Rejoignez-nous

Sport

Une nouvelle patinoire pour faire grandir Genève-Servette

Publié

,

le

Genève-Servette devra encore patienter au moins cinq ans avant de pouvoir jouer dans sa nouvelle patinoire.

Le club grenat mise sur le projet de nouvelle patinoire porté par Olivier Plan, le promoteur immobilier genevois. Le point avec le directeur général du GSHC, Christophe Stucki.

Le hockey sur glace est toujours au centre de l’actualité. Mardi soir le Genève-Servette HC s’est incliné face à Berne après prolongation. Désormais menés (2-3) dans ce quart de finale, les Aigles se retrouvent dans l’obligation de gagner leurs deux prochaines rencontres pour rester en course dans ces play-offs.
Mais il y a un autre type de match qui se joue, en coulisse cette fois. Celui de la nouvelle patinoire. Le club genevois a été le premier en Suisse à lancer un projet de nouvelle patinoire, c’était en 2011. Huit ans plus tard, il est le dernier de la classe. La faute à une succession d’obstacles et au manque de possibilités de financement. Plusieurs projets se sont succédés ces dernières années sans qu'aucun n’aboutisse. Le dernier en date, celui d’investisseurs canadiens, a été sifflé hors-jeu par le Conseil d'Etat la semaine dernière. Mais un nouveau projet porté par Olivier Plan émerge. Promoteur immobilier genevois et grand supporter du Genève-Servette HC, il veut être celui qui offrira au club un infrastructure digne de ce nom.

Christophe Stucki, le Directeur Général du Ge-Servette nous a reçu dans son bureau et il répond d'abord à cette question: “ne perd-t-il pas espoir avec ces projets de nouvelle patinoire à Genève?”

Christophe StuckiDirecteur général du Genève-Servette HC

@GeffScar

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Actualité

Fin du procès, Benzema fixé sur son sort le 24 novembre

Publié

le

Benzema sera fixé sur son sort le 24 novembre dans l'affaire de la sextape (© KEYSTONE/AP/Efrem Lukatsky)

Karim Benzema devra attendre un mois pour savoir si le tribunal le juge coupable de complicité de tentative de chantage.

Le procès de "l'affaire de la sextape" a pris fin vendredi et le jugement a été mis en délibéré au 24 novembre.

Le parquet avait requis jeudi dix mois de prison avec sursis contre Benzema, star du Real Madrid et ex-coéquipier en équipe de France de Mathieu Valbuena, victime présumée d'un chantage autour d'une vidéo intime et dont le "ressenti" a été au centre des plaidoiries des avocats de la défense.

Une "enquête à charge"

L'un des avocats de Benzema, Me Antoine Vey, a critiqué une "enquête à charge" contre son client et demandé sa relaxe. "L'élément intentionnel de l'infraction" reprochée à l'attaquant de 33 ans n'est pas caractérisé, a-t-il martelé.

Le dossier a été construit sur le "ressenti" du plaignant Mathieu Valbuena, a-t-il argué, dénonçant les "hypothèses et les spéculations" avancées par l'accusation. "Il n'est jamais trop tard pour faire du droit, c'est vous le dernier rempart", a demandé au tribunal l'autre avocat de Benzema, Me Sylvain Cormier.

Même argument pour Me Tewfik Bouzenoune, conseil de l'intermédiaire Younes Houass, qui a également regretté que ce soit "le ressenti de la victime qui conditionne les poursuites pénales".

"Cirque médiatico-judiciaire"

De manière générale, tous les avocats de la défense ont stigmatisé un dossier faible, qui ne méritait pas à leurs yeux un tel traitement de la part de l'accusation et un tel écho dans la presse. "On peut se demander ce qui intéresse vraiment les Français dans cette affaire. Le sexe ? L'argent ? Le football ? Pas la chose judiciaire en tout cas", s'est demandé Antoine Vey.

Autre avocat de l'attaquant du Real Madrid, Me Cormier a, lui, tonné contre un "cirque médiatico-judiciaire" au cours duquel "on a infligé à Karim Benzema une sorte de +marche de la honte+ à l'américaine" lors de son passage devant la juge d'instruction en 2015. "Si on est dans l'orthodoxie du droit, la relaxe doit être générale", a assené Me Serge Money, avocat de Mustapha Zouaoui, la "cheville ouvrière" du projet.

Benzema "s'inclut dans cette équipe"

"On n'aurait pas passé autant de temps sur ce dossier s'il n'y avait pas eu Karim Benzema", avait reconnu jeudi lors des réquisitions le procureur Julien Eyraud. A ses côtés, l'autre procureure, Ségolène Marés, avait estimé que les écoutes prouvaient que la star du Real Madrid "s'inclut dans cette équipe et s'associe dans ce projet" de tentative de chantage autour d'une vidéo intime.

En plus des dix mois de prison avec sursis, l'accusation a requis une amende de 75'000 euros contre l'attaquant de l'équipe de France, candidat au Ballon d'or et absent du procès. Contre les quatre autres prévenus de cette affaire, qui gravitent dans le milieu du football et constituent "une vraie brochette de comédiens" selon les mots du procureur Julien Eyraud, le ministère public a requis des peines allant de 18 mois avec sursis à quatre ans de prison.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

Sport

Imhof roulera pour le bronze

Publié

le

Imhof est en finale pour la 3e place aux Mondiaux de Roubaix (© KEYSTONE/PETER KLAUNZER)

Claudio Imhof disputera le match pour la médaille de bronze dans le tournoi de poursuite individuelle des Mondiaux sur piste de Roubaix vendredi soir. Le Thurgovien défiera Filippo Ganna.

Médaillé de bronze dans la spécialité aux récents Européens de Granges, Claudio Imhof s'est qualifié pour la petite finale en signant un nouveau record de Suisse. Il a réalisé 4'07''609, soit 1''25 de mieux que la marque établie à Granges.

Claudio Imhof fera figure d'outsider face à la star Filippo Ganna, qui s'est montrée 1''2 plus rapide que le Thurgovien lors des qualifications. Décevant vendredi après-midi, l'Italien n'est pas parvenu à se qualifier pour la finale qui opposera le recordman du monde Ashton Lambie à un autre Transalpin, Jonathan Milan.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Sport

Mondiaux: Mboyo 12e du concours général

Publié

le

Une belle prestation pour Henji Mboyo (© KEYSTONE/EPA/NEIL HALL)

Henji Mboyo (22 ans) s'est illustré lors du concours général des Mondiaux de Kitakyushu. Le Zurichois a pris un très bon 12e rang au terme d'une prestation solide et dénuée de grosses erreurs.

Pour sa première finale à ce niveau, Mboyo a livré la marchandise. Il s'est ainsi amélioré de plus de 1,5 point par rapport à la qualification et s'est montré très propre sur les six agrès.

Cela lui a permis d'égaler le meilleur résultat d'un Suisse au concours général des championnats du monde depuis 1950. En 2017 à Montréal, Pablo Brägger avait lui aussi terminé 12e.

Ecart infime

Le titre est revenu au Chinois Zhang Boheng, victorieux de très peu devant le champion olympique japonais Daiki Hashimoto. L'écart entre les deux hommes n'a été que de 0,017 point au terme du concours.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Sport

WEC: débuts pour Ogier en novembre

Publié

le

Sébastien Ogier avec sa Toyota en WRC (© KEYSTONE/EPA ANA-MPA/ALEXANDROS VLACHOS)

Le Français Sébastien Ogier, septuple champion du monde des rallyes, fera ses débuts en endurance au volant d'une Toyota lors du "rookie test" à Bahreïn le 7 novembre. L'équipe japonaise l'a confirmé.

"Comme tout le monde le sait, courir en endurance dans l'avenir est un rêve pour moi et le test de Bahreïn est important pour en apprendre plus sur la voiture et sur mon propre niveau", a commenté Ogier. "C'est un grand défi et je travaille dur pour être prêt, mais j'ai vraiment hâte."

Nouvelle orientation

Le Français, qui court pour Toyota en WRC, a d'ores et déjà moulé son baquet, piloté sa future voiture sur simulateur pendant deux jours et rencontré les ingénieurs qui travailleront avec lui lors de son essai.

La saison prochaine, Ogier, qui aura 38 ans le 17 décembre, ne disputera plus le championnat du monde des rallyes dans son entier. Il participera à quelques manches choisies, toujours au volant d'une Toyota.

Cela doit lui permettre de passer plus de temps en famille mais aussi de se reconvertir progressivement en endurance. Il a en ligne de mire les 24 Heures du Mans, que le constructeur japonais vient de remporter quatre fois d'affilée.

Près d'un huitième titre

Deuxième pilote le plus titré dans l'histoire du rallye, derrière son compatriote Sébastien Loeb (9 titres), il est en course pour un huitième sacre en fin de saison. Ogier est en tête avec 17 points d'avance sur son dernier rival, son équipier britannique Elfyn Evans, et une manche encore à disputer à Monza du 19 au 21 novembre, valant au maximum 30 points au championnat.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Sport

Formule 1: Verstappen et McLaren en tête d'un sondage de popularité

Publié

le

Max Verstappen est le pilote le plus populaire (© KEYSTONE/EPA/Mark Sutton / POOL)

Le Néerlandais Max Verstappen, actuel leader du championnat du monde, est le pilote le plus apprécié des fans de Formule 1. Cela ressort d'un grand sondage.

Verstappen précède les Anglais Lando Norris et Lewis Hamilton. Au niveau des écuries, c'est McLaren qui est la plus populaire. Selon le sondage réalisé par Nielsen Sports pour le compte de la F1, Verstappen a recueilli 14,4% des voix chez quelque 167'000 fans répartis dans 187 pays. S'il est logiquement en tête des suffrages aux Pays-Bas, Verstappen est aussi le plus plébiscité aux États-Unis et au Japon, et chez les 25-34 ans.

Son dauphin est un invité surprise: Lando Norris (13,7%). Le pilote britannique de McLaren est très populaire auprès des jeunes (16-24 ans) et des femmes, sans avoir encore remporté de GP de F1.

Hamilton recule

Sur la troisième marche du podium se trouve Hamilton, qui était le plus populaire lors du dernier sondage de ce type effectué en 2017. Lui qui bénéficiait de plus 20% des suffrages exprimés, à l'époque, chute à moins de 13%, même si sa cote reste solide chez les Britanniques, les Brésiliens et les Canadiens.

S'agissant des équipes, McLaren arrive en tête du sondage avec 29,5%, soit presque deux fois plus qu'en 2017, raflant la moitié des voix auprès du public féminin. L'écurie est en tête dans toutes les régions du monde sauf l'Asie-Pacifique qui plébiscite Red Bull.

Ferrari chute

L'écurie autrichienne, deuxième du sondage, est très populaire aux Pays-Bas, d'où est natif Verstappen, au Japon, du fait de son motoriste Honda, et au Mexique, patrie de son deuxième pilote Sergio Pérez. Longtemps plébiscitée par les fans, Ferrari est désormais 3e, passant de 32% des voix en 2017 à 18% en 2021.

C'est mieux que Mercedes, seulement 4e avec 11,9% des suffrages, contre 16,2% lors du dernier sondage. La domination de la marque allemande, septuple championne du monde des constructeurs, a lassé de nombreux fans de F1... jusqu'à l'arrivée au sommet de Verstappen.

Le pilote néerlandais compte six points d'avance sur Hamilton (Mercedes), septuple champion du monde, avant le Grand Prix des Etats-Unis prévu dimanche à Austin, au Texas.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture