Rejoignez-nous

Football

Servette a encore battu les Young Boys

Publié

,

le

Le défenseur grenat Steve Rouiller fait échec à l'attaquant "jaune et noir" Jordan Siebatcheu. Pour la seconde fois cette saison, les Servettiens sont venus à bout des Young Boys (© KEYSTONE/MARTIAL TREZZINI).

Servette a fait un grand pas en vue d’une qualification européenne en venant à bout des Young Boys (2-1) dimanche à la Praille. Les joueurs d’Alain Geiger sont les seuls à avoir battu les champions de Suisse cette saison en Super League…

Qu’il semble loin le temps où les Servettiens ne savaient plus défendre. Après avoir encaissé dix buts en deux matches, les joueurs d’Alain Geiger ont effectué un sacré travail pour retrouver une véritable assise défensive. Le week-end dernier à Lugano, ils étaient repartis du Tessin avec un succès laborieux (1-0). Cette fois, ils ont livré une prestation très convaincante face aux « jaunes et noirs » de la capitale fédérale.

Ceux-ci ont deux bêtes noires cette saison: Ajax Amsterdam en Europa League (élimination en huitièmes de finale 0-2, 0-3) et le Servette FC qui les a battu deux fois en championnat sur le même score (2-1) le 13 décembre à Berne et le 2 mai à Genève…

Clichy: le facteur X

Le retour en forme de Gaël Clichy est sans doute à la base de ce succès de prestige. Le n°3 grenat a été à l’origine de toutes les offensives dangereuse du SFC dimanche. Un redoutable contre-attaquant dans la plus pure tradition du regretté Giacinto Facchetti. Arrière latéral gauche, le Toulousain bonifie ses coéquipiers et exerce une incontestable influence sur le jeu malgré sa position excentrée. En ce sens, l’ex-joueur d’Arsenal, Manchester City et Bašakšehir, entre autres, est le véritable facteur X de son équipe…

Kone: premier but de la saison

Pourtant, malgré une performance de choix, les Servettiens ont été récompensés de leurs efforts que dans le dernier quart d’heure avec des buts inscrits sur des actions de rupture. Par deux fois, ils ont piégé leurs adversaires sur leur côté gauche. Par deux fois les centres ont été précis et Fofana (76e) puis Kone (82e) – dont c’est le premier but cette saison – ont contraint le gardien Faivre à aller chercher le ballon au fond de ses filets.

Sans doute soulagés d’avoir inscrit le 2-0, ils ont laissé YB revenir à la marque par Ngamaleu (90e). Et histoire de se faire quelques frayeurs dans les arrêts de jeu, Valls s’est permis le luxe de rater un penalty. Heureusement, tout s’est bien terminé pour les Grenat qui consolident leur troisième rang à égalité de points avec Bâle, deuxième à la faveur d’une meilleure différence. Une place sur le podium qui doit beaucoup au fait qu’ils se sont imposés par la marge la plus étroite à neuf (1-0/2-1) reprises (sur treize victoires au total) en championnat.

Le FC Sion toujours dernier

Car Lugano s’est incliné à Zurich (0-3). Deux penalties de Marchesano et une réussite de Kramer ont donné de l’air au FCZ qui s’éloigne ainsi de la zone dangereuse avec cinq points d’avance sur Vaduz, neuvième et avant-dernier.

Toujours dixième et dernier, le FC Sion, a été contraint au match nul (1-1) par le Lausanne-Sport dimanche en Valais. Les Sédunois accusent donc deux points de retard sur le club de la Principauté.

En mission commando, les Valaisans ont ouvert le score à la 67e à la suite d’un joli mouvement et d’une habile déviation de Hoarau. Mais sur balle arrêtée, les Vaudois ont pu tromper la vigilance du gardien Fickentscher. De la tête Jenz a pu égaliser, offrant ainsi un point à ses couleurs. Les néo-promus auraient même pu prétendre à plus en toute fin de partie sur un déboulé de Guessand, mais l’attaquant français a manqué le dernier geste.

Diaw retient un penalty

Reste que les joueurs de Giorgio Contini peuvent aussi remercier leur gardien Mory Diaw. Car c’est lui qui a détourné un penalty de Grgic en toute fin d’une première mi-temps rallongée de dix minutes pour s’occuper du défenseur vaudois Mickael Nanizayamo, remplacé à la 20e par Suzuki.

A quatre journée de la fin, Sion peut encore y croire. Les Valaisans doivent impérativement obtenir un résultat positif lors de leur déplacement à Saint-Gall dimanche prochain. Et espérer que Vaduz perdent des points au Tessin face au Lugano samedi…

 

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Modifié ultérieurement. Texte: ats/bb

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Football

Servette et Saint-Gall battus par leurs adversaires directs

Publié

le

L'attaquant français Grejohn Kyei, en blanc, et Servette sont restés muets face à l'espoir lucernois Marco Burch, en bleu, et ses coéquipiers (© KEYSTONE/Urs Flüeler).

Adversaires en demi-finales de la Coupe de Suisse mercredi, tant Servette que Saint-Gall se sont nettement inclinés sur le même score (0-3). Une contre-performance qui fait le bonheur de Lucerne qui revient à deux points des Servettiens, toujours troisièmes, et du FC Sion qui reste en course pour le maintien.

Lucerne est en pleine bourre actuellement. Qualifiés pour la finale de la Coupe de Suisse, les Lucernois ont pris le meilleur sur le Servette FC (3-0) dimanche en Suisse centrale. Les joueurs de Fabio Celestini surfent sur la vague avec quatre succès de rang en championnat. Comme le FC Sion, ils ont fait la différence en seconde période grâce à Ugrinic (59e), Sorgic (78e) et Ndiaye (85e).

Le LS refait son retard

Dans le troisième match, Lausanne a dû remonter la pente pour arracher un point contre Zurich (2-2). Menés rapidement 2-0, les Vaudois ont refait leur retard par Kukuruzovic (52e) et Guessand (75e). Il s’agit du troisième nul de suite pour les Lausannois, toujours cinquièmes avec 43 points.

Hoarau décisif

Trois buts de l’attaquant français a offert trois points extrêmement importants au FC Sion, victorieux à Saint-Gall (3-0) dans l’optique du maintien en Super League. Merci Guillaume. En inscrivant trois buts capitaux, l’attaquant tricolore du FC Sion a donné à son club des raisons d’y croire encore. En dominant St-Gall, Sion est revenu à deux points du barragiste Vaduz et à trois longueurs du finaliste de la Coupe. Ce match, les Valaisans l’ont naturellement gagné en deuxième mi-temps après avoir eté attentistes au cours des quarante-cinq premières minutes.

« Panne de cerveau »

A la 52, les Brodeurs ont eu une « panne de cerveau ». Sur un dégagement de Fickentscher, Khasa a pu disposer d’un boulevard sur la droite. Un centre parfait pour Hoarau plus tard et voilà Sion qui a pris les devants. La tâche des joueurs de Marco Walker a été facilitée à la 55e lorsque Fazliji a irrégulièrement stoppé Karlen qui filait au but. Carton rouge pour le défenseur et des espaces ouverts pour les Sédunois. Ces espaces, les pensionnaires de Tourbillon vont les exploiter à la 62e sur un nouveau but d’Hoarau. L’ancien buteur d’YB a cette fois profité d’un très bon centre de Grgic. Une fois encore de la droite. Dans un fauteuil, les Valaisans ont choisi de gérer la fin de rencontre en laissant le jeu à leur adversaire. Ils ont fini le travail à la 89e grâce à leur buteur providentiel.

SFC – LS mercredi

La prochaine journée s’annonce épique mercredi: le Servette attend la venue du Lausanne-Sport (18h15) le FC Sion reçoit Lucerne et Vaduz a le redoutable honneur d’accueillir aux Young Boys, champions de Suisse pour la quatrième fois consécutive.

 

 

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats ; corrigé ultérieurement. Texte: ats/bb

 

Continuer la lecture

Football

Vaduz se donne de l’air et complique la tâche de Sion

Publié

le

Tunahan Cicek heureux d'avoir ouvert le score (© KEYSTONE/Ti-Press/Alessandro Crinari)

Vaduz s’accroche. Les joueurs de la Principauté sont allés chercher un précieux succès à Lugano (2-0) et mettent la pression sur le FC Sion dans la lutte pour le maintien.

Une lourde frappe du gauche de Cicek (16e) et un but de raccroc de Schmied en fin de match (80e) ont apporté ces trois points vitaux pour Vaduz. Cette victoire obtenue au Tessin leur offre un bon bol d’air en leur redonnant provisoirement cinq points d’avance sur les Valaisans et une seule unité de retard sur St-Gall, huitième.

Autant dire que le Saint-Gall-Sion de dimanche (16h) revêt un caractère encore plus important. En cas de succès, les Brodeurs pourraient prendre leurs distances par rapport à cette neuvième place synonyme de match de barrage avec le deuxième de Challenge League.

Quant au FC Sion, tout autre résultat qu’une victoire signifierait probablement la fin des espoirs de maintien en Super League.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Football

Pas de finale pour Servette éliminé sur un coup de dés

Publié

le

La chance n'a pas souri aux Servettiens lors de la seconde demi-finale de la Coupe de Suisse ; le capitaine genevois Anthony Sauthier, à gauche, et Miroslav Stevanovic, au centre, se sont créé les meilleures occasions de but, mais ce sont les Brodeurs de Miro Muheim, à droite, qui ont fini par décrocher leur qualification pour la finale (© KEYSTONE/Martial Trezzini)

Tout s’est joué sur un coup de dés lors de la seconde demi-finale de la Coupe de Suisse : dominateurs durant le trois-quarts du match, les Servettiens ont été terrassé par Saint-Gall (0-1) à cause d’un but de Stillhart tombé à quelques minutes de la fin ; malgré la déception, ils gardent la tête haute.

Un but évitable a mis fin au rêve servettien. Face aux « verts » de Suisse orientale, les « Men In Black » (le SFC a joué en noir lors des compétitions à élimination directe) se sont inclinés par la marge la plus étroite mercredi (0-1) face à Saint-Gall à la Praille. Privés de finale de Coupe de Suisse, ils se sont pourtant – et de loin – montrés les plus dangereux devant la cage adverse. Ils ont exercé une nette domination territoriale, semblant en mesure de faire la décision en leur faveur. Seul problème: ils n’ont réussi à faire trembler les filets saint-gallois.

Fatale baisse de régime

Seuls moment de difficulté: le tout début et surtout la fin de match, le dernier quart d’heure essentiellement, où ils ont subi leurs adversaires, qui paraissaient subitement remis en selle, après être passé très près de la capitulation à de nombreuses. C’est là qu’une erreur inhabituelle a décidé du sort. Une défense qui n’est pas remontée assez vite et un gardien qui n’a pas couvert son premier poteau. Opportuniste, le demi gauche (qui s’est retrouvé à droite) Basil Stillhart a vu le « trou » et il a proprement glissé le ballon au fond des filets. La messe était dite.

Des changements bien tardifs

La nette baisse de régime qu’ils ont connu lors du dernier quart d’heure leur a donc été fatale. Dans ces conditions, une question se pose : pourquoi le coach grenat n’a-t-il pas jugé utile de procéder à davantage de changements plus tôt ?

Alain Geiger
Entraîneur du Servette FC
Alain GeigerEntraîneur du Servette FC

 

Les Saint-Gallois tente de réconforter Steve Rouiller, mais le défenseur valaisan du Servette FC reste inconsolable après l’élimination de son équipe lors de la seconde demi-finale de la Coupe de Suisse (© KEYSTONE/Jean-Christophe Bott).

 

Comparaison Coupe-championnat « malvenue »

Si cette issue est particulièrement décevante, force est de constater qu’au contraire du match de dimanche contre les Young Boys, ils n’ont pas évolué à leur meilleur niveau… Reste à savoir comment l’expliquer.

Anthony Sauthier
Capitaine du Servette FC
Anthony SauthierCapitaine du Servette FC

 

Anthony Sauthier: « il y a 5 ans, on jouait au Stade de Colovray »

Quant à savoir ce qui a manqué, ça n’est pas la préoccupation principale du n°2 servettien. Loin de là! Il préfère au contraire mesurer le chemin parcouru.

Anthony Sauthier
Capitaine du Servette FC
Anthony SauthierCapitaine du Servette FC

Continuer la lecture

Football

Servette vise la 20e finale de son Histoire contre Saint-Gall

Publié

le

A l'image de Miroslav Stevanović, au dessus en noir, les Servettiens ont failli se prendre les pieds dans le tapis tant ici à Vevey, en huitièmes de finale, qu'à Kriens en quarts de finale, mais ils ont obtenu le droit d'affronter Saint-Gall au terme de deux matches épiques sur la Riviera vaudoise, puis en Suisse centrale (© KEYSTONE/Martial Trezzini).

Dix-sept fois champion de Suisse, mais "seulement" sept fois vainqueur de la Coupe, les Servettiens ont l'occasion de se qualifier pour la vingtième finale de leur Histoire mercredi (17h) face à Saint-Gall.

Vingt ans que ça n’était plus arrivé : Servette est en demi-finale de la Coupe de Suisse. La dernière fois, c'était avant la faillite. Entraînés par Lucien Favre, les Servettiens emmenés par Alexander Frei, Sébastien Fournier et autre Martin Petrov ont alors soulevé le trophée Aurèle Sandoz après avoir battu… Saint-Gall, en demi-finales (1-0) dans le vénérable Stade des Charmilles (03.05.01), puis Yverdon-Sports en finale dans le tout nouveau Parc Saint-Jacques (3-0).

Un esprit de corps sans faille

Deux décennies plus tard, les joueurs d'Alain Geiger ont l'occasion de marcher sur les traces de leurs illustres devanciers. Inutile de dire qu'ils s’apprêtent à donc jouer le match l’un des matches les plus importants de la saison mercredi après-midi. Tout auréolés de leur victoire sur les Young Boys (2-1) dimanche, ils sont prêts à rééditer cette performance, avec un atout pour y parvenir : un esprit de corps sans faille.

Gaël Clichy
Arrière latéral gauche du Servette FC
Gaël ClichyArrière latéral gauche du Servette FC

 

Duel des bourreaux d'YB

Si les Servettiens sont les seuls à avoir battu les Young Boys en championnat cette saison, les Brodeurs ont, de leur côté, éliminé les «jaunes et noirs» de la Coupe de Suisse (4-1) en huitièmes de finale au terme d'un match spectaculaire. Pas vraiment de quoi impressionner l’arrière latéral gauche français qui préfère se focaliser sur son équipe.

Gaël Clichy
Arrière latéral gauche du Servette FC
Gaël ClichyArrière latéral gauche du Servette FC

 

SFC : 24h de moins pour récupérer

Fort de leur victoire sur les Young Boys (2-1) dimanche, les Servettiens sont dans les meilleures dispositions pour y parvenir. Cependant, les Brodeurs qui ont joué samedi en championnat, auront eu droit à un jour de récupération en plus. Réel handicap ou simple détail : le mentor valaisan de la Praille nous dit ce qu’il en pense.

Alain Geiger
Entraîneur du Servette FC
Alain GeigerEntraîneur du Servette FC

 

Pas de turn-over

Si le succès de dimanche place les "Men In Black" (le SFC joue tout en noir dans les épreuves à élimination directe) dans les meilleures dispositions, on peut tout de même se demander si, dans l’optique de ce match, il n’aurait-il pas mieux valu faire tourner l’effectif pour reposer un certain nombre de titulaires. Leur coach ne le pense pas et il nous dit pourquoi.

Alain Geiger
Entraîneur du Servette FC
Alain GeigerEntraîneur du Servette FC

 

En cas de qualification, les Servettiens affronteraient Lucerne en finale de la Coupe de Suisse le lundi de Pentecôte 24 mai (15h) à Berne.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Continuer la lecture

Equipe de Suisse

Coupe du Monde’23: les Suissesses défieront l’Italie!

Publié

le

Après une qualification épique pour l'Euro'22 face à la République tchèque, Gaëlle Thalmann, qui boxe le ballon au centre, et les Suissesses affronteront l'Italie dans la tour préliminaire de la Coupe du Monde en Australie et en Nouvelle-Zélande (© KEYSTONE/Alessandro della Valle/archives).

L’Equipe de Suisse féminine connaît ses adversaires du tour préliminaire de la prochaine Coupe du Monde en Australie et en Nouvelle-Zélande. Les Italiennes se dresseront sur la route des joueuses de Nils Nielsen : de quoi réjouir Gaëlle Thalmann, leur gardienne servettienne.

Dans le cadre du tour préliminaire de la prochaine Coupe du Monde qui se jouera dans deux ans en Australie et en Nouvelle-Zélande, les Suissesses affronteront l’Italie, quart de finaliste en France, la Croatie, la Roumanie, la Moldavie et la Lituanie. Les premières classées seront directement qualifiées pour la phase finale. Les deuxièmes devront passer par des matches de barrage. Deux ou trois d'entre elles accèderont à la phase. La dernière de ces sélections devant affronter une équipe d'une autre confédération pour décrocher cet ultime billet.

Gaëlle Thalmann : "l'Italie redoutable, mais abordable"

S'il est une joueuse qui se réjouit d'affronter la "nazionale azzurra", c'est bien Gaëlle Thalmann. Une équipe qui a réalisé de très grands progrès ces dernières années selon elle...

Gaëlle Thalmann
Gardienne de l'Equipe de Suisse
Gaëlle ThalmannGardienne de l'Equipe de Suisse

 

De par ses origines et sa carrière, la Fribourgeoise se réjouit d'affronter l'Italie.

Gaëlle Thalmann
Gardienne de l'Equipe de Suisse
Gaëlle ThalmannGardienne de l'Equipe de Suisse

 

La gardienne de Servette Chênois croit fermement aux chances de la sélection helvétique de remporter ce groupe malgré une opposition relevée.

Gaëlle Thalmann
Gardienne de l'Equipe de Suisse
Gaëlle ThalmannGardienne de l'Equipe de Suisse

 

 

 

 

 

 

 

Continuer la lecture