Rejoignez-nous

Actualité

Swisstech au CES de Las Vegas: c’est où?

Publié

,

le

C’est aujourd’hui que s’ouvre le CES à Las Vegas. Le plus grand rendez-vous annuel de l’électronique grand public. Avec un espace Swisstech, pour la première fois. C’est un petit événement.

Le Consumer Electronics Show (CES), c’est un immense événement à l’échelle du monde. Et le regroupement de 32 entreprises suisses sous un label SwissTech, un petit événement en effet. Parce le CES de Las Vegas, c’est tout de même 1400 entreprises exposantes. Venant de 150 Etats.

Le salon est en fait très dominé par les Etats-Unis et l’Asie. Chine et Corée en particulier. Avec beaucoup de géants industriels. Et les 160 000 visiteurs sont surtout américains. Des professionnels, des passionnés, des investisseurs. Le pavillon SwissTech et sa croix fédérale seront probablement un peu perdu là au milieu.

Mais c’est quand même une bonne idée d’avoir conçu un stand spécifiquement suisse. C’est une idée française en fait. La FrenchTech avait fait sensation l’an dernier avec sa FrenchTech Night. Surtout en France d’ailleurs. Il faudra voir si ce genre de marketing est réplicable. Pourquoi pas ? Le CES de LasVegas, c’est de toute manière du spectacle. 6500 médias ont accrédités. Ça fait près d’un média et demi par entreprise.

Les entreprises suisses sont en tout cas en pointe dans beaucoup de domaines. A commencer par les fintechs. Les technologies financières. Orientées clients en l’occurrence. Les jeux électroniques aussi, et toutes sortes d’applications dans le sport. Ou encore dans l’industrie automobile. Vous savez que les tableaux de bord seront bientôt en voie de disparition. Transférés sur le pare-brise. C’est déjà le cas dans les taxis d’ailleurs, qui affichent leur compteur sur le rétroviseur. Ça ce n’est pas une lubie.

A Las Vegas, il y a beaucoup d’innovations extravagantes. Comme dans toutes les technologies d’ailleurs. Ou au Salon des inventions de Genève. On s’amuse déjà beaucoup d’une start-up de la SwissTech qui présente à Las Vegas un décapsuleur connecté. Ça enregistre le nombre de bouteilles que vous décapsulez.

C’est franchement farfelu. Apparemment. Et à ce stade. Parce qu’il faut toujours être prudent dans les prévisions. Il arrive que des innovations très farfelues deviennent banales quelques années plus tard. Où le contraire. De très sérieuses nouveautés feront bien rire nos petits-enfants.

Je ne sais plus quelle grande personnalité très compétente du début du XXe siècle avait prédit que le téléphone n’avait aucun avenir. Parce que, disait-il, plus de la moitié de la population serait employée comme téléphoniste.

Soyons prudents. Toutes les entreprises suisses présentes au CES de Las Vegas seront sur l’espace SwissTech ?

Non, pas toutes. Certaines ont préféré louer leur espace dans d’autres environnements. Et vous savez, ce qu’il manque clairement en Suisse, c’est un grand nom. Genre Philips au Pays-Bas. Ou Nokia en Finlande. Même si ce ne sont plus des leaders. Même Logitech n’a pas la taille pour jouer ce rôle en Suisse. Mais ça viendra peut-être un jour.

https://www.radiolac.ch/podcasts/economie-avec-francois-schaller-08012019-071338/

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Genève

Les larmes d'Eliot Berthon

Publié

le

Eliot Berthon a contribué au premier titre de champion d'Europe du GSHC (© KEYSTONE/CYRIL ZINGARO)

Après la remise de la Coupe de champion d'Europe, les joueurs sont restés sur la glace pour communier avec le public et partager leur bonheur en famille. Et Eliot Berthon était très heureux.

On a souvent évoqué Valtteri Filppula, Sami Vatanen, Teemu Hartikainen, Daniel Winnik et les autres grands noms de cette équipe de Genève. Mais il y a aussi les guerriers de l'ombre, ceux qui jouent sur la quatrième ligne comme Eliot Berthon.

Le Français à licence suisse a ouvert le score et a participé au titre européen de Genève-Servette. Sur la glace, le petit numéro 92 a enlacé sa femme enceinte avant de serrer fort son père dans ses bras avec des larmes plein les yeux.

A voir ces larmes, est-ce que le sentiment est descriptible? "Je vois mon père, donc forcément, il y a tout qui lâche, répond-il. C'est lui qui m'a toujours supporté. Je pense bien à ma mère aussi, mon frère, ma soeur et mes grands-parents. Ce sont de beaux moments et puis on ne vit ça qu'une fois dans une carrière en général, donc... bein les larmes quoi Parce que c'est beaucoup de travail. Je suis passé par des moments vraiment durs, mais d'être là, avec ma famille, ma femme, c'est indescriptible."

Blessé lors du titre de champion

Si le Tricolore savoure ce titre, c'est parce qu'il n'avait pas franchement pu profiter de celui de champion au printemps dernier. Prêté à La Chaux-de-Fonds puis blessé, il n'avait pas pu amener sa pierre à l'édifice grenat. "J'étais là, j'étais en tenue, avec l'équipe, mais je n'ai pas vécu ça de la même manière parce que je n'ai pas joué. Le titre de champion m'appartient, mais ce soir, c'est différent. J'ai essayé de contribuer à ma manière et voilà, je suis juste content. Je n'imaginais pas vraiment ce scénario en ouvrant le score. Je voulais juste travailler fort et amener de l 'énergie. Et c 'est vrai, je pense que ça a donné une bonne impulsion et je suis fier."

Depuis les tribunes, le sentiment qui prédominait c'était que l'expérience du titre de Genève il y a dix mois allait servir dans un match comme celui-ci. "Je pense qu'on a géré le match, explique Eliot Berthon. Mais vers la fin c'était dur. Seulement défensivement, on a été solides. On a laissé quelques chances, mais ce n 'était pas des grosses chances. Et notre gardien a fait des gros arrêts à des moments-clés. Je pense que pour gérer dans ces instants où il y a beaucoup de pression et de stress, c'est sûr que ça nous a aidés."

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Politique

RUAG MRO: le président du conseil d'administration s'en va

Publié

le

Le président du conseil d'administration de la fabrique d'armement Ruag MRO a démissionné (archives). (© KEYSTONE/ANTHONY ANEX)

Le président du conseil d'administration de RUAG MRO, Nicolas Perrin, va démissionner. Le Département de la défense l'annonce au moment où l'entreprise d'armement est épinglée par un audit du Contrôle des finances pour sa gestion de la vente des chars Leopard 1.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Politique

RUAG MRO: le président du conseil d'administration s'en va

Publié

le

Le président du conseil d'administration de la fabrique d'armement Ruag MRO a démissionné (archives). (© KEYSTONE/ANTHONY ANEX)

Le président du conseil d'administration de RUAG MRO, Nicolas Perrin, va démissionner. Le Département de la défense l'annonce au moment où l'entreprise d'armement est épinglée par un audit du Contrôle des finances pour sa gestion de la vente des chars Leopard 1.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Politique

RUAG MRO: le président du conseil d'administration s'en va

Publié

le

Le président du conseil d'administration de la fabrique d'armement Ruag MRO a démissionné (archives). (© KEYSTONE/ANTHONY ANEX)

Le président du conseil d'administration de RUAG MRO, Nicolas Perrin, va démissionner. Le Département de la défense l'annonce au moment où l'entreprise d'armement est épinglée par un audit du Contrôle des finances pour sa gestion de la vente des chars Leopard 1.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Suisse

La cagnotte de 70,17 millions est tombée à l’Euro Millions

Publié

le

La loterie transnationale Euro Millions est proposée dans douze pays européens, dont la Suisse. (© Keystone/SALVATORE DI NOLFI)

Une personne a trouvé la combinaison gagnante du tirage de l’Euro Millions de mardi. Elle remporte au total 70,17 millions de francs. Pour gagner, il fallait jouer les numéros 23, 31, 37, 42 et 48 et les étoiles 3 et 7.

Lors du prochain tirage vendredi, 16 millions de francs seront en jeu, indique la Loterie Romande.

https://jeux.loro.ch/games/euromillions

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture