Rejoignez-nous

Sport

Bilan de fin de saison des Geneva Seahawks

Publié

,

le

La saison s’est terminée samedi pour les Geneva Seahawks avec une défaite  44 à 12 face aux Calanda Broncos en finale du Swiss Bowl. Les Genevois, seuls Romands en LNA, s’inclinent face au rouleau compresseur du championnat, vainqueur de 8 des 10 derniers titres mis en jeu.

Il y a 2 saisons, les footballeurs genevois évoluaient encore en LNB avant de rater de peu les playoff l’an passé. Dès lors, atteindre la finale est un beau résultat.

Radio Lac a tiré le bilan avec le coach de l’équipe Larry Legault ainsi que Nicolas Zavadil, membre de l’équipe depuis 15 saisons.

Larry Legault & Nicolas Zavadil Coach et joueur des Geneva Seahawks

Interview réalisé par Sébastien Telley

Photo: FacebookGeneva Seahawks – Stéphane Chollet

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Tennis

Open d’Australie: succès à l’arraché de « Marathon-Stan »

Publié

le

Wawrinka a senti le vent du boulet dans son 2e tour à Melbourne (©KEYSTONE/EPA/AF)

Stan Wawrinka (no 15) revient de loin ! Malade depuis plusieurs jours, le Vaudois s’est qualifié dans la douleur pour le troisième tour de l’Open d’Australie en venant à bout d’Andreas Seppi (ATP 85) au terme d’un match qui a duré 3h38′.

Cette victoire 4-6 7-5 6-3 3-6 6-4 tient presque du miracle. Andreas Seppi a, en effet, servi à 6-4 5-4 pour mener deux sets à rien. L’Italien a ensuite réussi le premier break du cinquième set à 3-3 dans le fatidique septième jeu. Mais il devait galvauder une balle de 5-3 sur son engagement avant de céder devant un Stan Wawrinka redevenu dans les dix dernières minutes de cette partie le « Stanimal » auquel rien ne résiste.

Wawrinka contre Isner au troisième tour 

Le Vaudois voit donc pour la première fois depuis trois ans les seizièmes de finale à Melbourne. Samedi, il devra soigner ses retours de service face à John Isner (no 19), contre lequel il reste sur trois défaites. Mais face au géant américain, il conviendra en premier lieu qu’il retrouve tout son punch au service, qu’il soit capable comme lors de son premier tour face Damir Dzumhur de gagner le point en une ou deux frappes.

Face à Andreas Seppi, Stan Wawrinka avait choisi de jouer dans une filière longue. Il redoutait à juste titre les qualités de contreur du Transalpin. En fin de compte, ce choix s’est révélé payant , mais il s’en est vraiment fallu d’un rien pour que son Open d’Australie tourne au cauchemar.

« J’ai vomis deux fois pendant le match! »

Si ce succès n’a tenu qu’à un fil, c’est parce que le Vaudois a souffert pendant plusieurs jours avant de pénétrer sur le court. Il n’était pas encore certain de pouvoir jouer. Il l’a avoué sans détour au micro de notre envoyée spéciale à Melbourne, Helen Scott Smith.

Stan Wawrinka 15e joueur mondial

 

Après avoir effectué un bref échauffement, il s’est senti prêt à jouer. Reste à savoir il s’était donné un délai avant de décider s’il allait déclarer forfait ou pas…

Stan Wawrinka 15e joueur mondial

 

La satisfaction de l’avoir emporté est d’autant plus grande pour le Vaudois qu’il a perdu le premier et le quatrième set avant de se faire breaker dans le cinquième.

Stan Wawrinka 15e joueur mondial

 

Au troisième tour, le Vaudois devra en découdre avec le géant américain John Isner,un redoutable serveur. Il nous explique comment le contrer…

Stan Wawrinka 15e joueur mondial

 

 

Continuer la lecture

Actualité

Open d’Australie: victoire expéditive pour Roger Federer

Publié

le

Federer a réussi une démonstration face à Krajinovic (©KEYSTONE/EPA/AM mat)

Roger Federer est en seizièmes de finale de l’Open d’Australie. Le Bâlois a battu Filip Krajinovic en 1h32′, seulement.

Roger Federer s’est imposé 6-1 6-4 6-1  devant le Serbe  pour accéder pour la… 21e fois en seizièmes de finale de l’Open d’Australie. Dès le deuxième point de la rencontre, l’homme aux 20 titres du Grand Chelem a touché au sublime, avec un passing merveilleux en revers le long de la ligne.

Malgré tout son talent, Filip Krajinovic a compris d’entrée de jeu qu’il ne pouvait strictement rien espérer sur la Rod Laver Arena dans une rencontre disputée de surcroît dans les conditions de l’indoor. Et pour enfoncer le clou, Roger Federer a sorti à 3-1 15-30 au deuxième set un passing – en coup droit croisé cette fois – qui a fait lever tout le stade. Le Maître est un aussi un magicien.

Vendredi, Roger Federer affrontera John Millman (ATP 47), cet Australien qui l’avait battu en 2018 à l’US Open sous une chaleur et une humidité extrêmes. « John Millman est un grand combattant. J’ai un immense respect pour ce genre de joueur », souligne-t-il. Victorieux du Français Ugo Humbert (ATP 43) et du Polonais Hubert Hurkacz (no 31) lors de ses deux premiers matches, l’Australien est vraiment un homme capable de renverser des montagnes, surtout lorsqu’il est poussé par le public comme c’est le cas à Melbourne.

Avec les éliminations de Denis Shapovalov (no 13), de Grigor Dimitrov (no 18) et de Hurkacz, Roger Federer peut se hisser en quart de finale sans rencontrer un seul joueur classé parmi les quarante premiers mondiaux. S’il s’impose contre Millman, il affrontera le vainqueur de la rencontre entre le Champion du Geneva Open 2018 Marton Fucsovics (ATP 67) et l’Américain Tommy Paul (ATP 80). A 38 ans passés, Roger Federer ne peut pas faire la fine bouche sur ce tableau qui s’apparente jusqu’à dimanche à un beau boulevard.

Source: ATS

Continuer la lecture

Sport

Open d’Australie : Wawrinka s’impose grâce à son service

Publié

le

Stan Wawrinka: 4 sets pour un premier tour négocié sans grande frayeur. (©KEYSTONE/AP/MDB KAJ)

Trois Suisses se sont qualifiés pour le 2e tour de l’Open d’Australie. Stan Wawrinka a battu, en quatre sets le Bosnien Damir Dzumhur. Le Vaudois a eu besoin de près de trois heures de jeu pour s’imposer. Il rejoint Belinda Bencic, vainqueur un plus tôt de la Slovaque Anna Karolína Schmiedlová, 6-3 / 7-5.  

 

Tête de série no 15 du tableau, Stan Wawrinka s’est imposé 7-5 6-7 (4/7) 6-4 6-4 devant Damir Dzumhur (ATP 92), l’homme qui lui avait barré la route au Geneva Open au printemps dernier. Jeudi, son 32e de finale l’opposera au vainqueur de la rencontre entre le Serbe Miomir Kecmanovic (ATP 54) et l’Italien Andreas Seppi (ATP 85).

Le Vaudois a donc fêté son 200e match en Grand Chelem avec une victoire et une revanche. Il les doit en premier lieu à la qualité de son service. Auteur de 21 aces, il n’a concédé que deux balles de break au Bosnien sur ses 22 jeux de service. S’il témoigne de la même efficacité sur son engagement, il sera un homme qui sera vraiment très dur à battre à Melbourne. A condition toutefois de réduire sa marge d’erreur. Les 41 fautes directes commises lors de ce premier tour font un peu tache.

Stan Wawrinka aurait dû conclure en trois sets s’il avait pu totalement relâcher son bras à 7-5 4-3 15-40. Incapable de saisir sa chance lors de ce huitième jeu, il devait laisser filer cette deuxième manche au jeu décisif. Fort heureusement, il ne devait laisser aucune ouverture à son adversaire pour cueillir son 145e succès en Grand Chelem, presque 15 ans après son premier obtenu lors de l’édition 2005 de Roland-Garros face au double Champion olympique d’Athènes Nicolas Massu.

 

Source / ATS et Rédaction Radio Lac.

Continuer la lecture

Football

Super League : l’augmentation à douze revient sur le tapis

Publié

le

Heinrich Schifferle, président de la SFL, à gauche, et Claudius Schaefer, directeur général, à droite: les dirigeants de clubs semblent décidés à réintroduire la formule à douze clubs dans l’élite du ballon rond helvétique (KEYSTONE/Marcel Bieri).

La majorité des dirigeants des clubs de la Swiss Football League (SFL) seraient favorables à l’augmentation de la première division suisse à douze clubs.

Réunis lundi à Berne, les représentants des vingt clubs de la SFL ont discuté  de la formule de la Super League pour les prochaines années. La plupart d’entre eux semblent prêts à faire le nombre d’équipes dans l’élite helvétique de dix à douze dès la saison prochaine.

L’Ecosse pour modèle

Une étape reste à franchir toutefois avant d’entériner l’augmentation: il faudra procéder à une analyse détaillée du modèle utilisé depuis une vingtaine d’années en Ecosse ces prochaines semaines. Concrètement, ce mode de championnat prévoit que les 12 clubs de l’élite jouent 38 matches par saison. Après trente-trois journées, lorsque toutes les équipes se sont affrontées à trois reprises, les six premiers jouent cinq matches supplémentaires dans le cadre d’un tour final pour le titre, les six derniers en jouent cinq contre la relégation.

Décision mi-mars

À la mi-mars, une assemblée générale extraordinaire de la SFL décidera de cette éventuelle augmentation. Si la majorité n’est pas obtenue, la formule actuelle sera maintenue. Une augmentation du nombre de clubs dans la Swiss Football League doit également être approuvée par les autres sections de l’Association Suisse de Football (ASF), à savoir la Première Ligue et la Ligue Amateur. La nouvelle formule, si elle est acceptée, entrerait en vigueur dès la saison 21-22.

Continuer la lecture

Football

Super League : Jean-Pierre Nsame élu meilleur joueur

Publié

le

L'attaquant Jean-Pierre Nsame (au centre) a été élu meilleur joueur de Super League par ses pairs (KEYSTONE/Peter Klaunzer).

L’ancien Servettien Jean-Pierre Nsame a été élu meilleur joueur de l’année en Super League ; le jeune prodige lausannois Andi Zeqiri hérite lui du titre de meilleur joueur de Challenge League…

Actuel meilleur buteur de Super League, Jean-Pierre Nsame a été préféré au gardien international du FC Bâle Jonas Omli  et de Raphaël Nuzzolo, le maître à jouer de Neuchâtel Xamax. L’attaquant franco-camerounais de 26 ans a marqué vingt-trois buts au cours de l’année écoulée, dont quinze depuis le début de la saison en juillet dernier.

Cette consécration arrive trois ans après son titre de meilleur joueur de Challenge League lors de sa première saison saison en Suisse alors qu’il évoluait sous les couleurs du Servette FC.

Zeqiri : une consécration précoce

Andi Zeqiri (20 ans) est devenu lundi soir le plus jeune joueur auréolé du titre de meilleur joueur de Challenge League depuis l’instauration des SFL Awards nouvelle formule en 2013. L’enfant-prodige de la capitale vaudoise a crevé l’écran tant sous le maillot de l’Equipe de Suisse espoir (deux buts contre la France l’automne dernier) que sous les couleurs du Lausanne-Sport. Son entente avec Aldin Turkes, meilleur buteur avec seize réussites, a fait merveille lors de la première moitié de la saison. Zeqiri a, pour sa part, fait trembler les filets adverses à quinze reprises lors des dix-neuf derniers matches du championnat.

 

Continuer la lecture