Rejoignez-nous

Emissions

Les chutes de neige ont amélioré les conditions de glisse

Publié

,

le

Les premiers flocons sont arrivés en plaine. Enfin! Pendant les fêtes de Noël, les Alpes romandes comme les Alpes françaises ont désespérément scruté le ciel. Et ceux qui sont monté assez haut en altitude pour pouvoir chausser les spatules ont souvent skié sur une neige dure. Les chutes de neige de cette semaine ont-elles changé la donne? Où en est l’enneigement sur les domaines skiables? La réponse de Robert Bolognesi, nivologue:

Robert Bolognesi Nivologue

A 2000 m. en Valais, un manteau neigeux de 10 à 15 centimètres est tombé. Sur le nord des Alpes, la couche est plus épaisse, entre 15 et 25 centimètres. Et jusqu’à 50 centimètres localement. Des chutes de neige très attendues en station. Mais, cela a-t-il suffi ? Les explications de Robert Bolognesi, nivologue:

Robert Bolognesi Nivologue

La prudence reste quand même de mise car les accidents sont plus fréquents et leurs conséquences plus graves sur de la neige dure. Comme le rappelle Robert Bolognesi, nivologue:

Robert Bolognesi Nivologue

Il est recommandé de skier avec un matériel adapté et en bon état. Et de privilégier les sorties sur pistes pendant les heures d’ouverture des domaines skiables.

@marie_prieur

Emissions

L’UDC vaudois Pascal Dessauges renonce

Publié

le

Pascal Dessauges renonce à se présenter au deuxième tour le 7 avril (archives). (©KEYSTONE/LAURENT GILLIERON)

Pascal Dessauges ne se présentera pas au deuxième tour de l’élection complémentaire au Conseil d’Etat vaudois, le 7 avril prochain. L’UDC avait terminé deuxième dimanche, clairement distancé par Rebecca Ruiz. La socialiste devrait être élue tacitement.

« Avec près de 13’000 voix de retard, nos chances de succès sont quasiment nulles », a expliqué mardi l’UDC devant la presse. « Je ne jette pas l’éponge, mais je me dois d’être conséquent et pragmatique. Je prends mes responsabilités et décide d’éviter la dépense de plus d’un demi-million de francs », a-t-il ajouté.

Malgré l’engagement important des instances dirigeantes et des militants PLR, ceux-ci n’ont été suivis que partiellement par leur base, relève l’UDC dans un communiqué. La différence avec la candidate socialiste repose sur la mobilisation très marquée des Verts. L’omniprésence des préoccupations climatiques a sans aucun doute joué un rôle majeur dans ce premier tour, estime le parti.

Le délai pour le dépôt des listes échoit mardi à midi. La socialiste Rebecca Ruiz devrait être seule en lice et pourrait ainsi être élue tacitement. Le PDC Axel Marion, qui avait obtenu 6% des voix dimanche, a annoncé qu’il ne participera pas au deuxième tour.

Source ATS

Continuer la lecture

L'invité de Radio Lac Matin

Francisco Valentin veut remettre de l’ordre au MCG, ce parti de « grandes gueules »

Publié

le

Le nouveau président du MCG Francisco Valentin est confronté à un défi de taille pour remettre le MCG sur les rails. « Un parti de grandes gueules, bien genevoises, avec pas mal de membres qui avaient envie de capter la lumière, comme leur chef Stauffer », explique le nouveau président du MCG, 59 ans, ancien bijoutier qui travaille dans la police aujourd’hui.

Il n’a pas le côté boutefeu de son ami Stauffer qui lui a donné faim de politique. Mais il est bien déterminé à faire jouer au MCG son rôle de bascule. « C’est vrai que nous avons perdu 9 députés aux dernières élections » mais il estime que le parti a gagné en crédibilité. Les aigris, ils ont été exclus ou seront remis au pas. « Certains membres ont vraiment violé toutes les règles de toutes les ligues sauf celle de la protection des rouquins. Il s’en sont même pris au physique d’Ana Roch, ma prédécesseure ».

Le MCG à en croire Francisco Valentin est entré dans l’âge adulte après une adolescence turbulente. À prouver.

Continuer la lecture

La Chronique éco

Industrie suisse de l’armement : RUAG démantelé

Publié

le

La conseillère fédérale Viola Amherd a annoncé hier que les activités civiles et spatiales de Ruag seraient séparées du groupe, puis vendues. C’est une nouvelle importante.

Oui, importante parce que RUAG est une entreprise publique de 9000 personnes environ. Une entreprise active principalement dans l’armement, comme son acronyme l’indique.

Alors rappelez-nous ce que veut dire RUAG.

Rüstung Unternehmen AG, ou SA, c’est-à-dire entreprise d’armement. Elle a été créée en 1999 en regroupant toutes sortes d’activités de défense en Suisse. Publiques et privées. Des technologies, de la maintenance, de la production de munitions. Et vingt ans après, l’entreprises est active dans une quinzaine de pays dont les Etats-Unis, le Royaume-Uni ou encore l’Australie. Ses ventes sont passées de 1 à 2 milliards de francs. Et les prestations à l’armée suisse ne représentent plus que 30% des ventes.

RUAG a aussi des activités en Suisse romande.

Oui, à Nyon en particulier. Dans le spatial précisément, après que Ruag a acquis Mecanex il y a vingt ans. 70 personnes aujourd’hui. À Aigle aussi, dans l’électronique. Et puis sur les principaux sites de l’armée, à Meyrin pour l’aéroport, à Sion, à Payerne.

Alors pourquoi vouloir séparer l’aérospatial ?

Parce que c’est un domaine essentiellement civil, globalisé et très remuant. Les décisions d’investissement doivent être prises rapidement. Le fait que la Confédération soit le seul actionnaire peut poser toutes sortes de problèmes. Aujourd’hui, le propriétaire doit en fait pouvoir rendre des comptes à tout moment au Parlement. C’est dire.

Comme les choses vont se passer concrètement ?

L’aérospatial sera d’abord séparé sous le nom Ruag Aérospatial. C’est-à-dire qu’il aura sa propre direction. Certaines acquisitions et cessions interviendront, surtout à l’intérieur du groupe actuel. Elles permettront de profiler davantage Ruag International. Dans trois ou quatre ans, cette grande entité sera idéalement introduite sur le marché des actions. Ou alors vendue à un repreneur. Un groupe européen probablement.

Et pourquoi « idéalement » ? Une cotation serait préférable ?

Ah oui, clairement. Ça permettrait de maintenir le centre de gravité et de décision en Suisse. Ruag International deviendrait ainsi une sorte de vitrine pour les nombreuses activités de sous-traitance tehnologique et industrielle dans l’aérospatiale en Suisse. Une centaine d’entreprises. Ruag fournit tout de même les coiffes des fusées Ariane, ou des éléments de fuselage pour des Airbus. Mais c’est beaucoup plus diversifié.

Alors est-ce une bonne nouvelle pour le site de Nyon ?

Euh… difficile à dire. Et je crois que l’optimisme béat ne serait pas approprié à ce stade. L’option cotation à Zurich requiert tout de même de trouver pour 500 à 700 millions de francs d’investisseurs. Dont aucun n’aurait le contrôle de l’entreprise. Leur motivation serait donc principalement financière. Or le site de développement et de production à Nyon est relativement petit. C’est sa rentabilité qui sera un jour déterminante s’agissant ou non de le maintenir.

François Schaller Industrie suisse de l’armement : RUAG démantelé

Continuer la lecture

Le Club Sport

Hockey sur glace: les souvenirs les plus marquants des Aigles en play-off

Publié

le

Timothy Kast a marqué son premier but en LNA lors des play-offs voilà exactement 11 ans (© Clara Salama/archives).

Les play-offs sont le moment le plus attendu de la saison par les passionnés de hockey sur glace. La série entre Genève-Servette et Berne est aussi l’occasion pour trois membres du club grenat d’évoquer leurs meilleurs souvenirs ou les pires.

Le hockey sur glace prend beaucoup de place dans l’actualité sportive avec les play-offs de National League qui se jouent actuellement. Les playoffs sont le plus beau moment de la saison pour les hockeyeurs, les entraîneurs et les supporters. Les meilleurs moments des carrières se jouent souvent durant ces périodes, mais les pires aussi! Parmi les bons souvenirs, le premier but en LNA de l’attaquant Timothy Kast. C’était contre Rapperswil lors des séries finales de 2008.

Timothy Kast Attaquant du Genève-Servette HC

 

Mais ce n’est pas le seul bon souvenir du centre genevois. Les émotions après certaines situations restent gravées à jamais dans les mémoires. Même si la douzième victoire, synonyme de titre nationale, n’a toujours pas pu être vécue.

Timothy Kast Attaquant du Genève-Servette HC

 

Pour Sébastien Beaulieu, c’est la série contre Fribourg Gottéron lors des play-offs de 2010 qui constitue son meilleur souvenir. Ecoutez l’entraîneur des gardiens du Genève-Servette HC.

Sébastien Beaulieu Entraîneur des gardiens du Genève-Servette HC

 

Cette année là, Fribourg menait 3-1 dans la série et n’était plus qu’à un match d’aller en demi-finale. Mais la joie des Fribourgeois allait être de courte durée, puisque Genève-Servette s’est imposé 4-3 pour retrouver Zoug en demi. Un élément a déclenché ce retournement de situation. Sébastien Beaulieu s’en rappelle bien.

Sébastien Beaulieu Entraîneur des gardiens du Genève-Servette HC

 

Mais les play-offs ce ne sont pas que des bons souvenirs. Il y’a des défaites cruelles ou dures, le fait d’être passé proche de l’exploit ou tout simplement de passer totalement à côté de ses matches. Le Genève-Servette HC a tout vécu ou presque. Dans le staff depuis près de 17 ans, Aurélien Omer, dit Jimmy, a vécu les finales perdu contre Zurich en 2008 et Berne en 2010. Son pire souvenir réside dans l’une d’elle. Ecoutez le chef matériel du club genevois.

Aurélien Omer Responsable-matériel du Genève-Servette HC

 

Peut-être que Genève-Servette arrivera à effacer ce souvenir douloureux de l’esprit d’Aurélien Omer cette saison déjà. Mais ça passera forcément par un exploit face au CP Berne.

 

@GeffScar

 

Continuer la lecture

Le Club Sport

Une saison positive pour Genève Volley

Publié

le

Fabia Gnädinger estime positive la saison vécue par Genève Volley pour son retour en LNA.

Battues à deux reprises en quarts de finale des play-offs par Sm’Aesch Pfeffingen, les joueuses de Châtelaine ont fait mieux que de se défendre et elles ont encore la possibilité de terminer à la cinquième place ; une place qualificative pour la Coupe d’Europe. 

Face à Sm’Aesch Pfeffingen, les joueuses de Ludovic Gruel ont subi deux défaites très nettes sur la même marque (0-3) tant à l’extérieur samedi que dans leur salle de l’Ecole Henri Dunant dimanche. C’était l’issue attendue : la logique a donc été respectée, mais les volleyeuses de Châtelaine sont quand même un peu déçues.

Fabia Gnädinger Coach-assistante de Genève Volley

 

Car malgré un score nettement défavorable, Genève Volley a inscrit 20 points durant cinq des six sets joués ce week-end d’où cette impression qu’il y avait sans doute mieux à faire.
Le championnat approche gentiment de sa fin pour les Genevoises. Même si leur saison n’est pas tout à fait terminée, elles ne prendront pas part aux demi-finales, elles ne sont donc plus en lice pour devenir championnes de Suisse. Et Fabia Gnädinger de nous dire ce qu’elle a retenu de cette première saison en LNA.

Fabia Gnädinger Coach-assistante de Genève Volley

 

Au-delà du prestige, l’enjeu sportif est bien réel puisque la 5e place est synonyme de qualification pour une Coupe d’Europe interclubs. Il ne s’agit de pas de matches de liquidation. Loin de là ! On poursuit avec le système play-offs (cinquième contre huitième et sixième contre septième). Et là où ça devient intéressant, c’est Genève Volley va affronter l’équipe de Franches-Montagnes, une équipe qui lui a très bien convenu durant la saison régulière.

Fabia Gnädinger Coach-assistante de Genève Volley

 

En cas de qualification, leur prochain adversaire sera soit Cheseaux ou Lugano, et selon toute vraisemblance Lugano qui a terminé cinquième et contrairement à VFM, les Tessinoises ne leur ont pas du tout réussi lors de la saison. Pourtant, elles n’ont fini qu’avec une petite longueur d’avance sur les Jurassiennes. Je vous propose d’écouter une dernière fois Fabia Gnädinger qui nous parle des difficultés rencontre contre cette formation luganaise.

Fabia Gnädinger Coach-assistante de Genève Volley

 

Pour savoir si cette tendance se confirme, il faut attendre la double, éventuellement triple confrontation contre VFM. La première de ces rencontres est prévue le 27 mars en terres jurassiennes…

 

Continuer la lecture