Rejoignez-nous

L'invité de Radio Lac Matin

«Il faut protéger davantage les élèves du harcèlement»

Publié

,

le

Le rapport d’enquête sur les abus commis à l’école publique genevoise fait encore des remous. Le comité contre le harcèlement sexuel point du doigt les conclusions des experts indépendants nommés par le Conseil d’Etat. Ils déplorent que l’enquête n’ait abouti sur aucune réelle sanction à l’encontre des enseignants.
Membre du comité, l’avocate Laïla Batou appelle également à protéger davantage les enfants en milieu scolaire. Elle était l’invitée d’Olivier Francey ce matin.

Laïla Batou

Que reproche le comité contre le harcèlement à l’encontre de l’enquête commandée par le DIP? 

Des manquements mais aucun dysfonctionnement constatés au sein du Département de l’instruction publique : c’est ce que dit l’enquête sur les affaires de harcèlement sexuel, notamment au collège de Saussure. Une conclusion qui fait réagir le comité contre le harcèlement sexuel.

Les experts ont enquêté sur l’affaire Ramadan mais aussi sur des cas plus récents. En 2017, des jeunes filles se plaignaient de harcèlement sexuel de la part de leurs professeurs. Propos déplacés, vidéo suggestive ou encore chantage aux notes. Suite à ces plaintes, le DIP avait commandé une enquête indépendante. Le comité féministe regrette qu’elle n’ait abouti qu’à des blâmes ou à des sanctions pécuniaires. Pour lui, des dispositions du code pénal s’appliquaient et les collaborateurs du Département auraient dû dénoncer les faits au Ministère public.

Il déplore qu’aucune responsabilité n’ait été retenue à l’encontre du DIP, en l’absence de directives claires. Avec cette question: l’Etat n’aurait-il pas dû en édicter justement? Enfin, le comité féministe regrette que le rapport ne s’intéresse pas aux conséquences du harcèlement sur la vie des jeunes filles et sur leur parcours scolaire, passablement perturbé depuis.

Le comité contre le harcèlement exige des règles claires pour régir les rapports entre professeurs et élèves.

@JudithMonfrini @OlivierFrancey

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

L'invité de Radio Lac Matin

Charles-Antoine Courcoux, historien du cinéma

Publié

le

La Reine des Neiges 2 sort ce mercredi, sur les écrans romands. Un film qui s’annonce comme un carton d’entrées après le succès du premier volet, il y a six ans. Mais qu’est-ce qui nous plaît tant dans ces films Disney ? Charles-Antoine Courcoux, historien du cinéma à l’UNIL, était l’invité de Béatrice Rul, à 7h20, dans Radio Lac Matin pour nous donner quelques éléments de réponse.

 

 

Charles-Antoine Courcoux est l’auteur de Des Machines et des Hommes, aux éditions Georg, sur les liens entre masculinité et technologie dans le cinéma américain contemporain.

 

Continuer la lecture

L'invité de Radio Lac Matin

La chute du Mur de Berlin racontée de l’intérieur

Publié

le

Le 9 novembre 1989 signait la chute du Berlin et avec lui, la fin de la scission de l’Allemagne en deux états. Rainer Von Schack, binational suisse et allemand a vécu cette période. Il est revenu sur ses souvenirs, avec Béatrice Rul, dans Radio Lac Matin.

 

 

 

Continuer la lecture

L'invité de Radio Lac Matin

Manon Schick, directrice d’Amnesty International Suisse

Publié

le

Manon Schick a annoncé qu’elle quitterait le poste de directrice d’Amnesty International Suisse, après dix ans passés à sa tête. L’occasion de faire un point sur l’avancée des droits humains. Elle était l’invitée de Béatrice Rul, à 7h20, dans Radio Lac Matin.

Continuer la lecture

L'invité de Radio Lac Matin

Olivier Rigot, associé gérant chez EMC Gestion de Fortune

Publié

le

Le franc atteint de nouveau des sommets.

Un franc fort, malgré les décisions de la BNS et qui pénalise, à terme, notre économie. Olivier Rigot, associé gérant chez EMC Gestion de Fortune était l’invité de Béatrice Rul, à 7h20, pour éclaircir cette situation.

Continuer la lecture

L'invité de Radio Lac Matin

Le 1er août, optez pour un brunch à la ferme

Publié

le

La fête nationale est toujours un jour de partage et de convivialité autour des mets et traditions helvétiques. Comme c’est le cas autour de brunchs organisés un peu partout à travers le pays.

 

Lors de la fête nationale, le temps est bien sûr au repos mais aussi au partage. Les personnes se retrouvent souvent autour de grands brunchs pour partager un moment sympathique et gastronomique.

Nombreux d’entre eux sont organisés à travers la Suisse, il y en aura pour tous les goûts. La ferme aux Cretegny propose un joli plus. Les participants pourront savourer tout un tas de mets locaux préparés avec soin tout en gambadant entre les animaux de la ferme.

Maryline Cretegny, cinquième du nom à gérer la ferme familiale, est l’invitée de Benjamin Smadja dans Radio Lac Matin pour parler du programme du 1er août et de cette tradition qu’elle fait perdurer.

Partie 1

Maryline Cretegny La ferme aux Cretegny

Partie 2

Maryline Cretegny La ferme aux Cretegny

Continuer la lecture