Rejoignez-nous

Hockey sur glace

Au terme d'un match fou, Genève-Servette s'impose 7-5 face à Berne

Publié

,

le

(KEYSTONE/Peter Klaunzer)

Après sa victoire de caractère face au Lausanne HC, le GSHC se déplaçait samedi sur la glace du CP Berne pour un match contre l'une des équipes les plus en forme du moment. Après un match de folie, ce sont les Genevois qui s'imposent sur le score de 7-5.

Les matchs à la Postfinance Arena ne sont pas ceux qui réussissent le mieux aux Genevois. Sur les 10 dernières rencontres disputées dans la capitale, les Grenat ne se sont imposés qu'à 2 reprises. Pire, le GSHC enregistre deux défaites en deux matchs cette saison contre le SCB. Pour cette rencontre et en plus des absents habituels (Hartikainen, Smirnovs, Jacquemet, Vatanen, Vollmin), Jan Cadieux dût composer sans Valtteri Filppula, suspendu suite au coup de crosse qui l'avait expulsé de la rencontre face à Lausanne.

Malgré tous ces éléments, les Grenat résistèrent plus qu'admirablement dans le premier tiers pour revenir aux vestiaires avec un score nul et vierge. Tout s'accéléra en deuxième période. Ce sont les Bernois grâce à leur top-scorer DiDomenico qui frappèrent les premiers sur un penalty sévèrement sifflé. "DiDo" qui creusa l'écart quelques minutes plus tard en powerplay.

Deuxième tiers de folie

Mais comme souvent cette saison, le 2-0 bernois fit sonner la révolte dans le clan grenat puisque 19 secondes plus tard, c'est Noah Rod qui inscrit son premier but depuis le 4 décembre dernier. Mais ce deuxième tiers avait tout pour être fou. Le 3e goal bernois, tombé également en supériorité numérique, ne fit qu'agrémenter le scénario de ce tiers médian.

Et si Noah Rod n'avait plus marqué depuis le 4 décembre face à Ajoie, Marc-Antoine Pouliot non plus, jusqu'à samedi. Auteur d'un doublé, le numéro 78 des Aigles marqua le but de l'espoir à 8 minutes de la fin du tiers avant d'égaliser à...3 secondes de la deuxième sirène.

Troisième tiers endiablé

Le rythme ne baissa pas en 3e période. Sur une excellente récupération de Josh Jooris suite à une erreur de l'attaquant bernois Sceviour, c'est Daniel Winnik qui put inscrire le 4e goal servettien après 1'15'' de jeu dans le troisième tiers.

Mais les matchs à la Postfinance Arena ne sont jamais des rencontres comme les autres. La preuve: en 34 secondes, le CP Berne égalisa (sur une splendide action de DiDomenico encore une fois) avant que Genève-Servette inscrivit le 5-4 sur un tir laser de Tanner Richard.

Quelques instants plus tard, c'est Benjamin Antonietti qui put donner deux longueurs d'avance au GSHC pour la première fois de la soirée, après une superbe passe transversale de Marc-Antoine Pouliot.

Mais le score de 6-4 ne suffit pas aux plus de 15'000 spectateurs présents. En souvenir du bon vieux temps, c'est l'ancien genevois Joel Vermin qui put ramener le CP Berne à une longueur de retard. Le troisième fut haletant! Tant les joueurs de la capitale poussèrent pour égaliser. Mais in fine, ce sont les Grenat qui s'imposent 7-5 grâce à une ultime réussit de Tanner dans la cage vide. C'est la première fois que sept goals sont inscrits par le GSHC à la Postfinance Arena.

Dans les très bonnes performances du soir, on notera la bonne prestation de Robert Mayer, solide entre ses deux poteaux. La performance global est également à souligner, malgré les buts encaissés, les Genevois ont su être solidaires face à l'élan des joueurs bernois.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Hockey sur glace

Genève-Servette battu mais qualifié pour les play-in

Publié

le

(KEYSTONE/Urs Flueeler).

Genève-Servette s'est incliné 3-2 après prolongations samedi à Zoug. Un point gagné qui valide la place du GSHC en play-in pour la suite de la saison.

Ce duel entre les deux dernières équipes à avoir remporté le titre de champion de Suisse n'est pas celui entre deux équipes en confiance. Coté zougois, ce sont 8 défaites consécutives qui sont enregistrées avant la rencontre. Coté servettien, la fatigue accumulée avec l'enchaînement des matchs et la Champions Hockey League se fait sentir et les Genevois restent sur deux défaites de suite.

Soyons francs, il est inutile de s'attarder sur le premier tiers, vierge de tout but, de tout rythme. Seule une action de chaque coté, stoppée par les gardiens respectifs, sont à signaler.

Le deuxième tiers sera un peu plus animé avec l'ouverrture du score par le GSHC et Theodor Lennström à la 24e, parfaitement décalé par Valtteri Filppula. Les Grenat vont alors avoir un petit momentum et une domination qui restera stérile. Les Zougois vont égaliser 5 minutes plus tard sur un "rouleau" pris par Jussi Olkinuora, à nouveau préféré dans les buts genevois. 5 minutes plus tard, les Zougois vont inscrire le 2-1 après une longue séquence en leur faveur. 2-1 c'est le score après 40 minutes sans que les Genevois ne montrent grand chose, hormis une contre-attaque éclair conclue par un penalty en faveur du GSHC mais sans succès.

Le troisième tiers débute sur le même morne rythme que le tiers médian. Un powerplay genevois va toutefois changer la donne. Même si les Servettiens ne parviennent pas à égaliser, ils vont accélérer et tenter en vain d'égaliser, à chaque fois c'est Leonardo Genoni, le gardien zougois.

Mais les efforts vont payer à quelques minutes du terme de la partie. Les Genevois ont le vent dans le dos et égalisent à 4'15'' du terme. C'est finalement en prolongations avec une nouvelle bourde de Jussi Olkinuora. L'essentiel est ailleurs: Genève-Servette est assuré d'être play-in.

Continuer la lecture

Hockey sur glace

Nouvelle déconvenue pour le GSHC battu 4-3 par Ambri-Piotta

Publié

le

(KEYSTONE/Martial Trezzini)

Genève-Servette s'est bêtement incliné jeudi face à Ambri-Piotta sur le score de 4-3. Un score qui porte surtout la marque de Laurent Dauphin, le joueur d'Ambri auteur d'un quadruplé.

Si Genève- Servette s'impose dans le temps réglementaire, les Genevois seraient alors assurés de terminer au pire 8e, un moindre mal, et d'être en bonne place pour les play-in (toutes les explications à retrouver ici). Mais avant il faut se défaire de Léventins accrocheurs et qui veulent eux aussi terminer le mieux classé possible et écarter tout risque de se retrouver en vacances au terme de la saison.

Genève-Servette débute ce match avec sérieux et un style de jeu agréable à regarder. Coup sur coup, Arnaud Jacquemet, son premier but de la saison, puis Marc-Antoine Pouliot vont faire passer le score à 2-0 en faveur du GSHC. Durant la première moitié du tiers initial, les Genevois paraissent intouchables. Mais une supériorité numérique tessinoise va venir tout changer. Ambri va alors réduire le score à 2-1 avant d'égaliser 17 secondes (!!!) plus tard grâce à un doublé de Laurent Dauphin. Dès lors, Genève-Servette va sembler grippé et n'arrivera pas à inscrire un but avant de rentrer aux vestiaires.

Le deuxième tiers continuera sur un rythme saccadé avec des Genevois qui créent autant d'occasion qu'ils en offrent aux Léventins lors d'errements défensifs. Mais un homme est en forme en ce jeudi soir, il s'agit du Tessinois Laurent Dauphin. Ce dernier va s'offrir un triplé à la 36e minute et même un quadruplé, en supériorité numérique, à la 39e minute. Résultat, les Grenat sont menés après 40 minutes de jeu alors que Vincent Praplan avait marqué le 3-2 à la 25e minute sans que son équipe n'arrive à tenir le score.

Dans la troisième période, les Léventins vont surtout se contenter de tenir à distance alors qu'entre les poteaux tessinois, Janne Juvonen fait des petits miracles pour garder son équipe en tête. Malgré une longue période de domination même à 6 contre 5, les Genevois n'y arrivent pas et s'inclinent 4-3.

La 6e place est désormais inaccessible pour  des Genevois à moins d'un gros miracle. Des Genevois qui ont encore 2 matchs à jouer avant de conclure leur saison régulière.

Continuer la lecture

Hockey sur glace

Que se passe-t-il si le GSHC finit hors du top-6 de National League ?

Publié

le

(KEYSTONE/Salvatore Di Nolfi)

Suite à sa défaite face au Lausanne Hockey Club mardi, le GSHC voit ses chances de terminer dans le top-6 du championnat de National League s'envoler.  Mais qu'est-ce que cela signifie concrètement ? Que se passe-t-il si le GSHC n'arrive pas à terminer dans le top 6 du championnat au terme de la saison régulière ? Explications.

Cette saison, la formule a évolué pour les équipes classées entre la 7e et la 10e place. Durant 4 saisons, les 6 premières équipes du classement se qualifiaient pour les playoffs et les équipes classées entre la 7e et la 10e place jouaient les pré-playoffs. Cette année, les pré-playoffs disparaissent au profit des play-in. Pour tout comprendre, reprenons depuis la base. Voici le fonctionnement pour la saison 2023-2024: les 14 équipes s'affrontent 4 fois chacune pour un total de 52 matchs en saison régulière. Une fois le classement final établi, les équipes sont divisées comme tel:

    • Les équipes classées de 1 à 6e place sont directement qualifiées en playoffs
    • Les équipes classées de la 7 à la 10e place participent aux play-in
    • Les équipes 11e et 12e sont en vacances.
    • Les équipes 13e et 14e jouent se battent contre la relégation

Si deux équipes sont ex-aequo au nombre de points à la fin des 52 matchs, ce sont les confrontations directes qui permettent de les départager.

 

Le Top 6 

Ces équipes peuvent encore se battre pour le titre de champion et sont en course pour le titre de champion de Suisse. Les affiches des quarts de finale sont déterminées par le classement des équipes au terme de la saison régulière:

  • Le 1er affronte l'équipe la moins bien classée issue des play-in
  • Le 2e affronte l'équipe la mieux classée issue des play-in
  • Le 3e affronte le 6e
  • Le 4e affronte le 5e

Les play-in

Nouveauté de la saison 2023-2024, les équipes qui terminent la saison à la 7e ou 8e place sont avantagées par rapport à celle qui termine 9e ou 10e. En pré-playoffs, le 7e affrontait le 10e et le 8e défiait le 9e. Désormais, les affiches sont les suivantes:

  • Le 7e joue contre le 8e
  • Le 9e joue contre le 10e

L'équipe la moins bien classée joue le match aller à domicile, le match décisif a donc lieu dans la patinoire de l'équipe la mieux classée.

Le vainqueur de la série 7e contre 8e est qualifié en playoffs. Le perdant de la série du 9e contre le 10e est éliminé et part en vacances. Les deux équipes restantes (le perdant de la série 7-8 et le vainqueur de la série 9-10) s'affrontent, aussi dans un format aller-retour. L'équipe vainqueur prend la dernière place disponible pour les playoffs. 

Les matchs se jouent dans le format aller-retour mais les scores ne sont pas cumulatifs, ce sont les résultats qui comptent. Une victoire vaut 3 points, un match nul 1 point et une défaite 0. L'équipe avec le plus de points après les deux matchs est qualifiée. Vous avez bien lu, une équipe peut gagner 5-1 à l'aller et s'incliner 1-0 au retour, l'issue se jouerait alors en prolongations.

En résumé, les équipes 7e et 8e sont avantagées puisqu'elles ont deux possibilités de se qualifier en playoffs. De plus, l'une de ces deux équipes ne jouera que deux matchs pour se qualifier. Une équipe qui termine 9e ou 10e n'a qu'une seule chance d'accéder aux séries finales et doit de toute manière jouer 4 matchs pour y parvenir.

La situation du GSHC

Les Grenat sont actuellement 8e avec 6 points de retard sur la 5e place de Lugano,  5 points de retard sur la 6e place occupée par Berne et sont à 4 points de la 7e place occupée par Davos. Il reste trois matchs à jouer pour ces quatre équipes donc 9 points en jeu. Tout est encore possible mais les Grenat doivent remporter leurs trois prochains matchs (Ambri jeudi, à Zoug samedi, Bienne lundi) et espérer que deux des équipes ne fassent aucun point.

Le GSHC n'est pas assuré de terminer à la 7e ou 8e place. Les Tessinois d'Ambri peuvent venir jouer les troubles-fêtes et déclasser les Genevois. Trois points séparent les deux équipes qui s'affrontent jeudi aux Vernets, attention de ne pas laisser passer l'avantage de la 7e ou 8e place.

Lutte contre la relégation

Les deux dernières équipes du classement, Kloten et Ajoie cette saison, s'affrontent dans une série au meilleur des 7 matchs (le premier à 4 victoires). Le gagnant de la série sauve sa place dans l'élite, le perdant joue un barrage contre le champion de Swiss League, la deuxième division du hockey suisse.

En Swiss League, seuls deux dossiers remplissent tous les critères (financiers, infrastructures etc.) pour valider une éventuelle montée : Olten et Viège. Si aucune de ces deux équipes ne devient championne de Swiss League, le barrage n'a pas lieu et aucune promotion/relégation n'intervient.

Au soir du 27 février, quelques certitudes sont déjà établies: Zurich, Fribourg et Lausanne sont déjà qualifiées pour les playoffs (et donc sont en vert sur le Teletext), Kloten et Ajoie sont assurées de terminer à la 13e et 14e place (et sont donc en rouge).

Le classement de National League au 28.02

Le classement de National League au 28.02 [Capture d'écran du Teletext]

Continuer la lecture

Hockey sur glace

Genève-Servette honoré au Palais Eynard pour son titre européen

Publié

le

(KEYSTONE/Salvatore Di Nolfi)

Genève-Servette à l'honneur mercredi au Palais Eynard. Les hockeyeurs sacrés champions d'Europe la semaine dernière ont été recu par les autorités du Canton et de la Ville de Genève. Ce genre d'événement est aussi l'occasion de souligner le travail de toutes celles et tout ceux qui entourent le club et qui leur permet de performer. Une occasion saisie par le capitaine du GSHC Noah Rod lors de son discours.

Noah RodCapitaine du GSHC

A quelques semaines de l'annonce du résultat du concours d'architecture de la nouvelle patinoire, le président du conseil d'administration du GSHC Philippe Baechler a aussi profité de l'occasion pour rappeler aux politiciennes et politiciens présents l'importance d'avoir une nouvelle patinoire. Surtout avec l'engouement qui naît autour du hockey depuis 10 mois maintenant après le titre de champion de Suisse puis celui de champion d'Europe.

Philippe BaechlerPrésident du GSHC

En attendant, Genève-Servette retrouve les Vernets jeudi pour l'antépénultième match de la saison régulière. Les Grenat reçoivent Ambri-Piotta, coup d'envoi à 19h45.

Continuer la lecture

Hockey sur glace

Le GSHC s'incline face à Lausanne et voit la 6e place s'éloigner

Publié

le

(KEYSTONE/Salvatore Di Nolfi)

Genève-Servette s'est incliné 4-0 mardi face au Lausanne HC. Au delà de la défaite, méritée, le GSHC a sûrement dit définitivement au revoir à la 6e place du classement de National League. 

Un retour dans l'alignement servettien pour ce derby, Sami Vatanen récupère la place Théodor Lennström qui est ménagé après être revenu de blessure. Au classement, les Genevois n'ont pas le droit à l'erreur. Une défaite ce soir serait quasiment synonyme de play-in car les Genevois se trouveraient à 5 points du CP Berne avec seulement 9 unités encore disponibles.

Le premier tiers est intense, disputé mais vierge de but. La seule action intervient à  4'57'' du terme de la période, des frissons parcourent alors les spectateurs présents lorsque Teemu Hartikainen s'effondre, touché par un patin au visage. Finalement hors de danger, l'attaquant finlandais termine sa soirée à l'hôpital pendant que ses coéquipiers finissent le tiers sur le score de 0-0.

En cette fin de saison, Lausanne est en pleine bourre et le deuxième tiers sera l'occasion de le prouver. Dominateurs, les Vaudois vont parvenir à inscrire le 1-0 puis le 2-0 grâce à un travail plus efficace dans sa zone offensive. En face, les Genevois se contentent de quelques contre-attaque mais n'arrivent pas à réellement inquiéter le gardien du LHC.

Le troisième tiers sera encore marqué de l'empreinte des Lions qui vont inscrire deux buts pour briser tout espoir de Genevois semblant émoussés après leur semaine intenste entre le titre en Coupe d'Europe puis l'enchaînement entre Berne samedi soir et Rapperswil dimanche après-midi.

Les Genevois vont maintenant devoir récupérer rapidement, le prochain match est jeudi face à Ambri aux Vernets. Les Servettiens sont à 5 points de la 6e place alors qu'il ne reste que 3 matchs à jouer.

Continuer la lecture