Rejoignez-nous

Coronavirus

La fièvre des réseaux sociaux : La magie de Disneyland Paris s’invite chez vous !

Publié

,

le

Malgré sa fermeture, Disneyland Paris continue de nous mettre des étoiles plein les yeux en diffusant sur Facebook des extraits de ces plus beaux spectacles lumineux. La fièvre des réseaux sociaux met un peu de magie dans votre journée ce matin !

La fièvre des réseaux sociaux
La magie de Disneyland Paris s'invite chez vous !
La fièvre des réseaux sociauxLa magie de Disneyland Paris s'invite chez vous !

 

La magie de Disney s’invite chez vous pour les vacances de Pâques !

Difficile ces vacances enfermés à la maison ? Sans doute mais nous avons une solution pour vous permettre de vous évader un peu, de rêver beaucoup et de mettre de la magie dans votre quotidien. Et pas n’importe quelle magie, celle de Disney ! En effet, le célèbre parc Disneyland Paris, fermé en raison de l’épidémie de coronavirus, a décidé de continuer de nous faire rêver !

Disneyland Paris diffuse ses spectacles sur Facebook pendant le confinement.

Mercredi dernier, après un sondage auprès de sa communauté, le parc d’attraction a annoncé qu’il allait diffuser un spectacle inédit en vidéo sur sa page Facebook @DisneylandParis. Cette vidéo de 20 minutes, intitulée Disney Illuminations, vous fait revivre les meilleurs moments de l’incontournable spectacle lumineux de Disneyland Paris. Mickey, le Roi Lion, la Petite Sirène, la Reine des Neiges… On y retrouve tous les plus grands héros de Disney d’hier et d’aujourd’hui.

Disney Illuminations

Laissez Mickey vous éblouir avec "Disney Illuminations", un spectacle nocturne qui vous plongera au cœur des histoires Disney d'hier et d'aujourd'hui ! ⏰ À (re)découvrir ce mercredi à 16h. #ensembleàlamaison #DisneyMagicMoments

Gepostet von Disneyland Paris am Mittwoch, 8. April 2020

 

Une vidéo emplie de féérie qui va vous mettre des étoiles plein les yeux, petits ou grands. D’ailleurs, c’est idéal à regarder en famille. Pendant que vous, parents, retrouverez les personnages qui ont bercé votre enfance, vos petites têtes blondes chanterons à tue-tête « Libérée, Délivrée ».

Et Disneyland Paris ne s’arrête pas là. La première vidéo a rencontré un tel succès que le parc a continué sur cette voie. Dimanche 12 avril, date qui marquait à la fois le dimanche de Pâques mais également l’anniversaire du parc, une deuxième vidéo est postée sur la page Facebook. Cette fois, il s’agit d’une rétrospective des meilleurs moments des anniversaires de Disneyland Paris depuis le 12 avril 1992, date de l’ouverture du parc. Une vidéo qui a cumulé plus de 65’000 vues à ce jour.

Les Anniversaires de Disneyland Paris

Il y a de la fête dans l'air ! 🎉🎂 Pour célébrer l'anniversaire de Disneyland Paris, découvrez une rétrospective des grandes célébrations d'anniversaire qui ont marqué notre destination depuis son ouverture le 12 avril 1992 ! #ensembleàlamaison #DisneyMagicMoments

Gepostet von Disneyland Paris am Sonntag, 12. April 2020

 

Disneyland Paris nous propose là un beau moyen de replonger dans le monde magique de Disney et de croiser nos personnages préférés.

 

Disneyland At Home : la magie de Disney depuis chez vous!

Face à l’épidémie de Coronavirus, Disneyland Paris a décidément souhaité que la magie ne s’arrête jamais !

En effet, les vacances de Pâques sont un moment privilégié dans l’année pour un séjour à Disneyland et nombreuses sont les familles qui avaient prévues d’emmener pour la première fois le petit dernier à la rencontre de Mickey, les plus petits qui rêvaient d’enfin voir Elsa et Buzz L’Eclair ou les plus grands qui souhaitaient retrouver leur âme d’enfant le temps d’un week-end. Alors que ce n’est pas possible cette année, Disneyland refuse de faire autant de déçus et s’est fixé un objectif : continuer de nous faire rêver.

« Si tu ne peux pas aller à Disneyland, Disneyland viendra à toi » dit l’adage ! La magie de Disney s’invite donc chez nous grâce à la plateforme web Disneyland At Home, lancée par le célèbre parc français.

En plus des vidéos présentées juste avant, la plateforme Disneyland At Home propose de nombreux contenus pour donner des airs de Disneyland à votre maison!
Sur cette plateforme, vous retrouverez des jeux, des coloriages, des loisirs créatifs… avec les personnages et les lieux les plus emblématiques du parc pour occuper les kids, vous découvrirez des recettes de cuisine inspirées des restaurants de Disneyland pour que même vos assiettes aient un goût de poudre de fée, vous pourrez aussi suivre des tutoriels pour apprendre à dessiner Mickey ou à danser comme la Reine des Neiges. Bref, ce sera comme si vous y étiez !


D’ailleurs, vous pouvez également télécharger des fonds d’écran Disneyland pour partager la magie avec vos collègues pendant vos visio-conférences !

Nous vous invitons tous à aller jeter un oeil sur athome.disneyland.com et à aller visionner les vidéos des illuminations et des anniversaires de Disneyland sur la page Facebook du parc. Et si vous voulez vous évader encore plus, vous pouvez découvrir Artvivo, une application pour voyager en réalité virtuelle ou visiter un zoo depuis votre salon  !

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Actualité

La Suisse compte 2519 nouveaux cas de coronavirus en 24 heures

Publié

le

Plus de 645'000 personnes ont déjà reçu deux doses de vaccins en Suisse (archives) (© KEYSTONE/LAURENT GILLIERON)

La Suisse compte vendredi 2519 cas supplémentaires de coronavirus en 24 heures, selon les chiffres de l'Office fédéral de la santé publique (OFSP). On déplore 12 décès supplémentaires et 134 malades ont été hospitalisés.

Durant les dernières 24 heures, les résultats de 39'031 tests ont été transmis, indique l'OFSP. Le taux de positivité s'élève à 6,45%.

Sur les quatorze derniers jours, le nombre total d'infections est de 24'596, soit 284,52 nouvelles infections pour 100'000 habitants. Le taux de reproduction, qui a un délai d'une dizaine de jours, est lui de 0,96. Les patients Covid-19 occupent 21,00% des places disponibles en soins intensifs, dont le taux d'occupation est de 70,70%.

Au total 645'055 personnes ont déjà reçu deux doses de vaccins et 1'697'339 une dose. La Suisse a reçu jusqu'à présent 2'390'325 doses de vaccins

Quant aux variants du coronavirus, 41'658 cas ont été détectés en Suisse jusqu'à ce jour, dont 16'394 cas ont été attribués au variant britannique (B.1.1.7), 242 au variant sud-africain (B.1.351) et 13 au variant brésilien (P.1). Dans 25'009 cas, une mutation était présente, mais la lignée n'était pas claire.

Depuis le début de la pandémie, 617'543 cas de contamination au Covid-19 ont été confirmés en laboratoire sur un total de 6'339'396 tests effectués en Suisse et au Liechtenstein. Le total des décès s'élève à 9804 et le nombre de personnes hospitalisées atteint 25'857.

Le pays dénombre par ailleurs 12'724 personnes en isolement et 22'705 individus faisant partie de leurs contacts ont été mis en quarantaine. S'y ajoutent 2808 autres personnes revenant de voyage d'un pays à risque et qui ont dû aussi passer par la case de la quarantaine.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Actualité

La pandémie oblige le festival Electron à se réinventer

Publié

le

Photo DR Electron

Le festival de musique électronique Electron revient sur le devant de la scène malgré la pandémie de Covid-19.

Au lieu d'un unique festival au printemps, les organisateurs de la manifestation ont mis sur pied quatre événements pluridisciplinaires, échelonnés tout au long de l'année. Une exposition de photographies ouvre le bal le 22 avril.

Les responsables d'Electron avaient proposé, l'été dernier, à cinq photographes de capturer l'ambiance du premier déconfinement qui a suivi la première vague épidémique. Il s'agissait de saisir la réouverture, puis de la rapide fermeture, des lieux "de culte" nocturnes.

Les cinq photographes - Esther Fayant, Laurent Giraud, Rebecca Bowring, Mehdi Benkler et Anna-Tia Buss - s'étaient donné pour mission "de retracer la vie sans concerts et sans soirées", de faire la tournée des lieux déserts. Ils ont aussi donné la parole aux acteurs les plus touchés par les conséquences de la crise sanitaire.

Une soixantaine d'images ont été sélectionnées, captées dans différentes villes de Suisse et dans différents lieux, avec des portraits de personnes "extirpées de l'invisibilité dans laquelle ils sombraient". Elles sont accompagnées par une musique composée par Franz Treichler, membre fondateur des Young Gods.

L'exposition est à voir du 22 avril au 2 mai au Commun, à Genève.

Avec ATS Keystone

Continuer la lecture

Actualité

Pas de longues files d’attente pour se procurer des autotests

Publié

le

Photo KEYSTONE/Jean-Christophe Bott

Il n'y a pas eu de ruée incontrôlable vers les autotests de dépistage du coronavirus, disponibles gratuitement depuis ce mercredi matin. Dans de nombreuses pharmacies, la matinée était plus chargée que d'habitude, mais il n'y avait pas de longues files d'attente.

Genève, la demande en autotests est forte. Dans une pharmacie de la gare de Cornavin, la clientèle en réclamait à l'ouverture, dès 07h00. On ne parle pas non plus de ruée. Il n'y avait pas de file d'attente de la pharmacie, a déclaré une responsable de l'officine.

Le constat est le même au centre-ville. A la pharmacie de Confédération, plusieurs autotests avaient déjà été vendus mercredi, tôt dans la matinée. Les gens en demandent depuis deux semaines, depuis que les médias en ont parlé, a fait savoir une employée de la pharmacie.

Tests "pas encore arrivés"

Pas de rush non plus devant une pharmacie à Lausanne, qui en avait délivré une dizaine en milieu de matinée, a constaté une journaliste de l'agence de presse Keystone-ATS. A Sion, une pharmacie du centre-ville n'avait pas encore reçu ses autotests. "Nous les avions commandés il y a une dizaine de jours, mais ils ne sont pas encore arrivés. On les attend dans la journée pour les distribuer dès jeudi", espère Pierre-Alain Buchs, coresponsable de l'officine.

"Comme a prévenu la Confédération, il va falloir un peu de temps pour que toutes les commandes soient livrées, et donc un peu de temps pour que toutes les demandes soient satisfaites", explique le Département vaudois de la santé et de l'action sociale. Qui "encourage les gens à les utiliser dès que possible et aussi souvent que possible".

Le Service valaisan de la santé publique rappelle que "ces tests sont destinés en priorité aux personnes asymptomatiques qui souhaitent minimiser les risques avant de recevoir des proches à la maison", par exemple. Ils ne sont "en aucun cas" destinés aux personnes qui ont des symptômes, lesquelles doivent privilégier un test antigénique rapide ou un test PCR.

Comme dans une boulangerie

A Bienne, aucune file d'attente ne s'est créée devant les pharmacies du centre-ville au moment de l'ouverture. A la pharmacie de la gare de Lucerne, une dizaine de personnes attendaient d'être servies à 07h30. Les autotests étaient également disponibles sans longue attente dans des pharmacies de Berne et Winterthour, comme l'ont constaté mercredi matin des journalistes de l'agence de presse Keystone-ATS. Et ce, malgré le fait qu'à Berne, par exemple, le personnel explique en détail à chaque client le fonctionnement des tests.

Dans une pharmacie à Rombach, près d'Aarau, la demande d'autotest était déjà importante après l'ouverture à 08h00. Cela donnait l'impression d'être dans une boulangerie vendant des croissants frais, a déclaré une employée.

Sur quatre officines interrogées à Bâle, un seul pharmacien a déclaré que cinq personnes avaient attendu avant l'ouverture à 08h00. Un autre pharmacien a estimé que les gens avaient entendu l'appel de la présidente de PharmaSuisse, Martine Ruggli, qui avait appelé la population à ne pas se ruer sur ces nouveaux tests dès le premier jour.

Avec ATS Keystone

Continuer la lecture

Actualité

Les restaurants ne rouvriront pas leurs terrasses le 22 mars

Publié

le

Image illustration KEYSTONE/Gaetan Bally

Les Suisses devront encore attendre avant de profiter des terrasses

Le Conseil fédéral a repoussé vendredi les principales mesures d'assouplissement. Seule concession: les Suisses pourront se réunir à dix à la maison.

Le gouvernement avait mis la semaine passée un paquet d'assouplissements en consultation. Outre la réouverture des terrasses, les théâtres, les cinémas ou encore les centres sportifs auraient de nouveau été accessibles sous condition. Les cantons s'y sont montrés favorables.

Face à la dégradation de la situation épidémiologique, le Conseil fédéral n'a finalement pas adopté les mesures envisagées. Un seul assouplissement sera effectif dès lundi: les réunions privées à domicile passeront de 5 à 10 personnes maximum, enfants compris.

Cet allégement a été décidé en prévision de Pâques, explique le gouvernement dans un communiqué. Il recommande toutefois de limiter le nombre de ménages présents et de se faire tester avant de retrouver famille et amis.

Risque trop grand

Le risque de perdre le contrôle est trop grand pour permettre d'autres assouplissements, poursuit-il. Depuis fin février, le nombre d'infections est reparti à la hausse, comme dans les pays voisins, et il devrait doubler toutes les trois à quatre semaines. De plus, les nouvelles souches, plus contagieuses et mortelles, sont désormais responsables de 80% des contaminations.

Trois des quatre critères fixés pour la réouverture ne sont en outre pas remplis. L'incidence sur deux semaines est supérieure à 200 cas pour 100'000 habitants, le taux de positivité dépasse 5% et le taux de reproduction se situe à 1,14, soit bien plus que 1. Seule l'occupation des soins intensifs est inférieure à la limite requise.

La campagne de vaccination n'avance pas non plus suffisamment vite. Pour le moment, le nombre de vaccinations effectuées ne permet pas d'éviter une augmentation des hospitalisations, souligne le Conseil fédéral.

Prochaine étape le 14 avril

Le gouvernement n'a ainsi pas cédé à la pression exercée par une partie de la branche économique et du monde politique. Les parlementaires, issus principalement de la droite, ont laissé transparaitre à plusieurs reprises leur volonté de rouvrir rapidement le pays lors de la session qui vient de se terminer.

L'impatience se fait aussi ressentir du côté de la population. Selon un sondage SSR, plus de deux Suisses sur trois souhaitent une réouverture des terrasses d'ici la fin mars. Seuls 22% sont prêts à attendre avril, et 10% plus tard. Ils sont toutefois toujours plus nombreux à faire confiance au Conseil fédéral dans sa gestion de la crise.

Le gouvernement évaluera le 14 avril les prochaines étapes de déconfinement. L'objectif est de continuer la campagne de vaccination afin de permettre les assouplissements présentés la semaine dernière après Pâques. D'ici là, les mesures actuelles de lutte contre le Covid-19 restent en vigueur.

Trois phases

Un seuil à partir duquel des mesures plus strictes devront être prises a également été fixé. Le Conseil fédéral a établi un modèle en trois phases qui dépend du nombre de vaccinations.

Tant que tous les individus vulnérables ne sont pas vaccinés, l'incidence sur quatorze jours ne doit pas dépasser 350. Le nombre de lits occupés aux soins intensifs, les hospitalisations et le taux reproduction seront aussi pris en compte.

Les exigences seront revues à la baisse dès que toutes les personnes vulnérables seront vaccinées. Le gouvernement n'avance, dans ce cas, pas de critères précis. Enfin, plus aucune restriction ou indicateur ne seraient nécessaires quand toutes les personnes qui le souhaitent auront été vaccinées, sauf s'il faut réagir à l'apparition de nouvelles souches.

Avec ATS Keystone

Continuer la lecture

Coronavirus

Nouveaux assouplissements pour le 22 mars si la situation le permet.

Publié

le

Les restaurants pourraient rouvrir leurs terrasses à partir du 22 mars, pour autant que la situation sanitaire le permette. Le Conseil fédéral a annoncé vendredi un nouvel assouplissement des mesures de lutte contre le coronavirus, tout en incitant à la prudence.

Le projet mis en consultation auprès des cantons devrait également permettre d'assister à nouveau à des événements sportifs ou culturels et de participer à des manifestations publiques. La limitation des réunions privées pourrait être assouplie. Le Conseil fédéral avertit toutefois qu'il n'est pas certain si et quand ces mesures pourront être mises en oeuvre.

La situation épidémiologique actuelle est "très fragile". Depuis quelques jours, le nombre d'infections est reparti à la hausse, comme dans les pays voisins. "Nous devons nous attendre à une troisième vague", a averti devant la presse le ministre de la santé Alain Berset, sans pouvoir dire quelle en sera la violence.

Appel à la prudence.

Malgré cette incertitude, le Conseil fédéral a déterminé vendredi les prochaines étapes du déconfinement. Une décision sera prise vendredi prochain.

Port du masque et distanciation resteront de mise. "C'est la première fois dans l'histoire de cette pandémie qu'on rouvre des activités alors que les chiffres augmentent", a relevé Alain Berset. Les cantons ne pourront pas décider d'assouplissements supplémentaires.

Evoquant l'impatience de la population, le président de la Confédération a de son côté souligné que "l'évolution de la situation exige une politique des petits pas".

"L'esprit critique doit pouvoir s'exprimer librement, mais il doit rester aussi constructif s'il veut contribuer à pouvoir trouver les bonnes solutions", a-t-il ajouté. Les vaccins et les tests sont nos meilleurs espoirs pour une sortie de crise aussi rapide que possible.

Manger sur une terrasse.

Ce projet prévoit que les restaurants et les bars puissent rouvrir leurs terrasses, avec obligation de consommer assis et une limitation à quatre personnes par table. Les restaurateurs devront recueillir les données de tous leurs clients.

Pas question en revanche d'autoriser l'accès à l'intérieur d'un restaurant uniquement aux personnes vaccinées ou immunisées, a répondu M. Berset à un journaliste.

Les lieux de loisirs et de divertissement devraient aussi pouvoir rouvrir. L'ensemble des zoos et des jardins botaniques devraient être accessibles. Les espaces intérieurs des piscines et des centres de bien-être resteront fermés, tout comme les discothèques et boîtes de nuit.

Réunions privées élargies.

Cette deuxième phase devrait aussi permettre d'assister à nouveau à des événements sportifs ou culturels. Le public sera limité à 150 personnes au maximum pour des événements à l'extérieur, comme des matchs ou des concerts. La limite est fixée à 50 personnes pour des représentations à l'intérieur comme le cinéma, le théâtre ou les concerts.

Pour les petits locaux, il ne faudra pas dépasser un tiers de la capacité de la salle. Les consommations seront interdites et les entractes à éviter.

Les réunions privées à domicile pourront passer à 10 personnes au maximum contre 5 actuellement. Cela ne signifie toutefois pas "qu'il faut se réunir tous les soirs à dix", a averti M. Berset. Le Conseil fédéral recommande de limiter ces réunions aux personnes d'un nombre limité de ménages.

Chanter à l'extérieur.

En extérieur, les réunions privées restent limitées à 15 personnes. La même limite vaut pour les activités sportives des adultes amateurs, qui pourront reprendre. Port du masque et distance devront être respectés à l'intérieur, tandis que le respect d'une des deux règles suffit à l'extérieur.

Des exceptions sont toutefois permises pour les activités où le port du masque est impossible, comme le chant dans une chorale ou les activités d'endurance dans les fitness. Mais Alain Berset recommande d'aller les pratiquer à l'extérieur, si possible. Idem pour les sports de contact, qui restent interdits à l'intérieur. Les compétitions restent interdites dans tous les sports.

L'enseignement en présentiel dans les universités et les hautes écoles devrait à nouveau être possible, mais de manière limitée. Un maximum de 15 personnes pourra se rendre en classe. Le Conseil fédéral souhaite par ailleurs que les examens de maturité et de fin d'apprentissage se déroulent, dans la mesure du possible, comme à l'ordinaire.

Le télétravail reste en revanche obligatoire.

Continuer la lecture