Rejoignez-nous

Suisse

La diaspora congolaise dénonce à Genève les injustices en RDC

Publié

,

le

La diaspora congolaise en Suisse a dénoncé samedi à Genève les millions de morts en RDC. (© KEYSTONE/MARTIAL TREZZINI)

Les membres de la diaspora congolaise en Suisse ont manifesté samedi à Genève pour défendre les droits de leurs compatriotes en République démocratique du Congo (RDC). L’événement a réuni quelque 600 personnes et s’est déroulé dans le calme.

"Face aux crimes, aux injustices flagrantes et aux violations systématiques du territoire de la RDC, nous proclamons notre solidarité et notre détermination à agir pour la défense de la souveraineté de notre pays et le respect de l’intégrité territoriale", ont écrit les organisateurs dans un manifeste.

Et de condamner "fermement toutes les formes d’agression, d’oppression, de discrimination et d'abus qui continuent d'assombrir la vie de millions de personnes en RDC et tout particulièrement à l’est du pays.

Rassemblés dès midi sur la Place des Nations, les participants ont défilé jusqu’à la Place Neuve via le Pont du Mont-Blanc. Ils portaient des pancartes proclamant "Stop génocide au Congo", "12 millions de morts ça suffit", "Viols et menaces et tueries jusqu’à quand?" ou encore "Stop accaparation des ressources", a constaté un photographe de Keystone-ATS sur place.

L’entier de l'action, qui a réuni quelque 600 personnes, selon la police genevoise, s’est déroulé dans une "ambiance familiale", a fait savoir son porte-parole Henny Martinoni. "Aucun incident n’est à déplorer", a-t-il souligné.

Ressources au c½ur du conflit

La province du Nord-Kivu, à l’est de la RDC, est en proie depuis fin 2021 à un conflit qui oppose le M23 ("Mouvement du 23 mars" – une rébellion majoritairement tutsi), appuyé par des unités de l'armée rwandaise, à l'armée congolaise associée notamment à des groupes armés dits "patriotes".

Le M23 s'est emparé de vastes pans du territoire de cette province. Son chef-lieu Goma, agglomération de plus d'un million d'habitants, est actuellement pratiquement coupée de toutes ses voies d'accès terrestres vers l'intérieur du pays, au nord et à l'ouest.

La RDC accuse le Rwanda et ses "supplétifs" du M23 de vouloir faire main basse sur les minerais de l'Est congolais. Le M23 affirme de son côté défendre une frange menacée de la population et réclame des négociations, que Kinshasa refuse, excluant de discuter avec des "terroristes".

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sorties

Le sauvetage du bateau à vapeur Säntis doit être reporté

Publié

le

Le "Säntis", avant d'être coulé en mai 1933. (© Schiffsbergeverein)

L'opération de sauvetage de l'épave du bateau à vapeur "Säntis", prévue mercredi prochain au fond du lac de Constance, doit être reportée pour des raisons techniques. La nouvelle date n'est pas encore connue.

La rupture d'une corde lors de la remontée d'une ligne de sauvetage explique notamment le report de l'opération, a indiqué samedi Silvan Paganini, président de l'association "Schiffsberge". Toutes les cordes de guidage sont alors tombées sur le pont avant de l'épave.

Par ailleurs, des pièces techniques du robot de plongée doivent être remplacées. Les cordes doivent ensuite être démêlées par le robot à une profondeur de 210 mètres avant que l'opération ne puisse se poursuivre, précise un communiqué.

Aucun pronostic possible

On ignore pour l'instant combien de temps cela prendra. "Nous restons mobilisés et nous sommes convaincus de pouvoir renflouer le Säntis cet été encore", a déclaré M. Paganini, cité dans un communiqué.

Les sept bateaux prévus pour le millier d'invités devant assister au sauvetage ont été annulés. L'association "Schiffsberge" et la compagnie suisse de navigation sur le lac de Constance lanceront un nouvel appel d'offres dès qu'une nouvelle date aura été fixée.

Le Säntis a été coulé en mai 1933, car il n'était plus en état de naviguer. Il se trouve au milieu du lac entre Romanshorn et Langenargen (D). Une mise au rebut avait été écartée à l'époque, car jugée trop coûteuse. Le bateau de 49 mètres de long naviguait sur le lac de Constance depuis 1892 et pouvait transporter 400 passagers.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Mobilité

La compagnie Swiss évite l'espace aérien iranien

Publié

le

Swiss contournera l'espace aérien iranien au moins jusqu'au 18 avril (archives). (© KEYSTONE/GAETAN BALLY)

La compagnie aérienne Swiss évite l'espace aérien iranien en raison des tensions croissantes au Proche-Orient. Elle a décidé vendredi soir de dévier les vols concernés, a-t-elle indiqué samedi à Keystone-ATS.

Cette décision prolonge de 90 minutes les vols vers et en provenance de Hong Kong, Bangkok, Singapour, New Delhi et Mumbai, a précisé la filiale de Lufthansa. Cette mesure restera en vigueur jusqu'au jeudi 18 avril. Durant cette période, Swiss évite également les espaces aériens israélien et libanais.

Avant la compagnie helvétique, Lufthansa, sa filiale autrichienne Austrian Airlines ainsi que la compagnie australienne Qantas avaient déjà décidé de ne pas voler au-dessus de l'Iran.

Regain de tension

La situation au Proche-Orient s'est encore tendue ces derniers jours. L'Iran a menacé Israël, qu'il accuse d'une frappe qui a détruit le 1er avril son consulat à Damas. Selon l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH), l'attaque a fait 16 morts, dont deux généraux des Gardiens de la Révolution, l'armée idéologique d'Iran.

Dans ce contexte, le Département fédéral des affaires étrangères (DFAE) déconseille de se rendre en Iran pour des voyages qui ne sont pas urgents. "La situation liée au conflit au Proche-Orient est volatile. L’évolution de la situation est incertaine et une détérioration significative de la situation sécuritaire dans tout le pays est possible à tout moment", écrit-il sur son site internet.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Suisse

Le pollen révélé par la présence de médicaments dans les eaux usées

Publié

le

Le pollen de chêne provoque de vives réactions chez certaines personnes allergiques (archives). (© Keystone/AP/TONY GUTIERREZ)

Les vols de pollen peuvent quasiment être détectés dans les égouts. Quelques heures après un épisode pollinique, des chercheurs de l'Université de Zurich ont constaté une forte augmentation de la teneur en antihistaminiques dans les eaux usées.

Les médicaments se retrouvent dans les eaux usées via l'urine, a expliqué Peter Schmid-Grendelmeier de l'Université de Zurich dans une interview publiée samedi par la Neue Zürcher Zeitung. Les résultats de cette étude, menée en collaboration avec l'Institut suisse de recherche sur l'eau (Eawag), n'ont pas encore été publiés.

La recherche montre également un fossé entre villes et campagnes en matière de rhume des foins.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Suisse

La mission "Juice" sur de bons rails un an après son lancement

Publié

le

Le 14 avril 2023, le décollage de la sonde "Juice" a été suivi attentivement depuis l'Université de Berne (archives). (© KEYSTONE/ANTHONY ANEX)

Un an après son lancement, la sonde "Juice" est sur la bonne voie. La mission d'exploration des lunes de Jupiter s'est si bien déroulée jusqu'ici qu'il pourrait être possible d'atteindre davantage que prévu sur le plan scientifique.

"Juice" a été lancée dans l'espace le 14 avril 2023 à bord d'une fusée Ariane 5 depuis le centre spatial européen de Kourou, en Guyane française. Après son arrivée à proximité de Jupiter prévue en juillet 2031, la sonde doit notamment rechercher des traces de vie sous les surfaces glacées des lunes de Jupiter Europe, Ganymède et Callisto.

Economie de carburant

"Dès le lancement, tout s'est déroulé comme prévu", a indiqué à Keystone-ATS Peter Wurz, directeur de l'Institut de physique de l'Université de Berne. Sous sa direction, un appareil de mesure a été développé et construit pour la mission "Juice".

La sonde a suivi la bonne trajectoire et a ainsi économisé du carburant qui avait été prévu pour d'éventuelles corrections. "Ce carburant pourra être utilisé plus tard pour la science", selon le Pr Wurz.

L'utilisation exacte de ce carburant supplémentaire est actuellement en discussion. Il est possible qu'il y ait plus de survols des lunes de Jupiter ou qu'il y ait un survol plus rapproché de Ganymède.

Lors de la mise en service de la sonde, tout ne s'est toutefois pas déroulé comme prévu. Une antenne-radar de seize mètres de long, baptisée "Rime", qui avait été repliée pour le lancement, ne s'est pas déployée correctement.

"Cela nous a donné des maux de ventre pendant quelques jours", relève Peter Wurz. Grâce à un procédé complexe, au cours duquel la sonde a été tournée vers le soleil pour la réchauffer, les scientifiques y sont tout de même parvenus.

En un an, "Juice" a parcouru 951'650'000 kilomètres, soit plus de 2,5 millions de kilomètres par jour. Mais la sonde n'a effectué que 12% de son chemin, car elle fait des détours. Afin d'utiliser le moins d'énergie possible pour son trajet, elle tourne d'abord plusieurs fois autour du Soleil et prend ainsi de l'élan.

Institutions suisses impliquées

Outre la recherche de traces de vie, la mission "Juice" doit aussi contribuer de manière générale à la compréhension de la formation de Jupiter. Comme la géante gazeuse est la plus ancienne planète de notre système solaire, la compréhension de sa formation est considérée comme importante pour les connaissances sur l'origine de la Terre.

L'histoire serait conservée dans la glace des lunes de Jupiter. Concrètement, les scientifiques vont étudier leur composition chimique. "Juice" ne se posera pas sur les lunes glacées pour prélever directement des échantillons, mais se contentera de les survoler.

En Suisse, l'Université de Berne, l'Institut Paul Scherrer (PSI) et le Laboratoire fédéral d'essai des matériaux et de recherche (Empa) participent à la mission de l'Agence spatiale européenne (ESA).

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Sport

Super League: Grasshopper sous pression

Publié

le

Marco Schällibaum: un premier match avec GC ce soir contre Lugano (© KEYSTONE/ENNIO LEANZA)

Marco Schällibaum prendra place pour la première fois ce soir dès 18h30 sur le banc de Grasshopper lors de la 32e journée de Super League. Il affrontera Lugano, club qu'il a dirigé par le passé.

GC (11e/30 points), qui reste sur une série de deux points pris en sept matches, est sous pression. Mais affronter Lugano (3e/53 pts) ne constitue pas une tâche facile: les Tessinois suivent une tendance très favorable avec six succès et un nul. Ils sont assurés de figurer du bon côté de la barre après la 33e journée.

A 18h30 aussi, le Lausanne-Sport (8e/37 pts) accueillera le FC Zurich (4e/48 pts). Les Vaudois voudront confirmer leurs récents bons résultats contre un FCZ qui est bien placé pour lui aussi basculer dans le Championship Group.

La soirée sera conclue par la rencontre entre Saint-Gall (6e/44 pts) et Yverdon (9e/37 pts). L'enjeu sera surtout important pour les Brodeurs, qui n'ont qu'un point d'avance sur Lucerne dans la lutte pour la 6e place.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture