Rejoignez-nous

Actualité

Les vacances de février: une création des années 70

Publié

,

le

Les vacances de février arrivent comme une évidence. Dans le Canton de Genève, cette pause annuelle est relativement récente. Cette semaine de congés entre Noël et Pâques n’a pas toujours existé. La dernière modification du calendrier des vacances scolaires remonte à 1976.

En 1972, une motion proposait d’instaurer une semaine de vacances entre celles de Noël et de Pâques, déduite des vacances d’été. Selon l’étude Les vacances scolaires à Genève réalisée par Alexandre Jaunin pour la République et Canton de Genève et le Service de Recherche en Education: Les vacances scolaires de février sont les vacances les plus récentes, avec une semaine de congé introduite en 1976. Cette introduction répondait à une motion déposée en 1972 qui proposait d’introduire une semaine de vacances en février déduite des vacances d’été.

Des classes de neige aux vacances d’hiver

En 1973, expliquait à l’époque Le Journal de Genève,  le Canton disposait d’un calendrier sensiblement différent. En l’absence de congés après les fêtes de fin d’année, les petits Genevois pouvaient s’aérer à la montagne grâce aux séjours scolaires. Près de 4800 jeunes et plus de 700 accompagnants partaient entre janvier et avril dans des maisons d’accueil des Pré-Alpes vaudoises et fribourgeoises ou en Valais. Ces séjours remportaient un franc succès. L’idée germa de généraliser ce temps de pause propice aux séjours en montagne.

Le fruit d’une longue consultation

Au préalable, une consultation avait été menée en 1974 auprès des familles par le service de la recherche sociologique (SRS). Une analyse du point de vue des familles sur une nouvelle répartition des vacances scolaires fut effectuée. Les familles étaient alors favorables à l’introduction d’une semaine de vacances en février, et dans une moindre mesure à une semaine complète en automne. Cette introduction d’une semaine de vacances en février était particulièrement souhaitée par les familles appartenant à un milieu socialement favorisé. Une commission fut alors mise en place et une nouvelle répartition des vacances scolaires fut adoptée, pour une période d’essai de trois ans, en 1976 : passage d’une demi-semaine à une semaine entière en automne, introduction d’une semaine en février, réduction des vacances de Pâques de deux semaines à une semaine et demi et réduction des vacances d’été d’une semaine. Cette nouvelle organisation perdure actuellement. Depuis lors, les vacances scolaires correspondent environ à 13,5 semaines par année.

Ecoutez les explications d’Alexandre Jaunin, chercheur au Service de la Recherche en Education:

Alexandre Jaunin
Chercheur au Service de la Recherche en Education
Alexandre JauninChercheur au Service de la Recherche en Education

Une adhésion immédiate

En 1979, le  DIP avait mené une consultation auprès des parents d’élèves et des enseignants. Après plusieurs années de mise en place, 78% d’entre eux s’étaient déclarés satisfaits de ce nouveau congés hivernal qui avait eu pour conséquence de réduire les vacances de Pâques de 15 à 10 jours. Les vacances de février s’étaient immédiatement imposées dans les habitudes des Genevois comme le soulignait le Journal de Genève.

Actualité

Tennis: Un plateau très riche au Gonet Geneva Open

Publié

le

Photo KEYSTONE/Salvatore Di Nolfi

On connaît désormais le tableau du Gonet Geneva Open, qui se déroulera du 15 au 22 mai au Parc des Eaux-Vives.

Ce sont pas moins de 18 joueurs du Top 50 de l'ATP qui se sont inscrits cette année. En guest star, bien sûr, Roger Federer pour sa grande première à Genève. Victorieux de 103 tournois dont 20 du Grand Chelem, le bâlois disputera à Genève son deuxième tournoi de l’année. Au passage, il pourrait devenir le premier joueur de l'histoire à remporter les trois tournois ATP organisés en Suisse.

A ses côtés, le gaucher canadien Denis Shapovalov (ATP 14) pour qui ce sera aussi une grande première au bout du lac, mais également le Norvégien Casper Ruud (ATP 24), demi-finaliste du Masters 1000 de Monte-Carlo, ou encore l'Australien Alex de Minaur (ATP 25), finaliste des Swiss Indoors de Bâle en 2019.

A retenir aussi la présence de trois joueurs qui ont brillé lors des précédentes éditions : le vainqueur 2018 Marton Fucsovics (ATP 41), le finaliste de 2016 Marin Cilic (ATP 44) et l'un des demi-finalistes 2018 Fabio Fognini (ATP 27).

Comme chaque année, les organisateurs pourront enrichir le tableau avec 3 invitations. On se souvient, par exemple, qu’Alexander Zverev, le tenant du titre, avait bénéficié d’une wild card.

 

 

Continuer la lecture

Economie

Implenia envisage de vendre son activité de rénovation en Allemagne

Publié

le

Implenia cède des activités en Allemagne, après avoir fait de même en Norvège début avril (archives). (© KEYSTONE/URS FLUEELER)

Implenia a l'intention de céder son activité de rénovation et de maintenance de bâtiments et d'infrastructures en Allemagne, Implenia Instandsetzung, à Karrié Bau, basé à Mayence. Ce dernier devrait reprendre les 199 employés.

Le montant de l'opération, dont la conclusion est attendue au 31 mai, n'est pas dévoilé. Cette cession est alignée sur la stratégie du groupe de construction de "se concentrer sur son portefeuille principal", selon le communiqué paru mardi. La transaction a été signée le 16 avril. Elle porte sur cinq sites en Allemagne, mais aussi la reprise des projets. Karrié Bau emploie 152 personnes dans la construction et la maintenance de bâtiments.

Début avril, Implenia a cédé des activités en Norvège pour un montant non connu.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / awp

Continuer la lecture

Economie

Sika performe en début d’année et relève ses prévisions

Publié

le

Face à cette bonne performance au premier trimestre, la direction de Sika a partiellement relevé ses objectifs pour l'ensemble de 2021 (archives). (© KEYSTONE/WALTER BIERI)

Le chimiste du bâtiment Sika a enregistré un solide démarrage en début d'année, en dépit de la pandémie de coronavirus, dépassant même les attentes du marché.

Grâce à cette performance, la direction du groupe zougois a relevé ses objectifs de croissance pour l'ensemble de l'année.

Au premier trimestre, l'entreprise a dégagé un chiffre d'affaires net de 1,998 milliard de francs, en hausse de 10,2% sur un an. Abstraction faite des effets de change, la progression a même été de 12,6%, a précisé Sika mardi dans un communiqué.

Les recettes dégagées par l'entreprise entre janvier et fin mars dépassent légèrement les prévisions des analystes consultés par AWP.

"Nous avons été en mesure, dans la nouvelle année, d'enchaîner sur notre solide performance du quatrième trimestre" 2020, s'est félicité le directeur général Paul Schuler. Le groupe a profité de la forte demande dans certaines régions pour renforcer ses parts de marché, a-t-il ajouté.

Sika a ainsi bénéficié d'une envolée des recettes de 25% dans la région Asie-Pacifique et de 12,8% dans la région englobant l'Europe, le Moyen-Orient et l'Afrique. Seuls les Amériques ont subi une décrue de 0,7% pendant la période sous revue. Cette performance négative est cependant due à des effets de changes prononcés. Hors variation des devises, le chiffre d'affaires du continent américain a progressé de 6,2%.

Face à cette bonne performance, la direction a partiellement relevé ses objectifs pour l'ensemble de 2021, tablant désormais sur une croissance à deux chiffres en monnaies locales, contre une fourchette de 6% à 8% jusqu'à présent. La société anticipe aussi une progression supérieure à la moyenne du résultat d'exploitation (Ebit). La marge opérationnelle doit atteindre 15%.

Les prévisions d'ici 2023 ont quant à elles été confirmées, le groupe s'attendant à enregistrer une croissance en monnaies locales de 6%-8% et une hausse de la marge Ebit à 15%-18% à partir de cette année.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / awp

Continuer la lecture

Actualité

La Suisse disposera bientôt d’un médicament contre le Covid-19

Publié

le

Les médicaments contre le coronavirus achetés par la Confédération seront injectés par voie intraveineuse (photo d'illustration). (© KEYSTONE/GAETAN BALLY)

Berne disposera bientôt d'un médicament contre le Covid-19. Un contrat a été signé avec l'entreprise pharmaceutique Roche. Les premières doses seront disponibles à la mi-mai pour certains groupes à risque.

Le médicament est constitué d'une combinaison de deux anticorps monoclaux: le Casirivimab et le Imdevimab. Il a été développé par le laboratoire américain Regeneron et l’entreprise bâloise Roche, explique l'OFSP. C'est avec cette dernière que Berne a conclu un contrat pour 3000 doses.

Le nouveau traitement pourra être prescrit à titre exceptionnel à certains groupes de patients à risque, poursuit-il. La Confédération prendra en charge le coût de ces traitements en attendant qu’ils soient remboursés par l’assurance-maladie obligatoire.

Autorisation provisoire

Les anticorps monoclonaux sont des anticorps clonés en culture. Ils sont injectés par voie intraveineuse au patient, afin de neutraliser le virus. Le RegN-Cov2, développé par Regeneron et Roche, avait été déployé à titre expérimental à la fin de l'année passée pour soigner l'ancien président américain Donald Trump.

Les Etats-Unis lui avait délivré une autorisation d’urgence, en novembre 2020, pour le traitement d’une forme légère à modérée du Covid-19 chez les patients présentant un risque de développer une forme grave de la maladie. Dans l’Union européenne, ce médicament est également utilisé sur avis favorable du Comité des médicaments à usage humain.

En Suisse, le RegN-Cov2 bénéficie d’une autorisation provisoire de mise sur le marché, comme le prévoit l'ordonnance correspondante, précise l'OFSP. Des exceptions à la procédure traditionnelle de mise sur le marché peuvent en effet être opérées à condition que le médicament concerné permette, selon les données disponibles, de prévenir et de combattre le Covid-19.

C'est le cas pour le médicament de Regeneron et Roche. Les études cliniques montrent qu'il offre une protection efficace contre les formes graves de la maladie, souligne l'OFSP. Swissmedic précise quant à lui que la procédure ordinaire se poursuit. L'institut procède à l’évaluation des données qui lui ont été et lui seront remises dans le cadre d’une procédure d’examen en continu.

Eviter les hospitalisations

Les montants déboursés pour le nouveau traitement n'ont pas été dévoilés. Le Conseil fédéral avait toutefois annoncé mercredi passé se préparer à l'approvisionnement en médicaments "prometteurs" contre le Covid-19 et libéré 100 millions de francs pour l'achat de médicaments pour les personnes particulièrement vulnérables.

Ces traitements sont notamment destinés aux personnes qui n'ont pas encore été vaccinées, qui ne peuvent l'être pour des raisons médicales ou chez qui la vaccination n'est pas assez efficace, avait précisé le ministre de la santé Alain Berset. Ils doivent offrir une protection contre les maladies graves et empêcher que les patients ne soient hospitalisés aux soins intensifs.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Sport

Lausanne se retrouve le dos au mur face aux Zurich Lions

Publié

le

C'est la joie du côté de Rapperswil-Jona après le deuxième but de Nando Eggenberger contre Lugano. (© KEYSTONE/PATRICK B. KRAEMER)

Lausanne se retrouve dans une situation périlleuse après sa troisième défaite contre les Zurich Lions en quarts de finale des play-off. Battus 3-1, les Vaudois sont menés 3-1 dans la série.

Le Lausanne HC devra sauver sa peau mercredi soir à l'occasion du cinquième match. Avec l'espoir de retrouver son buteur Denis Malgin, une nouvelle fois absent ce lundi au Hallenstadion. La stérilité affligeante des attaquants lausannois a précipité leur chute face à des Zurichois, très appliqués avec le diamant Andrighetto pour animer l'offensive.

Ce match a été marqué par deux grosses charges qui pourraient connaître des suites administratives quand Pedretti est d'abord entré en collision avec Gibbons, laissant l'Américain groggy. Ce dernier a quand même trouvé la force quelques minutes plus tard de rentrer avec force dans son compatriote Lasch, lui aussi, obligé de regagner son banc pour retrouver ses esprits. Le musée des horreurs s'est poursuivi en fin de rencontre avec un piqué de la lame et une vilaine charge à la bande de Mark Barberio sur Andrighetto. Le Canadien a écopé de sa troisième pénalité de match de la saison et encourt une suspension pour la gravité de sa faute.

Ce même Lasch avait ouvert la marque dès la 12e en supériorité numérique. C'est également à 5 contre 4 que Teemu Rautiainen, le Finlandais des GCK Lions, a doublé la mise au terme d'une belle triangulation avec Andrighetto et Prassl (27e). Entre les deux buts, Lausanne ne s'est pas créé une foison d'occasions. La meilleure d'entre elles échut à Hudon qui s'est présenté seul devant le toujours plus étonnant portier Waeber sans parvenir à le battre (23e). Après plus de 165 minutes sans marquer, Cody Almond est parvenu enfin à battre Waeber sur une belle déviation d'un tir de Genazzi. Hollenstein a mis fin aux brefs espoirs vaudois de revenir à égalité.

C'était à prévoir que Berne revenu de nulle part grâce à un sursaut en pré-play-off allait causer des problèmes à Zoug. Même menés 1-0 après 63'', les joueurs de la capitale ont su parfaitement réagir. En 11 minutes, ils ont retourné le score grâce à Eero Elo, emprunté à Langenthal après la blessure du Suédois Olofsson, Pestoni et Heim. Malgré toutes leurs qualités, les Zougois se sont montrés incapables de contenir la verve bernoise. Le but de l'Américain Abdelkader en supériorité numérique (33e) n'a pas déréglé l'équipe de Mario Kogler. Ramon Untersander a inscrit un quatrième but libérateur pour les Bernois. Zoug devra aller au moins jusqu'au 6e match pour s'en sortir. Qui l'aurait cru ?

Ou s'arrêtera donc Rapperswil-Jona ? Les Lakers, qui avaient retrouvé leur joyau Roman Cervenka, ont décroché un succès mérité 3-1 contre Lugano. Les Saint-Gallois mènent désormais 3-1 dans la série. Les Tessinois ne savent plus à quel saint se vouer. D'autant plus que leur meneur de jeu, Mark Arcobello est transparent dans cette série.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture