Rejoignez-nous

Hockey

René Fasel: « Trop tôt pour une annulation définitive »

Publié

,

le

(© KEYSTONE/Walter Bieri)

L’étau se resserre pour les organisateurs des championnats du Monde à Zurich et à Lausanne, censés débuter le 8 mai. « Les signaux indiquant que le tournoi n’aura pas lieu s’intensifient. Mais il est encore trop tôt pour une annulation définitive », selon le président de la Ligue Internationale de Hockey sur Glace (IIHF), le Fribourgeois René Fasel.

–  René Fasel, comment allez-vous?

« Compte tenu des circonstances, je vais bien, merci. Nous vivons une période mouvementée, avec des développements difficilement prévisibles et des mauvaises nouvelles qui tombent quotidiennement. Nous avons déjà dû annuler six tournois prévus en avril. Au total, nous avons déjà dû en annuler 16 cette année. Ne restent plus que le championnat du monde A de Zurich et Lausanne ainsi que les tournois de Division 1 en Slovénie et en Pologne. Pour l’instant. »

– La saison a été interrompue en Suisse et dans de nombreux autres pays européens. La NHL est à l’arrêt pour au moins deux semaines. Quand allez-vous décider d’annuler le Mondial en Suisse?

« La décision ne nous appartient pas. Elle est du ressort de la Confédération et des Cantons. De notre côté, nous continuons à travailler de telle sorte que le tournoi puisse commencer le 8 mai. L’espoir est le dernier à mourir. Nous sommes à l’écoute des experts, mais les opinions divergent. Certains prévoient le pic de la pandémie en Europe pour la fin avril, d’autres évoquent le mois de mai. J’ai même déjà entendu que le pire viendrait cet automne. En tant que dentiste et médecin, je juge peut-être la situation avec un peu plus de sensibilité. Mais même moi n’ai aucune réponse. Je suppose que nous en saurons plus concernant le Mondial dans deux semaines au plus tard. »

– Mais il n’est déjà plus réaliste de maintenir ce championnat du monde. Il n’est par exemple pas concevable que l’Italie dispute ce tournoi…

« …vous avez raison. Les patinoires sont fermées en Italie, comme au Danemark et en Norvège. Le championnat a été stoppé en Allemagne, en Autriche et en Suisse. Dans ces circonstances, il sera très difficile pour les équipes nationales de se préparer. Je vais être clair: notre bateau vogue sur une mer tempétueuse. Il s’agit maintenant de rester calme et d’analyser la situation de manière réaliste. Nous devons penser à tout le monde: aux fans qui ont déjà acheté des billets et réservé des hôtels, aux joueurs, aux Fédérations, aux équipes. Les signaux indiquant que le tournoi n’aura pas lieu s’intensifient. Mais il est encore trop tôt pour une annulation définitive. »

– Plus de 300’000 billets ont déjà été vendus. Les acheteurs seraient-ils remboursés en cas d’annulation?

« A 100%. Si le Mondial est annulé, notre priorité sera de limiter les dégâts à tous les niveaux. Notre objectif est de réduire les effets autant que possible que ce soit chez les fans, les sponsors ou les organisateurs locaux. »

– Etes-vous assurés contre ce genre de dommage?

« Oui. Nous sommes assurés contre la guerre, le terrorisme et les catastrophes naturelles. Après avoir évalué les risques en 2012, nous avions conclu une assurance pour la période 2013 à 2022. La prime s’élève à 260’000 francs par an. En outre, nous avons pu établir des réserves d’environ 25 millions de francs au cours des dernières années. Ce qui représente à peu près l’équivalent des bénéfices d’un championnat du monde. Je peux donc dire que nous avons une certaine sécurité sur le plan économique. »

– Mais le manque à gagner sera également grand pour Swiss Ice Hockey et les villes organisatrices…

« Malheureusement, c’est vrai. En général, l’organisateur local a un bénéfice garanti de 1,5 million de francs. Le secteur privé et l’industrie hôtelière seraient probablement encore plus touchés. Au total, la valeur ajoutée d’un tel tournoi est d’environ 100 millions de francs. »

– A-t-on sous-estimé l’impact potentiel du coronavirus?

« Certainement pas à l’IIHF. Nous avons décidé d’annuler des tournois dès que nous avons découvert des cas positifs chez des joueurs en Asie et en Afrique du Sud. Nous avions d’ailleurs été critiqués pour cela au début. N’oublions pas que les organisateurs travaillent dur pendant très longtemps et que la déception est toujours énorme après une annulation. Mais avec le recul, on peut dire que nous avons fait tout juste. Notre commission médicale a évalué la situation de manière très précise et correcte, dès le début. »

– Le championnat du monde 2021 pourrait-il avoir lieu en Suisse?

« Nous devrions en discuter le cas échéant. Mais les cinq éditions suivantes ont été attribuées: en 2021 à Minsk et Riga, en 2022 à Tampere et Helsinki, en 2023 à St-Pétersbourg, en 2024 à Prague et Ostrava, en 2025 à la Suède et au Danemark. Les intérêts commerciaux et stratégiques sont trop grands dans un championnat du monde du groupe A pour qu’un report soit simple à décider. Ce serait envisageable dans les divisions inférieures. En l’état, le Mondial 2021 aura lieu au Bélarus et en Lettonie. »

– L’année 2020 s’annonçait grandiose sur le plan sportif, avec également un championnat d’Europe de football et des Jeux olympiques. Ces manifestations seront-elles annulées selon vous?

« J’ai constaté au cours des dernières semaines que la situation évoluait très rapidement. Cela n’a aucun sens de se projeter aussi loin. Nous devons réévaluer chaque jour la situation. Personne ne sait où nous en serons en juin. Personne ne connaît vraiment ce virus. »

– Vous céderez votre poste de président en septembre. Mais vous ne pouvez pas vous en aller sur un Mondial annulé…

(rires) « Si, si. Mon successeur doit être désigné en septembre. Je suis fier de pouvoir lui transmettre les rênes d’une Fédération en bonne santé financière. Mais je ne partirai pas tant que la tempête ne sera pas passée. Un capitaine ne doit pas abandonner son navire dans cette situation. »

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Hockey sur glace

Le GSHC en quarantaine préventive, le match face à Berne repoussé

Publié

le

Les Vernets resteront vides demain [Radio Lac]
Un joueur de Genève-Servette a été testé positif au Covid-19. Le médecin cantonal a ordonné la mise en quarantaine par mesure de précaution pour toute l’équipe. Ainsi le match de vendredi contre Berne est reporté, indique le club sur son site.

Toute l’équipe et le staff du Genève-Servette vont maintenant être testés pour le Covid-19 immédiatement. Dès que les résultats des tests et un éventuel ordre de quarantaine définitif du médecin cantonal seront connus, une communication sera faite pour les matchs suivants.

Le club genevois avait déjà dû observer une quarantaine de dix jours dès le 1er novembre.

ATS

Continuer la lecture

Hockey sur glace

Genève-Servette bat Fribourg au terme d’un match équilibré

Publié

le

Les Grenat célèbrent le deuxième but, marqué par Tyler Moy [KEYSTONE/Salvatore Di Nolfi]

Dans un match disputé sur un bon rythme, Genève-Servette a finalement passé l’épaule contre Fribourg-Gottéron aux tirs au but 4-3 vendredi soir aux Vernets. Dans un match équilibré (38 tirs à 37 en faveur de Fribourg), les Dragons ont tapé deux fois les montants du gardien genevois Gauthier Descloux.

Obligés de réagir après le match perdu à Langnau dimanche, Genève-Servette a montré un tout autre visage que dans l’Emmental. Travailleurs devant le but, les Grenat ont parfaitement maitrisé la première moitié de match. Eliot Berthon tout d’abord (premier but de la saison), puis Tyler Moy et Joel Vermin (en powerplay) parvinrent à porter le score à 3-1.

En moitié de 2e période, les hommes de Pat Emond sont même passés plusieurs fois proche de creuser l’écart. Fribourg a attendu son heure et 7 secondes après la mi-match, la réduction du score de Gunderson  inversa la tendance, confirmée par l’égalisation de Yannick Herren en powerplay. Au final, chaque équipe aura eu plusieurs séquences dangereuses en troisième période, sans jamais briser l’égalité.

Première victoire depuis 2018

Même si les trois points semblent perdus, la satisfaction peut être de mise dans le clan grenat. L’unité de supériorité numérique a mis fin à une disette de 6 matchs sans goal, à la peine à la conclusion depuis quelques rencontres Joel Vermin a retrouver la joie de marquer un but. Des points positifs auxquels s’ajoutent la première victoire genevoise aux Vernets face à Fribourg depuis le 20 novembre 2018.

Il faudra toutefois encore attendre pour que Genève célèbre son 300e but marqué face à Fribourg aux Vernets en saison régulière. Les Grenat en compte désormais 297 depuis 2002 (sans compter les goals supplémentaires attribués après une victoire aux tirs au but).

La réaction d’Eliot Berthon:

Au match dans l’ensemble

Eliot Berthon Attaquant du GSHC

Au changement de mentalité des Grenat

Eliot Berthon Attaquant du GSHC

avec ATS

Continuer la lecture

Hockey sur glace

Genève-Servette marque à nouveau et s’impose encore à Lausanne

Publié

le

Linus Omark n'a pas tremblé au moment d'affronter Tobias Stephan et de marquer le but décisif [Keystone/Salvatore Di Nolfi]

Après marqué n’avoir que 2 buts lors des trois précédentes rencontres de National League (même 2 buts en quatre rencontres, en comptant la Coupe), le Genève-Servette HC a retrouvé le chemin des buts face au Lausanne HC vendredi soir sur la glace de la Vaudoise Aréna. Un succès probant 3-2 porté par toute l’équipe.

C’était un petit sentiment de revanche qui flottait dans la patinoire lausannoise vendredi soir. Éliminés de la Coupe de Suisse par le GSHC mardi, les Lions vaudois voulaient de plus remporter leur premier succès face au rival lémanique (invaincu en 3 rencontres à Lausanne) dans leur nouvelle antre .

Mais si avant ce match, l’équipe de Pat Emond ne connaissait plus le rendement offensif de début de saison, ce n’était pas par manque d’occasions, tant cette équipe semble être capable de prendre de vitesse n’importe quelle défense.

Les deux premiers goals servettiens illustrent parfaitement la jouerie de cette formation genevoise. Et même lorsque Lausanne revint au score en troisième période, jamais les Grenat n’ont tremblé. Puis si le talent offensif général est un fait, la classe de Linus Omark l’est aussi. Actuel meilleur pointeur de la ligue, le Suédois, bien servi par Damien Riat, n’a pas douté au moment de défaire le gardien vaudois pour marquer le troisième but grenat, synonyme de victoire. .

Le seul bémol de la soirée concerne le powerplay. Si efficace en début de saison, les Grenat n’ont plus marqué depuis le 14 novembre (soit 5 matchs) avec un homme de plus sur la glace.

La réaction de Noah Rod après la rencontre:

Sur la séreinité dégagée par le GSHC actuellement:

Noah Rod Capitaine du GSHC

Sur la victoire face à Lausanne, avec des buts:

Noah Rod Capitaine du GSHC

Réécouter les commentaires de Radio Lac:

LHC - GSHC / 1er tiers Sébastien Telley - Frank Rohrbasser

LHC - GSHC / 2e tiers Sébastien Telley - Frank Rohrbasser

LHC - GSHC / 3e tiers Sébastien Telley - Frank Rohrbasser

Les buts de la rencontre:

Continuer la lecture

Hockey sur glace

Le Genève-Servette HC est de retour sur la glace après sa quarantaine

Publié

le

Les Aigles ont pu retrouver la glace mardi après une quarantaine de 10 jours [KEYSTONE/Salvatore Di Nolfi]

Le Genève-Servette Hockey Club (GSHC) est de retour sur la glace depuis mardi après une quarantaine préventive, puis une quarantaine ordonnée par les services de la médecin cantonale, en place depuis le 31 octobre. Alors que les joueurs se retrouvent sur la glace avec les matchs face à Zoug et Davos prévus vendredi et samedi dans le viseur (à suivre sur Radio Lac), le préparateur physique des Grenat Gaëtan Brouillard fait le point sur la forme physique des joueurs.

Retour sur la glace du GSHC

 

Les choses reprennent toutefois assez vite,deux matchs prévus dans 3 et 4 jours, il va falloir s’y remettre…

Retour sur la glace du GSHC

Continuer la lecture

Hockey sur glace

Genève-Servette et Eric Fehr s’imposent avec brio face au CP Berne

Publié

le

Eric Fehr félicité par ses coéquipiers, il a inscrit ce soir son 4e, 5e, 6e et 7e but de la saison [Keystone/Salvatore Di Nolfi]

Le Genève-Servette HC s’est imposé sur le score de 5-3 avec la manière face au CP Berne mardi soir aux Vernets. Homme fort de la soirée, le Canadien Eric Fehr, auteur de son premier quadruplé au niveau professionnel. Autre buteur de la soirée côté genevois, Damien Riat s’est fait l’auteur d’un but splendide.

Dans une saison emplie de doutes surtout quant au calendrier, Genève-Servette a confirmé être capable de tenir tête aux grosses écuries de ce championnat. Car il fallait résister à la pression bernoise, étouffant la défense servetienne à la moindre occasion. Une défense qui a pu compter sur un gardien, Gauthier Descloux, impérial entre ses poteaux.

Point fort du côté grenat en ce début de saison, les situations spéciales notamment avec un homme de plus sur la glace. Avec deux buts en supériorité numérique (tous deux d’Eric Fehr), Genève a confirmé son statut de deuxième meilleure équipe à 5 contre 4. A souligner l’excellent travail des quatre lignes genevoises, aucune n’a semblé tirer l’équipe à elle seule, malgré le quadruplé d’Eric Fehr, contrairement aux précédentes rencontres.

Seul bémol de cette rencontre, les cinq dernières minutes du match. Avec un avantage de 4 buts, les Grenat commencèrent à créer du hockey champagne, en oubliant parfois de revenir. Dominateur au nombre de tirs, le CP Berne ne se fit pas prier pour réduire le score à 5-3 avec 1’37 » à jouer. Toutefois, Genève-Servette ne pouvait pas perdre ce soir et l’issue finale ne reflète que trop bien le match dans son ensemble.

Sébastien Telley, Genève

Les étoiles du match:

⭐⭐⭐- Arnaud Jacquemet: parfois dans l’ombre de son partenaire en défense Henrik Tömmernes, il a brillé ce soir en brisant plusieurs relances bernoises.

⭐⭐ – Gauthier Descloux: impérial dans ses goals, il a gommé les erreurs commises par les Genevois

⭐- Eric Fehr: premier quadruplé, il a fait des merveilles devant le goal, bien aidé par son acolyte Daniel Winnik (3 passes décisives)

 

Les réactions de Simon Le Coultre:

Sur le match et le quadruplé d’Eric Fehr:

Simon LeCoultre Défenseur du GSHC

 

Sur le rythme des matchs totalement irrégulier:

Simon LeCoultre Défenseur du GSHC

 

Réécouter le match:

Le GSHC sur Radio Lac - 1er tiers Bastien Trottet - Sébastien Telley

Le GSHC sur Radio Lac - 2e tiers Bastien Trottet - Sébastien Telley

Le GSHC sur Radio Lac - 3e tiers Bastien Trottet - Sébastien Telley

Les buts de la rencontre:

 

Continuer la lecture