Rejoignez-nous

Faits divers

Mort d’une jeune femme à Vevey: maintien en prison

Publié

,

le

Le corps de la jeune femme avait été retrouvé le 10 mars 2018 au large de Vevey (archives). (©KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)

Le Tribunal fédéral a refusé la demande de libération d’un des hommes arrêtés après la découverte du corps d’une jeune femme dans le lac Léman à Vevey (VD). Ce requérant d’asile est en détention provisoire depuis le 28 avril 2018.

L’enquête menée après la découverte du corps, le 10 mars 2018, a établi que la victime avait passé la nuit avec quatre requérants d’asile. Elle aurait eu des relations d’ordre sexuel avec certains d’entre eux alors qu’elle était sous l’emprise de l’alcool et de médicaments antidépresseurs.

Le recourant est accusé d’avoir eu des relations avec la victime alors qu’elle était incapable de discernement et d’avoir incité un de ses compagnons à faire de même en échange de cocaïne. En outre, la justice lui reproche d’avoir abandonné la jeune femme alors qu’elle était en danger de mort.

Dans un arrêt rendu public mardi, le Tribunal fédéral confirme le refus de la Chambre des recours du Tribunal cantonal vaudois. Cette dernière a constaté que les soupçons à l’endroit du recourant n’ont cessé de se renforcer au cours de l’instruction. Ainsi, des images de vidéosurveillance montre que l’état physique de la victime était inquiétant et ne pouvait pas échapper aux hommes qui l’accompagnaient.

Dans ces conditions, les juges cantonaux pouvaient à bon droit considérer que des indices sérieux de culpabilité existent concernant la commission et l’instigation d’actes d’ordre sexuel sur une personne incapable de discernement et d’infractions à la loi sur les stupéfiants et à la loi sur les étrangers. (arrêt 1B_503/2018 du 16 novembre 2018)

Source ATS

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Actualité

Drame familial: trois morts à Apples

Publié

le

Un drame familial s'est produit lundi soir à Apples: trois personnes sont décédées dont un enfant de 13 ans (photo prétexte). (©KEYSTONE/LAURENT GILLIERON)

Un drame familial a fait trois victimes à Apples (VD). Suite à l’appel d’un voisin, la police a découvert lundi soir les corps d’un homme, d’une femme et d’un enfant de treize ans dans une maison. Il s’agit de ressortissants belges.

Vers 21h45, un habitant du village a fait appel à la centrale d’engagement de la police cantonale vaudoise. « Il s’inquiétait de ne plus voir de mouvement dans la maison voisine depuis quelques jours », a indiqué à Keystone-ATS Cédric Pittet, répondant presse de la police cantonale. Rapidement dépêchés sur place, les gendarmes ont découvert les trois corps.

La thèse du drame familial est privilégiée. « A ce stade de l’enquête, il n’y a pas de notion d’armes à feu », a précisé le porte-parole.

Le procureur de service a été alerté et s’est rendu sur place. Sous sa direction, les investigations sont menées afin de déterminer les circonstances exactes de ce drame.

Ce drame a nécessité l’intervention de deux médecins du centre universitaire de médecine légale (CURML), de quatre patrouilles de la gendarmerie, de la police scientifique, de la division criminelle de la police de sûreté ainsi que l’équipe de soutien d’urgence (ESU).

Source: ATS

Continuer la lecture

Actualité

Intempéries : Une femme est morte au large de Vésenaz

Publié

le

La tempête qui a secoué la Suisse romande samedi en fin d’après-midi a coûté la vie à une femme. Le drame s’est déroulé au large du Port de la Belotte à Vesenaz samedi en fin d’après-midi. 

Un homme et une femme étaient sur un bateau au large du Port de la Belotte quand la tempête s’est abattue sur eux. Leur navire a coulé et si l’homme a réussi à s’en extirper, ça n’a pas été le cas de la malheureuse. L’information a été confirmée par Joanna Matta, la porte-parole de la police. Le corps de la femme a été repêché par les plongeurs de la police et conduit à l’hôpital par la REGA. Écoutez le récit des faits par la porte-parole de la police, Joanna Matta:

Joanna Matta Porte-parole de la Police genevoise.

Il s’agit pour l’instant de la seule victime des intempéries dans le canton de Genève.

 

Continuer la lecture

Actualité

Un alpiniste se tue au Cervin

Publié

le

C'est de nuit que les trois Britanniques ont opéré la descente du Cervin (Archives). (©KEYSTONE/CHRISTIAN BEUTLER)

Un alpiniste britannique de 24 ans a perdu la vie dans la nuit de dimanche à lundi au Cervin (VS). Il descendait en rappel avec deux coéquipiers quand un rocher s’est détaché et l’a emporté.

L’accident a eu lieu vers 02h40 sur l’arête du Hörnli, à 3380 m d’altitude, a indiqué lundi la police valaisanne. Les deux autres alpinistes sont sains et saufs. Ce sont eux qui ont donné l’alerte.

La montagne a fait plusieurs victimes le week-end dernier. Au moins sept personnes, des randonneurs à skis ou à pied pour la plupart, ont perdu la vie, dont deux en Valais.

Un Suisse de 26 ans domicilié dans le canton de Saint-Gall a fait une chute samedi à la mi-journée lors de sa descente dans la région du Fiescherhorn, à près de 3680 mètres d’altitude. La veille, un skieur français de 42 ans est décédé en pratiquant du hors-piste dans le domaine skiable du Petit Cervin.

Source: ATS

Continuer la lecture

Actualité

Plusieurs morts en montagne

Publié

le

Un homme de 35 ans domicilié en Valais a fait une chute mortelle vendredi au Creux-du-Van, à la frontière entre les cantons de Vaud et de Neuchâtel. Il a accidentellement glissé dans le vide alors qu’il s’apprêtait à faire une photo avec son smartpho (©KEYSTONE/STEFFEN SCHMIDT)

La montagne a fait plusieurs victimes en ce week-end de l’Ascension. Au moins six personnes, des randonneurs à skis ou à pied pour la plupart, ont perdu la vie.

Ainsi, dimanche matin, une Bernoise de 39 ans a fait une chute mortelle au-dessus de Guttannen (BE). L’équipe d’Air Glaciers n’a pu que constater son décès, a indiqué la police cantonale bernoise.

Au Piz Tiarms, près de Gurtnellen (UR), c’est un homme de 61 ans domicilié dans le canton de Zurich qui a perdu pied dimanche matin à 2700 mètres d’altitude. Le malheureux a perdu ses skis et fait une chute de 200 mètres sur une pente glacée. Il est mort sur les lieux de l’accident.

Un Suisse de 73 ans qui faisait de la randonnée dans la région de l’Alp Tschingla, près de Walenstadt (SG), a reçu une pierre sur la tête dimanche vers 13h00. Son corps sans vie a été retrouvé par un autre randonneur.

Il voulait faire une photo

Un autre accident mortel s’est produit samedi vers midi dans le Haut-Valais, dans la région du Fiescherhorn, à près de 3680 mètres d’altitude. La victime est un Suisse de 26 ans domicilié dans le canton de Saint-Gall, a annoncé la police valaisanne. L’infortuné a chuté lors de la descente.

Une randonneuse suisse de 57 ans est également décédée après une chute d’une centaine de mètres samedi au Mont Segor, dans le Val Cavargna, à la frontière entre le Tessin et l’Italie. La sportive a été récupérée par un hélicoptère de sauvetage de Côme (I) et transportée à l’hôpital de Menaggio (I), où elle a succombé à ses blessures, ont annoncé les secours italiens.

Enfin, un homme de 35 ans domicilié en Valais a fait une chute mortelle au Creux-du-Van (NE) vendredi vers 16h30. Il a accidentellement glissé dans le vide alors qu’il s’apprêtait à faire une photo avec son smartphone. Un hélicoptère de la REGA a rapidement trouvé le corps de l’homme, sans vie, au pied du cirque rocheux.

Source ATS

Continuer la lecture

Actualité

Carnage dans un bâtiment municipal américain

Publié

le

La fusillade a eu lieu à Virginia Beach. (©KEYSTONE/AP The Virginian-Pilot/KAITLIN MCKEOWN)

Un employé des services municipaux de Virginia Beach, une station balnéaire de la côte est des Etats-Unis, a ouvert le feu vendredi dans un bâtiment de la ville, faisant au moins douze morts. Il a été abattu par la police. Ses motivations ne sont pas encore connues.

« Nous avons maintenant douze » victimes décédées, a déclaré lors d’une deuxième conférence de presse le chef de la police de Virginia Beach. Le premier bilan de onze morts a été revu à la hausse après le décès d’une victime qui « a succombé à ses blessures sur le chemin de l’hôpital ».

Quatre autres personnes blessées sont soignées dans les hôpitaux de la région et d’autres auraient pu s’y rendre par leurs propres moyens, a précisé le responsable policier.

Il était peu après 16h00 vendredi (22h00 en Suisse), quand le suspect, « un employé de longue date », est entré dans le bâtiment et a commencé « immédiatement à tirer à l’aveugle sur toutes les victimes », a raconté le responsable..

La police est ensuite intervenue. « Le suspect a tiré sur un policier. Les policiers ont ouvert le feu en retour. Le suspect est décédé », a précisé le chef de la police de Virginia Beach. « C’était un long échange de coups de feu entre ces quatre policiers et le suspect. »

« Une zone de guerre »

Touché, le tireur a succombé à ses blessures. Le responsable a précisé qu’un policier avait été « sauvé » par son gilet pare-balles. Sur place, les policiers ont retrouvé un pistolet avec de nombreux chargeurs vidés. Les lieux de la fusillade s’apparentent à une « zone de guerre », a estimé le chef de la police.

Informé de la tragédie, le président Donald Trump « continue à suivre la situation », a fait savoir la Maison-Blanche.

Megan Banton, 30 ans, était dans le bâtiment quand le tireur a ouvert le feu. « Cela m’a semblé une éternité », a-t-elle témoigné au journal local The Virginian-Pilot.

Arthur Felton est parvenu à s’échapper de l’immeuble après le début de la fusillade. « Je n’aurais jamais pensé que cela arrive dans mon bâtiment », a confié cet employé de la ville, cité également par le quotidien. « Les gens qui ont été touchés… je suis sûr que je connais la plupart d’entre eux », a-t-il précisé.

« C’est simplement un jour atroce (…) Nos pensées vont aux victimes et les familles », a indiqué aux journalistes le gouverneur de l’Etat de Virginie, Ralph Northam, qui s’est rendu sur place.

Bobby Dyer, le maire de cette station balnéaire qui abrite également une importante base de la marine militaire américaine, a parlé devant les journalistes « du jour le plus catastrophique de l’histoire de Virginia Beach ».

« Je suis effondré », a réagi sur Twitter le sénateur démocrate de Virginie Tim Kaine. « Mon coeur est avec tous ceux qui ont perdu un être cher », a poursuivi l’ancien colistier d’Hillary Clinton à la présidentielle 2016.

150 fusillades en 2019

Les Etats-Unis sont régulièrement endeuillés par des fusillades de ce type. Le droit de détenir une arme est garanti dans le pays par le deuxième amendement à la constitution.

Il y a eu 150 fusillades ayant fait plus de quatre victimes – blessées ou décédées – depuis le début de l’année 2019, selon Gun Violence Archive, une ONG spécialisée.

La question des violences armées prend une dimension particulière en Virginie, car c’est dans cet Etat que siège la National Rifle Association (NRA), le plus important groupe de pression des armes aux Etats-Unis.

Cet Etat traditionnellement conservateur, mais qui se colore démocrate à mesure qu’il s’urbanise et se diversifie, a été le théâtre en 2007 d’une fusillade particulièrement meurtrière. Un étudiant instable mentalement avait abattu 32 personnes sur le campus de l’université Virginia Tech.

Chaque fusillade meurtrière relance un débat sur la régulation des armes à feu, mais celui-ci tourne fréquemment à vide. « C’est inacceptable que l’Amérique reste l’unique pays développé où ceci est habituel. Nous devons agir », a estimé, sur Twitter, le candidat à l’investiture démocrate pour la présidentielle 2020 Pete Buttigieg.

Malgré la répétition de ces fusillades et de nombreux appels au changement, la législation fédérale n’a pratiquement pas évolué ces dernières années.

Source : ATS

Continuer la lecture