Rejoignez-nous

Actualité

Les femmes dénoncent les violences qu'elles subissent

Publié

,

le

Lausanne a manifesté samedi contre la violence faite aux femmes. (©KEYSTONE/LAURENT GILLIERON)

La campagne des 16 jours contre la violence sexiste commence lundi. Des manifestations ont lieu dans toute la Suisse jusqu'au 10 décembre.

Pour ne pas oublier la violence faite aux femmes, le Jet d'eau de Genève, les chutes du Rhin, la cathédrale de Berne et d'autres lieux en Suisse sont parés d'orange dès lundi et jusqu'au 10 décembre. La campagne cette année est axée sur la violence à l'égard des femmes âgées.

Les femmes d'un certain âge sont souvent exposées à la violence physique et psychologique de la part de parents ou de soignants à la maison ou en institution. Pourtant la violence à l'encontre des personnes âgées est souvent considérée à tort comme une affaire privée, ont déclaré lundi les responsables de la campagne devant la presse à Berne.

Il manque des chiffres précis sur l'ampleur de cette violence. Selon Ruth Mettler Ernst, directrice de l'Office alémanique indépendant de traitement des plaintes relatives à la vieillesse (UBA), on estime à 300'000 le nombre de personnes âgées victimes de violences en Suisse.

Surtout les femmes

La violence à un âge avancé affecte surtout les personnes socialement défavorisées, et en particulier les femmes. Les personnes qui font du mal ne sont pas que de mauvaises personnes, car il s'agit la plupart du temps d'infirmières surmenées, selon Bea Heim, co-présidente du Conseil suisse des aînés (CSA).

Ruth Mettler Ernst appelle à ne pas détourner le regard, mais à en parler et à chercher de l'aide. Toute femme, quel que soit son âge, a le droit de vivre sans violence, a souligné Anna-Béatrice Schmaltz, responsable de la campagne du cfd, l'organisation féministe alémanique de la paix à l'origine de cette mobilisation.

Négliger ou ignorer délibérément les besoins des personnes âgées est également une forme de maltraitance. Le risque d'être affecté par la violence augmente pour les personnes à mobilité réduite et toutes celles qui ont de plus en plus besoin d'aide et d'assistance.

En Suisse, la majorité des plus de 65 ans sont pris en charge à la maison. Les personnes ayant besoin de soins ont en moyenne 83 ans. La moitié d'entre eux ont un besoin d'aide très marqué. La plupart des soins sont pris en charge par le partenaire. Les femmes prodiguent le plus souvent ce genre de soins.

Egalité: moyen de lutte contre la violence

Les femmes souffrent également de violence structurelle: celle-ci se manifeste par le fait qu'elles gagnent nettement moins que les hommes à la retraite, l'écart étant de 37% entre les deux sexes.

Le cfd souligne que nous vivons un tiers de notre vie comme senior. On compte en Suisse actuellement 1,5 million de personnes âgées de 65 ans et plus. Cela correspond à près d'un sixième de la population totale. La proportion de femmes est plus élevée car leur espérance de vie est plus longue.

Cette campagne "16 jours contre la violence à l'égard des femmes", qui a lieu pour la douzième fois en Suisse se terminera le 10 décembre lors de la journée internationale des droits de l'homme. Elle est coordonnée par l'organisation féministe de la paix cfd et est soutenue par plus de 100 organisations partenaires dans toute la Suisse.

Source ATS

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Genève

Le feu ravage un appartement dans le quartier des Pâquis

Publié

le

Le Service d'incendie et de secours (SIS) est intervenu avec 10 véhicules pour maîtriser ce feu d'appartement aux Pâquis (image d'illustration). (© KEYSTONE/MARTIAL TREZZINI)

Un incendie s'est déclaré vendredi, en fin d'après-midi, dans un appartement du quartier des Pâquis, à Genève. Le feu s'est propagé aux combles de l'immeuble. Les trois occupants du logement, incommodés par les fumées, ont été emmenés à l'hôpital.

Les locataires de l'appartement en feu, deux adultes et un enfant, se sont réfugiés sur le toit de l'immeuble. Ils ont été secourus et évacués grâce à une grande échelle, a indiqué le porte-parole du Service incendie et secours (SIS) de Genève, le lieutenant Nicolas Millot, confirmant une information de la Tribune de Genève.

Les pompiers sont intervenus avec 10 véhicules et 40 hommes. Outre les 3 occupants de l'appartement détruit par les flammes, les secours ont pris soin de 7 personnes, qui ont été contrôlées au nid de blessés qui avait été aménagé par le SIS. Une enquête de police a été ouverte pour déterminer les causes de l'incendie.

En début de soirée, vendredi, l'incendie était sous contrôle. Les pompiers ont démonté le toit du bâtiment pour dénicher d'éventuels foyers cachés qui auraient permis au feu de redémarrer.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

International

Vaste zone de l'Alaska protégée: limiter l'exploitation pétrolière

Publié

le

La zone en question fait partie de ce qui est appelé la réserve nationale de pétrole, dans le nord-ouest de l'Alaska. La mesure permet d'interdire l'attribution future de nouveau bail d'exploitation sur des millions d'hectares. (© KEYSTONE/AP/David W. Houseknecht)

Le gouvernement de Joe Biden a annoncé vendredi le classement en zone protégée d'une vaste région dans l'ouest de l'Alaska, afin de limiter son utilisation pour l'exploitation pétrolière ou gazière.

"Je suis fier d'annonce que mon administration agit pour préserver plus de 13 millions d'acres (environ 5,3 millions d'hectares ou l'équivalent du territoire de la Bosnie-Herzégovine NDLR) dans l'ouest de l'Arctique", a déclaré dans un communiqué le président américain.

"Mon administration continuera à prendre des mesures ambitieuses pour répondre à l'urgence de la crise climatique, protéger les terres et eaux de l'Amérique, et remplir notre responsabilité vis-à-vis de la prochaine génération d'Américains", a ajouté Joe Biden.

La zone en question fait partie de ce qui est appelé la réserve nationale de pétrole, dans le nord-ouest de l'Alaska. La mesure permet d'interdire l'attribution future de nouveau bail d'exploitation sur des millions d'hectares.

Cette région abrite des ours polaires et grizzlis, des caribous, et des centaines de milliers d'oiseaux migrateurs, a souligné le ministère de l'Intérieur, chargé des terres fédérales aux Etats-Unis. Les populations locales chassent ou pêchent ces ressources pour leur subsistance.

Equilibre entre protection et développement

L'année dernière, le gouvernement Biden avait approuvé un grand projet pétrolier en Alaska, le projet Willow du géant américain ConocoPhillips, déclenchant la colère des défenseurs de l'environnement aux Etats-Unis.

Depuis l'arrivée au pouvoir du président démocrate, le gouvernement "a maintenu son engagement à restaurer un équilibre approprié entre protection et développement", a déclaré dans un communiqué vendredi sa ministre de l'Intérieur Deb Haaland.

La mesure, qui intervient à quelques jours du Jour de la Terre et en pleine année électorale, pourrait aider le président Joe Biden a mettre en avant son bilan en termes de mesures climatiques, notamment auprès des jeunes.

L'annonce a cette fois immédiatement été applaudie par les organisations environnementales.

"Nous saluons cette avancée nécessaire", a réagi dans un communiqué Mattea Mrkusic, de l'organisation Evergreen, en rappelant que l'Arctique se réchauffe quatre fois plus vite que le reste de la planète.

"Nous applaudissons cette étape et appelons à des mesures encore plus courageuses pour faire en sorte de tenir l'industrie fossile à l'écart de l'Arctique, pour le bien du climat et des générations futures", a déclaré Jeremy Lieb, avocat pour l'organisation Earthjustice.

Le gouvernement Biden a également annoncé vendredi vouloir bloquer la construction d'une route en Alaska qui permettrait de mener à de nouvelles mines.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

Genève

Un feu impressionnant dans un immeuble aux Pâquis

Publié

le

Un important feu d'appartement s'est déclaré ce vendredi après-midi aux Pâquis. 

Un feu d’appartement à Genève.

Les flammes sont parties au 4e étage d’un immeuble aux Pâquis, rue du Docteur Alfred Vincent, 21. L’alerte a été donnée vers 16h. Les pompiers ont été confrontés à un important dégagement de fumée à leur arrivée. Sept personnes ont été impliquées, trois qui se trouvaient sur le toit ont été évacuées par les soldats du feu. Il s’agit de deux adultes et d’un enfant. Ils ont été transportés aux HUG, aucun pronostic vital n’est engagé. 

Trois ambulances, 40 pompiers, 10 véhicules et deux lances incendies sont mobilisés. Le feu n’est toujours pas maîtrisé.

Développement suit.

Continuer la lecture

Genève

Le patinage artistique à roulettes à l'honneur à Genève

Publié

le

Le Trophée du Léman se déroule ce week-end à la Queue d'Arve.

C’est un sport peu connu en Suisse: le patinage artistique à roulettes. Une compétition est organisée ce dimanche à Genève.  

Connaissez-vous le patinage artistique à roulettes?

Si ce n’est pas le cas, vous pourrez le découvrir ce dimanche lors de la deuxième édition du Trophée du Léman. Un événement qui va regrouper une centaine de jeunes de 5 à 20 ans venant de toute la suisse, et d’un club italien. 21 patineurs issus du Geneva Roller Skating, le club organisateur y participeront. Chaque danseur doit présenter une chorégraphie individuelle entre une et trois minutes suivant les catégories.

Reportage lors d'un entraînement:

Et dimanche 21 avril marquera un jour historique pour les sports à roulettes, car il y a 100 ans naissait à Montreux la Fédération Internationale de Patinage à Roulettes (FIPR).

Le Trophée du Léman se déroule ce week-end à la Queue d'Arve.

Continuer la lecture

International

Otan prête à livrer plus de systèmes de défense antiaérienne à Kiev

Publié

le

Un soldat ukrainien durant sa formation à l'usage du système Patriot. (© KEYSTONE/dpa/Sebastian Gollnow)

Les pays de l'Otan sont d'accord pour envoyer à l'Ukraine davantage de systèmes de défense antiaérienne, dont des batteries de Patriot, a annoncé vendredi le secrétaire général de l'Organisation Jens Stoltenberg.

"L'Otan a vérifié les capacités existantes au sein de l'Alliance et il y a des systèmes qui peuvent être rendus disponibles pour l'Ukraine. Je m'attends donc bientôt à de nouvelles annonces sur des systèmes de défense antiaérienne", a déclaré M. Stoltenberg, à l'issue d'un conseil entre les ministres de la Défense de l'Otan et le président ukrainien Volodymyr Zelensky, qui s'est tenu en visioconférence.

"En plus des Patriot, il y a d'autres systèmes d'armes que les Alliés peuvent fournir, dont des SAMP-Ts", des missiles sol-air de fabrication franco-italienne, a encore affirmé M. Stoltenberg

"Je ne vais pas donner de chiffres précis (...) mais nous travaillons avec les alliés pour s'assurer qu'ils prennent les bonnes décisions pour fournir de nouvelles batteries de Patriot", a-t-il souligné.

Pas d'engagement formel

Aucun engagement formel n'a toutefois été donné lors de cette réunion, a affirmé de son côté un diplomate de l'Otan à l'AFP.

L'Ukraine "ne peut plus attendre" que l'aide occidentale arrive, a martelé vendredi le président Volodymyr Zelensky lors d'un discours en visioconférence devant les membres de l'Otan, à la veille d'un vote crucial du Congrès américain sur une enveloppe de 61 milliards de dollars.

"Cette année, nous ne pouvons plus attendre que des décisions soient prises. Je vous demande de prendre en considération nos demandes le plus rapidement possible", a déclaré M. Zelensky dans son discours publié par ses services. Le président a notamment réclamé sept systèmes antiaériens Patriot supplémentaires pour contrer les frappes russes.

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a estimé vendredi que les capacités terrestres de son armée, en manque de munitions et d'hommes, sont "limitées" et le resteraient tant que la Russie tient l'avantage dans le ciel.

"L'Otan face à un choix"

"Il est évident que maintenant, tant que la Russie a l'avantage dans les airs et peut s'appuyer sur la terreur menée par les drones et les roquettes, nos capacités au sol sont malheureusement limitées", a-t-il dit aux pays de l'Otan, la Russie accentuant depuis des mois sa pression dans l'est de l'Ukraine.

L'Otan fait face à un "choix" pour prouver que l'Ukraine est "vraiment" son alliée, a lancé le président Volodymyr Zelensky aux ministres des pays membres de l'alliance vendredi, leur demandant davantage d'aide militaire face à la Russie.

Le président russe Vladimir "Poutine doit être ramené sur terre et notre ciel doit redevenir sûr", a déclaré le chef de l'Etat ukrainien. "Et cela dépend entièrement de votre choix. (...) Le choix de déterminer si nous sommes vraiment alliés", a-t-il insisté.

Le président ukrainien a enfin précisé que l'Ukraine avait été la cible de "près de 1200 roquettes russes" et de "plus de 1500" drones explosifs de type Shahed depuis le début de l'année.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture