Rejoignez-nous

Faits divers

Mort d’une jeune femme à Vevey: maintien en prison

Publié

,

le

Le corps de la jeune femme avait été retrouvé le 10 mars 2018 au large de Vevey (archives). (©KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)

Le Tribunal fédéral a refusé la demande de libération d’un des hommes arrêtés après la découverte du corps d’une jeune femme dans le lac Léman à Vevey (VD). Ce requérant d’asile est en détention provisoire depuis le 28 avril 2018.

L’enquête menée après la découverte du corps, le 10 mars 2018, a établi que la victime avait passé la nuit avec quatre requérants d’asile. Elle aurait eu des relations d’ordre sexuel avec certains d’entre eux alors qu’elle était sous l’emprise de l’alcool et de médicaments antidépresseurs.

Le recourant est accusé d’avoir eu des relations avec la victime alors qu’elle était incapable de discernement et d’avoir incité un de ses compagnons à faire de même en échange de cocaïne. En outre, la justice lui reproche d’avoir abandonné la jeune femme alors qu’elle était en danger de mort.

Dans un arrêt rendu public mardi, le Tribunal fédéral confirme le refus de la Chambre des recours du Tribunal cantonal vaudois. Cette dernière a constaté que les soupçons à l’endroit du recourant n’ont cessé de se renforcer au cours de l’instruction. Ainsi, des images de vidéosurveillance montre que l’état physique de la victime était inquiétant et ne pouvait pas échapper aux hommes qui l’accompagnaient.

Dans ces conditions, les juges cantonaux pouvaient à bon droit considérer que des indices sérieux de culpabilité existent concernant la commission et l’instigation d’actes d’ordre sexuel sur une personne incapable de discernement et d’infractions à la loi sur les stupéfiants et à la loi sur les étrangers. (arrêt 1B_503/2018 du 16 novembre 2018)

Source ATS

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Actualité

A Versoix, un couple se tue dans un accident de voiture

Publié

le

(photo d'illustration)

C’est au pied du pont de l’autoroute, chemin du Biolay, à Versoix qu’a atterri une voiture. Les deux occupants, un homme de 36 ans et une femme de 33 ans habitant Nyon, sont décédés. Le véhicule accidenté a été découvert dimanche vers 7h du matin par un automobiliste qui a alerté la police.

Selon les premiers éléments de l’enquête, menée par la Brigade routière et accidents, la voiture roulait sur l’autoroute en direction de Lausanne. Elle a dévié sa trajectoire, enjambé la glissière de sécurité du pont et terminé sa course en contrebas, « heurtant très violemment un des murs de soutènement du pont », précise la police genevoise dans un communiqué.

Il s’agit du troisième accident mortel de la circulation sur les routes genevoises depuis le début de l’année.

Continuer la lecture

Actualité

Une travailleuse du sexe poignardée aux Pâquis

Publié

le

Une femme a été poignardée la semaine dernière à Genève. Les faits remontent au 28 février. C’est l’Aspasie, association genevoise de défense des prostituées, qui révèle cette agression par voie de communiqué.

Selon l’Aspasie, la victime est une travailleuse du sexe. Elle a été poignardée en pleine journée aux Pâquis. Et aurait été atteinte de neuf coups de couteau. « Les jours de cette femme ne sont, aujourd’hui, plus en danger », indique l’Aspasie.
Selon l’association, c’est son ex-conjoint qui l’a poignardée.

Le ministère public genevois nous a confirmé ce matin que l’auteur présumé des coups de couteau a été arrêté et placé en détention provisoire. Il est poursuivi pour tentative de meurtre, avec la circonstance aggravante de l’assassinat. L’enquête est actuellement en cours.

Selon l’Aspasie, la prostituée avait alerté la police suite à des menaces de morts mais n’avait pas obtenu de réponse… L’association dénonce « l’absence d’aide » et exprime son « indignation ».

@marie_prieur

Continuer la lecture

Actualité

Décès de Karl Lagerfeld à 85 ans

Publié

le

Karl Lagerfeld était âgé de 85 ans. (©KEYSTONE/EPA/IAN LANGSDON)

Le styliste allemand Karl Lagerfeld, star planétaire de la mode, est mort mardi, a annoncé la maison Chanel dont il était le directeur artistique depuis 36 ans. Il était âgé de 85 ans.

Karl Lagerfeld avait vu sa santé considérablement décliner ces dernières semaines, au point de ne pas se présenter pour saluer le public, après le défilé de la collection Printemps-Été 2019. Chose qu’il n’avait jamais manqué de faire depuis ses débuts chez Chanel en janvier 1983.

Le patron du goupe LVMH Bernard Arnault s’est dit « infiniment attristé » et a rendu hommage à « son ami très cher » Karl Lagerfeld.

Cheveux blancs tenus par un catogan, lunettes noires, hauts cols de chemise amidonnés, doigts couverts de bagues et débit de mitraillette: le couturier allemand à l’allure de marquis rock’n roll était reconnaissable entre tous.

A la tête de trois marques

Il était à la tête de trois marques (Chanel, Fendi et sa griffe éponyme), mais son nom reste étroitement associé à la maison de la rue Cambon, dont il n’a cessé de bousculer les codes en réinventant les classiques tailleurs de tweed et les sacs matelassés.

Homme de son temps, il signait des défilés aux mises en scène spectaculaires, reconstituant sous la verrière du Grand Palais tantôt une plage plus vraie que nature, tantôt les quais de Seine avec les boîtes de bouquinistes ou une forêt enchantée qui faisaient un tabac sur les réseaux sociaux.

Mystère sur sa date de naissance

Né à Hambourg, Karl Lagerfeld aimait entretenir le mystère sur sa date de naissance. Pour plusieurs titres de la presse allemande, s’appuyant sur des documents officiels, il avait vu le jour le 10 septembre 1933. Il affirmait quant à lui être né en 1935, indiquant que sa « mère avait changé la date », dans une interview à Paris-Match en 2013.

Après une enfance aisée dans la campagne de l’Allemagne nazie, il déménage avec sa mère à Paris dans les années 50. Sa carrière est lancée après qu’il a remporté le premier prix du concours du « Secrétariat international de la laine », ex-æquo avec Yves Saint-Laurent en 1954.

Il savait mieux que personne capter l’air du temps. Comme en 2004 quand il avait dessiné une collection pour le géant suédois du prêt-à-porter H&M, une démarche ensuite imitée par de nombreux créateurs.

Passion de la photographie

Boulimique de travail, enchaînant les collections, Karl Lagerfeld avait aussi la passion de la photographie et signait les campagnes Chanel.

Le « Kaiser » avait aussi le talent de faire émerger des mannequins stars: la Française Inès de la Fressange, qui signe un contrat d’exclusivité avec Chanel en 1983, mais aussi l’Allemande Claudia Schiffer, la Britannique Cara Delevingne ou encore Lily-Rose Depp.

Laurent Allen-Caron, auteur du livre “Le mystère Lagerfeld” aux éditions Fayard était l’invité de Benjamin Smadja sur Radio Lac

Laurent Allen-Caron Auteur du livre “Le mystère Lagerfeld”

Source: ATS et Radio Lac

Continuer la lecture

Faits divers

Les alevins d’anguilles saisis à Genève ont été relâchés dans le lac de Morat

Publié

le

Nathalie Rochat, la porte-parole de l'OSAV, pendant la conférence de presse à Morat (FR). (©KEYSTONE/ADRIEN PERRITAZ)

Les alevins d’anguilles saisis en janvier à l’aéroport de Genève par l’Administration fédérale des douanes (AFD) ont été relâchés en partie vendredi dans le lac de Morat. L’opération a concerné quelque 30’000 des 130’000 alevins concernés.

« La réintroduction s’est révélée délicate », a expliqué sur place Nathalie Rochat, porte-parole de l’Office fédéral de la sécurité alimentaire et des affaires vétérinaires (OSAV). D’abord parce que la température de l’eau du lac n’excédait pas 3,5 degrés et que les alevins se trouvaient dans des bidons avec une eau à 10 degrés.

« Il a fallu procéder par étapes afin d’agir de manière équilibrée », a précisé Nathalie Rochat. Le premier lâcher s’est effectué près du port de Morat (FR), dans des roches. Un autre est intervenu à proximité du lac, dans la Broye, histoire de répartir au mieux les effectifs.

Rejoindre la mer du Nord

Le lac de Morat a été choisi parce qu’il correspondait bien à l’habitat naturel des anguilles. Ses eaux rejoignent ensuite les lacs de Neuchâtel et de Bienne, via respectivement la Broye et la Thielle, afin de rejoindre le Rhin et la mer du Nord, non sans avoir emprunté l’Aar.

Un parcours qui permettra aux alevins de pouvoir rejoindre la mer des Sargasses, dans l’Atlantique Nord, là où ils sont nés. La saisie à l’aéroport de Genève, le 19 janvier, avait été précédée d’une autre à l’aéroport de Zurich, le 11 janvier. Dans ce cas, les 110’000 alevins ont été réintroduits dans le Rhin directement.

Il s’agit pour eux de terminer leur migration. « Tout en sachant qu’il y a beaucoup d’obstacles naturelles et articielles à franchir », a ajouté Nathalie Rochat. Les alevins relâchés du côté de Morat ont séjourné auparavant auprès de l’aquarium Aquatis, à Lausanne, qui offre des conditions idéales d’hébergement.

Maturité sexuelle

Les alevins d’anguilles, appelés aussi civelles, qui sont âgés d’environ trois ans, ont migré en se laissant porter par le courant du Gulf Stream jusqu’aux côtes atlantiques de l’Afrique du Nord et européennes où ils ont rejoint les bassins fluviaux d’eau douce.

En principe, c’est là que les alevins d’anguilles vivent jusqu’à leur maturité sexuelle, avant de migrer à nouveau vers la mer des Sargasses, luttant cette fois contre le Gulf Stream, afin de se reproduire.

Les alevins subissent toutefois une pêche intensive aux embouchures des fleuves africains et européens. Ils sont alors, soit engraissés dans des fermes piscicoles avant d’être vendus, soit exportés illégalement au stade de larves pour être consommés comme mets délicats en Asie.

Danger d’extinction

Environ 90% des populations d’anguilles européennes ont disparu ces 30 dernières années. C’est pourquoi l’espèce est inscrite dans la liste rouge des espèces « en danger critique d’extinction » et figure dans l’annexe II de la Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d’extinction (CITES).

L’importation et l’exportation en sont strictement interdites dans l’Union européenne. Pour rappel, la saisie à l’aéroport de Genève s’est accompagnée de l’interpellation de sept hommes. Une enquête doit déterminer l’ampleur du trafic. Les individus transportaient illégalement dans six valises quelque 130’000 alevins d’anguilles vivants.

Arrêtés dans le hall de l’aéroport, les sept hommes ont été ensuite incarcérés à la prison de Champ-Dollon. Révélée par la Tribune de Genève et 24 Heures, l’affaire s’est d’emblée révélée similaire à celle de Zurich, où deux individus ont été appréhendés. Certains experts parlent des alevins d’anguilles comme de l’ivoire européen.

source ATS

Continuer la lecture

Actualité

« Un ange passé trop vite » évoque la perte d’un enfant

Publié

le

« Un ange passé trop vite », c’est le titre du documentaire de Nasser Bakhti. Le film du réalisateur genevois aborde un thème difficile, celui de la perte d’un enfant. Depuis la semaine dernière, il fait le tour des salles romandes. Et chaque fois, c’est avec une profonde émotion qu’il est accueilli par le public.

Le documentaire évoque le difficile voire l’impossible travail de deuil des parents après la perte d’un enfant. Pendant trois ans, Nasser Bakhti a suivi Lucie et Gérald Gumy. Le fils de ce couple de Genevois, Johann, est décédé en mai 2008. Il est mort à 22 ans dans un accident d’ULM. Lucie Gumy revient sur la genèse de ce film et sur son message:

Lucie Gumy

Nasser Bakhti est, lui aussi, stupéfait par l’accueil du film par les spectateurs:

Nasser Bakhti réalisateur

Le film sera diffusé ce soir aux cinémas du Grütli à Genève, demain au cinéma Minimum à Neuchâtel et jeudi au Cinélux à Genève.

La bande-annonce du film

@marie_prieur

Continuer la lecture