Rejoignez-nous

Sport

Tour de Romandie: de Gendt à la pédale

Publié

,

le

Le Belge Thomas de Gendt (Lotto Soudal) a remporté en costaud la 2e étape du Tour de Romandie. Parti en échappée, le coureur de 31 ans a résisté au retour du peloton. Primoz Roglic reste en jaune.

Thomas De Gendt et quatre autres coureurs sont partis en échappée dès le 4e km. Un trio s'est rapidement formé avec De Gendt, son coéquipier Victor Campenaerts et l'Américain Nathan Brown, le plus dangereux au général avec un débours de 26''.

De Gendt s'est débarrassé de Brown, son dernier compagnon d'échappée dans la côte de Cuarny à 24 km de la ligne. Il comptait alors 4' d'avance le peloton. L'attaquant du jour a produit plus de quatre heures d'efforts pour s'imposer avec 2'04 d'avance sur un groupe réglé par l'Italien Sonny Colbrelli. "Chapeau à ceux qui ont tenté l'aventure", commentait le meilleur Suisse du classement général, Mathias Frank. "Normalement, c'est du suicide. Mais quand j'ai vu les noms qui figuraient dans l'échappée, j'ai compris que la journée sera dure."

De Gendt a enlevé une étape du Tour de Catalogne cette saison dans des circonstances similaires. Sa plus belle victoire demeure celle obtenue sur le Tour de France 2016 avec un succès au Chalet Reynard dans la montée du Mont Ventoux sans oublier sa mémorable échappée au Giro où il avait triomphé en solitaire au sommet du Stelvio.

Le maillot jaune de leader reste sur les épaules du Slovène Primoz Roglic (Lotto-Jumbo), qui s'est retrouvé un peu esseulé puisque plusieurs de ses équipiers ont été lâchés.

Jeudi, la 3e étape se présentera sous la forme d'un contre-la-montre en côte entre Ollon et Villars dans les Alpes vaudoises sur 9,9 km.

Source : ATS

Photo :  (©KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Basketball

Coupe de Suisse : les Lions éliminés par Swiss Central

Publié

le

Très nets vainqueurs de Swiss Central (88-58) le 20 octobre, Kevin Monteiro, en blanc, et les Lions ont cette fois mordu la poussière face à la formation lucernoise de Michael Phillip, auteur de 16 points mercredi soir la salle du Pommier (© KEYSTONE//Martial Trezzini/archives).

Détenteurs du trophée, les Lions de Genève ont été éliminés à la surprise générale dès les 8es de finale de la Patrick Baumann Swiss Cup par Swiss Central (67-75) mercredi soir à la Salle du Pommier.

Les basketteurs du Grand-Saconnex ont vécu une entame de match cauchemardesque dans leur salle du Pommier, se retrouvant menés 10-0 après 2'15'' de jeu. Ils ont certes pu revenir à égalité (39-39) peu avant la mi-temps, mais n'ont jamais été capables de prendre l'avantage face à une formation lucernoise très inspirée.

Les Lions ont manqué cruellement d'adresse mercredi, ne rentrant que 5 de leurs 24 tirs à 3 points (11/23 pour leurs adversaires dans cet exercice). En face, Swiss Central a pu compter sur ses joueurs suisses pour faire la différence: Marco Lehmann a inscrit 20 points, Joël Fuchs réussissant 16 points, 6 assists et 4 rebonds.

Battu à Massagno en championnat dimanche après-midi, Olympic a par ailleurs pris sa revanche en dominant les Tessinois 76-64 dans le choc des 8es de finale. Emmenés par un remarquable Arnaud Cotture (24 points, 8 rebonds), les triples champions de Suisse en titre ont toujours fait la course en tête dans cette partie.

Cet article a été publié automatiquement, révisé ultérieurement par la rédaction. Source : ats/bb

Continuer la lecture

Football

Servette Chênois veut marquer contre Wolfsburg!

Publié

le

Tessa Tamplin, Elodie Nakkache, Leonie Fleury et Sandy Maendly sont prêtes à défier Wolfsburg mercredi soir (© Stéphane Chollet).

Après trois nettes défaites, les Servettiennes se sont inclinées par la marge la plus étroite à Londres face à Chelsea (0-1) le 18 novembre. Face à Wolfsburg mercredi soir (18h45), elles espèrent non seulement rééditer cette performance, mais aussi marquer leur premier but en Ligue des Championnes.

Servette Chênois s'apprête à jouer son dernier match à domicile en Ligue des Championnes. Déjà éliminées de la compétition avec quatre défaites en autant de matches, les joueuses d’Eric Séverac sont plus motivées que jamais avant de défier Wolfsburg. En l’absence de plusieurs titulaires, elles sont surtout désireuses de faire oublier la déconvenue subie face à Chelsea (0-7) le mois dernier sur la pelouse du Stade de Genève.

Sandy MaendlyVice-capitaine de Servette Chênois

 

La joueuse de milieu de terrain Sandy Maendly croit fermement aux chances de son équipe face à Wolfsburg jeudi soir (© KEYSTONE/Salvatore Di Nolfi).

 

Une encourageante défaite

Outre cette deconvenue face aux finalistes de la saison dernière, les Servettiennes ont subi la loi de la Juventus sur leur terrain (0-3) début octobre, puis à Wolfsburg (0-5). Mais elles sont passées tout près de l'exploit à Londres face à Chelsea ne s'inclinant que par la marge la plus étroite (0-1). Reste à savoir si elles sont capables de rééditer cette performance face aux Allemandes mercredi soir...

Sandy MaendlyVice-capitaine de Servette Chênois

 

Les Servettiennes ont foulé la pelouse de la Praille pour un dernier entraînement mardi soir (©  KEYSTONE/Salvatore Di Nolfi).

 

Le fait d'avoir réussi à tenir la dragée haute à Chelsea il y a 3 semaines. Reste à savoir si elles ressentent une certaine pression avant cette rencontre.

Eric SeveracEntraîneur de Servette Chênois

 

En l'absence de Thaïs Hurni, blessée, le coach grenat Eric Séverac pourra compter sur Nathalia Spälti, au fond n°14, et Mônica Mendes, au premier plan n°16 (© Stéphane Chollet).

Continuer la lecture

Hockey

Mark Barberio part en Russie

Publié

le

Mark Barberio poursuivra sa carrière en KHL. (© KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI)

Suspendu huit matches pour avoir chargé le Zurich Garrett Roe à la tête, le Canadien Mark Barberio quitte le Lausanne HCV pour rejoindre l'AK Bars Kazan en KHL.

Le capitaine et défenseur lausannois a été prêté jusqu'à la fin de la saison au club russe, informe le LHC dans un communiqué. Barberio, 31 ans, qui a disputé 272 rencontres de NHL au cours de sa carrière, et 61 matches de National League sous le maillot des Lions, reste sous contrat avec le LHC.

Mark Barberio rejoindra la capitale du Tatarstan, sur les rives de la Volga, dès que les formalités administratives seront réglées. Le Québécois avait déjà purgé cinq matches de suspension de sa dernière sanction. Il avait déjà manqué les quatre premiers matches de la saison alors qu'il devait purger un reliquat d'une suspension récoltée contre les mêmes Zurich Lions en play-off du printemps dernier.

"Compte tenu de la situation créée par sa longue suspension, cette solution permet à Mark de retrouver du temps de jeu et de la sérénité, a déclaré Petr Svoboda, directeur des opérations hockey du LHC, dans le communiqué.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Politique

Le Parlement vote 80 millions pour les infrastructures sportives

Publié

le

Les aides financières de la Confédération aux infrastructures sportives constituent en moyenne 10% des investissements. Par son effet multiplicateur, elles permettent un volume total de 900 millions de francs (photo d'illustration). (© KEYSTONE/GAETAN BALLY)

La Confédération mettra près de 80 millions de francs pour la construction d'infrastructures sportives de 2022 à 2027. Après les sénateurs, le National a approuvé mercredi cette enveloppe réhaussée de 13 millions par rapport à ce qu'avait demandé le gouvernement.

Le Conseil fédéral avait prévu 67 millions. Mais le Conseil des Etats a complété la liste des installations à soutenir, à savoir une piscine couverte à Berne, une salle d'unihockey à Schiers (GR) et le centre sportif à Kerenzerberg (GL). Ces trois projets nécessitent un soutien de 5,5 millions francs supplémentaires. Une décision qui n'a pas été contestée par le National.

En revanche, quelques voix dissonantes se sont fait entendre concernant le crédit destiné aux autres installations sportives d'importance nationale. Les sénateurs ont décidé de le faire passer à 15 millions de francs au lieu des 7,67 millions initialement prévus.

Doubler la somme n'est pas raisonnable alors que les finances fédérales sont déjà fortement sollicitées par la pandémie, selon Andreas Gafner (UDC/BE). L'objectif est de constituer une réserve suffisante pour une interprétation plus flexible des crédits, a contré Marie-France Roth Pasquier (Centre/FR) pour la commission. Cela permet de ne pas avoir de demandes supplémentaires en cours de période.

Les députés ont finalement accepté la hausse de ce poste par 137 voix contre 42. Pour disposer d'installations sportives de qualité, il faut les soutenir, a rappelé la ministre des sports Viola Amherd, précisant que cela bénéficiait autant au sport d'élite qu'au grand public.

Fonds réaffectés

Le projet du gouvernement a également été modifié pour le cas où des projets ne seraient pas réalisés. Les crédits pourront être utilisés pour d'autres projets qui ne doivent pas nécessairement viser le même but. L'UDC s'est là aussi irritée d'un possible changement d'affectation alors que tous les projets sont régulièrement actualisés.

Ces aides font partie de la Conception des installations sportives d’importance nationale (CISIN), allouées depuis 1998. Le programme bénéficie à plusieurs disciplines et contribue à améliorer les conditions du sport d'élite et de la relève.

En moyenne, les aides financières de la CISIN constituent 10% des frais d'investissements. Le soutien de la Confédération a ainsi un impact important par son effet multiplicateur, a rappelé Marie-France Roth Pasquier. Au total, le volume d'investissements s'élève à 900 millions de francs.

Plusieurs projets soutenus

Le projet prévoit d'allouer 7,5 millions de francs pour des installations en eaux vives pour le canoë-kayak au centre national de performance à Lausanne, ainsi que pour le surf et l'aviron.

Les sports de glace seront soutenus à hauteur de 8,25 millions de francs. Les projets comprennent une patinoire à Genève, des patinoires de hockey et de curling à Lausanne et au Tessin, ainsi qu'une piste de bobsleigh à St-Moritz (GR).

Deux millions de francs seront alloués à des installations de gymnastique à Berne et à Morges (VD). La piscine de Zurich-Oerlikon et le centre régional de Wil (SG) seront soutenus à hauteur de 3 millions. Le centre de rugby à Yverdon recevra 1,6 million.

Les pistes de ski alpin à Crans-Montana (VS) et Lenzerheide (GR), de freestyle à Mettmenstetten (ZH) et dans l’Engadine, de ski nordique à Engelberg (OW), Lenzerheide, la Vallée de Conches (VS) et Kandersteg (BE) recevront 15,83 millions au total.

En outre, 6,15 millions de francs iront à des salles pour les sports de balle à Schaffhouse, Berne et Frauenfeld. Au Tessin, une salle polyvalente pour le cyclisme sur piste et l'athlétisme recevra 5 millions. Enfin, les centres sportifs du Cornaredo à Lugano et de Gründenmoos à St-Gall bénéficieront de 10 millions.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Sport

Tour de France: l'étape lausannoise dévoilée

Publié

le

La municipale Emilie Moeschler et le directeur du Tour de France Christian Prudhomme ont franchi à vélo les derniers hectomètres de l'étape lausannoise de la prochaine Grande Boucle. (© KEYSTONE/LAURENT GILLIERON)

Lausanne a accueilli mardi le directeur du Tour de France, Christian Prudhomme. Il est venu reconnaître le parcours d'arrivée de la 8e étape de la Grande Boucle, qui fera halte le 9 juillet prochain dans la capitale olympique après 22 ans d'absence.

Accompagné de la municipale lausannoise Emilie Moeschler, Christian Prudhomme a franchi symboliquement, et sur un vélo électrique, la future ligne d'arrivée à la Pontaise.

Il s'est notamment réjoui du final de cette étape lausannoise, qui verra les coureurs parcourir la ville de bas en haut sur 9 km, dont plus de la moitié en montée. Les derniers hectomètres seront particulièrement exigeants avec des pentes jusqu'à 12%.

"C'est un final pour les puncheurs", a estimé Christian Prudhomme. Il a expliqué qu'il avait voulu une telle arrivée, en souvenir notamment de l'ancienne course de côte A travers Lausanne.

Avant de rejoindre la capitale vaudoise, le peloton sera parti de Dole (F) et aura franchi la frontière suisse à la Vallée de Joux. Ce parcours, qui était connu jusqu'ici dans ses grandes lignes, a été finalisé ces derniers jours.

Le lendemain pour la 9e étape, la course repartira d'Aigle (VD) pour rallier Châtel (F), avec notamment au programme l'ascension du pas de Morgins (VS).

Promotion du vélo

Emilie Moeschler s'est réjouie de pouvoir accueillir "un tel événement majeur", soit la troisième compétition sportive la plus suivie au monde (après les JO d'été et la Coupe du monde de football) avec des images diffusées dans plus de 190 pays.

Outre le prestige et les retombées économiques, la Ville de Lausanne souhaite profiter de l'occasion pour "donner envie à la population de faire du vélo", a expliqué la municipale en charge des sports et de la cohésion sociale. "Le Tour de France doit faire le lien entre la bicyclette du quotidien et le vélo des champions", a renchéri Christian Prudhomme.

A ce titre, Lausanne sera triplement servie l'an prochain: outre le Tour de France, la ville sera le théâtre du prologue du Tour de Romandie (26 avril) et de la première édition du Tour de Romandie féminin (7 octobre).

Etape à un million de francs

La Ville de Lausanne et le canton de Vaud vont mettre chacun 500'000 francs pour financer cette 8e étape du Tour de France. Ce budget d'un million couvre les frais de l'arrivée en Suisse jusqu'à Lausanne, mais aussi le montant à payer aux organisateurs de l'épreuve (environ 310'000 francs).

La Grande Boucle ne s'est plus arrêtée en Suisse depuis son édition 2016, lorsque deux étapes avaient été jugées à Berne et Finhaut-Emosson (VS). De son côté, Lausanne a déjà accueilli le Tour à cinq reprises, la première fois en 1948 et la dernière en 2000.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture