Rejoignez-nous

Actualité

La Confédération fixe les objectifs de Genève Aéroport

Publié

,

le

Le Conseil fédéral a adopté la fiche du plan sectoriel de l'infrastructure aéronautique (PSIA) pour l'aéroport de Genève. Le document correspond, dans les grandes lignes, à celui qui a été mis à l'enquête publique. Il prévoit une hausse du nombre de (©KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI)

Le Conseil fédéral a adopté ce mercredi la fiche du plan sectoriel de l’infrastructure aéronautique (PSIA) pour l’aéroport de Genève. Le document correspond, dans les grandes lignes, à celui qui a été mis à l’enquête publique en 2017.

La fiche PSIA prévoit toujours une hausse du trafic aérien à 236’000 mouvements et 25 millions de passagers par an en 2030 à Genève Aéroport. L’infrastructure devra pouvoir répondre à cette demande. En parallèle, la fiche fixe un objectif de réduction de l’exposition au bruit, grâce à un nouveau mécanisme, relève le Conseil fédéral.

Présentée en novembre 2017 en vue de la procédure d’enquête publique, la fiche PSIA détermine, de manière contraignante, les niveaux de bruit maximum auxquels l’aéroport peut exposer ses riverains. Ce projet avait été élaboré par l’Office fédéral de l’aviation civile (OFAC), avec le canton de Genève et Genève Aéroport.

Réduire les retards

Le document fixe aussi un objectif de réduction des nuisances sonores à long terme. Ce but pourra notamment être atteint grâce aux appareils de dernière génération, beaucoup plus silencieux. Une hausse des taxes pour les avions les plus bruyants devrait inciter les compagnies aériennes à renouveler les flottes d’avions.

L’aéroport devra aussi mettre des mesures en place pour réduire les retards, en particulier pour les vols planifiés avant 22h00 mais décollant après. Seuls des avions plus silencieux seront autorisés après 22h00. Le PSIA ne prévoit pas de changement des heures d’ouverture de l’aéroport ni des trajectoires de vol.

300 prises de position

Dans le cadre de la mise à l’enquête publique, l’OFAC a reçu 345 prises de position, la plupart portant sur l’exposition au bruit et la qualité de l’air. Parmi les propositions retenues figure la route « KONIL courte » qui survole le territoire français lors du décollage avec un virage à droite en direction du Jura. L’objectif est de réduire progressivement son utilisation dès 22h00.

La fiche PSIA fixe, de manière contraignante, le cadre général pour l’exploitation et le développement de l’aéroport de Genève. Elle ne peut pas être sujette à opposition ou recours. En revanche, des voies de recours sont prévues pour les projets de développement de l’aéroport contenus dans la fiche, comme des demandes d’approbation des plans ou de modifications du règlement d’exploitation.

Initiative d’actualité

Si Genève Aéroport salue l’adoption de cette fiche, il n’en va pas de même pour la Coordination régionale pour un aéroport de Genève urbain respectueux de la population et de l’environnement (CARPE), présidée par la conseillère nationale Verte Lisa Mazzone. « Nous avons l’impression que cette enquête publique est un jeu de dupes », a-t-elle déclaré.

Selon la CARPE, qui demandait notamment l’introduction d’un couvre-feu de sept heures, il est faux d’affirmer que le bruit diminuera. Elle relève aussi que la fiche est incompatible avec le Plan climat cantonal. Dès lors, l’initiative pour un pilotage démocratique de l’aéroport reste d’actualité. « Elle peut avoir un impact sur la mise en oeuvre de cette fiche », a expliqué Mme Mazzone.

Source ATS

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Actualité

Thomas Koechlin en demi-finales

Publié

le

Thomas Koechlin toujours dans le coup. (© KEYSTONE/EPA/MARTIN DIVISEK)

Thomas Koechlin a passé sans encombre la 1re partie de son programme en trois parties à Tokyo. Le Genevois s’est extrait des qualifications du slalom monoplace en eaux vives (C1) en terminant 12e.

Les quinze premiers céistes étaient qualifiés pour les demi-finales de lundi. Koechlin, qui dispute ses premiers JO à 29 ans, n’a pas affiché la même verve que lors de son succès au test-event pré-olympique il y a deux ans au même endroit, sur le site de Kasai.

Il a misé sur la prudence sur la première des deux manches (0 pénalité) pour décrocher son viatique, mais devra gagner en tout cas cinq secondes s’il entend se mêler à la course aux médailles. La finale des dix meilleurs a également lieu lundi.

Contrairement aux qualifications, demi-finales et finale se disputeront sur une seule manche.

La Thurgovienne Naemi Brändle (19 ans) s’est également qualifiée, difficilement, en kayak cette fois (K1). Elle est sortie 22e, pour 24 qualifiées. Elle est encore très loin des meilleures. En 1re manche, elle a raté deux portes (100 secondes de pénalité), avant de commettre deux touchettes en seconde manche (8 secondes). Sa demi-finale se déroulera mardi.

Le Slovaque Matej Benus et l’Australienne Jessica Fox s’annoncent comme les favoris pour la suite de la compétition.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Economie

Le tourisme suisse mettra longtemps à se remettre de la pandémie

Publié

le

Les touristes asiatiques ne sont pas encore revenus en Suisse (archives). (© KEYSTONE/ANTHONY ANEX)

Il faudra des décennies pour que le tourisme suisse se remette complètement de la pandémie de coronavirus. Selon Martin Nydegger, directeur de Suisse Tourisme, l’année 2021 s’annonce encore pire que 2020.

L’incertitude et les décisions de dernière minute accompagneront le tourisme pendant longtemps, souligne M. Nydegger dans une interview accordée à la SonntagsZeitung. Il faut se préparer au fait qu’une épidémie virale apparaîtra toujours quelque part. Le tourisme suisse « doit trouver ses repères dans ce nouveau contexte ».

Pour l’année en cours, la reprise est plus lente qu’espéré, relève Martin Nydegger. Cette année, la Suisse devrait encore enregistrer 5% de nuitées hôtelières en moins par rapport à 2020.

« Pas une bonne nouvelle »

Pour le directeur de Suisse Tourisme, « ce n’est pas une bonne nouvelle, car 2020 a été la pire année de l’histoire ». L’effondrement de l’année en cours n’a rien à voir avec l’été, mais est en lien avec la mauvaise saison hivernale. Il table sur un été légèrement meilleur que l’année dernière, mais pas bon pour autant.

Environ 10% de moins d’hôtes suisses passeront leurs vacances dans le pays. « Toutefois, dans le même temps, nous constatons que les visiteurs étrangers sont de nouveau plus nombreux à venir chez nous. Ils compensent le recul de la clientèle helvétique », relève M. Nydegger.

Environ 15% de visiteurs supplémentaires ont voyagé en Suisse depuis l’Allemagne, la France, l’Italie, l’Autriche, les Pays-Bas et la Belgique cet été par rapport à l’année précédente. Suisse Tourisme s’attend à une augmentation à peine perceptible en provenance des autres pays européens. La clientèle d’Amérique du Nord et des Etats du Golfe revient lentement.

Pas encore d’hôtes asiatiques

En revanche, il n’y a toujours pas de visiteurs en provenance d’Asie. La Chine n’osera pas expérimenter avant les Jeux olympiques d’hiver de février 2022, estime Martin Nydegger. Au cours des deux ou trois prochaines années, les Asiatiques ne seront pas aussi nombreux à venir en Suisse qu’avant la pandémie. « Mais je pense que nous verrons une courbe de croissance très forte dès que celle-ci sera terminée ».

Les tempêtes et les inondations entravent également l’activité touristique. Les chemins de fer de montagne et les compagnies de navigation ont enregistré de très mauvais résultats. Les inondations catastrophiques en Allemagne, en Belgique, aux Pays-Bas et au Luxembourg ont également eu des conséquences négatives.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Actualité

Kocher en lice pour le bronze

Publié

le

Fabienne Kocher (à gauche) peut se parer de bronze à Tokyo (© KEYSTONE/PETER KLAUNZER)

Fabienne Kocher disputera l’un des deux combats pour le bronze aux JO de Tokyo chez les moins de 52 kg.

La Zurichoise de 28 ans s’est logiquement inclinée devant l’impressionnante Amandine Buchard en demi-finale.

La médaillée de bronze des Mondiaux 2021 n’a rien pu faire face à la Française, championne d’Europe en titre, qui s’est imposée sur ippon après à peine 16 » de combat. Elle devra vaincre la Britannique Chelsie Giles, qu’elle a battue lors des récents Mondiaux, pour se parer de bronze dans le Nippon Budokan.

Fabienne Kocher peut écrire une page d’histoire du judo helvétique à Tokyo. Première Suissesse à s’assurer un diplôme olympique, elle peut devenir la première Suissesse à décrocher une médaille dans des Jeux. Le dernier podium helvétique aux JO avait été l’oeuvre du Vaudois Sergei Aschwanden, 3e chez les moins de 90 km en 2008.

Amandine Buchard, qui a remporté tous ses combats sur ippon, défiera pour sa part la Japonaise Uta Abe en finale. La Française aura l’avantage de la fraîcheur face à la double championne du monde, qui s’est imposée en prolongation (« golden score ») en demi-finale face à l’Italienne Odette Giuffrida (26 ans).

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Actualité

Delarze/Röösli se qualifient pour la finale

Publié

le

Delarze/Röösli disputeront la finale des JO de Tokyo (© KEYSTONE/AP/Darron Cummings)

Barnabé Delarze et Roman Röösli lutteront pour les médailles aux JO de Tokyo. Le deux de couple s’est qualifié pour la finale programmée mercredi en terminant au 3e rang de la deuxième demi-finale.

Le Vaudois et le Lucernois ont donc rempli leur premier objectif en se hissant en finale. Déjà troisièmes à mi-parcours, les deux ambitieux compères ont conservé une marge de 0 »69 sur l’embarcation russe, 4e et « condamnée » à la finale B.

Cette deuxième demi-finale a été dominée par les Néerlandais Melvin Twellaar/Stef Broenink, qui ont devancé de 2 »94 les Chinois Liu Zhiyu/Zhang Liang et de 5 »72 Delarze/Röösli. La première demi-finale a été remportée par les Français Hugo Boucheron/Matthieu Androdias.

Déception en revanche pour le quatre sans barreur helvétique. Paul Jacquot, Markus Kessler, Joel Schürch et Andrin Gulich ont dû se contenter de la 5e place du repêchage, à plus de 16 secondes de la 2e place donnant accès à la finale A.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Actualité

Gmelin en demi-finales, Rol/Merz également

Publié

le

Jeannine Gmelin s'est qualifiée pour les demi-finales à Tokyo (© KEYSTONE/EPA/LAURENT GILLIERON)

Jeannine Gmelin disputera les demi-finales du skiff aux JO de Tokyo. La Zurichoise a pris la 2e place du quatrième quart de finale alors que les trois premières décrochaient leur qualification.

La médaillée de bronze des récents championnats d’Europe a devancé de plus de 7 secondes la quatrième de cette régate, la Mexicaine Kenia Lechuga. Elle a néanmoins terminé à 7 »14 de la Néo-Zélandaise Emma Twigg, impressionnante dans ce quart de finale.

Le deux de couple poids léger composé de Frédérique Rol et Patricia Merz disputera également les demi-finales. La Vaudoise et la Zougoise ont parfaitement maîtrisé leur sujet en repêchage, remportant leur série avec 0 »70 d’avance sur l’embarcation russe.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture