Rejoignez-nous

Emissions

Oui à l’urgence climatique

Publié

,

le

Les mobilisations des jeunes en faveur de l'environnement ont incité les vert'libéraux vaudois à déposer une résolution au Grand Conseil déclarant l'urgence climatique. Le texte a trouvé un large soutien (archives), (©KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)

C’est à une très large majorité que le Parlement vaudois a déclaré mardi l’urgence climatique. Au micro, seules quelques voix UDC se sont montrées dubitatives.

Déposée par le vert’libéral Laurent Miéville, la résolution veut répondre aux mobilisations des jeunes et demande que l’atténuation du changement climatique figure parmi les tâches prioritaires du Grand Conseil. Le texte invite également le Conseil d’Etat à contribuer à informer la population sur le sujet.

Si finalement peu de monde était opposé à cette proposition non contraignante, elle a néanmoins provoqué de nombreuses prises de paroles. Plusieurs élus se sont succédé au micro pour énumérer les engagements de leur formation respective en faveur du climat et ce, depuis plusieurs années.

Depuis longtemps

Grégory Devaud a ainsi estimé que « l’on doit être attentif à ce qui est en train de se dérouler » dans la rue et l’a salué. Mais d’ajouter que son groupe, le PLR, « n’a pas attendu que tout d’un coup, une jeune Suédoise se mette en avant ou soit mise en avant » pour se pencher sur cette thématique.

Et d’égrener les « actions concrètes » du PLR dans la gestion de la forêt, dans le développement de concepts de mobilité dans des entreprises ou encore dans des communes.

Une attitude qui n’a pas manqué de faire réagir les Verts. « C’est drôle, tout le monde se préoccupe de l’environnement depuis longtemps », a souri Yves Ferrari. S’adressant aux libéraux-radicaux, il a reconnu que ceux-ci font « un certain nombre de choses mais peut-être qu’il faut en faire plus et surtout plus rapidement ».

Reste qu’à ses yeux, cette résolution est nécessaire. « Il faut avoir une vision holistique qui comprend l’ensemble des politiques publiques », a-t-il argué.

Echelle parfaite

Pour Circé Fuchs (Alliance du centre), le texte permet d’intervenir à une échelle « parfaite pour agir concrètement », celle du canton. Quant à la socialiste Valérie Induni, elle a exprimé un large soutien à la résolution, et bien plus puisqu’elle a soutenu les amendements proposés par Décroissance-Alternatives visant à la rendre plus « ferme et déterminée ».

C’est du côté de l’UDC que la plupart des doutes et questions ont été formulés. A l’image de Jean-Luc Chollet qui, à titre personnel, a dit avoir de la peine à participer « à cette thérapie de groupe ».

Evoquant l’état d’urgence, il a tenu à mettre en garde contre « le poids des mots ». « C’est un choix redoutable aux conséquences sociales potentiellement aussi lourdes que celles du réchauffement actuel », a-t-il poursuivi. Se disant confiant envers la capacité de la nature et de l’humanité à s’adapter, l’élu a ajouté qu’il pensait s’abstenir.

A l’heure du vote, les amendements ont été écartés, mais la résolution a rencontré un franc succès: 110 oui, 10 non et 13 abstentions. En Suisse, d’autres cantons ont adopté des textes de ce type, à l’image de Bâle-Ville et Fribourg.

Source : ATS

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

L'invité

Le WEF s’ouvre sous le signe du climat

Publié

le

Le Forum Économique Mondial ouvre ses portes, ce mardi, à Davos. Parmi les invités de prestige de la station grisonne, le président américain, Donald Trump ou encore la nouvelle présidente de la Commission européenne, Ursula Von der Leyen. L’activiste suédoise, Greta Thunberg, fera, également, le déplacement. L’environnement qui sera d’ailleurs au cœur du WEF, cette année, comme l’a expliqué son directeur Olivier Schwab. Il était l’invité de Béatrice Rul, à 7h20, dans Radio Lac Matin. 

 

Continuer la lecture

Environnement

Quatre fois plus d’antennes actives 5G, en un mois, à Genève

Publié

le

Le député Boris Calame a déposé une question écrite sur la 5G. Malgré le moratoire, le nombre d’antennes actives, émettant de la 5G, a été multiplié par quatre en un mois.

28 antennes émettaient de la 5G,  en décembre dernier… elles sont passées à 120, mi-janvier. Une augmentation qui interroge alors même que le Conseil d’Etat genevois a renouvelé son moratoire sur la 5G, en décembre. Rien d’illégal, néanmoins, car il s’agît  d’antennes actives : en clair, ce sont des antennes, déjà existantes, qui émettaient de la 4G et qui produisent, à présent, de la 5G. Boris Calame.

Boris Calame Député Vert

Des antennes 5G qui ont fleuri dans tout le canton, y compris sur des bâtiments publics ou parapublics :  l’EMS du Bout du Monde, le Service des autos, le Bâtiment de l’Etat de Sainte-Clotilde, l’Hôtel de Police du Chemin de la Gravière, les Ports-Francs de Genève, l’Hôpital des Trois-Chênes, ou encore le Terminal de l’Aéroport International de Genève en sont équipés. Une disposition qui a surpris Boris Calame.

Boris Calame Député Vert

Il est néanmoins possible de limiter ces ondes, en faisant émettre uniquement de la 4G par ces antennes.  Cette mesure pose aussi la question de la pertinence de ce moratoire…

Boris Calame Député Vert

Boris Calame attend une position claire de la part du Conseil d’Etat.

Boris Calame Député Vert

La question écrite de Boris Calame sera traitée, lors de la prochaine séance du Grand Conseil.

Interview à retrouver en intégralité :

 

 

 

Continuer la lecture

Business

Microsoft: Clap de fin pour Windows 7

Publié

le

Le 14 janvier 2020 est une date particulière pour le milieu de l’informatique, Microsoft met fin au support de son système d’exploitation Windows 7 après 10 ans de service.

L’œil de Quentin Lienard s’est penché sur cette affaire garantie sans virus:

Quentin Lienard L’œil de Quentin

En octobre 2009, le géant de l’informatique, Microsoft, annonce la sortie de Windows 7 qui a su séduire son public sur la durée. Aujourd’hui encore, il est présent sur un quart des PC dans le monde, avec 200 millions d’utilisateurs.

La fin de ce système d’exploitation sonne donc comme un coup de tonnerre pour tous les utilisateurs. En effet, l’arrêt de ce dernier va entraîner diverses conséquences comme la sécurité des ordinateurs qui resteront sur cette version. Celle-ci ne sera plus assurée par Microsoft et ouvrira la porte à de potentiels cybercriminels.

La question de la compatibilité est également soulignée avec un risque que les développeurs de logiciel abandonnent peu à peu Windows 7 au profit de sa dernière version, Windows 10.

Cependant, les entreprises ayant souscrit un programme payants auprès de ce système d’exploitation pourront en bénéficier jusqu’en 2023.

Pour les autres utilisateurs, la seule solution qui semble s’offrir est de migrer sur Windows 10. Cette migration coûtera environ CHF 160. Microsoft recommande évidemment d’acquérir un nouvel appareil disposant déjà du dernier système exploitation.

Continuer la lecture

Culture

VIDEO – De « Drôles de Meufs » au Caustic Comedy Club

Publié

le

Pour la première fois en Suisse romande, un plateau d’humour 100% féminin vous donne rendez-vous au Caustic Comedy Club.

Le petit théâtre au coeur de Carouge a décidé de donner pour la première fois la parole, exclusivement, aux humoristes suissesses. Pour les fondatrices, les femmes humoristes en Suisse restent encore trop peu connues face à leur confrères masculins. Raison pour laquelle le Caustic Comedy Club proposera un plateau entièrement féminin une fois par mois à domicile et une fois tous les deux mois à l’ABC de Lausanne. De l »humour 100% féminin par des femmes mais pour tout le monde!

Marie-eve Musy et Cinzia Cattaneo (gagnante du tremplin de Morges-sous-Rire) ont fait la route avec Benjamin Smadja afin d’en savoir un peu plus:

Pour cette première édition qui se déroulera mardi 14 janvier 2020  dès 19h30 au Caustic Comedy Club à Carouge – 6 av Cardinal Mermillod- seront sur scène les humoristes Marie-Eve Musy, Cinzia Cattaneo, Magda Mihaila, Anne Béguin et Julia Roos.

 

 

Continuer la lecture

L'invité

Rémy Pagani, Conseiller administratif en Ville de Genève

Publié

le

La Ville de Genève a décidé de mandater des avocats français pour s’opposer à l’autoroute qui doit désenclaver le Chablais français. Rémy Pagani. conseiller administratif en charge du dossier, était l’invité de Béatrice Rul, à 7h20, dans Radio Lac Matin.

 

Continuer la lecture