Rejoignez-nous

Actualité

USS: Unia soutient Pierre-Yves Maillard

Publié

,

le

Le conseiller d'Etat vaudois Pierre-Yves Maillard (archives). (©KEYSTONE/LAURENT GILLIERON)

Unia a choisi Pierre-Yves Maillard comme candidat dans la course à la présidence de l'Union syndicale suisse (USS). Le comité central du syndicat s'est prononcé mardi "à une majorité claire" en faveur du conseiller d'Etat vaudois.

"Je suis très touché par cette confiance. Ce n'est que le début d'un processus. Je vais me mettre à disposition des autres fédérations pour intégrer d'autres préoccupations et idées au projet que j'ai présenté aujourd'hui", a déclaré Pierre-Yves Maillard à Keystone-ATS.

Le conseiller d'Etat a été entendu dans la matinée à Berne par le comité central, qui compte une quarantaine de membres. Il a détaillé une série d'enjeux importants et de propositions. "Une politique sociale doit aussi être là pour compléter le salaire, par exemple avec des PC-familles ou des subsides LAMal", a-t-il notamment fait valoir.

Appui du plus grand syndicat

Pierre-Yves Maillard, 50 ans, a reçu l'appui du plus grand syndicat affilié à l'USS, qui pèsera de tout son poids lors du congrès du 1er décembre à Berne qui élira le successeur de Paul Rechsteiner. Au sein d'Unia, il a obtenu 24 voix pour, 3 contre et 4 abstentions.

La conseillère nationale Barbara Gysi (PS/SG) a également été auditionnée mardi par Unia. Comme elle a déjà été nominée par l'Association du personnel de la Confédération (APC) qu'elle préside, elle sera aussi en lice le 1er décembre. Pressenti, le Valaisan Mathias Reynard devrait, lui, renoncer, selon la RTS.

Rassembleur

Pierre-Yves Maillard va désormais contacter les organisations membres de l'USS, notamment le syndicat des transports (SEV), le SSP et Syndicom."Je veux ouvrir le dialogue avec toutes les fédérations pour voir s'il est possible de travailler avec tout le monde. Je vais tout faire pour rassembler le plus possible", a-t-il ajouté.

Conseiller d'Etat depuis décembre 2004, il pourra s'appuyer sur son expérience au gouvernement. "Le mouvement syndical a besoin d'avancées concrètes. On a pu le faire dans un canton qui n'est pas un paradis de gauche", rappelle-t-il.

Ancien syndicaliste

Autre atout, il a été secrétaire syndical de la FTMH, devenu depuis Unia. "J'ai tenu un piquet de grève, j'ai affronté des licenciements collectifs, une vingtaine en quatre ans. J'ai fait ce boulot, je sais ce que c'est", ajoute-t-il.

Après 14 ans dans un exécutif, le moment est venu de changer de poste. "La présidence de l'USS est une charge importante. Je me sens plein d'énergie et de motivation", relève-t-il. S'il est élu, il démissionnera du Conseil d'Etat vaudois. "Il me faudra quelques mois de délai pour terminer les dossiers en cours et assurer une transition harmonieuse", dit-il. Son départ devrait intervenir au 1er semestre.

Stratégie à définir

La direction du Parti socialiste vaudois a commencé ses réflexions sur la stratégie et le calendrier à adopter dans l'hypothèse d'une élection à l'USS, a déclaré sa présidente Jessica Jaccoud. "On a bien avancé, on est confiant. Mais nous n'entendons pas communiquer tant que le moment ne sera pas opportun".

Même prudence du côté du canton, le chancelier Vincent Grandjean rappelle que la démission d'un conseiller d'Etat fait l'objet d'un processus. Pour le déclencher il faut une lettre de démission adressée au Grand Conseil. Dans ce cas précis, il est donc trop tôt pour l'évoquer.

Dans un communiqué enthousiaste, le PSV "félicite son camarade". C'est "une des personnalités les plus brillantes de la politique romande et suisse." Il "possède l'expérience et la vision nécessaire pour présider l'USS." Sa candidature est "une grande chance pour l'Union syndicale suisse et le canton de Vaud."

Source ATS

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Suisse

La Suissesse Mirjana Spoljaric Egger devient présidente du CICR

Publié

le

Mirjana Spoljaric Egger était jusqu'ici sous-secrétaire générale de l'ONU, en charge de l'Europe au sein du PNUD (archives). (© KEYSTONE/PETER SCHNEIDER)

La diplomate suisse Mirjana Spoljaric Egger est devenue samedi la première femme à présider le Comité interntional de la Croix-Rouge (CICR). Elle a succédé à Peter Maurer, qui a occupé le poste durant dix ans.

Dans un communiqué publié samedi, Mme Spoljaric Egger affirme endosser ce rôle "avec fierté et humilité". "A un moment où de nouveaux conflits traînent en longueur et provoquent une tragédie aux conséquences incalculables et où les changements climatiques frappent de plein fouet les plus vulnérables, l’action humanitaire du CICR et des partenaires du Mouvement international de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge est plus nécessaire que jamais."

A ses yeux, il n’est "pas tolérable" que des gens fuient le conflit la peur au ventre, souffrent de la faim ou soient en butte à la violence.

Mme Spoljaric Egger était jusqu'ici sous-secrétaire générale de l'ONU, en charge de l'Europe au Programme des Nations unies pour le développement (PNUD). Elle faisait partie des Suisses les plus élevés au sein du système onusien. Auparavant, elle avait exercé plusieurs fonctions au Département fédéral des Affaires étrangères (DFAE).

Première femme

Mme Spoljaric Egger avait été élue en novembre 2021 par l'Assemblée, organe suprême de l'organisation, pour un mandat de quatre ans renouvelable. Elle est la première femme à diriger l'organisation depuis sa création il y a près de 160 ans. Le CICR a mis longtemps avant d'accueillir des femmes parmi ses collaborateurs: il a fallu environ 100 ans avant de voir la première déléguée.

La Suissesse prend la tête d'une organisation qui n'a cessé de s'étendre ces dernières années pour dépasser les 20'000 employés. Le CICR reçoit plus de deux milliards de francs par an. Mais il doit régulièrement demander davantage de fonds pour faire face aux nombreuses situations de conflit.

Confiance de Peter Maurer

Peter Maurer a écrit vendredi sur Twitter qu'il était "pronfondément confiant" dans le fait que le CICR et le Mouvement de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge sauront à l'avenir faire face aux crises à venir par une action humanitaire neutre.

Le président de la Confédération Ignazio Cassis a de son côté remercié le diplomate bernois pour ses "dix ans de dévouement inlassable aux personnes touchées par la guerre et la violence". Peter Maurer va désormais présider l'institut de Bâle pour la gouvernance, succédant au professeur Mark Pieth.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Genève

Cancer du sein : Genève développe son action de sensibilisation

Publié

le

Pour la première fois, des actions de sensibilisation contre le cancer du sein se tiendront à l'Aéroport de Genève dans le cadre d'Octobre rose (archives). (© KEYSTONE/MARTIAL TREZZINI)

Les Hôpitaux universitaires genevois et leurs partenaires renforcent leur action de sensibilisation contre le cancer du sein. Pour Octobre rose, le mois de sensibilisation au dépistage, aux traitements et à la vie avec cette maladie, plusieurs actions seront menées dans le canton et notamment pour la première fois à l'aéroport de Genève.

Du 4 au 12 octobre, la population genevoise aura l'occasion de participer à des stands, à des ateliers ou encore à des conférences en présence d'invités connus du grand public comme le président du Conseil d'Etat Mauro Poggia.

Pour la première fois, l'aéroport de Genève-Cointrin accueillera des actions d’information et de prévention dans le cadre de la manifestation. Ces activités, organisées par la Fondation genevoise pour le dépistage du cancer, sont destinées aux passagers et collaborateurs de l'aéroport.

Une femme sur huit touchée

En Suisse, le cancer du sein est le cancer féminin le plus fréquent. Une femme sur huit est concernée et plus de 1400 femmes en décèdent chaque année. A Genève, il touche en moyenne 429 femmes et 85 femmes en décèdent.

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a d'ailleurs indiqué que ce type de cancer est devenu le plus couramment diagnostiqué dans le monde avec 2.3 millions de cas confirmés par an. En 2020, il représentait 11,7% de tous les nouveaux cas de cancer, tous sexes confondus. En Suisse, 6300 cancers du sein sont diagnostiqués chaque année.

Les traitements sont heureusement de plus en plus efficaces et le taux de survie à cinq ans d’une femme ou d’un homme touché par un cancer du sein s’élève désormais à 88%, soulignent les HUG dans un communiqué.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Football

Pajtim Kasami retourne à l'Olympiakos Pirée

Publié

le

Pajtim Kasami le soir où il a sauvé le FC SIon. C'était le 3 août 2020. (© KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI)

Pajtim Kasami retrouve le Championnat de Grèce. Sans contrat depuis son départ de Bâle en juin dernier, l'ancien Sédunois s'est engagé avec l'Olympiakos Pirée.

Le demi de 30 ans avait déjà porté les couleurs de l'Olympiakos entre 2014 et 2016. Son contrat court jusqu'au 30 juin 2024. Sélectionné à 12 reprises en équipe de Suisse, Pajtim Kasami fut, faut-il le rappeler, le grand artisan du maintien du FC Sion en Super League en 2020 avec un but et un assist lors du dernier match de la saison remporté 2-1 face au Servette FC à Genève.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Hockey

Genève s'impose en leader, Lausanne broie du noir

Publié

le

Deniss Smirnovs inscrit le 4-2 pour Genève face à Fribourg (© KEYSTONE/MARTIAL TREZZINI)

Genève est un leader légitime en National League. Les Aigles ont dominé Fribourg 5-2 aux Vernets, alors que Lausanne a subi un troisième revers de rang, 3-0 à Berne.

Très bon match proposé par les deux équipes dans ce premier derby de la saison. Les Fribourgeois sont certainement sortis de la glace avec le sentiment d'avoir été lésés par les arbitres, mais au final Genève a été un peu plus percutant que Fribourg.

L'ire de Christian Dubé et de ses hommes trouve son origine à la 42e minute lorsque Noah Rod a inscrit le 3-2 décisif. Ce qui a rendu fou le banc des Dragons, c'est la présumée position de hors-jeu d'un attaquant genevois sur l'action. Les arbitres ont passé du temps à analyser cette séquence et n'ont pas eu la certitude pour renverser leur idée de base. Sur les ralentis, on a l'impression de voir du blanc entre le patin et la ligne bleue, mais la qualité des images demeure toujours problématique dans ce genre de situation.

Les Dragons auraient toutefois pu revenir dans la partie puisqu'à la 45e, Josh Jooris a été renvoyé au vestiaire pour un coup de genou selon les directeurs de jeu. Fribourg n'a malheureusement rien fait de cette période de supériorité. Galvanisés d'avoir tenu le score, les Aigles ont pu battre à deux reprises Reto Berra par Smirnovs et Winnik. Une bonne préparation avant le derby lémanique.

Lausanne creuse encore

Lausanne continue pour sa part de proposer un spectacle difficile à regarder pour ses supporters. Après avoir subi la loi de Zurich et Rapperswil à la maison, les Lions ont été battus par Berne dans la capitale.

Les hommes de John Fust ont d'emblée senti que cette soirée ne serait pas favorable à leurs desseins. Après trois minutes, Sceviour a trouvé la faille pour ouvrir le score. Titularisé aux buts, Viktor Östlund n'a eu aucune chance sur le tir. A la 15e, c'est Scherwey qui a doublé la mise en contournant la cage. Les Ours se sont mis à l'abri d'un éventuel retour lausannois à la 29e grâce à Vermin, un ancien de la maison lausannoise.

Incapables de marquer pendant sept tiers, les Vaudois traversent une passe très compliquée. John Fust pourra compter sur le retour de suspension de Salomäki samedi soir contre Genève, mais il faudra davantage que la présence du Finlandais pour inverser la tendance actuelle. Si le LHC ne met pas d'émotions dans son jeu, cela risque bien de sentir le roussi pour l'entraîneur canado-suisse.

Bienne ou la presque remontada

Ajoie est cette fois tombé sur un adversaire plus coriace que lors des deux derniers matches à domicile. Face aux Zurich Lions, les Jurassiens ont dû s'avouer vaincus 4-0. Point de retour magnifique cette fois à Porrentruy, les Ajoulots se sont cassé les dents sur le gardien Hrubec et face à des Lions qui n'ont pas pris cette rencontre en dilettante. Les joueurs de Rikard Grönborg ont fait la différence lors du troisième tiers en marquant à trois reprises.

Bienne et Rapperswil ont offert un spectacle haletant au public saint-gallois. Les Lakers l'ont finalement emporté 6-5, mais les Seelandais ne sont pas passés loin d'une incroyable remontada. Menés 5-1 à la 37e, les Biennois ont changé de visage pour revenir sur les talons de Rappi (5-4 à la 47e) grâce à un power-play efficace. Mais les joueurs de Stefan Hedlund ont repris deux longueurs d'avance à la faveur du troisième but de l'intenable Nicklas Jensen. Le deuxième but de Yannick Rathgeb quelques secondes après ne suffisant pas.

Comme Lausanne, Lugano ne va pas bien. Et la victoire dans le derby tessinois mardi n'a rien changé. Menant pourtant rapidement 2-0 grâce à un doublé de Thürkauf, les Bianconeri se sont finalement inclinés 5-4 à domicile contre Kloten. Autant dire que là aussi, la place de Chris McSorley vacille.

Dans le dernier match de la soirée, Davos a fait le nécessaire pour dominer Langnau 3-1.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Suisse

Aucun joueur ne devine la bonne combinaison de l'Euro Millions

Publié

le

Le tirage de vendredi n'a pas fait de millionnaire. (© KEYSTONE/LAURENT GILLIERON)

Personne n'a trouvé la combinaison gagnante à l'Euro Millions vendredi soir. Pour gagner, il fallait jouer les numéros 1, 2, 11, 16 et 26, ainsi que les étoiles 3 et 12.

Lors du prochain tirage mardi, 39 millions de francs seront en jeu, indique la Loterie Romande.

https://jeux.loro.ch/games/euromillions

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture