambri-Piotta de s'imposer 3-2 sur la glace de Zoug. Une bonne affaire pour les Léventins en vue d'une participation aux pré-play-off.

Les Zurich Lions ont perdu un point contre les Langnau Tigers (3-2 tab). Le Finlandais Juho Lammiko fut le seul à transformer son tir au but.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Hockey sur glace

Genève-Servette s'adjuge le choc au sommet 3-2 face à Rapperswil

Publié

le

(KEYSTONE/Salvatore Di Nolfi)

Dans ce match au sommet face à Rapperswil, Genève-Servette s'impose avec brio sur le score de 3-2. Avec ce succès, les Genevois sont désormais garanti de terminer dans le top 10 et donc de lutter pour le titre de champion.

Cette rencontre mettait aux prises les deux équipes les plus en forme du moment. D'un coté, Genève-Servette restait sur 5 succès consécutifs dont 3 face à des membres du top 3 (Bienne deux fois et Zurich). En face, Rapperswil enregistrait 6 succès de rang et comptait dans ses rangs un homme en feu: Roman Cervenka, auteur de 22 points en 8 matchs.

C'est toutefois un autre homme, plus discret offensivement cette saison, qui s'illustra après un peu plus de 5 minutes de joué: Henrik Tömmernes. Le défenseur suédois du GSHC prit ses responsabilités depuis sa ligne bleue et porta le danger à travers la défense saint-galloise. Après un tir repoussé par Melvin Nyffeler, le défenseur suédois put capter son propre rebond pour ouvrir le score.

56 secondes pour gagner

Le score n'évolua pas dans le premier tiers ni dans le second malgré les bonnes occasions des locaux. Mais dans le troisième tiers, Marco Miranda put doubler la mise après 1'18'' dans le tiers final. Un avantage qui tint moins de 10 minutes avec une réduction saint-galloise tombée sur une belle déviation pour relancer la rencontrer.

Les efforts genevois furent temporairement anéantis à 5 minutes de la fin du temps réglementaire avec l'égalisation saint-gallois tombée d'un superbe tir de la bleue alors que Robert Mayer semblé masqué. Mais 56 secondes plus tard, les Grenat eurent à nouveau le sourire avec le troisième goal inscrit de manière confuse par Arnaud Jacquemet.

Cette rencontre allait donner un bon aperçu de la capacité servettienne à s'adapter à des matchs compliqués face à une défense bien organisée et une attaque capable d'opérer en contre. In fine, ce succès est certes le 6e de rang mais peut-être l'un des mieux acquis par le GSHC depuis quelques rencontres.

Continuer la lecture

Actualité

Fribourg-Gottéron remporte un match capital à Berne

Publié

le

Le Biennois Gaëtan Haas inquiète le portier ajoulot Tim Wolf. (© KEYSTONE/PostFinance/GEORGIOS KEFALAS)

Fribourg-Gottéron s'est imposé 3-2 aux tirs au but à Berne dans un match capital pour les play-off. Ces deux points ramenés par les Fribourgeois pourraient valoir cher dans les semaines à venir.

Il avait de la tension dans la capitale pour ce match qui pouvait permettre aux Bernois de se rapprocher de la sixième place. Las, les joueurs de Toni Söderholm ont fini par lâcher. Ils ont été pris à froid par le premier but de la saison d'Andrei Bykov après moins de 2 minutes sur un service suicidaire de Ramon Untersander. Les joueurs de Christian Dubé ont bénéficié d'un 5 contre 3 pendant 1'53'' . Christoph Bertschy a alors trouvé l'ouverture pour le 2-1 fribourgeois (47e). L'Allemand Dominik Kahun a égalisé d'un tir du poignet (52e) dans une rencontre très fermée devant l'enjeu. Les Fribourgeois auraient pu faire la différence en prolongation mais Philippe Wütrich a multiplié les arrêts de grande classe.

Un Genève-Servette minimaliste mais volontaire est parvenu à mater Kloten (3-1) après avoir connu un nouveau départ tonitruant avec une ouverture du score de Vincent Praplan digne d'une action de baseball. Puis Teemu Hartikainen a inscrit son 22e but de la saison sur un service de son compère préféré Linus Omark (18e) à 5 contre 4. Puis comme souvent ces derniers temps, les joueurs de Jan Cadieux se sont crispés. Cela s'est vu dès la reprise du deuxième tiers-temps quand Miro Aaltonen a réduit le score après 18'' de jeu. Les Genevois avaient perdu de leur superbe. Ils ont failli être rejoints sur la sirène de la deuxième période. Jonathan Ang a marqué après une invraisemblable cabriole de Robert Mayer. Las, les Genevois ont été sauvés par le gong pour quelques dixièmes de seconde, le temps était écoulé. Ils fêtent ainsi un cinquième succès de rang et semblent cimenter de plus en plus leur première place.

Lausanne gagne à Zurich

Mine de rien, le Lausanne HC a remporté son troisième match de suite. Les Vaudois ont su parfaitement exploiter leur fraîcheur physique (3-1) face à des Zurich Lions, qui disputaient leur quatrième match en six jours. Le Tchèque Jiri Sekac a ouvert la marque pour le LHC à la 15e, mais 45'' plus tard Garett Roe surprenait le portier finlandais Eetu Laurikainen pour l'égalisation. L'Autrichien Michael Raffl a donné l'avantage à ses couleurs dès la reprise de la deuxième période avant que le Finlandais Miikka Salomäki ne fasse la décision à la 50e.

Bienne a mis fin à une série de quatre défaites avec un succès sur la glace d'Ajoie (3-0). Beat Forster s'est trouvé au bon endroit devant le but de Tim Wolf pour l'ouverture du score des Seelandais (19e). Gaëtan Haas (21e) et Mike Künzle (45e) ont fait ensuite la différence. Bienne conserve ainsi sa deuxième place. Ajoie a vécu un nouveau week-end sans point.

Davos a remporté une victoire peut-être capitale pour une qualification directe en play-off. Les Grisons ont battu 1-0 Zoug grâce à un but de Dennis Rasmussen en supériorité numérique (40e). Ils repoussent leur adversaire du soir à huit points

Grâce à son succès 3-2 sur la glace des Langnau Tigers, Ambri-Piotta repasse devant son adversaire du soir pour se retrouver onzième à un point de Lugano, dernier qualifié pour les pré-play-off.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Hockey sur glace

Genève-Servette résiste face à Kloten et continue sa série de succès

Publié

le

(KEYSTONE/Salvatore Di Nolfi)

Engagé pour son deuxième match de la semaine après la victoire 4-3 aux tirs au but face à Ambri, Genève-Servette s'est imposé samedi face à Kloten aux Vernets samedi sur le score de 3-1. C'est le cinquième succès consécutif pour le GSHC qui garde 7 points d'avance sur son dauphin Bienne. 

Pour cette rencontre, les Genevois retrouvaient Daniel Winnik (malade mardi) et Valtteri Filppula (absent depuis 3 rencontres) mais déploraient les absences de Benjamin Antonietti, Gauthier Descloux (tous deux touchés au bas du corps, évalué au jour le jour) ainsi que de Simon Le Coultre qui a dû être opéré après le match contre Ambri-Piotta.

Face à des joueurs de la banlieue zurichoise déjà engagés vendredi soir face à leur rival des ZSC Lions, les Genevois ont démarré pied au plancher cette rencontre. Sur leurs deux premières supériorités numérique, les Grenat purent prendre le large grâce à Vincent Praplan puis Teemu Hartikainen. Maîtres de la rondelle, les Servettiens ont su garder les joueurs de Kloten loin de leur zone.

A 0.5 seconde près

Tout changea en deuxième période, brassés par leur coach lors de la pause, les néo-promus zurichois parvinrent à réduire le score, à 4 contre 3, après seulement 18 secondes dans le tiers médian. Mieux, Kloten, toujours en lutte pour une place dans le top 6  de National League, fut largement meilleur sur la deuxième période.  Une légère domination qu'on crut récompensée en toute fin de 2e tiers, mais les Zurichois furent coupable d'inscrire un goal mois d'une seconde après la sirène indiquant la fin de la période.

Le troisième tiers fut bien plus équilibré que les deux premiers. Presque soporifique sur les premières minutes, le troisième tiers prit une tournure presque folle avec notamment des Genevois frustrés à plusieurs reprises par Sandro Zurkirchen, le portier de Kloten.

Ce succès est le 5e consécutif d'un GSHC qui reste solide leader de National League. Après une fin 2022 compliquée, Genève-Servette retrouver sa verse et a prouvé sa capacité à résister aux assauts d'équipe en grand besoin de points comme c'était le cas samedi face à Kloten.

Le prochain match de Genève sera un bon moyen de jauger la forme retrouvée avec une rencontre face à Rapperswil, quatrième de National League et qui cherche à rester dans le top 3 de l'élite du hockey suisse.

Continuer la lecture