Rejoignez-nous

Coronavirus

A Genève, les Nations Unies en mode télétravail

Publié

,

le

Place des Nations, mars 2020 (image PVE)

Avec le Covid-19, que se passe t-il aux Nations Unies à Genève? Le lieu de travail le plus cosmopolite limite strictement les contacts physiques. Les grandes missions de l'ONU se poursuivent en se conformant aux mesures sanitaires suisses. Le télétravail se généralise et s'inscrit dans la durée. Une poignée de collaborateurs veille sur le site qui tourne au ralenti. Alessandra Vellucci, porte-parole des Nations Unies à Genève, relate cette situation inhabituelle à Radio Lac.

Une quarantaine de personnes sur site

Quasiment tout le personnel des Nations Unies est à la maison. Habituellement, jusqu'à 4500 personnes évoluent sur le site mais depuis trois semaines, une quarantaine de personnes est physiquement présente. Les agents de sécurité veillent sur le site, quelques jardiniers entretiennent les espaces verts, des techniciens indispensables maintiennent le fonctionnement des services et de rares journalistes rejoignent leur bureau et studio situés aux Nations Unies. Les activités reprendront dès que la Confédération l'aura décidé. Que ce soit à New York ou Genève, les Nations-Unies respectent les consignes locales des pays hôtes dictées par Washington ou Berne.

Alessandra VellucciPorte-parole des Nations Unies à Genève.

Alessandra Vellucci, Porte Parole des Nations Unies à Genève

La montée en puissance du télétravail

Déjà habituel pour une grande partie du personnel, le télétravail s'est généralisé et s'est étendu à des activités qui se déroulaient au Palais des Nations. Les conférences de presse se tiennent, par exemple, totalement en ligne pour raisons sanitaires.

Alessandra VellucciPorte-parole des Nations Unies à Genève.

Les missions se poursuivent en dépit des contraintes

Si un certain nombre de réunions est reporté parfois en 2021, une grande partie de l'agenda est maintenue soit à distance, soit sur le terrain. "Les missions essentielles se poursuivent pour apporter le soutien nécessaire aux pays les plus fragiles et notamment sur les lieux de conflit" précise la porte-parole de Nations-Unies à Genève.

Alessandra VellucciPorte Parole des Nations Unies à Genève

 

 

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Coronavirus

L’OFSP annonce 21'194 nouveaux cas de coronavirus en sept jours

Publié

le

La Suisse compte en une semaine 21'194 nouveaux cas de coronavirus (archives). (© KEYSTONE/MARTIAL TREZZINI)

L’Office fédéral de la santé publique (OFSP) a annoncé mardi 21'194 nouveaux cas de coronavirus en sept jours. On déplore 16 décès supplémentaires et 272 malades ont été hospitalisés.

Il y a sept jours, l'OFSP avait annoncé 20'779 cas sur le même laps de temps. Le même jour, il dénombrait 15 décès et 293 hospitalisations supplémentaires. En une semaine, le nombre de nouveaux cas a ainsi augmenté de 2%. Les hospitalisations ont dans le même temps baissé de 7,2%.

617 personnes se trouvent actuellement aux soins intensifs. Les patients Covid-19 occupent 5,40% des places disponibles en soins intensifs, dont le taux d'occupation est de 75,60%.

69,7% de la population en Suisse a reçu au moins une dose de vaccin et 10,7% de la population s’est vue administrer une dose au cours des six derniers mois.

https://www.covid19.admin.ch/fr/overview

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Coronavirus

L’OFSP annonce un peu moins de 21'000 nouveaux cas en sept jours

Publié

le

Au total, 69,7% de la population en Suisse a reçu au moins une dose de vaccin (archives). (© KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)

L’Office fédéral de la santé publique (OFSP) a annoncé mardi 20'779 nouveaux cas de coronavirus en sept jours. On déplore 15 décès supplémentaires et 293 malades ont été hospitalisés.

ll y a sept jours, l'OFSP avait annoncé 20'951 cas sur le même laps de temps. Le même jour, il dénombrait 17 décès et 288 hospitalisations supplémentaires. En une semaine, le nombre de nouveaux cas s'est ainsi affaissé de 0,8%. Les hospitalisations ont dans le même temps augmenté de 1,7%.

Les patients Covid-19 occupent 4,90% des places disponibles en soins intensifs, dont le taux d'occupation est de 72,50%. Au total, 69,7% de la population en Suisse a reçu au moins une dose de vaccin et 9,9% de la population s’est vu administrer une dose au cours des six derniers mois.

https://www.covid19.admin.ch/fr/overview

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Actualité

La Suisse va participer au Fonds global contre la pandémie

Publié

le

Le conseiller fédéral Ueli Maurer a annoncé samedi la participation de la Suisse au Fonds global de lutte contre la pandémie. (© KEYSTONE/ANTHONY ANEX)

Le conseiller fédéral Ueli Maurer a salué par vidéoconférence la création d'un Fonds global de lutte contre la pandémie annoncée samedi par les pays du G20 réunis à Bali. La Suisse y contribuera financièrement, a indiqué le DFF sur Twitter.

Le fonds, souhaité par les ministres des finances et de la santé des 20 principales puissances économiques de la planète rassemblés sur l'île indonésienne, doit servir à renforcer les systèmes de santé et à combler les déficits budgétaires sur les cinq prochaines années.

Le Conseil fédéral avait déjà décidé début novembre de soutenir le fonds de la Banque mondiale pour la prévention des pandémies à hauteur de 2 millions de francs, sous réserve de l'approbation du Parlement, a précisé samedi le Département fédéral des finances (DFF), interrogé par l'agence Keystone-ATS.

Selon le gouvernement indonésien, 20 pays et trois organisations caritatives se sont engagés à verser 1,4 milliard de dollars américains. L'Allemagne participe à hauteur de 69 millions d'euros, selon des sources informées.

La Banque mondiale et l'Organisation mondiale de la santé (OMS) ont toutefois identifié des déficits de financement de 10,5 milliards de dollars américains dans la lutte contre la pandémie au cours des cinq prochaines années.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Coronavirus

Le médecin cantonal en chef ne voit aucun signe de surcharge

Publié

le

Malgré un effet du Covid moins important que dans les périodes de forte crise sur le système de santé, Rudolf Hauri craint une augmentation de la charge dans les hôpitaux en raison du retour de la grippe (archives). (© KEYSTONE/ANTHONY ANEX)

Le pic de la vague automnale de Covid n'est pas atteint, selon le président de l'Association des médecins cantonaux de Suisse, Rudolf Hauri. Pour l'heure, le système de santé reste sous contrôle. "Il n'y a actuellement aucun signe de surcharge", a-t-il déclaré.

Les unités de soins intensifs ne devraient plus être aussi sollicitées que par le passé pour les cas de coronavirus, a-t-il précisé mercredi dans une interview accordée au Blick.

"Ce qui m'inquiète plutôt c'est qu'en plus de l'augmentation des cas Covid, il faut s'attendre cette année à une vague de grippe plus forte", a ajouté le médecin cantonal de Zoug. La charge sur le système de santé, qui reste actuellement élevée en raison du manque de personnel, devrait donc malgré tout augmenter.

"La pandémie n'est certainement pas encore terminée", a ajouté M. Hauri. Ce n'est que dans deux semaines environ que l'on saura si la situation actuelle correspond à une véritable baisse des cas ou seulement à un plateau intermédiaire.

Beaucoup de cas non recensés

"Le taux de positivité toujours élevé est en outre le signe d'un nombre élevé de cas non recensés", a précisé le Zougois. Cinq à six fois plus de personnes pourraient en réalité être infectées, selon lui. Cela porterait le nombre de cas par jour à plus de 20'000.

Le virus va encore occuper les esprits pendant un certain temps, a encore déclaré le médecin cantonal, "mais je m'attends à ce qu'il perde massivement son importance dans la vie quotidienne au cours de l'année 2023".

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Coronavirus

L’OFSP annonce 30'305 nouveaux cas de coronavirus en sept jours

Publié

le

La Suisse compte 30'305 nouveaux cas de coronavirus en sept jours (archives). (© KEYSTONE/MARTIAL TREZZINI)

L’Office fédéral de la santé publique (OFSP) a annoncé mardi 30'305 nouveaux cas de coronavirus en sept jours. On déplore 24 décès supplémentaires et 463 malades ont été hospitalisés.

Il y a sept jours, l'OFSP avait annoncé 37'032 cas sur le même laps de temps. Le même jour, il dénombrait 21 décès et 543 hospitalisations supplémentaires. En une semaine, le nombre de nouveaux cas a ainsi reculé de 18,2%. Les hospitalisations ont dans le même temps baissé de 14,7%.

617 personnes se trouvent actuellement aux soins intensifs. Les patients Covid-19 occupent 9,30% des places disponibles en soins intensifs, dont le taux d'occupation est de 75,50%.

69,7% de la population en Suisse a reçu au moins une dose de vaccin et 6,8% de la population s’est vue administrer une dose au cours des six derniers mois.

https://www.covid19.admin.ch/fr/overview

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture