Rejoignez-nous

Ski alpin

Michelle Gisin de retour sur le podium, 93e succès pour Shiffrin

Publié

,

le

Michelle Gisin a cueilli vendredi son premier podium depuis mars 2022. (Michelle Gisin a cueilli vendredi son premier podium depuis mars 2022 (© KEYSTONE/AP/Giovanni Auletta)

Michelle Gisin a décroché son premier podium de l'hiver vendredi à Lienz, le premier depuis le mois de mars 2022.

L'Obwaldienne a décroché un inattendu 3e rang dans le slalom de Lienz, qui a vu Mikaela Shiffrin signer une démonstration pour cueillir sa 93e victoire en Coupe du monde.

Privée de top 3 tout au long d'un exercice 2023/24 difficile pour elle, Michelle Gisin a mis fin à une disette de plus d'un an et demi. Elle n'espérait certainement pas se retrouver à pareille fête en slalom, elle qui a surtout mis l'accent sur les disciplines de vitesse durant sa préparation.

Quatrième après la première manche, Michelle Gisin a notamment profité de l'élimination de Paula Moltzan (2e le matin) pour s'offrir son premier podium depuis le super-G de Courchevel/Méribel en mars 2022 (3e). Elle occupe par ailleurs désormais la 4e place de la Coupe du monde de slalom.

L'Obwaldienne a échoué à 0''11 de Lena Dürr (2e) mais à 2''45 d'une Mikaela Shiffrin impressionnante tant en première qu'en deuxième manche jeudi. Mikaela Shiffrin, qui s'était contentée de gérer son avance la veille en géant, a cette fois-ci fait étalage de sa classe jusqu'au bout pour s'offrir un 56e succès en slalom.

Good 9e

Deuxième meilleure Suissesse, Nicole Good a décroché une superbe 9e place pour confirmer ses récents résultats en Coupe d'Europe (trois podiums en décembre). La St-Galloise, qui restait sur un 23e rang en Coupe du monde à Courchevel, signe ainsi son meilleur résultat sur le Cirque blanc. Elle n'avait jamais fait mieux que 12e jusqu'ici.

Nicole Good (25 ans) espérait peut-être même mieux après son 9e chrono réalisé en première manche. C'est d'ailleurs également le cas de Mélanie Meillard, 11e sur le premier tracé et 15e au final. La skieuse d'Hérémence inscrit néanmoins des points pour la cinquième fois en cinq slaloms disputés cet hiver.

Quatrième et dernière Suissesse qualifiée pour cette deuxième manche, Camille Rast s'est montrée encore plus timide que Mélanie Meillard sur le second parcours. La Valaisanne, qui a reculé du 18e au 27e et avant-dernier rang, est toujours en quête d'un premier top 10 cet hiver.

Avec Keystone-ATS

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ski alpin

Triplé suisse en super-G, 3e globe de la saison pour Odermatt

Publié

le

CREDIT: KEYSTONE/EPA/CHRISTIAN BRUNA
Le triomphe fut total pour la Suisse dans le super-G de la finale de la Coupe du monde.

Stefan Rogentin, Loïc Meillard et Arnaud Boisset ont réalisé un triplé vendredi à Saalbach, où leur chef de file Marco Odermatt a pu se contenter du 5e rang pour cueillir son troisième globe de la saison après ceux du général et du géant.

Présent sur le podium à l'issue de 14 des 15 précédents super-G, Marco Odermatt s'impose pour la deuxième année consécutive dans la discipline. Il affiche ainsi déjà un total de huit globes de cristal à son tableau de chasse, soit autant qu'une certaine Lara Gut-Behrami. Tous deux viseront un 9e sacre à Saalbach, en descente.

Marco Odermatt, qui pouvait se contenter d'une 13e place vendredi en cas de victoire de Vincent Kriechmayr, était assuré de s'imposer avant même de s'élancer avec son dossard 15. Il n'est pas parvenu à jouer la gagne sur un tracé qui s'était déjà dégradé, perdant 0''64 sur Stefan Rogentin (1er succès à ce niveau), mais a pu devancer Kriechmayr (6e à 0''76).

Partis respectivement avec les dossards 6, 4 et 5, Stefan Rogentin, Loïc Meillard (2e à 0''03) et Arnaud Boisset (3e à 0''15) ont profité de conditions bien meilleures. Ils offrent à la Suisse son premier triplé chez les messieurs depuis le 19 janvier 1996 (Kernen devant Besse et Mahrer en descente à Veysonnaz). En super-G, il faut remonter à février 1992 pour trouver trace d'un tel exploit.

Pour un 4e globe dimanche

Marco Odermatt, qui en reste lui à 20 podiums cet hiver, tentera donc comme Lara Gut-Behrami de décrocher son quatrième globe de la saison dimanche à l'occasion de la descente. Sa tâche s'annonce plus difficile que celle de la Tessinoise: il ne compte que 42 points d'avance sur Cyprien Sarrazin, 2e du classement de la spécialité et 4e en super-G pour son retour à la compétition.

 

Continuer la lecture

Ski alpin

Le Magic Pass s'agrandit et traverse les frontières

Publié

le

Archives © KEYSTONE/URS FLUEELER

Pour sa septième année d'existence, le Magic Pass continue d'attirer de nouveaux utilisateurs. Plus de 180'000 passionnés de montagne en ont fait l'acquisition durant la saison 2023-2024, un chiffre en hausse de 9%. L'abonnement propose onze nouvelles destinations pour l'année à venir, notamment en France et en Italie.

Magic Pass se réjouit de cette croissance "qui témoigne de l'intérêt pour un abonnement qui offrira dès la saison prochaine un accès illimité à 80 stations de ski et 37 destinations estivales en Suisse, en France et en Italie", écrit-il mardi dans un communiqué. La progression se tasse toutefois, puisqu'elle était de près de 17% lors de la saison précédente, et d'environ 27% en 2021-2022.

L'an dernier, l'addition de six stations en Haut-Valais a entraîné un doublement de détenteurs dans la région. L'arrivée de nouvelles stations bernoises a également permis une "forte" hausse cantonale. Globalement, avec plus de 2 millions de journées skiées, Magic Pass est le leader suisse en la matière, rappelle le communiqué.

Un pas en Italie

Principale nouveauté pour la saison 2024-2025, la coopérative s'ouvre à de nouveaux horizons et franchit une nouvelle frontière. Elle accueille désormais deux stations italiennes, San Domenico et Devero, situées à une heure au nord de Milan.

Magic Pass s'enrichit de cinq nouvelles stations françaises: Monts Jura (col de la Faucille), Jura sur Léman (La Dôle et les Rousses), Habère-Poche, Hirmentaz ainsi que Thollon-les-Mémises. Les téléskis du centre de Saint-Cergue complètent l'offre, de même que trois stations bernoises (Schwanden, Wilerallmi et Homberg). Au total, onze nouvelles destinations entrent dans l'abonnement.

Tarifs stables

La saison estivale est également renforcée et compte désormais 37 destinations (31 la saison dernière). Durant la saison d'été 2023, plus de 110'000 clients ont engendré environ 400'000 visites.

Le tarif reste le même pour la saison 2024-2025. Le sésame est mis en vente pour 399 francs pour les adultes, 269 francs pour les enfants. L'offre est valable jusqu'au 9 avril à midi. Ensuite, le prix augmente par paliers.

Avec Keystone-ATS

Continuer la lecture

Ski alpin

Marco Odermatt fait mordre la poudreuse à ses adversaires en super-G (VIDEO)

Publié

le

Marco Odermatt a livré une nouvelle démonstration vendredi (© KEYSTONE/AP/Alessandro Trovati)

Marco Odermatt a une nouvelle fois déclassé la concurrence vendredi. Le Nidwaldien a remporté le super-G de Bormio avec une marge de 0''98 sur son dauphin Raphael Haaser pour cueillir son 28e succès en Coupe du monde. Justin Murisier a quant à lui décroché une belle 5e place, à 1''76 du maître.

Deuxième à 0''09 d'un impressionnant Cyprien Sarrazin la veille en descente sur la Stelvio, battu pour 0''03 à Val Gardena lors du seul précédent super-G de l'hiver, Marco Odermatt a mis les choses au point pour la dernière course de l'année. En huit courses disputées durant l'exercice 2023/24, il affiche quatre succès et sept podiums.

Le double vainqueur du général de la Coupe du monde a fait la différence sur les vingt dernières secondes de course vendredi, reprenant alors 0''41 à Raphael Haaser. Troisième de cette course, Aleksander Aamodt Kilde a pour sa part lâché une demi-seconde sur ce dernier secteur pour échouer au final à 1''31.

Invaincu en géant cette saison, Marco Odermatt a ainsi remporté cinq des six derniers super-G disputés sur le front de la Coupe du monde. Il en est à 11 podiums consécutifs dans la discipline, sa dernière contre-performance remontant au mois de mars 2022 à Kvitfjell (28e place), et à 11 victoires au total.

Sa nouvelle démonstration relègue forcément au second plan les performances de ses compatriotes. Mais Marco Odermatt est certainement le premier à se réjouir de la 5e place de Justin Murisier, qui a égalé le meilleur résultat de sa carrière en super-G 24 heures après sa superbe 4e place obtenue en descente.

Meillard 8e

Loïc Meillard (8e à 0''05 de Murisier), Gino Caviezel (10e) et Stefan Rogentin (11e) complètent l'excellent résultat d'ensemble helvétique. A noter par ailleurs que le héros de la veille Cyprien Sarrazin a connu l'élimination.

Avec Keystone-ATS

Continuer la lecture

Ski alpin

Coupe du monde: coup double pour Lara Gut-Behrami à Soldeu

Publié

le

CREDIT: KEYSTONE/AP/Giovanni Zenoni

Lara Gut-Behrami (31 ans) a remporté le globe du super-G pour la quatrième fois de sa carrière. La Tessinoise s'est imposée à Soldeu lors des finales de la Coupe du monde.

Elle a ainsi dépassé in extremis Elena Curtoni, qui comptait 19 points d'avance avant cette ultime course. L'Italienne, victime la veille d'une grosse chute en descente, n'a pas réussi à rivaliser avec la Suissesse et n'a fini que 10e à 1''23.

Lara Gut-Behrami l'a emporté avec 0''22 d'avance sur Federica Brignone et 0''47 sur la Norvégienne Ragnhild Mowinckel. Deux autres Suissesses se sont illustrées: Corinne Suter a fini 4e au pied du podium, à 0''55, juste devant Michelle Gisin (à 0''82).

Après 2014, 2016 et 2021, c'est la quatrième fois que Lara Gut-Behrami s'adjuge le globe du super-G. Elle a remporté 19 de ses 37 succès en Coupe du monde dans cette spécialité. Cet hiver, la Tessinoise a fêté trois victoires, deux en super-G et une en géant.

Continuer la lecture

Ski alpin

Marco Odermatt gagne le super-G des finales de Coupe du monde

Publié

le

CREDIT: KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT

Marco Odermatt (25 ans) est vraiment insatiable. Le Nidwaldien a gagné haut la main le super-G des finales de Coupe du monde à Soldeu, fêtant ainsi sa 12e victoire de l'hiver.

Le vainqueur de la Coupe du monde s'est imposé avec 0''29 d'avance sur l'Autrichien Marco Schwarz et 0''71 sur le Norvégien Aleksander Aamodt Kilde. Il a gagné pour la quatrième fois consécutive en super-G, égalant ainsi dans l'histoire les légendes que sont Hermann Maier (AUT) et Aksel Lund Svindal (NOR).

Odermatt peut ainsi toujours viser la marque magique des 2000 points cette saison en Coupe du monde. Il en compte désormais 1942 avant le géant de samedi dont il sera une fois encore l'immense favori, lui qui en a déjà gagné six cet hiver.

Les autres Suisses engagés dans ce dernier super-G ont été plus discrets. Seuls Justin Murisier, 10e à 1''12 et Gino Caviezel, 13e à 1''42, ont pu se hisser dans le top 15 et inscrire des points.

 

Continuer la lecture