Rejoignez-nous

Emissions

La C’Lac du samedi 13 avril 2019

Publié

,

le

Actualité

Suisse : les emplois du futur (proche)

Publié

le

Ecoles, stages, apprentissages, perfectionnements : c’est en juin et juillet que se prennent souvent les décisions personnelles de formation. Que sait-on des attentes actuelles sur le marché de l’emploi ?

Eh bien ce sont les profils techniques qui sont les plus demandés dans les entreprises si l’on se réfère aux offres d’emploi publiées ces derniers mois. Sans compter le secteur public je précise. Ça veut dire aussi que ces profils font l’objet d’attention particulière dans les entreprises. Ils sont sous pression et doivent toujours être à la hauteur.

Ce n’est pas vraiment nouveau.

Non effectivement, mais cette tendance semble s’accentuer. Aux dernières nouvelles, c’est dans le secteur de la construction que la demande de spécialistes est la plus soutenue. Les annonces avaient augmenté de plus de 20% l’an dernier. Ce serait dû principalement à des travaux d’infrastructures. Cette progression est probablement en train de se stabiliser cette année. Il est trop tôt pour se faire une idée.

Et quelles sont plus précisément les spécialités recherchées ?

Dans l’ensemble des domaines, pas seulement la construction, ce sont clairement les analystes de données. La révolution numérique produit des tonnes de données quantitatives et qualitatives. Elles peuvent et doivent être analysées. Les techniques et instruments d’analyse se sont beaucoup développés. Les entreprises veulent être à jour par rapport cela. Et être capables d’en faire quelque chose de créatif. L’autre profil très recherché, ce sont les développeurs d’application. C’est souvent lié à l’analyse de données d’ailleurs. Encore une fois dans pratiquement tous les domaines de l’industrie et des services.

Il y a aussi d’autres métiers de ce genre très en vogue actuellement.

Oui, et je ne vous étonnerai pas en les énumérant : les managers de l’innovation, les spécialistes de l’intelligence artificielle, ou de la blockchain, ou encore les roboticiens. Ingénieurs en robotique en d’autres termes.

On voit aussi beaucoup d’annonces pour les métiers commerciaux.

Oui, toujours, parce que la vente est évidemment cruciale dans les entreprises. Elles recherchent toujours de bons commerciaux. De très bons commerciaux. Elles en forment aussi. Mais on sait qu’une bonne formation, et même l’expérience suffisent rarement à faire un commercial canon. Il y a un
moment où ça relève davantage du pur talent. Tout est en général mesurable dans cette activité. C’est un état d’esprit en fait. Il faut aimer la compétition. Et se sentir mal lorsque l’on ne gagne pas.

On a l’impression que les annonces pour les emplois dans les services et le social ont un peu baissé.

Oui, proportionnellement en tout cas, et ça demanderait quand même à être vérifié. Ce serait dû probablement à l’évolution démographique. La population a beaucoup augmenté en Suisse à partir de 2007. Ça progresse encore actuellement, mais de manière nettement moins prononcée. Le vieillissement de la population soutien néanmoins l’emploi dans le médico-social. Et il y en a encore pour pas mal d’années…

 

Continuer la lecture

Actualité

Pascal Crittin : “La RTS a aussi étudié l’option de tout regrouper à Genève”

Publié

le

Les plans de déménagement de la RTS de Genève à Lausanne ne sont pas encore coulés dans le bronze, explique Pascal Crittin, directeur de la RTS. “Nous avons plusieurs options. Nous sommes ouverts au débat politique qui va se poursuivre au parlement et sa décision est souveraine. » “Notre volonté est que chaque unité thématique comme le sport, la culture, l’actualité puisse produire des éléments radio, TV et web. C’est une vision à 360 degrés, horizontale”.

Pascal Crittin reconnaît que la RTS sera en surcapacité immobilière avec la Tour à Genève pas complètement remplie et le nouveau bâtiment en gestation pour 110 millions sur le site de l’EPFL à Lausanne où serait donc regroupée toute l’actualité.

La RTS a aussi étudié l’option de centralisation à Genève, affirme Pascal Crittin précisant que toutes les options possibles ont été explorées. “Genève est moins centralisée que Lausanne et cela poserait problème à certains cantons. Il faut en prendre acte. »

Par ailleurs, les bâtiments de Genève conviendraient mal au type d’organisation que la RTS veut mettre en place, lance Pascal Crittin, détails à l’appui. Il maintient que le projet actuel permet de réaliser le plus d’économies possibles et de les faire dans l’immobilier plutôt que dans les équipes, de journalistes notamment.

La couverture de Genève, 2e ville du pays, ville internationale continuera par ailleurs d’être assurée depuis Genève par une équipe ancrée au bout du lac.

 

Continuer la lecture

Mieux Vivre

Expérience : un bain de gong dans le quartier des Grottes

Publié

le

Céline Peltier Musicothérapeute

Céline Peltier s’est produite à Genève pour la dernière édition de la fête de la musique à Genève. Chanteuse et musicienne, elle est également musicothérapeute. Elle apprécie particulièrement les instruments de musique ancestraux tels que les bols tibétains et les gongs. Ces instruments artisanaux sont accordés sur la fréquence de 432Hz au lieu de 440Hz habituellement. Cette vibration, quand elle est bien acceptée par le corps, peut provoquer un état méditatif profond. Ces bains sonores sont proposés sous forme d’atelier au Shanti Club, rue des Grottes 28 à Genève.

Continuer la lecture

Le Club Sport

Relier Salzbourg à Monaco en parapente, le défi du Red Bull X-Alps

Publié

le

En parapente, le Red Bull X Alps se déroule en ce moment. Cette compétition extrême dont le but est de relier Salzbourg en Autriche à Monaco au bord de la Méditerranée est proche de Genève puisque le premier pilote est arrivé vendredi soir à Saint-Gervais au pied du Mont-Blanc.

La compétition est extrême et très exigeante. Une compétition d’endurance et de connaissances dont les règles sont clairement établies. Présentation avec Gilles Deleani, instructeur à Paradelta, club de parapente basé à Genève.

Gilles Deleani,  Instructeur à Paradelta, club de parapente basé à Genève.

 

En résumé, deux contraintes principales existent en plus du parcours imposé: pas d’autres moyens de transports que le vol et la marche ainsi qu’une interdiction de bouger entre 22h30 et 5h30. Pour le reste, les pilotes sont libres ce qui en fait une compétition très exigeante. 

Gilles Deleani,  Instructeur à Paradelta, club de parapente basé à Genève.

 

Un Suisse vainqueur de 5 des 9 éditions précédentes

Le parcours théorique fait 1’138 kilomètres et traverse donc les Alpes, comme le nom de la course l’indique. Il y a donc beaucoup de paramètres différents à prendre en compte, notamment les airs et les vents. Ce mélange amène un brin d’aléatoire dans la course

Gilles Deleani,  Instructeur à Paradelta, club de parapente basé à Genève.

 

Puis lorsqu’on parle du Red Bull X Alps, impossible de ne pas mentionner Christian Maurer. Le Suisse a remporté 5 des 9 éditions précédentes, c’est donc un parapentiste hors-pire, Gilles Déléani va même plus loin

Gilles Deleani,  Instructeur à Paradelta, club de parapente basé à Genève.

 

Sachez encore que ce type de discipline à un nom, le march et vol ou “Hike And Fly” en Anglais et que la discipline est en tel essort que des championnats suisses existent depuis l’an passé et que plusieurs compétitions de type Hike and Fly fleurissent sur le territoire helvétique.

Résumé du jour 5 de la compétition:

 

Sébastien Telley

Continuer la lecture

Actualité

La nouvelle plage des Eaux-Vives ouvre enfin

Publié

le

Dès 10 heures ce samedi, la nouvelle Plage publique des Eaux-Vives ouvrira ses portes aux Genevois. 400 mètres de site le long du lac qui pourront accueillir gratuitement de 6’000 à 8’000 personnes.

Dès samedi, la population pourra profiter d’un superbe cadre pour se baigner. Plage de galets, vue imprenable sur le jet d’eau et grande étendue d’herbe. Tous les paramètres sont déjà réunis pour passer un bel été au coeur même de Genève.

La nouvelle plage a été inaugurée ce vendredi. L’équipe en charge du projet nous a présenté les lieux ce 21 juin au micro de Karin Jorio.

« Une plage en pente douce »

Tout est presque prêt pour accueillir les futurs baigneurs. Même si la nature a fait des siennes la semaine passée, les Genevois pourront désormais apprécier le calme et la sérénité des lieux. Alexandre Wisard, directeur du Service du lac, de la renaturation des cours d’eau et de la pêche, nous explique quelles sont les installations déjà en place.

Alexandre Wisard

« Un ouvrage historique pour Genève »

Pour réaliser cet ouvrage, l’équipe en charge du projet a rencontré quelques problèmes. Obtenir l’autorisation de construire d’une part, construire sur le lac d’autre part, avec notamment des oppositions du WWF. Franck Pidoux, chef de secteur au Service du lac, de la renaturation des cours d’eau et de la pêche, nous en dit un peu plus.

Franck Pidoux

« Une ouverture en musique »

À l’occasion de la fête de la musique, quelques animations musicales viendront accompagner les premiers pas des Genevois sur le site. Fiona Mueller,  responsable de l’information pour la plage des Eaux-Vives nous met déjà dans l’ambiance.

Fiona Mueller

Continuer la lecture