Rejoignez-nous

Actualité

Voyage de Pierre Maudet à Abu Dhabi: un séjour pas si privé

Publié

,

le

Le Conseil d’Etat genevois se refuse à ouvrir une enquête administrative contre Patrick Baud-Lavigne. C’est Le Courrier qui l’annonçait mardi. Le chef de cabinet du conseiller d’Etat Pierre Maudet était du voyage à Abu Dhabi en novembre 2015. Il a lui aussi profité du cadeau de l’ami d’un ami du magistrat. Un présent estimé à plus de 11’000 francs par personne comprenant le vol aller-retour en business class, l’hôtel de luxe pour 4 nuits et une place pour le Grand Prix de Formule 1. Le chef de cabinet, qui n’a pas répondu à notre sollicitation, se voit donc épargné car il avance que ce voyage a été effectué à titre privé. Exactement, le même argumentaire que Pierre Maudet. Or, plusieurs éléments tendent à démontrer que ce séjour n’était pas si privé…

Le gouvernement genevois se refuse à ouvrir une enquête administrative contre Patrick Baud-Lavigne

Il y a bien sûr la rencontre “fortuite”, selon les termes de l’édile, avec le prince-héritier Mohammed bin Zayed dans le hall de l’Emirates Palace. Un échange a eu lieu dont on ignore la teneur. Pierre Maudet affirme qu’il a “brièvement devisé sur le parvis” avec lui sans vouloir en dire plus. Reste que c’est bien en sa qualité de conseiller d’Etat que le ministre genevois a pu accéder au no 1 du régime. Les deux hommes ne sont pas des intimes: ils ont fait connaissance six mois plus tôt à Dubaï lors d’une visite officielle de la délégation économique du canton.

Pierre Maudet a aussi visité le centre de vidéosurveillance en compagnie du vice-président de l’Emirat et chef de la sécurité intérieure, Hazza bin Zayed. Cette visite du 28 novembre 2015 a d’ailleurs fait l’objet d’une photo (voir ci-dessus) et d’un compte rendu officiels. S’est-il alors agi d’une simple visite de courtoisie, comme le minimise aujourd’hui le conseiller d’Etat? Non, si l’on en croit la dépêche de l’agence emirati WAM, datant du même jour. Elle rappelle expressément le titre de ministre de Pierre Maudet et stipule que les deux hommes ont eu des discussions “sur la manière de renforcer la coopération économique et sécuritaire entre les Emirats arabes unis et la Suisse”. De quelle manière? Mystère. Mais on est donc loin d’une visite strictement privée. Ce que Pierre Maudet lui-même nous concédait voici deux ans. Il indiquait “que l'on peut considérer cette brève visite au centre de commande de la police comme réalisée ès qualité, dans une perspective officielle”.

Enfin, et cela n’a jamais été rendu public à ce jour, Pierre Maudet a rencontré l’ambassadrice de Suisse lors de son séjour.

C’est le troisième élément troublant de cette visite qui l’est tout autant. Durant son voyage à Abu Dhabi, l’édile a partagé un café avec l’ambassadrice de Suisse sur place, Maya Tissafi, et l’attaché de défense de l’époque Gabriel Lüchinger, aujourd’hui collaborateur personnel du conseiller fédéral Guy Parmelin. Et c’est par l’entremise de Patrick Baud-Lavigne que cette rencontre de courtoisie a pu se faire. Selon nos informations, c’est le chef de cabinet du conseiller d’Etat genevois qui a annoncé la venue du ministre à l’ambassade. Une ambassade qui ne cachait pas, lors de nos échanges avec elle il y a deux ans, sa stupéfaction à voir un élu local rencontrer des dignitaires du régime émirati. Dans son esprit, il n’y avait aucun doute sur le caractère public du séjour vu les différentes personnalités invitées chaque année au Grand Prix de Formule 1. Le Département fédéral des affaires étrangères (DFAE) tient toutefois à rectifier aujourd'hui que "si ce voyage avait été officiel, l'ambassade aurait été impliquée dans la préparation de ce voyage. Or, cela n'a pas été le cas."

@Raphaelleroy

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Genève

Un violent incendie a détruit un entrepôt à Vernier (GE)

Publié

le

Une dizaine de lances ont été nécessaires pour contenir l'incendie qui a ravagé dimanche après-midi un entrepôt à Vernier (GE). (© KEYSTONE/MARTIAL TREZZINI)

Un entrepôt situé près de l'Aéroport de Genève à Vernier (GE) a été ravagé dimanche après-midi par un violent incendie. Ce bâtiment industriel était vide au moment du sinistre. Aucune victime n'est à déplorer.

L'alarme a été donnée à 12h55 pour un feu au 18 chemin de Batailles, a indiqué le porte-parole du Service d'incendie et de secours de Genève (SIS), le lieutenant Nicolas Millot. A l'arrivée des pompiers, le feu était "assez virulent" et "bien établi". Des renforts ont été immédiatement sollicités.

Cinquante pompiers du SIS, des volontaires de Vernier et de l'Aéroport de Genève ont participé à l'opération. Quinze engins et une dizaine de lances ont été nécessaires pour "maintenir le feu dans son volume initial". Il fallait éviter qu'il ne se propage à une menuiserie et à un stock de pneus à proximité.

Pour des raisons de sécurité, Skyguide a modifié temporairement les phases de décollage et d'atterrissage des avions. Les appareils n'ont utilisé qu'un seul tronçon de piste, côté Versoix, a précisé la porte-parole de l'Aéroport de Genève. Quelques retards étaient à prévoir en fin de journée pour les passagers.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Genève

Festival Antigel: Antigel démarre avec la Roller Skate Party

Publié

le

CREDIT: KEYSTONE/MARTIAL TREZZINI
La traditionnelle Roller Skate Party met Antigel sur les rails

Le Festival Antigel a débuté vendredi soir à Genève avec sa traditionnelle Roller Skate Party. Les adeptes du patin à quatre roues ont investi la gare des Eaux-Vives pour une session de glisse en musique. Ambiance rétro avec paillettes et fluo à gogo.

La foule était au rendez-vous pour cet événement qui se tenait pour la première fois dans la galerie marchande de la gare du Léman Express des Eaux-Vives. Une piste bien lisse avait été aménagée pour accueillir les patineurs qui avaient pour la plupart sorti leurs habits "vintage".

Le fluo avait la cote. Un groupe de copines a fait sensation avec des guêtres orange et vertes assorties à leurs casquettes, sans oublier le collier à fleurs. Une autre patineuse avait mis une veste à franges argentées en alu pour un effet brillant des plus réussis. C'était aussi l'occasion de ressortir les combinaisons de ski pimpantes des années 80 et les perruques à la coupe mulet.

Le public s'en est donné à coeur joie pendant plus de quatre heures à enchaîner les tours sur la piste avec la musique à fond et des lumières disco. Quelques chutes ont animé la soirée alors que les plus aguerris paradaient avec leurs roues lumineuses en enchaînant les figures acrobatiques.

Plus de 200 artistes

Le Central Express, lieu festif phare d'Antigel, a aussi ouvert ses portes vendredi soir. Il se trouve cette année dans l'ancien centre de vaccination des Eaux-Vives complètement transformé pour l'occasion. Après deux éditions marquées par les restrictions sanitaires, Antigel était bel et bien de retour avec sa formule populaire et festive au coeur de l'hiver urbain genevois.

La marque de fabrique de ce festival culturel est d'explorer des lieux insolites d'une manière décalée. Antigel rassemble jusqu'au 25 février plus de 200 artistes pour 115 événements (concerts, danse, performance, sport et bien-être) à travers 23 communes genevoises, deux communes françaises et une vaudoise. Près de 140 collaborateurs et 300 bénévoles sont sur le pont pour les 23 jours de festival.

 

Continuer la lecture

Genève

Vélo électrique en feu dans un appartement au Grand Saconnex

Publié

le

CREDIT: KEYSTONE/SIS
Un violent incendie s'est déclaré dans un appartement du Grand-Saconnex (GE) en fin de nuit de samedi à dimanche. En cause: un petit vélo électrique pliable, a indiqué le Service d’Incendie et de Secours de Genève (SIS).

Les quatre occupants de l'appartement du 2e étage ont pu quitter le logement en feu. L'un a sauté par la fenêtre, deux sont descendus par le chêneau et le dernier est sorti par la porte d'entrée. Ce sont eux qui ont averti les secours, précisent ces derniers.

Le dernier a bien fait de refermer la porte de l'appartement, empêchant le feu de se propager dans l'immeuble, a précisé à Keystone-ATS le lieutenant Nicolas Millot, officier de communication du SIS. A leur arrivée, cinq minutes après l'appel, les pompiers ont pu se rendre maître du sinistre en "prenant le feu en sandwich, depuis la fenêtre et depuis la porte, qu'un pompier est juste parvenu à retenir alors qu'elle tombait sous la pression du feu", a précisé le porte-parole.

Au total, 13 personnes habitent cet immeuble de trois étages, dont le dernier était inoccupé. Seuls les quatre de l'appartement détruit devront être relogés, a encore dit le porte-parole qui encourage les propriétaires d'engins électriques à recharger leurs batteries à l'extérieur du domicile.

 

Continuer la lecture

Genève

Un entrepôt en feu à Vernier

Publié

le

(image d'illustration). (© KEYSTONE/MARTIAL TREZZINI)

Le Service d'Incendie et de Secours de Genève est engagé ce dimanche après-midi pour un feu d'entrepôt à Vernier, au 18 chemin des batailles.

Selon les pompiers genevois, 200 m2 sont en feu. "Le feu monte en puissance" nous a seulement précisé le porte-parole du SIS. D'important moyens sont engagés sur place.

Développement à suivre.

Continuer la lecture

Actualité

Majorité d'Helvètes pour réexporter du matériel de guerre suisse

Publié

le

L'Espagne et l'Allemagne notamment attendent l'autorisation de Berne pour livrer à l'Ukraine du matériel militaire helvétique. (© KEYSTONE/GAETAN BALLY)

Une légère majorité de Suisses est pour un assouplissement des règles sur la réexportation de matériel de guerre suisse. Selon un sondage, 55% des personnes interrogées jugent que des pays tiers devraient pouvoir livrer à l'Ukraine des armes de fabrication suisse.

Le sondage a été réalisé par l'institut Sotomo pour le compte de la "NZZ am Sonntag". Keystone-ATS a pu en consulter les résultats.

Une nouvelle réglementation trouve une majorité auprès des partisans de tous les grands partis, à l'exception de l'UDC. C'est auprès de la base des Vert'libéraux que la proportion de oui est la plus élevée, avec 76% qui veulent certainement ou plutôt autoriser la transmission d'armes pour soutenir la guerre de défense ukrainienne.

Une nette majorité de 70% se dégage également parmi les partisans du PLR, du Centre et du PS. Au sein de la base des Verts, le soutien n'est que légèrement inférieur avec 69%, bien que le parti souhaite s'en tenir au droit en vigueur.

Avec une part de non de 74 pour cent, les partisans de l'UDC sont en revanche clairement opposés aux livraisons d'armes.

Neutralité

Actuellement, la réexportation d'armements suisses n'est possible qu'avec l'autorisation du Conseil fédéral. L'année dernière, le gouvernement avait rejeté de telles demandes en se référant au droit de la neutralité. L'Allemagne voulait notamment livrer à l'Ukraine des munitions pour le char antiaérien Guepard.

Le sondage ne donne aucune indication sur la manière exacte dont un assouplissement devrait être mis en ½uvre. Plusieurs propositions sont actuellement en discussion au Parlement.

La Commission de la politique de sécurité du Conseil national souhaite une dérogation pour l'Ukraine. Son homologue du Conseil des Etats veut en revanche limiter à cinq ans la durée de validité des déclarations de non-réexportation pour certains pays qui achètent du matériel de guerre suisse. Cette mesure s'appliquerait par exemple à l'Allemagne, à la France, à l'Italie ou aux Etats-Unis.

Le sondage représentatif de Sotomo a été réalisé en ligne entre le 24 et le 26 janvier, a précisé Sotomo à l'agence de presse Keystone-ATS. Les données de 1558 personnes ayant le droit de vote en Suisse alémanique et en Suisse romande ont été utilisées. L'erreur d'échantillonnage est d'environ 3,5 points de pourcentage.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture