Rejoignez-nous

Hockey

Robert Mayer: "Genève est ma maison et le sera toujours"

Publié

,

le

Robert Mayer lors d'un match face à Rapperswil en novembre 2019 [Fred Curtet]

La fin abrupte de la saison de National League n'a pas permis aux fans de faire leurs adieux aux joueurs quittant le club. Parmi ceux-ci, Robert Mayer qui évoluera au HC Davos la saison prochaine après 6 ans passés aux Vernets.

Ses derniers coups de patins donnés aux Vernets avec un maillot du GSHC auront été en tant que joueur. Quelques minutes après avoir appris la nouvelle par l'intermédiaire de l'entraîneur Pat Emond, les joueurs grenat ont sauté sur la glace pour jouer une dernière fois de la saison ensemble. L'occasion pour certains d'inverser les rôles. Ainsi Marco Maurer a revêtu l'équipement de Robert Mayer alors que l'habituel portier s'est retrouvé, avec un certain succès, en joueur de champ.

Arrivé en 2014 à Genève en provenance d'Amérique du nord, Robert Mayer aura défendu à 203 reprises les buts du Genève-Servette dont 197 fois en tant que gardien titulaire. Six saisons durant lesquelles il s'est forcément forgé des souvenirs.

Robert Mayer
Gardien du GSHC durant 6 saisons
Robert MayerGardien du GSHC durant 6 saisons

"J’ai tellement de souvenirs. Des souvenirs que je garderai pour le reste de ma vie. Cette saison il y a eu un moment spécial, le deuxième match à domicile après l’annonce de ma signature à Davos, j’ai réalisé un blanchissage et les fans m’ont applaudi, m’ont rappelé, j’en pleurais, c’était l’un des moments les plus touchant de ma carrière à Genève

Ce match contre Lausanne où j’ai réalisé un blanchissage fut vraiment spécial aussi. Je voulais finir correctement la saison, pour moi et évidemment pour l’équipe. Mais Genève est ma maison, ce le sera toujours et je reviendrai vivre ici après ma carrière".

"Merci beaucoup pour tout"

Les occasions de remercier les joueurs n'ont pas été légion cette année. Le huis clos contre Lausanne, l'annulation des playoffs puis l'annonce de fin de saison aura privé le public genevois d'une véritable "dernière occasion" de voir l'équipe  servettienne version 2019-2020.

Auteur de 11 passes décisives en 6 saisons, Robert Mayer a donc un message a faire passer aux fans genevois, mais évidemment, difficile de tout résumer avec pour conclure, un petit mot en français.

Robert Mayer
Gardien du GSHC durant 6 saisons
Robert MayerGardien du GSHC durant 6 saisons

"Ce n’est pas évident mais je veux juste dire merci pour tout, le soutien que j’ai reçu de tant de gens. Je suis venu à 24 ans et je repars à 30 ans. J’ai tellement appris à Genève, j’ai tellement grandi à Genève. Pour moi c’est la meilleure ville en Suisse, la meilleure ville où vivre parce j’aime tellement la culture et tout ce qui touche à Genève. C’était très très dur pour moi  de signer ailleurs mais c’est la décision, je me réjouis mais pour sûr je serai de retour."

La saison prochaine, Robert Mayer évoluera avec Davos, club avec lequel il a signé un contrat portant sur 4 saisons.

 

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Hockey

La simplicité, recette lausannoise du succès

Publié

le

Christoph Bertschy et Lausanne ont su jouer simple (© KEYSTONE/CYRIL ZINGARO)

En jouant de manière simple, Lausanne a trouvé le chemin des filets à cinq reprises contre Fribourg-Gottéron. A répéter vendredi à domicile contre Davos.

Mais pourquoi se complique-t-il la vie? Mais pourquoi n'a-t-il pas simplement shooté au but en espérant une déviation? Ces questions, des milliers de fans se les posent lors de chaque soirée de National League et même à chaque rencontre sportive.

A croire que jouer simple est finalement difficile, puisque les équipes n'y arrivent généralement pas d'un - simple - coup de baguette magique. C'est pourtant avec cette recette maintes fois exploitée que Lausanne a signé son deuxième succès en trois parties et remporté son deuxième derby romand, après avoir battu Genève-Servette vendredi dernier à Malley. Sauter sur les rebonds, balancer le puck à travers le trafic ou capitaliser sur une erreur de placement, voilà la recette du succès.

Barberio proche des 100%

"On a joué un match beaucoup plus simple, a analysé Mark Barberio. On a amené le puck sur le filet et on a été récompensé." De retour après avoir purgé ses quatre derniers matches de suspension, le capitaine québécois a retrouvé le "C" en même temps que sa position sur l'échiquier lausannois. "Quel plaisir d'être de retour, s'est enthousiasmé le Canadien à l'heure de l'interview. C'est toujours dur de voir tes coéquipiers jouer sans pouvoir les aider. Maintenant mon but, c'est de continuer à aider l'équipe."

Opéré de l'épaule, le Montréalais a enchaîné avec de la rééducation. Alors où se situe-t-il peu après la mi-septembre? "Je dirais que je me sens à 90-95%. En termes de douleurs, il n'y en a pas et c'est vraiment encourageant. C'est juste une question de force mais ça va venir, je travaille beaucoup là-dessus." Privé de glace, Mark Barberio a eu le loisir d'observer ses coéquipiers en ce début de saison. Comment analyse-t-il les performances de ses collègues? "Je pense qu'on travaillait fort, mais qu'il y avait des erreurs mentales qu'on a pu corriger ce soir contre Fribourg. Surtout à la ligne bleue et des deux côtés de la glace. On a offert trop de pucks à l'adversaire."

Provoquer la chance

John Fust a-t-il trouvé la formule magique avec cette option à deux défenseurs étrangers et deux importés en attaque au lieu de ce 1+3 du début de saison? "Hormis les deux premiers tiers à Rapperswil, je suis content de l'équipe, note le coach des Lions. Au final, ce n'est qu'une question de confiance et de créer la chance. Ce qu'on a su faire ce soir. On a été récompensé par certains buts, parce qu'on a accepté d'aller provoquer cette chance. Il est donc fort probable que l'on conserve le même alignement contre Davos."

Concernant le retour de Barberio et la mise en tribunes de Phil Varone, John Fust n'a pas tourné autour du pot: "Mark est notre leader et notre capitaine. Sekac et Varone ont connu des débuts difficiles, ils doivent encore s'adapter. Sekac a mieux jouer même s'il n'a pas marqué. Quant à Varone, il a des qualités, ça va venir. Il lui faut faire des ajustements."

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Hockey

Lausanne se reprend, Fribourg battu pour la 4e fois de suite

Publié

le

Le défenseur vaudois Aurélien Marti sera le premier sur le puck, au détriment du Fribourgeois Matthias Rossi. (© KEYSTONE/CYRIL ZINGARO)

Lausanne a relevé la tête lors de la 7e journée de National League. A Fribourg, les Vaudois ont pris le meilleur sur Gottéron 5-2 en retrouvant un certain allant offensif.

Après la performance indigne face à Rapperswil samedi, les Lausannois savaient qu'ils devaient montrer un autre visage. Et marquer des buts. Mission accomplie dans les deux cas. On peut même dire que ce fut réalisé en 156 secondes au cours d'un tiers médian dominé de fort belle façon, tout en étant aidé par un brin de chance (le 3-1 de Jäger dévié) et par des errances fribourgeoises comme sur le 4-1 de Bertschy en infériorité numérique avec un Raphael Diaz pas dans son meilleur soir.

Pas question pour John Fust de se caresser le ventre en élevant cette partie au rang de match référence. Parce que son LHC a aussi connu quelques moments qui ont fait suer ses suiveurs et que Tobias Stephan a rendu une copie brillante. Mais les Vaudois souhaitaient pouvoir s'appuyer sur des buteurs et ce sont bien les "suspects usuels" qui ont aidé leurs couleurs. Damien Riat a signé un doublé, alors que le futur Fribourgeois Christoph Bertschy - sifflé par quelques fans de Gottéron - s'est signalé par son 4-1 en box-play pour couper les velléités des Dragons.

Le retour dans l'alignement de Barberio a coûté sa place à Phil Varone. Et force est de constater que l'absence du centre ontarien n'a pas tant déstabilisé le bloc des Lions. Les attaquants suisses ont su prendre leurs responsabilités, à l'image d'un Jason Fuchs auteur de son deuxième but en trois matches.

Pour Gottéron, il s'agit mine de rien de la quatrième défaite consécutive. Pas de quoi réclamer le départ de Christian Dubé puisque les Fribourgeois ont inscrit deux points à la suite de leurs deux revers en prolongation. Mais certains attaquants, on pense par exemple à Rossi ou Herren, n'apportent pas ces buts qui font tellement de bien lorsque les premières lignes se cherchent.

Parce que si le marbre pour la statue de Julien Sprunger a déjà été commandé depuis longtemps à Carrare, le fait que le capitaine de 35 ans soit toujours celui vers qui il faille se tourner lorsque la situation se corse invite certes à l'admiration, mais aussi à une réflexion sur le futur du leadership à St-Léonard une fois que le grand numéro 86 aura raccroché ses patins.

Christian Dubé donne l'impression de chercher encore les meilleures combinaisons, tant défensivement qu'offensivement. Et après un début de saison intéressant et deux succès, le coach et manager général va devoir se racler la soupière pour redonner à ses joueurs un peu de confiance avant un nouveau derby, cette fois vendredi à Genève contre les Aigles.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Actualité

Roues de vélo pour Genève-Servette et Ajoie

Publié

le

Le Bernois Timothy Kast inscrit le 2-0 contre Ajoie. Un doublé pour lui. (© KEYSTONE/MARCEL BIERI)

Genève-Servette et Ajoie ont concédé de larges défaites en National League. Les Genevois se sont inclinés 6-0 à Bienne tandis que les Jurassiens n'ont pu empêcher Berne de triompher sur le même score.

Face à des Biennois en verve, les joueurs de Patrick Emond ont été complètement dépassés. Ils ont pris une roue de vélo sans montrer de signe de révolte. Certes, la liste des blessés est impressionnante, le portier Descloux a, lui aussi, rejoint l'infirmerie, du côté des Vernets, mais elle ne saurait tout expliquer.

Les joueurs traînent comme des âmes en peine sur la glace, à l'image de Joël Vermin, qui fait un très mauvais choix qui a conduit au 2-0 de Michael Hügli. Les Seelandais, eux aussi amoindris par les blessures de Haas, Cunti ou Fey, poursuivent pourtant leur cavalier seul en tête du classement (20 points sur 21 possibles). Lööv, Schlaepfer et Yakovenko ont profité de l'euphorie générale pour marquer leur premier but en National League.

Les Ajoulots ont connu un début de match difficile dans la capitale; par la faute d'un seul homme: Timothy Kast. Le Genevois, qui n'avait disputé qu'un match jusque-là avec les Bernois, a connu sa minute de gloire. Au cours de ses deux premières apparitions, il a inscrit un doublé sur ses deux premiers tirs. Il s'agit du quatrième doublé dans la longue carrière de l'ancien Zougois. Un bon vieux tir de Daugavins (13e) a donné une large avance aux joueurs de l'entraîneur Johan Lundskog. Pourtant, les Jurassiens ont fait frémir la patinoire à plusieurs reprises en se créant de belles occasions. Mais le réalisme est leur mal le plus criant des joueurs de Gary Sheehan.

L'exploit de la soirée est à mettre à l'actif des Langnau Tigers. Menés 4-1 à la 44e, les Emmentalois ont arraché l'égalisation à la 58e par Pascal Berger avant que le Suédois Jesper Olofsson ne donne la victoire 5-4 aux Bernois. Le gardien Simon Rytz, débarqué dans la journée d'Olten pour pallier l'incroyable série de blessures des portiers des Tigers, a été élu homme du match.

Lugano s'est imposé 3-2 après prolongation contre Zoug, qui avait égalisé à 1 seconde du temps réglementaire. Bertaggia a donné un deuxième point aux joueurs de Chris McSorley.

Troisième revers de rang pour Ambri-Piotta, battu 3-0 sur la glace de sa nouvelle patinoire par les Rapperswil-Jona Lakers. Le Tchèque Roman Cervenka s'est fait l'auteur d'un doublé pour les St-Gallois.

Classement: 1. Bienne 7/20 (30-13). 2. Zoug 7/17 (25-15). 3. Zurich Lions 5/11 (20-13). 4. Lugano 6/11 (21-16). 5. Ambri-Piotta 6/8 (12-15). 6. Fribourg-Gottéron 6/8 (17-21). 7. Davos 5/7 (13-17). 8. Genève-Servette 6/6 (14-22). 9. Berne 6/6 (22-16). 10. Langnau Tigers 6/6 (17-27). 11. Rapperswil-Jona Lakers 6/6 (16-17). 12. Lausanne 5/5 (11-14). 13. Ajoie 5/3 (9-21).

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Hockey

National League: Simion à Zoug jusqu'en 2025

Publié

le

Dario Simion est devenu l'un des piliers de Zoug (© KEYSTONE/PostFinance/ENNIO LEANZA)

L'attaquant Dario Simion (27 ans) a prolongé de trois ans son contrat avec Zoug, soit jusqu'en 2025. Le Tessinois évolue dans le club depuis le début de la saison 2018/19.

L'ailier s'est véritablement révélé lors du dernier exercice au terme duquel Zoug a décroché le titre de champion. Simion avait en effet inscrit 24 buts et donné 21 assists lors de la qualification, avant de marquer encore 9 buts (3 assists) en play-off. Il avait ensuite été sélectionné en équipe de Suisse pour les championnats du monde.

Cette saison, en six matches, Dario Simion a été crédité d'autant de points, avec 3 buts et 3 passes décisives.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Hockey

Hockey: Chris McSorley gagne à Genève

Publié

le

Le Jurassien Jonathan Hazen (à droite) et le Léventin Zaccheo Dotti convoitent le palet. (© KEYSTONE/GEORGIOS KEFALAS)

Chris McSorley réussi son retour à Genève!

Après avoir pris place pendant vingt ans sur le banc genevois, Chris McSorley a dû déroger cette fois à ses habitudes en visite avec Lugano. Le Canadien est reparti en vainqueur des Vernets. Pourtant, ses joueurs avaient raté leur match la veille contre Bienne et un long voyage les attendait encore rallongé par le franchissement du col du Gothard. Mais les Genevois ont été incapables d'en profiter. Au contraire, ce sont toujours les Luganais qui ont mené. Généreusement bombardé, Gauthier Descloux a fini par craquer sur le 3-2 de Josephs (34e). Déjà très sollicité la veille à Lausanne, le Fribourgeois a laissé sa place à Stéphane Charlin pour la dernière période. Le jeune portier ne s'est pas trouvé à son avantage sur le 5-2 de Thürkauf. Le début de saison des Genevois n'est pas folichon.

Bienne leader

Bienne n'arrête plus de gagner. Six matches pour autant de succès, seul Fribourg lui a pris un point. Davos n'a pas fait le poids non plus (3-0). Auteur d'un triplé la veille, Damien Brunner a ouvert le score. Sallinen et Hügli ont complété la fiche des buteurs. Les Seelandais se retrouvent en tête du classement après le point concédé par Zoug face à Fribourg Gottéron (2-1 ap).

Lausanne avait sans doute laissé beaucoup d'émotions la veille lors de son succès face à Genève-Servette. Les Vaudois ont été complètement dominés par les Rapperswil-Jona Lakers, qui ont ainsi pu accrocher leur premier succès de la saison (5-1). Avec Boltshauser devant la cage - peu à son avantage sur le 3-0 -, les hommes de John Fust ont manqué de réalisme. Ils ont pourtant tiré plus au but que leur adversaire (28-27), mais le résultat ne se discute pas.

Mauvais week-end pour les Langnau Tigers, étrillés vendredi 1-8 à Berne, et bien malmenés par les Zurich Lions (6-2) samedi. Ils ont encaissé la bagatelle de 14 buts en deux matches. En revanche, les hommes de Rikard Grönborg ont fêté un double succès avec six points pris contre Ajoie et les Emmentalois.

Classement: 1. Bienne 6/17 (24-13). 2. Zoug 6/16 (23-12). 3. Zurich Lions 5/11 (20-13). 4. Lugano 5/9 (18-14). 5. Ambri-Piotta 5/8 (12-12). 6. Fribourg-Gottéron 5/8 (15-16). 7. Davos 4/6 (9-12). 8. Genève-Servette 5/6 (14-16). 9. Langnau Tigers 5/4 (12-23). 10. Ajoie 4/3 (9-15). 11. Berne 5/3 (16-16). 12. Rapperswil-Jona Lakers 5/3 (13-17). 13. Lausanne 4/2 (6-12).

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture