Rejoignez-nous

Sport

Internationaux d'Australie: tirage délicat pour les Suisses

Publié

,

le

Roger Federer risque de devoir vraiment serrer le jeu au troisième tour. (©KEYSTONE/AP/JJ)

Le péril guettera Roger Federer (n°3) dès le troisième tour à l'Open d'Australie. Selon toute vraisemblance, le Bâlois affrontera l'un des joueurs qui monte sur le Circuit: Hubert Hurkacz (n°31).

C'est un tirage au sort difficile qui attend les représentants helvétiques à Melbourne et Roger Federer n'est pas épargné! Il affrontera Hubert Hurkacz (22 ans). Toujours en lice cette semaine à Auckland, le Polonais a gagné trois simples sur trois lors de la récente ATP Cup face à Diego Schwartzman, Borna Coric et Dominic Thiem. Roger Federer, qui n'a toujours pas un seul match officiel dans les jambes, devra donc très vite monter en puissance. Il en aura le loisir lors de son premier tour contre l'Américain Steve Johnson (ATP 81) qu'il a battu déjà à deux reprises par le passé sans concéder le moindre set, et au deuxième face au Serbe Filip Krajinovic (ATP 41) ou un qualifié qui ne sera pas Henri Laaksonen (ATP 102), éliminé piteusement d'entrée par le... 734e mondial, l'Australien Rink Hijikata.

Après avoir passé le cap de ce seizième de finale qui sera un véritable piège s'il l'oppose à Hubert Hurkacz, Roger Federer pourra alors songer à la deuxième semaine de cet Open. Il figure dans le tableau de Novak Djokovic (no 2) qu'il est appelé à rencontrer en demi-finale après, théoriquement, un quart contre un Italien, Matteo Berrettini (no 8) ou Fabio Fognini (no 12). Le tenant du titre ouvrira le bal face à l'Allemand Jan-Lennard Struff (ATP 37), un adversaire qui peut se montrer parfois dangereux.

Une revanche à prendre pour Stan Wawrinka

Pour Stan Wawrinka (no 15), le premier tour sera placé sous le signe de la revanche. Le Vaudois retrouvera, en effet, le Bosnien Damir Dzumhur (ATP 92) qui l'avait éliminé le printemps dernier d'entrée de jeu au Geneva Open. La route du Vaudois passera ensuite par un deuxième tour contre sans doute le Serbe Miomir Kecmanovic (ATP 53), demi-finaliste tout comme lui la semaine dernière à Doha, et par un troisième contre John Isner avant le grand défi contre Daniil Medvedev (no 4). Le Russe sera le favori du haut du tableau avec bien sûr Rafael Nadal. Le no 1 mondial pourrait retrouver Nick Kyrgios (no 23) en huitième de finale dans un choc qui fera saliver toute l'Australie.

Un tableau miné pour Belinda Bencic

Tête de série no 6, Belinda Bencic entamera, comme Roger Federer et Stan Wawrinka, son tournoi en douceur. La Saint-Galloise affrontera d'entrée la Slovaque Anna Karolina Schmiedlova WTA 202), qui revient à la compétition après avoir été blessée pendant six mois.

La suite sera plus corsée avec un deuxième tour sans doute contre la Lettone Jelena Ostapenko (WTA 45) et un huitième de finale face à la Biélorusse Aryna Sabalenka (no 11) qui vient d'infliger une correction à la Championne de Wimbledon Simona Halep à Adelaïde.

Jil Teichmann (WTA 67) aura une tâche difficile contre la Russe Ekaterina Alexandrova (no 25) qui vient de remporter le tournoi de Shenzhen. Quant à Viktorija Golubic (WTA 78), elle rencontrera la Chinoise Lin Zhui (WTA 71). Stefanie Vögele (WTA 117) est à une victoire de rejoindre Belinda Bencic, Jil Teichmann et Viktorija Golubic dans le tableau principal. L'Argovienne s'est, en effet, hissée au troisième et dernier des qualifications où l'attendra la Roumaine Monica Niculescu (WTA 128).

 

 

Source: keystone/ATS/LD/bb

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Football

Bellinzone en Challenge League la saison prochaine

Publié

le

Tresor Samba, en grenat, et Bellinzone obtiennent leur promotion en Challenge League, malgré les quatre points de retard sur Breitenrain de Moritz Hischier, en blanc, le stade du club de la capitale fédérale n'étant pas homologué pour la Swiss Football League (© KEYSTONE/Peter Klaunzer).

Le club grenat du "Sopra Ceneri" obtient sa promotion sur le tapis vert: les autres candidats à l'ascension ont tous vu leurs dossiers refusés par la SFL...

Bonne nouvelle pour l’AC Bellinzone: le club tessinois obtient sa licence par l’instance de recours et jouera ainsi la saison prochaine en Challenge League, le trente-troisième exercice dans la deuxième catégorie de jeu de son Histoire. Les trois autres candidats de Promotion League avaient retiré leur recours.

 

L'ancien Servettien Marco Schällibaum qui a succédé au Genevois Jean-Michel Aeby au poste d'entraîneur de l'ACB fêtera une ascension au terme de la saison (© KEYSTONE/Peter Klaunzer).

Licence accordée par la Commission de Recours

Après que l'AC Bellinzone se soit vu refuser la licence pour la Challenge League en première instance, la Commission de recours a accordé vendredi au club tessinois le précieux sésame pour la participation à la prochaine saison en deuxième division.

 

Recours retirés

Les autres candidats à l’ascension de la Promotion League, qui s'étaient également vu refuser la licence en première instance, ont préalablement retiré leur recours: Breitenrain, dont le stade n'est pas homologué pour la Swiss Football League, le Stade Nyonnais et le FC Chiasso.

 

Kriens en Promotion League

Avec l'octroi de la licence à l'AC Bellinzone, il est désormais définitivement établi que le club tessinois remplacera le SC Kriens, qui sera lui relégué en Promotion League et quittera la SFL après quatre saisons en Challenge League.

 

Après le match contre Vaduz (30.04.13), Hakan Yakin, tout à droite, et ses coéquipiers ont la tête basse: loin de remonter en Super League : moins d'un mois plus tard, ils verront tous leurs efforts partir en fumée à cause des dettes accumulés au fil des années (© KEYSTONE/Karl Mathis).

 

9 ans après la faillite

Ainsi, l'ACB retrouve l'antichambre de l'élite neuf ans après avoir fait faillite. Une faillite intervenue sous la présidence de Gabriele Giulini (29.05.13). Le club grenat du "Sopra Ceneri" s'est retrouvé rétrogradé en deuxième ligue régionale avant de gravir un à un les échelons qui mènent à la Swiss Football League. La dernière étape a été la plus longue: quatre dernières saisons en Promotion League. Champions de Suisse en 1948, trois finalistes de la Coupe de Suisse, "i granata" renouent donc un peu avec leur passé prestigieux.

 

Aujourd'hui entraîneur-assistant à Schaffhouse, Hakan Yakin, deuxième depuis la droite, avait pourtant signé un contrat de six ans avec l'ACB... (© KEYSTONE/Karl Mathis).

Continuer la lecture

Genève

Joao Sousa en finale à Genève, comme en 2015

Publié

le

Joao Sousa jouera samedi sa 2e finale à Genève (© KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)

Joao Sousa (ATP 79) défiera le tenant du titre Casper Ruud (ATP 8) samedi dès 15h en finale du Geneva Open.

Le Portugais de 33 ans a dominé Richard Gasquet (ATP 75) 6-2 6-2 en 75' dans la deuxième demi-finale. Il a déjà remporté un titre en 2022, en février à Pune en Inde.

Joao Sousa, qui a perdu les deux précédents duels livrés face à Casper Ruud, a aisément battu un Richard Gasquet un peu juste sur le plan physique. Le Français, qui aura 36 ans le mois prochain, n'a pas tenu le choc. Il a concédé son service à quatre reprises, ne convertissant aucune des quatre balles de break dont il a bénéficié.

Ex-no 28 mondial, Joao Sousa jouera ainsi, à 33 ans, sa 12e finale sur le circuit principal. Le Portugais, qui affiche quatre titres à son palmarès, avait déjà atteint la finale en 2015 sur la terre battue du Parc des Eaux-Vives. Il avait alors subi la loi du Brésilien Thomaz Bellucci.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Genève

Casper Ruud bat Reilly Opelka en deux manches

Publié

le

Casper Ruud a battu Reilly Opelka en deux sets vendredi (© KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI)

Casper Ruud (ATP 8) disputera samedi une troisième finale consécutive sur sol helvétique.

Sacré à Genève et à Gstaad en 2021, le Norvégien s'est hissé en finale du Geneva Open en dominant Reilly Opelka (ATP 18) 7-6 (7/2) 7-5 en 1h30' de jeu dans la première demi-finale.

Sacré sur la terre battue de Buenos Aires en février et battu par Carlos Alcaraz au stade ultime en mars à Miami, Casper Ruud (23 ans) jouera sa troisième finale de l'année sur l'ATP Tour, la 11e au total. Il devra vaincre Richard Gasquet (ATP 75) ou Joao Sousa (ATP 79) samedi dès 15h pour cueillir le 8e titre de sa carrière.

Plus solide à l'échange, Casper Ruud a su attendre son heure face à Reilly Opelka. Le Norvégien a fait la différence grâce à deux coups "boisés" - dont un lob gagnant - dans le jeu décisif du set initial, avant de profiter de la seule double faute commise par le géant américain (2m11) pour convertir l'unique balle de break enregistrée dans cette partie à 7-6 5-5.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Football

Super League: élargissement à 12 équipes et play-off

Publié

le

Archives (KEYSTONE/Salvatore Di Nolfi)

Révolution dans le football suisse. La SFL a décidé de porter de 10 à 12 le nombre d'équipes en Super League dès la saison 2023-24, avec un championnat en trois phases conclu par des play-off.

Selon la réforme adoptée vendredi à une large majorité en assemblée générale extraordinaire de la Swiss Football League (SFL) à Ittigen, chaque équipe jouera d'abord deux fois l'une contre l'autre, en mode aller-retour (vingt-deux matches).

Le Championnat sera ensuite divisé en deux groupes: un "Championship Group" réunissant les six premiers et un "Qualification Group" pour les équipes classées entre la 7e et la 12e place. Soit 32 matches à ce stade.

Puis viendra la phase finale - la plus contestée initialement -, qui déterminera le champion, les places européennes et la relégation.

Dans le détail, les deux premiers du "Championship Group" se disputeront le titre de champion dans une série au meilleur des trois rencontres. Le leader bénéficiera du droit de jouer à domicile lors des matches un et trois. Il devra y avoir un gagnant à chaque match, au besoin par des prolongations et des tirs au but.

Les huit clubs classés entre la troisième et la sixième place du "Championship Group" et dans les quatre premiers du "Qualification Group" s'affronteront dans des "play-off pour l'Europe".

Trois tours (quart de finale, demi-finale, finale) permettront de déterminer les places à attribuer à ce moment-là dans les compétitions européennes. Les tours un et deux se dérouleront en matches aller-retour selon le modèle européen, le troisième se jouera en une seule finale. Le classement de la deuxième phase fera foi pour déterminer les duels (le club le mieux classé contre le club le moins bien classé, etc.).

L'équipe classée dernière du "Qualification Group" sera directement reléguée en Challenge League (ChL). L'avant-dernière jouera un match promotion-relégation (en aller-retour) contre la deuxième de ChL.

La SFL sera ainsi à l'avenir composée de vingt-deux membres au lieu de vingt actuellement, une modification qui nécessite encore l'approbation du Conseil de l'Association de l’ASF.

Saison de transition en 22-23

La saison 2022-23 de Super League sera de transition et se déroulera selon la formule classique, mais sans relégation directe. Le dernier de Super League la saison prochaine disputera un barrage contre le 3e de Challenge League.

Il n'y aura pas non plus de relégation directe en Promotion League (PL): le 10e de Challenge League disputera un barrage contre le 3e de la PL. En outre, deux clubs de ChL et de PL seront directement promus, pour autant qu'ils obtiennent la licence nécessaire.

5 changements de joueurs

Les clubs ont par ailleurs approuvé une proposition visant à donner aux autorités disciplinaires la possibilité réglementaire de réagir plus rapidement en cas d'incidents de sécurité graves et d'ordonner des mesures préventives.

Les délégués ont également suivi la proposition de l'International Football Association Board (IFAB) donnant la possibilité d'effectuer cinq changements de joueurs pour les deux championnats.

Enfin, les clubs ont annulé une réduction, introduite il y a un an, du nombre de joueurs non formés localement sur la liste des contingents pour les matches de Super League. Ainsi, 17 joueurs non formés localement sont toujours autorisés.

Continuer la lecture

Football

Super League : Servette assure son maintien

Publié

le

Chris Bedia, en grenat, n'a pas trouvé grâce face à Strahinja Pavlovic, en blanc. Tout un symbole; les attaquants servettiens n'ont pas trouvé la faille face à la défense baloise jeudi soir (© KEYSTONE/Martial Trezzini).

Servette est mathématiquement assuré de jouer en Super League la saison prochaine grâce au match nul obtenu face au FC Bâle (0-0) jeudi soir.

Mission accomplie pour Servette. Grâce à un match nul sans but (0-0) face au FC Bâle, les Servettiens sont mathématiquement assuré d’évoluer en Super League la saison prochaine. Après une première mi-temps avare en actions d’éclat, les joueurs d’Alain Geiger ont résolument pris la direction des opérations. Ils se sont ménagé plusieurs occasions de but nettes. Sans trouver le chemin des filets ; mais le fait de n'avoir encaissé aucun but et de n'avoir concédé que très peu d'occasions de but est une satisfaction majeure.

David DoulineDemi défensif du Servette FC

 

Le travail de filtrage à mi-terrain effectué par David Douline, en grenat, et ses coéquipiers, a porté ses fruits face à Darian Males, en blanc, et aux attaquants bâlois (© KEYSTONE/Martial Trezzini).

 

Le SFC a donc assuré l’essentiel en obtenant ce point synonyme de maintien. Un soulagement pour les joueurs, la direction du club et l’entraîneur servettien qui revient sur les difficultés rencontrées par son équipe au second tour.

Alain GeigerEntraîneur du Servette FC

 

Un attaquant et vite!

Reste bien des problèmes à régler, notamment dans le compartiment offensif: l'inefficacité offensive des Servettiens les a empêché de défendre leurs chances de lutter jusqu'au bout pour une qualification pour la Coupe d'Europe. Pour le mentor valaisan de la Praille, l'arrivée d'un attaquant est une priorité absolue.

Alain GeigerEntraîneur du Servette FC

 

 

 

 

 

 

Continuer la lecture