Rejoignez-nous

Hockey sur glace

Genève-Servette bat Lugano 6-3 et mène 1-0 dans son quart de finale

Publié

,

le

(KEYSTONE/Salvatore Di Nolfi)

Enfin! Le Genève-Servette Hockey Club a retrouvé la joie des playoffs mardi soir aux Vernets pour l'acte 1 de son quart de finale des playoffs face au HC Lugano. Un match que les Grenat ont dominé. Ils s'imposent 6-3 face à Lugano et marquent le premier point de la série. 

Pour ce premier match de playoffs avec du public aux Vernets depuis le 21 mars 2019 (2020 et 2021 perturbés par le Covid, 2022 élimination en pré-playoffs), Genève-Servette retrouvait son équipe au complet. Hormis Eliot Berthon et Simon Le Coultre dont les saisons sont terminées, tous les Grenat absents en fin de saison régulière ont fait leur retour pour cet acte un. Parmi les choix attendus, la titularisation de Gauthier Descloux entre les poteaux genevois au détriment de Robert Mayer. Coté luganais, seuls Brett Conolly et Marc Arcobello (dont la saison devrait être terminée) étaient annoncés absents.

L'enjeu de cette rencontre et surtout de ce premier acte a été de savoir si les Genevois ont bien digérés leur fin de saison en dents de scie avec plusieurs défaites de suite. Savoir également si les Grenat allaient trouver leur rythme face à des Luganais qui ont joué deux matchs de pré-playoffs.

Défenseurs buteurs

Les doutes ont rapidement été levés sur la glace des Vernets. Devant des gradins bien remplis mais pas complet (6'102 spectateurs sur 7'135 places disponibles), les Genevois ont été meilleurs durant les 20 premières minutes. Des Grenat qui ont tout de même encaissé le premier but de cette série en boxplay grâce à Calle Anderson, le défenseur luganais qui su prendre sa chance à la ligne bleue.

D'un défenseur à un autre, l'égalisation est tombée de la canne de Roger Karrer, aussi en powerplay. Le défenseur genevois n'avait inscrit qu'un seul but en saison régulière (face à Ambri) mais réussit à tromper le portier Koskinen d'un tir du poignet de la bleue. Koskinen qui fit encore parler de lui quelques minutes après. Alors que le puck lui revenait dessus tranquillement, il s'emmêla les pinceaux, offrant un goal tout fait à l'attaquant grenat Teemu Hartikainen. Le meilleur buteur du dernier championnat n'a pas manqué pareille aubaine pour donner une longueur d'avance aux siens. Une avance gardée jusqu'à la fin du premier tiers.

Troisième tiers tonitruant

La deuxième période fut le festival des montants coté GSHC. Les Grenat ont touchés pas moins de 3 fois le poteau ou la latte du but luganais. Mais le seul but de la période est tombé, chanceusement, du clan luganais sur l'une des rares incursions tessinoises du tiers médian. Mais reste qu'en playoffs, tout est possible surtout lorsque le score est de deux partout après 40 minutes.

Mais si Genève-Servette a terminé 1er de la saison régulière ce n'est pas pour rien. Dominateurs depuis le début de la partie, les Genevois ont planté deux pions en une minute et 15 secondes en entame de troisième tiers. Tout d'abord Valtteri Filppula, lancé seul face au portier luganais puis Marco Miranda servi sur un plateau par Tanner Richard ont frappé un gros coup sur le casque des Luganais pour le plus grand bonheur des fans genevois.

1-0 dans la série

La troisième a alors totalement basculé en faveur des Genevois qui n'ont laissé que des miettes à des Luganais indisciplinés. Le cinquième est tombé comme un fruit mûr de la canne de Teemu Hartikainen déviant une passe millimétrée de Sami Vatanen pour tromper une cinquième fois le portier tessinois. Le troisième but luganais, tombé encore une fois sur une rare occasion des Bianconeri.

In fine, Genève-Servette s'impose 6-3 avec un message clair: les Grenat ne sont pas en quart de finale pour rigoler. Reste qu'en playoffs, une victoire 6-3 ou 1-0 ne rapporte qu'un point. Aux Servettiens de confirmer jeudi sur la glace du HC Lugano et pourquoi pas déjà faire le break.

 

Récapitulatif des séries finales:

Tout savoir sur les playoffs:

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Radio Lac (@radiolac_ch)

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Hockey sur glace

Le GSHC s'impose 4-2 face à Rapperswil et maintient le suspens

Publié

le

(KEYSTONE/Salvatore Di Nolfi)

Genève-Servette a gardé l'espoir intact face à Rapperswil dimanche. Les Grenat se sont imposés 4-2 face aux Saint-Gallois et pointent à 5 points du top 6, tout est donc ouvert.

Après son point perdu la veille face à Berne, les Genevois n'ont le plus le droit à l'erreur en ce dimanche après-midi. L'objectif est clair, pour espérer atteindre le top-6, les Servettiens doivent faire le plein de points sur les 5 sorties restantes.

Pas de changement dans l'alignement dans le clan grenat. Tanner Richard est toujours blessé et Sami Vatanen est toujours malade en plus de Noah Rod, blessé jusqu'en fin de saison.

Genève mené après un tiers

Les Grenat vont rapidement ouvrir le score grâce à Simon Le Coultre. Les 6'930 spectateurs présents n'ont donc attendu que 2'31'' pour voir le premier but de la partie. Il ne faut que 60 secondes supplémentaires pour voir le deuxième but tombé. Sur leur première vraie occasion, les Saint-Gallois de Rapperswil vont égaliser au terme d'une situation confuse devant les buts genevois.

Pire, Rapperswil va prendre les devants dans la première période 76 secondes plus tard. En résumé, les trois buts du premier tiers sont inscrits en 2'16'' de jeu. Dominateurs stériles, les Grenat ne parviennent pas à égaliser avant la fin de la première période.

Indécis après 40 minutes

Le deuxième tiers sera à nouveau teinté de grenat. Meilleurs que leurs adversaires, les hommes de Jan Cadieux doivent tout de même attendre d'avoir passer la mi-match pour égaliser par Marc-Antoine Pouliot. Sans que le match n'atteigne des sommets, c'est sur le score de 2-2 que les deux équipes se séparent après 40 minutes.

N'ayons pas peur du terme, le début du troisième tiers est mou. Pas d'actions dangereuses, pas de grosse charge, peu d'intensité. Il faut attendre la 50e minute pour voir de l'animation. Sur deux pénalités extrêmement sévères, les Genevois se retrouvent à 5 contre 3 mais vont tenir bon. Mieux, les Grenat vont, dans la foulée, obtenir leur première supériorité numérique de l'après-midi. L'occasion parfaite pour trouver la faille, chose faite après 1'28'' de jeu de puissance grâce à un très bon travail de Josh Jooris. Il reste dès lors 7'50'' à jouer et les Grenat mènent enfin 3-2!

Le 4-2 inscrit dans la cage vide par Alessio Bertaggia scellera l'issue de cette rencontre. Genève-Servette conserve un espoir de terminer dans le top 6 mais il faudra cartonner sur la semaine qui arrive et qui amènera à la conclusion de cette saison le 4 mars prochain.

Continuer la lecture

Hockey sur glace

Genève-Servette s'impose mais perd bêtement un point face à Berne

Publié

le

(KEYSTONE/Peter Schneider)

Genève-Servette a peut-être perdu le point de trop vendredi face au CP Berne. Alors qu'ils menaient 4-2 à moins de deux minutes du terme, les Genevois s'imposent finalement 5-4 après tirs au but. Tout reste possible pour accéder au top-6 mais les Servettiens n'ont plus entièrement leur destin en main.

Tout juste auréolé de son titre de champion d'Europe, Genève-Servette vient à Berne avec un objectif: ne pas laisser filer définitivement la 6e place synonyme de qualification directe pour les playoffs. Avant la rencontre, le SC Bern est 6e et compte 9 points d'avance sur les Grenat. En cas de défaite dans le temps règlementaire, les 12 points de retard sur la barre sembleraient impossible à combler avec les 5 matchs restants (et donc 15 points en jeu).

Deux absences pour cette rencontre quasi-décisive. Tanner Richard et Sami Vatanen sont absents. Le premier est toujours blessé (il n'était pas à 100% lors de la finale de la CHL) alors que le deuxième est malade.

Festival de triangulations

Le match est plaisant à suivre dès le début avec deux équipes joueuses. Deux équipes également très appliquées défensivement puisque le nombre d'occasions est faible de part et d'autre. Il faut une supériorité numérique bernoise pour assister à la très belle ouverture du score des locaux. Une triangulation parfaitement exécutée ne laisse aucune chance à Jussi Olkinuora, à nouveau aligné ce soir dans les buts genevois.

Mais Genève-Servette est en confiance et le prouve 84 secondes plus tard avec une égalisation inscrite par Sakari Manninen. Là aussi, une sublime triangulation Manninen - Lennström - Bertaggia - Manninen ne laisse aucune chance au portier bernois. C'est sur le score de 1-1 que les deux équipes rentrent aux vestiaires après 20 minutes de jeu.

Deuxième tiers fermé

Le deuxième tiers se déroule sur le même rythme que le premiers, deux équipes joueuses mais muselées par leur adversaire. Il faut une action "gag" pour que Berne prenne les devants. Un rebond contre la bande parfaitement calculé par Julius Honka (prêté au GSHC plus tôt cette saison par le CP Berne) met totalement dans le vent la défense et le portier genevois et permet à Simon Moser d'inscrire le 2-1. Un score tenu pendant la fin de la deuxième tiers. 2-1 pour Berne après 40 minutes.

La première de Lennström

Le troisième tiers débute de manière hachée avec 5 arrêts de jeu dans la première minute. Mais après avoir toussé au démarrage, les Grenat vont enclencher la deuxième. Une accélération récompensée par l'égalisation genevoise à la 45e minute grâce à Josh Jooris qui peut pousser au fond un puck laissé libre par Reideborn, le gardien bernois.

Les Grenat vont même prendre l'avantage peu après la moitié du troisième tiers grâce au premier but dans notre championnat de Théodor Lennström, auteur d'une grosse catole de la ligne bleue, but sur lequel le gardien bernois n'est pas tout blanc.

Les Servettiens vont inscrire ce qu'on pense être le but de la victoire à 1'49'' de la fin du temps règlementaire et mène 4-2. Comme à l'antenne, les Genevois vont peut-être se voir trop beaux et vont concéder le 4-3 à 80 secondes du terme et...le 4-4 à 44.4 secondes de la fin du temps règlementaire. L'issue de la rencontre se joue aux tirs au but et c'est Valtteri Filppula, pour le 20e tir de la série, qui permet aux Grenat de s'adjuger le point supplémentaire. Mais l'unité perdue par les Genevois peut se payer cher lors du décompte final le 4 mars au soir.

Continuer la lecture

Hockey sur glace

Le HC Bienne réalise une très mauvaise opération

Publié

le

Jere Sallinen et Bienne ont fini par s'incliner contre Fribourg Gottéron (ici au duel Benoit Jecker). (© KEYSTONE/PETER SCHNEIDER)

Finaliste du dernier championnat, Bienne devra passer par les play-in cette saison, sauf incroyable retournement de situation. La défaite concédée contre Fribourg Gottéron (2-5) devrait avoir scellé le destin de Seelandais qui demeuraient sur neuf succès consécutifs à domicile depuis le 1er décembre dernier.

Contre des Biennois dominateurs dans le jeu et au niveau des occasions, les Fribourgeois ont fait preuve d'un réalisme rare, marquant leurs trois premiers buts sur leurs quatre premiers tirs cadrés. Si Marcus Sörensen s'est fait l'auteur de sa 31e réussite de la saison, les Dragons ont pu également compter sur la verve de leurs défenseurs (Streule, Gundersen), leur efficacité en supériorité numérique (2/2) et sur un excellent Reto Berra pour l'emporter. De retour au jeu après plus de trois semaines d'absence, Damien Brunner a inscrit le 2-4.

LHC: power-play décisif

Dans la lutte pour la sixième place, Lausanne fait partie des gagnants du soir. Le LHC s'est régalé en power-play contre Ambri-Piotta. Michael Raffl (16e) et Damien Riat (20e et 45e) ont profité des trois 5 contre 4 du match pour battre Janne Juvonen. Score final: 4-1. L'ancien junior du LHC, Johnny Kneubühler (36e) a permis aux Tessinois de rester dans le sillage des Vaudois jusqu'au début de l'ultime période.

Ajoie: le doublé de Frossard

Dans la rencontre des extrêmes, les ZSC Lions l'ont emporté aux tirs au but, à Porrentruy, contre Ajoie (3-2). Comme (trop) souvent cette saison, les Jurassiens n'ont pas démérité et ont pu compter sur un Damiano Ciaccio inspiré, mais ont concédé une quatrième défaite cette saison contre les Zurichois. A noter le doublé de Thibault Frossard en 71 secondes (27e et 28e minutes) pour les Ajoulots. En avant-match, le maillot de l'ancien attaquant Steven Barras a été officiellement retiré.

Mauvaise affaire genevoise

A la recherche de précieuses unités pour décrocher une place en play-off, Lugano (5-2 contre Langnau), Berne (4-1 à Zoug) et Davos (3-0 contre Kloten) ont tous signé une victoire à trois points. Des résultats qui ne font pas l'affaire de Genève-Servette, un autre de leurs adversaires directs.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Hockey sur glace

GENEVE-SERVETTE EST CHAMPION D'EUROPE

Publié

le

Daniel Winnik jubile il vient d'inscrire le 3-1 pour le GSHC. (KEYSTONE/Salvatore Di Nolfi)

Pour tenter d'écrire l'histoire, le GSHC pouvait compter sur un effectif presque au complet. Seul Noah Rod (blessé jusqu'à la fin de la saison) manquait à l'appel. Tanner Richard et Marco Miranda sont de retour. Et comme il n'y a pas de limite d'étrangers en CHL, les 7 sont sur la glace, Jussi Olkinuora est donc dans les buts.

Ambiance de folie

La tension est palbable dans la patinoire et l'ambiance n'est pas loin du 27 avril 2023, lors de l'acte 7 de la finale contre Bienne. Chaque mise en échec genevois est célébrée, chaque intervention défensive également. C'est donc une explosion de joie qui inonde les Vernets après 5 minutes 30 lorsqu'Eliot Berthon sur une superbe passe d'Arnaud Jacquemet peut ouvrir le score. Un moment particulier pour Eliot Berthon, blessé l'an passé:

Eliot BerthonAttaquant du GSHC

L'ambiance retombera quelque peu 6 minutes plus tard lorsque l'égalisation, sur l'une des rares occasions de Skellefteå, tombe de la canne de Martins Dzierkals. Mais la fin de tiers est en faveur des Genevois qui marquent 2 buts coup sur coup sur la même supériorité numérique (règle particulière de la CHL). Tout d'abord Sakari Manninen décalé par Teemu Hartikainen peut inscrire le 2-1 avant que Daniel Winnik n'inscrive le 3-1 pour faire chavirer de bonheur les 7'135 spectateurs présents dans la patinoire et les nombreux fans présents devant la patinoire, devant l'écran géant installé.

3-1 après 40 minutes

Le deuxième tiers est vierge en but mais pas en bon hockey! En patron, les Grenat repoussent tous les assauts suédois, même en powerplay. C'est donc 3-1 après 40 minutes, comme lors de l'acte 7 contre Bienne. Les 8 premières minutes du troisième tiers sont en faveur des Genevois qui tiennent leur os. Mais le but de l'espoir pour Skellefteå va tomber à 11:51 de la fin du troisième tiers grâce à Heikkinen. 3-2 et d'un coup tout un peuple se met à trembler...

Le momentum va logiquement tourner en faveur de Skellefteå qui va asphyxier le GSHC et ses supporters. Le tournant de la rencontre pourrait arriver à 3:16 de la fin du temps reglémentaire. Auteur d'une faute stupide en zone offensive, Valtteri Filppula prend 2 minutes de pénalité. Le GSHC va tenir bon! Même à 6 contre 4.

La fin du match appartient à l'histoire! Genève est champion d'Europe. Avec forcément des émotions en pagaille pour tout le monde, y compris pour l'entraîneur principal, Jan Cadieux:

Jan CadieuxEntraîneur principal du GSHC

Si le capitaine, Noah Rod, était absent durant le match blessé à l'épaule, ce dernier a soulevé la Coupe avec Tanner Richard son remplaçant. Et il a aussi tenté de jouer son rôle avant la rencontre.

Noah RodCapitaine du GSHC

Emotion, aussi, pour Arnaud Jacquemet, le plus ancien Servettien encore présent au club. Arrive-t-il à réaliser le chemin parcouru depuis plus de 10 ans avec ce titre de champion de Suisse et ce titre de champion d'Europe?  La réponse d'Arnaud Jacquemet.

Arnaud JacquemetDéfenseur du GSHC

Retour au championnat, dès samedi, à Berne pour un déplacement qui sera décisif dans la course au play-offs. Rencontre que vous vivrez comme tous les matchs du Genève-Servette Hockey Club, sur Radio Lac, la radio des champions de Suisse et désormais des champions d’Europe!!!

 

Continuer la lecture

Hockey sur glace

Genève-Servette s'impose 3-1 sur la glace du HC Ajoie

Publié

le

(KEYSTONE/Anthony Anex)

Genève-Servette a lancé sa dernière partie de la saison régulière par une victoire 3-1 sur la glace du HC Ajoie mardi soir. Il ne reste aux Servettiens que 7 petits matchs pour espérer accrocher une place dans le top 6 de National League.

Après 10 jours de pause consacrée à l'équipe nationale, le championnat reprend ses droits pour son ultime phase. Dans moins de 3 semaines, le sort sera scellé pour les 14 équipes de National League. Au classement, peu de certitude si ce n'est que le HC Ajoie semble condamné à la dernière avec 16 points de retard sur Kloten 13e. Face à des Jurassiens qui n'ont donc rien à perdre, ni à gagner, les Genevois se doivent de se lancer pour la fin de saison. D'autant que le coaching staff peut compter sur les retours de Daniel Winnik (absent depuis le 21 décembre) et Marco Miranda (depuis le 13 janvier).

20 minutes solides

Le match débute avec quelques minutes en faveur du HC Ajoie mais va rapidement s'équilibrer. Surtout, Genève va rapidement ouvrir le score après un peu moins de 5 minutes jouées. Dominateurs, les Genevois vont résister à une période de plus de 3 minutes à 5 contre 4 avec même une trentaine de secondes à 5 contre 3. Loin d'atteindre des sommets, cette rencontre voit au moins le GSHC mener après 20 minutes.

La deuxième période est du même acabit, sans proposer leur meilleur niveau, les Grenat parviennent à garder leurs adversaires loin des buts défendus par Jussi Olkinuora (Robert Mayer est sur le banc). Les Genevois vont même doubler leur avantage en supériorité numérique. Un petit bijou d'efficacité pour inscrire le 2-0 après 8 secondes, seulement, de 5 contre 4. Mais alors qu'on semblait se diriger vers une fin de tiers tranquille, le HC Ajoie se relance avec un but à 84 secondes du terme de la période médiane, c'est donc 2-1 après 40 minutes.

Deux blessés

Le troisième tiers débute avec des Jurassiens bien plus impliqués et inspirés que les Genevois. A plusieurs reprises, il s'en est fallu de peu pour que les locaux parviennent à égaliser. La pression sur les Genevois ne faiblira pas et les dernières minutes sont suffocantes. Dans le même temps, les Grenat perdent Noah Rod (touché au bras gauche) et Eliot Berthon (visiblement touché à la tête). Mais la délivrance arrive à 11,1 secondes de la fin du match, dans la cage vide par Valtteri Filppula. Genève-Servette s'impose 3-1 et lance cette fin de saison de la meilleure manière, d'un point de vue comptable du moins.

Continuer la lecture