Rejoignez-nous

Mobilité

Pollution: la circulation différenciée entre en vigueur à Genève

Publié

,

le

Les voitures arborant un macaron 5 ne seront pas les bienvenues jeudi dans le périmètre genevois. (Photo: Keystone)

La pollution aux particules fines a atteint le niveau 1 à Genève. Le dispositif de circulation différenciée entre donc en vigueur ce jeudi dès 6h.

A Genève, le niveau d’activation du dispositif anti-smog est atteint. C’est ce qu’a indiqué ce mercredi après-midi le Service de l’air, du bruit et des rayonnements non ionisants. Il prévoit que les valeurs légales seront dépassées jeudi dans une des stations de mesures, ce qui justifie la mise en place du dispositif de niveau 1.

Deux mesures sont donc prévues jeudi : la vitesse de circulation sera limitée à 80km/h sur l’autoroute de contournement de Genève. Et surtout, la circulation différenciée entre en vigueur, de 6h à 22h. Seuls les véhicules qui arborent un macaron Stick’AIR jusqu’au numéro 4 pourront circuler dans le périmètre genevois. Les précisions de Paul Royo, chef de secteur au Service de l’air, du bruit et des rayonnements non ionisants.

Paul Royo  Chef de secteur au Service de l'air, du bruit et des rayonnements non ionisants

Les autorités comptent sur la bonne volonté des automobilistes car aucune amende ne pourra être infligée. Un recours du TCS suspend en effet la mise en oeuvre des sanctions. Mais un temps d’adaptation était dans tous les cas prévu jusqu’à fin mars. Paul Royo.

Paul Royo  Chef de secteur au Service de l'air, du bruit et des rayonnements non ionisants

Cette épisode de pollution devrait être de courte durée. Le Service de l’air, du bruit et des rayonnements non ionisants réévaluera la situation ce jeudi.

 

 

Actualité

Coronavirus: le Léman Express réduit son offre

Publié

le

En raison des différentes mesures nationales de lutte contre l’épidémie de COVID-19, l’offre du Léman Express est adaptée à partir du mercredi 18 mars, jusqu’à nouvel avis.

« Au vu du nombre important d’arrêts maladie et de la fermeture des établissements scolaires, une partie du personnel ne peut actuellement assurer sa prise de poste », explique Lemanis dans un communiqué publié ce mardi. La circulation du Léman Express reste toutefois partiellement assurée. Néanmoins, les offres seront réduites dès mercredi 18 mars et des adaptations et retards seront possibles selon l’évolution de la situation.

Dès le jeudi 19 mars, les branches de Haute-Savoie entre Annemasse et Evian-Les-Bains / Annecy / St-Gervais-les-Bains-Le Fayet ne pourront plus être assurées par train. Ces relations seront partiellement substituées par des bus, jusqu’à nouvel avis. Lémanis, les CFF et la SNCF demandent aux voyageurs de consulter les horaires en ligne avant chaque voyage. Lémanis continue d’informer les voyageurs sur les changements importants qui devraient subvenir,
via le groupe WhatsApp mis en place ainsi que sur le site lemanexpress.com. Les horaires sont disponibles sur les sites et applications des CFF et de la SNCF, dans la mesure du possible. Lémanis, les CFF et la SNCF, sont pleinement mobilisés pour informer les voyageurs et veiller à leur protection, comme à celle de ses collaborateur

Continuer la lecture

Leman Express

Le Léman Express fait la fête malgré les couacs

Publié

le

La culture investira neuf gares genevoises et françaises du Léman Express ainsi que des trains du nouveau RER le temps d'un week-end. Danse, théâtre, musique, performances figurent au menu de la manifestation transfrontalière F-LEX, les 25 et 26 avril (archives).

F-lex: c’est le nom qui a été donné au Festival du Léman Express, qui se tiendra les 25 et 26 avril. Les neuf gares du CEVA accueilleront pour l’occasion des spectacles et des créations artistiques.  

« Favoriser l’appropriation du CEVA et contribuer au rayonnement culturel du Grand Genève. » C’est en ces termes que les autorités présentent le festival ce mercredi en conférence de presse. Au programme, deux jours de spectacles dans les différentes gares du Léman Express mais également à bord de certains trains.

Xavier Magnin, Président de l’Association des communes genevoises, nous explique la démarche.

Xavier Magnin Président de l'Association des communes genevoises

Célébration 

Plus de deux mois après la mise en service du Léman Express, ce festival vient – pour les autorités – couronner la réussite du projet. Pourtant, elles constatent que pour parler de véritable succès, il s’agit d’encourager la population à s’approprier les nouveaux aménagements.

C’est précisément un des objectifs du F-lex : célébrer la praticité du nouveau réseau.

Xavier Magnin Président de l'Association des communes genevoises

Programme varié 

Les animations proposées lors de ce festival sont nombreuses. Elles permettront de découvrir les gares différemment et de faire le tour du réseau. C’est ce qu’explique Elisabeth Gabus-Thorens, Conseillère administrative à Confignon et co-présidente du Comité de pilotage de ce festival.

Elisabeth Gabus-Thorens Conseillère administrative à Confignon et co-présidente du Comité de pilotage du F-lex

Couacs 

Malgré l’entrain des organisateurs, le CEVA a connu de nombreux problèmes depuis son lancement. Entre les retards, les annulations et les dysfonctionnements, les critiques des usagers sont nombreuses. Pourtant, les autorités estiment qu’il faut du temps pour procéder à des ajustements. Et que ces débuts compliqués devraient être – à les entendre – rapidement oubliés.

Xavier Magnin Président de l'Association des communes genevoises

Même son de cloche du coté de la co-présidente du Comité de pilotage du festival. Pour elle, on célèbre avant tout ces nouveaux lieux qui rapprochent les habitants de la région.

Elisabeth Gabus-Thorens Conseillère administrative à Confignon et co-présidente du Comité de pilotage du F-lex

Davantage d’informations sur le site internet de la Comédie.

Continuer la lecture

Mobilité

Autoroute du Chablais: le soutien du TCS genevois

Publié

le

La section genevoise du TCS soutient la construction d’un tronçon autoroutier entre Thonon-les-Bains et Machilly, en France voisine. Dans un communiqué diffusé mardi, elle regrette que la Ville de Genève s’oppose à ce « projet de bon sens », qui vise à désenclaver le Chablais haut-savoyard.

Ce projet autoroutier a été récemment déclaré d’intérêt public par le gouvernement français. Il est l’une des mesures clés du projet d’agglomération du Grand Genève, souligne la section genevoise du TCS. Selon cette dernière, son impact sur la circulation à Genève sera limité et pourrait même à terme devenir extrêmement positif.

Les 16 kilomètres d’autoroute prévus doivent être considérés comme un axe de contournement, une prolongation naturelle pour rejoindre l’Autoroute Blanche, en direction d’Annecy ou de Chamonix. Ce tracé ne sera pas un concurrent direct du Léman Express, comme le craint la Ville de Genève.

Le cheminement n’a en effet aucun attrait pour un pendulaire à destination de Genève, estime la section genevoise du TCS. Il n’est pas destiné aux travailleurs frontaliers désireux de rejoindre genevois, mais au trafic entre le Chablais et le reste du département de la Haute-Savoie, poursuit le Touring Club Suisse.

Continuer la lecture

Leman Express

La situation du matériel roulant du Leman Express reste délicate

Publié

le

KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI

Le Léman Express connaît des débuts compliqués. Déployé intégralement le 22 janvier, le réseau RER transfrontalier doit faire face à des perturbations et des annulations de train en cascade. La situation du matériel roulant reste délicate, ont fait savoir vendredi la société exploitante Lémanis, la SNCF et les CFF.

Deux types de trains circulent sur le réseau. Le suisse Flirt, du constructeur Stadler, rencontre des difficultés avec les logiciels de bord. Pour les trains français Régiolis, d’Alstom, des problèmes ont été signalés avec les pantographes et avec les marchepieds dans certaines gares.

Ces dysfonctionnements sont analysés en collaboration avec les constructeurs afin de normaliser progressivement la qualité ainsi que la fiabilité de l’offre, ces prochains mois, ont précisé Lémanis, la SNCF et les CFF. Une task force réunissant les équipes CFF et SNCF se réunit trois fois par semaine depuis le 27 janvier.

Des mesures ont déjà été prises dans le cadre de ce groupe de travail, notamment sur des processus opérationnels entre les CFF et la SNCF. La préparation des trains par les conducteurs a été modifiée et de nouveaux scénarios sont appliqués en cas de perturbation.

Tout a été aussi entrepris pour stabiliser la desserte entre Genève et Coppet (VD). Lémanis rappelle que le Léman Express est un réseau particulièrement complexe et « qu’une phase d’adaptation est nécessaire pour relever les défis techniques et technologiques ». Chaque jour, 240 trains circulent sur le réseau.

Source: Keystone-ATS

Continuer la lecture

Mobilité

Les verts savoyards et genevois opposés à l’autoroute du Chablais

Publié

le

KEYSTONE/Laurent Gillieron

Europe Ecologie les Verts (EELV) Pays de Savoie a promis vendredi à Annemasse de s’opposer par tous les moyens à la construction d’un tronçon autoroutier de 16 kilomètres dans le Chablais français. Ce combat est soutenu par les Verts genevois.

EELV va tout d’abord recourir au Conseil d’Etat français contre la décision du gouvernement d’Emmanuel Macron de déclarer d’utilité publique le projet autoroutier. La Ville de Genève a entrepris une démarche similaire auprès de la même autorité. Le conseiller administratif Rémy Pagani a déposé le recours vendredi à Paris.

Le parti écologiste veut aussi faire de ce projet autoroutier une cause nationale. « Nous souhaitons nous lancer dans un combat politique de type Notre-Dame-des-Landes », a souligné le porte-parole d’EELV, Alain Coulombel, en faisant référence au projet controversé d’aéroport à Nantes, abandonné après une longue lutte.

Enfin, EELV envisage d’organiser un référendum, dont les modalités restent à définir, auprès des communes françaises et suisses qui seraient impactées par l’autoroute. Les Verts genevois apporteront leur aide à leur collègues français. « Nous appuierons la société civile », a noté le député au Grand Conseil genevois Jean Rossiaud.

Urgence climatique

Selon M. Coulombel, les élus du Chablais français qui soutiennent le projet autoroutier ont une méconnaissance de l’urgence climatique. Aujourd’hui, les conditions ont changé. Cette autoroute ne fera qu’augmenter les émissions de gaz à effet de serre, consommera des terres agricoles indispensables et coûtera très cher.

Les Verts genevois estiment de leur côté légitime de prendre position par rapport à des projets en France voisine. « En matière d’environnement, nous sommes intimement liés », a justifié Pierre Eckert, le chef de groupe des Verts au Parlement genevois. « Notre bassin de vie est commun », a insisté M. Rossiaud.

Source: Keystone-ATS

Continuer la lecture