Rejoignez-nous

Sport

Internationaux d'Australie: tirage délicat pour les Suisses

Publié

,

le

Roger Federer risque de devoir vraiment serrer le jeu au troisième tour. (©KEYSTONE/AP/JJ)

Le péril guettera Roger Federer (n°3) dès le troisième tour à l'Open d'Australie. Selon toute vraisemblance, le Bâlois affrontera l'un des joueurs qui monte sur le Circuit: Hubert Hurkacz (n°31).

C'est un tirage au sort difficile qui attend les représentants helvétiques à Melbourne et Roger Federer n'est pas épargné! Il affrontera Hubert Hurkacz (22 ans). Toujours en lice cette semaine à Auckland, le Polonais a gagné trois simples sur trois lors de la récente ATP Cup face à Diego Schwartzman, Borna Coric et Dominic Thiem. Roger Federer, qui n'a toujours pas un seul match officiel dans les jambes, devra donc très vite monter en puissance. Il en aura le loisir lors de son premier tour contre l'Américain Steve Johnson (ATP 81) qu'il a battu déjà à deux reprises par le passé sans concéder le moindre set, et au deuxième face au Serbe Filip Krajinovic (ATP 41) ou un qualifié qui ne sera pas Henri Laaksonen (ATP 102), éliminé piteusement d'entrée par le... 734e mondial, l'Australien Rink Hijikata.

Après avoir passé le cap de ce seizième de finale qui sera un véritable piège s'il l'oppose à Hubert Hurkacz, Roger Federer pourra alors songer à la deuxième semaine de cet Open. Il figure dans le tableau de Novak Djokovic (no 2) qu'il est appelé à rencontrer en demi-finale après, théoriquement, un quart contre un Italien, Matteo Berrettini (no 8) ou Fabio Fognini (no 12). Le tenant du titre ouvrira le bal face à l'Allemand Jan-Lennard Struff (ATP 37), un adversaire qui peut se montrer parfois dangereux.

Une revanche à prendre pour Stan Wawrinka

Pour Stan Wawrinka (no 15), le premier tour sera placé sous le signe de la revanche. Le Vaudois retrouvera, en effet, le Bosnien Damir Dzumhur (ATP 92) qui l'avait éliminé le printemps dernier d'entrée de jeu au Geneva Open. La route du Vaudois passera ensuite par un deuxième tour contre sans doute le Serbe Miomir Kecmanovic (ATP 53), demi-finaliste tout comme lui la semaine dernière à Doha, et par un troisième contre John Isner avant le grand défi contre Daniil Medvedev (no 4). Le Russe sera le favori du haut du tableau avec bien sûr Rafael Nadal. Le no 1 mondial pourrait retrouver Nick Kyrgios (no 23) en huitième de finale dans un choc qui fera saliver toute l'Australie.

Un tableau miné pour Belinda Bencic

Tête de série no 6, Belinda Bencic entamera, comme Roger Federer et Stan Wawrinka, son tournoi en douceur. La Saint-Galloise affrontera d'entrée la Slovaque Anna Karolina Schmiedlova WTA 202), qui revient à la compétition après avoir été blessée pendant six mois.

La suite sera plus corsée avec un deuxième tour sans doute contre la Lettone Jelena Ostapenko (WTA 45) et un huitième de finale face à la Biélorusse Aryna Sabalenka (no 11) qui vient d'infliger une correction à la Championne de Wimbledon Simona Halep à Adelaïde.

Jil Teichmann (WTA 67) aura une tâche difficile contre la Russe Ekaterina Alexandrova (no 25) qui vient de remporter le tournoi de Shenzhen. Quant à Viktorija Golubic (WTA 78), elle rencontrera la Chinoise Lin Zhui (WTA 71). Stefanie Vögele (WTA 117) est à une victoire de rejoindre Belinda Bencic, Jil Teichmann et Viktorija Golubic dans le tableau principal. L'Argovienne s'est, en effet, hissée au troisième et dernier des qualifications où l'attendra la Roumaine Monica Niculescu (WTA 128).

 

 

Source: keystone/ATS/LD/bb

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sport

Un bail de quatre ans pour Murat Yakin

Publié

le

Murat Yakin prolongé pour 4 ans par l'ASF (© KEYSTONE/ENNIO LEANZA)

L’avenir de l’équipe de Suisse s’inscrira jusqu’en 2028 avec Murat Yakin. L’Association Suisse de Football (ASF) et le sélectionneur ont en effet signé un nouveau bail de quatre ans.

Ce contrat comporte toutefois une clause de retrait si l’équipe de Suisse ne parvenait pas à se qualifier pour la Coupe du monde 2026. Dans une telle hypothèse, une discussion serait alors menée entre les deux parties pour statuer sur le bien-fondé de respecter le contrat initial.

"Dans les limites du raisonnable"

"Notre volonté est d'½uvrer dans la continuité avec Murat Yakin et Giorgio Contini", assure le président de l’ASF Dominique Blanc. Il convient de préciser que le contrat de Giorgio Contini, l’assistant de Murat Yakin, ne court que sur deux ans. "Cette prolongation est méritée pour Murat Yakin et pour Giorgio Contini", poursuit Dominique Blanc. Le président n'a pas voulu apporter des précisions quant aux modalités financières de ces nouveaux baux. "Nous sommes restés dans les limites du raisonnable", assure-t-il toutefois.

Murat Yakin se dit "fier" de poursuivre l’aventure. "Nous ferons tout pour que nos prochaines campagnes soient aussi fructueuses, lâche-t-il. L’équipe de Suisse a un véritable potentiel. On vient de le voir à l’Euro. Nous n’avons pas été loin de réussir quelque chose de grand. Ne pas jouer la finale de dimanche contre l’Espagne m’a fait mal..."

Quel gardien? On en saura plus en septembre

D’ici le 5 septembre, date du match à Copenhague contre le Danemark pour les trois coups de la Ligue des Nations, Murat Yakin devra régler l’épineux problème des gardiens. Yann Sommer, qui fêtera ses 36 ans à la fin de l’année, laissera-t-il sa place à Gregor Kobel qui piaffe d’impatience? "Un dialogue va s’instaurer avec les intéressés pour clarifier la situation d’ici septembre", promet le sélectionneur.

Murat Yakin a appris à 14h30 ce lundi qu’il devra désormais composer sans Xherdan Shaqiri. Le Bâlois a bien sûr salué la carrière du joueur de Chicago Fire qui a décidé de mettre un terme à sa carrière internationale. "C’est sa décision. Je la regrette. Il fut encore décisif lors de l’Euro, souligne Murat Yakin. Il restera comme l’un des plus grands joueurs de l’histoire du football suisse. Je dois le remercier pour tout ce qu’il a accompli. Sur un plan personnel, je dois avouer que son pied gauche m’a, match après match, toujours émerveillé."

Considéré comme "un modèle pour la jeunesse du pays" par Dominique Blanc, Xherdan Shaqiri aura sans doute droit très vite à un hommage de la part de l’ASF. Pourquoi pas le dimanche 8 septembre à Genève à l’occasion de la venue des Champions d’Europe espagnols? Comme pour lui signifier que c’est bien tout un pays qui veut le célébrer.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Sport

Xherdan Shaqiri dit stop

Publié

le

Clap de fin pour Xherdan Shaqiri. (© KEYSTONE/PETER KLAUNZER)

Il n’y aura pas de cinquième Coupe du monde pour Xherdan Shaqiri ! Après 125 sélections et 32 buts, le Bâlois a décidé de mettre un terme à sa carrière internationale.

Agé de 32 ans, Xherdan Shaqiri a annoncé son retrait sur les réseaux sociaux neuf jours après avoir failli offrir à l’équipe de Suisse une qualification pour les demi-finales de l’Euro. Personne n’oubliera le corner qu’il a botté lors de la seconde prolongation face à l’Angleterre qui a touché l’équerre du but de Jordan Pickford. Ce geste résume le génie d’un joueur qui restera comme l’un des plus grands dans l’histoire du football suisse, si ce n’est le plus grand. Xherdan Shaqiri n’est-il pas le seul joueur à avoir trouvé le chemin des filets lors des trois Coupes du monde et des trois Euros disputés depuis 2014 ?

Des moments inoubliables

Ce rappel dit tout sur un homme qui aura offert aux fans de l’équipe de Suisse des moments inoubliables; sa frappe magistrale le 7 septembre 2010 à Bâle face à l’Angleterre déjà pour son premier but en sélection, son triplé contre le Honduras le 25 juin 2014 à Manaus pour ouvrir les portes des huitièmes de finale de la Coupe du monde à l’équipe de Suisse, sa bicyclette extraordinaire le 25 juin 2016 à St-Etienne lors du huitième de finale de l’Euro contre la Pologne, sa chevauchée fantastique le 22 juin 2018 à Kaliningrad pour donner la victoire à la Suisse contre la Serbie en Coupe du monde avant, bien sûr, son dernier but, cette frappe venue d’ailleurs le 19 juin dernier à Cologne contre l’Ecosse.

Utilisé en Allemagne comme joker par Murat Yakin, Xherdan Shaqiri a eu la sagesse de comprendre que son temps est passé. Son exil doré en MLS lui a fait perdre les réalités du football moderne qui exige d’un attaquant un labeur incessant dans le repli défensif. Devant l’émergence d’un Dan Ndoye, capable de multiplier les courses dans son couloir avec un souffle inépuisable, et devant le choix de Murat Yakin de ne plus jouer vraiment avec un 9,5, ce poste en soutien direct de l’attaquant de pointe qui lui convenait à merveille, les possibilités qui s’offraient à lui de demeurer un acteur majeur de la sélection étaient fort réduites. Son rêve qu'il a pu entretenir de participer à la Coupe du monde 2026, seize ans après sa première en Afrique du Sud, ressemblait presque à une chimère.

Adulé de Lugano à Genève

Joueur le plus aimé du public, adulé tant à Genève qu’à Lugano, Xherdan Shaqiri a, ainsi, préféré quitter la sélection par la grande porte. Cette sortie restera comme l’ultime preuve de la classe d’un homme qui a permis à la Suisse de rivaliser avec les meilleures équipes au monde pendant ces quatorze dernières années.

undefined

undefined

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Euro 2024

Allemagne: retraite internationale pour Thomas Müller

Publié

le

Thomas Müller: fin d'une longue carrière avec l'Allemagne (© KEYSTONE/EPA/RONALD WITTEK)

L'international allemand Thomas Müller, vainqueur de la Coupe du Monde 2014, prend sa retraite internationale. Il l'a annoncé dix jours après la défaite de son pays en quart de finale de l'Euro.

"Après 131 matches internationaux et 45 buts, je dis aujourd'hui au revoir à l'aigle (emblème de l'équipe d'Allemagne ndlr)", a-t-il annoncé sur ses réseaux sociaux. Dans cette vidéo, mise en scène sur un terrain de football de la petite ville bavaroise de Pähl où "tout a commencé" pour le joueur de 34 ans, Thomas Müller a tenu à "remercier" ses supporters.

"Nous avons fait la fête ensemble et avons parfois écrasé une larme ensemble, je voudrais dire merci à tous les fans", a-t-il déclaré, au lendemain de la victoire de l'Espagne face à l'Angleterre (2-1) en finale de l'Euro 2024, organisé en Allemagne. "J'ai toujours été très fier de jouer pour mon pays", a-t-il ajouté.

Après la défaite de l'équipe allemande face à la Roja vendredi 5 juillet en quart de finale, Thomas Müller avait déjà déclaré qu'il s'agissait "très probablement" de son dernier match au sein de l'équipe nationale. L'attaquant continuera en revanche à jouer pour son club du Bayern Munich, où il a prolongé en décembre dernier jusqu'à l'été 2025.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Euro 2024

Euro 2024: Rodri meilleur joueur, Yamal meilleur jeune

Publié

le

Rodri avec le trophée du meilleur joueur de l'Euro 2024 (© KEYSTONE/AP/Manu Fernandez)

Rodri (28 ans) a été désigné meilleur joueur de l'Euro 2024 par l'UEFA. Le milieu espagnol, qui a dû sortir à la pause durant la finale, a été la plaque tournante de son équipe.

Sans surprise, un autre Espagnol a été sacré meilleur jeune, en l'occurrence Lamine Yamal. La pépite du FC Barcelone, qui a fêté son 17e anniversaire la veille de la finale, a donné la passe décisive sur le premier but contre les Anglais.

Ces distinctions ont été prises par un jury spécialisé constitué de douze personnes.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Euro 2024

L'élégance de Gareth Southgate

Publié

le

Une deuxième finale perdue pour Gareth Southgate.,, (© KEYSTONE/AP/Martin Meissner)

"Comme toujours dans ce genre de match, les marges sont minces, mais l'Espagne était la meilleure équipe du tournoi." Gareth Southgate a témoigné d'une certaine élégance dans la défaite.

"Dans l'ensemble, les Espagnols méritent leur succès, admet le sélectionneur anglais. Nous nous sommes battus jusqu'à la fin de la finale, mais aujourd'hui nous n'avons pas eu assez la possession du ballon. Cela signifie qu'ils ont eu plus de contrôle sur le jeu, et cela peut finir par vous épuiser."

Déjà défait en finale de l'Euro en 2021 à Londres, Gareth Southgate s'est dit "effondré pour tout le monde. Les joueurs ont été incroyables, je suis très fier de ce qu'ils ont fait, mais nous avons été un peu court".

"Nous avions un peu d'élan au moment de l'égalisation, et une grosse occasion à la fin d'égaliser aussi, mais je ne suis pas sûr que nous ayons fait assez sur l'ensemble des 90 minutes", poursuit-il. Il a, enfin, entretenu le flou quant à son avenir. Son contrat court jusqu'à la fin de l'année. "Je ne pense pas que ce soit le bon moment pour prendre une décision, précise-t-il.. Je dois parler aux bonnes personnes. Ce n'est pas pour tout de suite."

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture