Rejoignez-nous

Hockey

Robert Mayer: "Genève est ma maison et le sera toujours"

Publié

,

le

Robert Mayer lors d'un match face à Rapperswil en novembre 2019 [Fred Curtet]

La fin abrupte de la saison de National League n'a pas permis aux fans de faire leurs adieux aux joueurs quittant le club. Parmi ceux-ci, Robert Mayer qui évoluera au HC Davos la saison prochaine après 6 ans passés aux Vernets.

Ses derniers coups de patins donnés aux Vernets avec un maillot du GSHC auront été en tant que joueur. Quelques minutes après avoir appris la nouvelle par l'intermédiaire de l'entraîneur Pat Emond, les joueurs grenat ont sauté sur la glace pour jouer une dernière fois de la saison ensemble. L'occasion pour certains d'inverser les rôles. Ainsi Marco Maurer a revêtu l'équipement de Robert Mayer alors que l'habituel portier s'est retrouvé, avec un certain succès, en joueur de champ.

Arrivé en 2014 à Genève en provenance d'Amérique du nord, Robert Mayer aura défendu à 203 reprises les buts du Genève-Servette dont 197 fois en tant que gardien titulaire. Six saisons durant lesquelles il s'est forcément forgé des souvenirs.

Robert MayerGardien du GSHC durant 6 saisons

"J’ai tellement de souvenirs. Des souvenirs que je garderai pour le reste de ma vie. Cette saison il y a eu un moment spécial, le deuxième match à domicile après l’annonce de ma signature à Davos, j’ai réalisé un blanchissage et les fans m’ont applaudi, m’ont rappelé, j’en pleurais, c’était l’un des moments les plus touchant de ma carrière à Genève

Ce match contre Lausanne où j’ai réalisé un blanchissage fut vraiment spécial aussi. Je voulais finir correctement la saison, pour moi et évidemment pour l’équipe. Mais Genève est ma maison, ce le sera toujours et je reviendrai vivre ici après ma carrière".

"Merci beaucoup pour tout"

Les occasions de remercier les joueurs n'ont pas été légion cette année. Le huis clos contre Lausanne, l'annulation des playoffs puis l'annonce de fin de saison aura privé le public genevois d'une véritable "dernière occasion" de voir l'équipe  servettienne version 2019-2020.

Auteur de 11 passes décisives en 6 saisons, Robert Mayer a donc un message a faire passer aux fans genevois, mais évidemment, difficile de tout résumer avec pour conclure, un petit mot en français.

Robert MayerGardien du GSHC durant 6 saisons

"Ce n’est pas évident mais je veux juste dire merci pour tout, le soutien que j’ai reçu de tant de gens. Je suis venu à 24 ans et je repars à 30 ans. J’ai tellement appris à Genève, j’ai tellement grandi à Genève. Pour moi c’est la meilleure ville en Suisse, la meilleure ville où vivre parce j’aime tellement la culture et tout ce qui touche à Genève. C’était très très dur pour moi  de signer ailleurs mais c’est la décision, je me réjouis mais pour sûr je serai de retour."

La saison prochaine, Robert Mayer évoluera avec Davos, club avec lequel il a signé un contrat portant sur 4 saisons.

 

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Actualité

Lausanne prend l'eau à Zurich

Publié

le

Le défenseur zurichois Patrick Geering tente de freiner le Lausannois Ken Jäger. (© KEYSTONE/MICHAEL BUHOLZER)

Lausanne a pris une leçon d'efficacité au Hallenstadion (1-5) face aux Zurich Lions. Les Vaudois ont buté sur un gardien Ludovic Waeber impérial. Fribourg-Gottéron s'est imposé 4-1 face à Ajoie.

Pour Lausanne, les déplacements au Hallenstadion ne sont guère réjouissants. On se souvient du premier voyage perdu 0-1 et le vilain coup de Mark Barberio sur Garrett Roe, qui avait mis fin à la carrière helvétique du défenseur lausannois. Cette fois, les joueurs de John Fust ont pris une leçon de réalisme dès la première période. Quand Sven Andrighetto et Denis Malgin "tournent", cela fait mal à l'adversaire. Un Tobias Stephan un peu moins efficace que d'habitude et le LHC s'est retrouvé mené 3-0 après vingt minutes. De l'autre côté, Ludovic Waeber s'est montré intransigeant comme il l'a montré dans ses duels gagnés contre Damien Riat (10e) et Michael Frolik (32e). Stephan a laissé sa place à Luca Böltshauser après le 4-0. Tout de même le comportement désinvolte des Lausannois est étonnant après leur bonne série (5 victoires au cours des 6 derniers matches).

Un invraisemblable autogoal qui lobe le gardien Tim Wolf, un bon vieux slap de Julien Sprunger, les Fribourgeois se sont rapidement mis à l'abri face aux Jurassiens, volontaires mais inefficaces. Un démarrage de Bykov et le 16e but de la saison de Marchon ont mis fin aux derniers espoirs ajoulots, entretenus par le but du Canadien Devos. Les Fribourgeois ont assuré un troisième succès de rang tandis qu'Ajoie poursuit son chemin de croix avec une dix-septième défaite de suite.

Berne est parvenu à enchaîner un deuxième succès de suite. Les joueurs de la capitale ont épinglé Zoug (4-1) pour la première fois de la saison en quatre matches.

Un triplé pour Luca Hischier

Face à des Langnau Tigers diminués par les ravages du Covid-19, Bienne n'a pas laissé passer sa chance (7-3). Après trois revers sur le score de 2-3, les Seelandais se sont refait une petite santé. Luca Hischier a inscrit le premier triplé de sa carrière en National League. Avec douze revers de rang, les Emmentalois de l'entraîneur Yves Sarault se retrouvent dans une situation précaire.

Un doublé du Canadien Troy Josephs dont le premier but en infériorité numérique a permis à Lugano de battre 4-1 Ambri-Piotta et de fêter un cinquième succès en six matches face aux Léventins. La partie s'est terminée avec une bagarre quasi générale.

Après une série de quatre défaites, Davos s'est remis en selle avec un succès 3-0 sur la glace des Rapperswil-Jona Lakers. Simon Knak et le revenant de suspension Andres Ambühl ont marqué les deux premiers buts, qui ont placé les Grisons sur le chemin de la victoire.

Classement: 1. Fribourg-Gottéron 2,10/39/82 (129-92). 2. Zoug 2,00/40/80 (134-94). 3. Rapperswil-Jona Lakers 1,91/43/82 (139-107). 4. Zurich Lions 1,88/42/79 (141-107). 5. Bienne 1,83/41/75 (128-104). 6. Davos 1,66/41/68 (117-101). 7. Lausanne 1,51/39/59 (108-115). 8. Genève-Servette 1,49/41/61 (110-112). 9. Lugano 1,46/41/60 (121-120). 10. Berne 1,29/41/53 (114-117). 11. Ambri-Piotta 1,17/42/49 (103-117). 12. Langnau Tigers 0,76/42/32 (112-163). 13. Ajoie 0,45/40/18 (76-183).

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Hockey sur glace

La consommation sera à nouveau autorisée à la patinoire des Vernets

Publié

le

Les spectateurs de la patinoire des Vernets auront à nouveau le droit de consommer à leur place dès le match du 26 février [KEYSTONE]

Depuis le 7 janvier, premier match de l'année 2022 à Genève, la consommation à l'intérieur de la patinoire des Vernets était strictement interdite lors des matchs du GSHC. Le canton envisage de lever la mesure dès le 1er février, selon une information que nous a confirmée le Département cantonal de la santé.

Comme dans les 12 autres patinoires de National League, la consommation devrait se faire assis à sa place. La consommation debout restant interdite.

Le GSHC en a été informé ce mercredi, cette mesure ne s'appliquerait donc pas pour la venue des ZSC Lions le vendredi 28 janvier.

Le premier match aux Vernets avec l'autorisation de consommer assis aurait ainsi lieu le 26 février avec la venue de Berne. En vigueur uniquement à Genève, la fermeture des buvettes à l'intérieur de la patinoire a entrainé une perte située entre 32'000 et 35'000 francs par match pour le GSHC.

La décision appartient au Service du médecin cantonal qui souhaite une semaine de recul supplémentaire pour confirmer la tendance et vérifier la charge sur les capacités hospitalières. La décision finale sera donc prise le 1er février.

Continuer la lecture

Hockey

Genève maladroit face à Berne

Publié

le

Ramon Untersander inscrit le 3-0 à Dominic Nyffeler (© KEYSTONE/ANTHONY ANEX)

Dominer n'est pas gagner. Genève-Servette a essuyé un revers à Berne. Les Aigles se sont inclinés 3-1 dans la capitale.

Les dieux du hockey n'étaient pas favorables aux Genevois en cette soirée de janvier. Malgré 48 tirs au but et trois poteaux, les Servettiens sont repartis avec une coche dans la colonne défaites. Parce que rien n'a tourné en faveur des joueurs de Jan Cadieux. A la 6e, n'ont-ils pas encaissé l'ouverture du score alors qu'ils bénéficiaient d'un power-play? Mais un cafouillage de Karrer à la ligne bleue a permis aux Bernois de prendre les devants.

Les hommes de Johan Lundskog ont doublé la mise à la 26e grâce à Praplan qui a mis fin à 17 matches sans but. Il faut dire que les Genevois devaient composer sans Henrik Tömmernes, malade. Et sans le meilleur joueur du championnat, les autres Genevois ont dû prendre leurs responsabilités.

Dommage que Daniel Winnik ait pété un plomb à la 52e en administrant un violent coup de canne à deux mains sur un joueur bernois. Le Canadien a été logiquement renvoyé au vestiaire. Juste avant que Vermin n'inscrive la seule réussite des siens à la 54e.

Ajoie s'est offert un triste record en National League

Battu 7-3 par Rapperswil, le club jurassien a subi sa 16e défaite consécutive.

A Porrentruy, c'est une page de l'histoire du hockey suisse qui s'est écrite. Et malheureusement pas une page reluisante pour les Jurassiens. A égalité avec le LHC de la saison 95/96 et le HCC de l'exercice 00/01, les Ajoulots sont désormais seuls détenteurs de cette marque.

Et tout avait pourtant bien commencé pour eux avec deux réussites dans le tiers initial grâce à Schmutz (15e) et Bogdanoff (17e). Seulement le pauvre portier Nicola Aeberhard a vécu la furia saint-galloise en encaissant quatre buts en 14 minutes. Tim Wolf n'a pas été plus en veine puisqu'il a été battu par David Aebischer (36e) moins de deux minutes après son entrée sur la glace.

Frossard a redonné un léger espoir aux siens à la 41e, mais Cervenka a inscrit le 3-6 25 secondes plus tard, avant que Forrer ne boucle l'affaire à la 54e.

Zoug perd un point

Ce succès, couplé à la défaite d'Ambri à Zurich (5-2), replace les Bernois à la 10e place qualificative pour les pré-playoff. L'autre formation heureuse de ce revers genevois s'appelle Lausanne. Au chômage technique en raison de cas de covid dans le vestiaire de Langnau, le club vaudois conforte sa septième place.

La dernière partie de la soirée entre Zoug et Lugano a souri aux Zougois (5-4 ap). Mais le champion en titre peut tout de même regretter de ne pas avoir engrangé les trois points. A la 51e, Klingberg a marqué le 4-2 et la troupe de Dan Tangnes avait les cartes en mains. Mais Carr puis Loeffel à 6 contre 4 à la 58e ont rétabli la situation pour les Tessinois. Ceci avant que Hansson ne termine le travail en prolongation après seulement 14 secondes. Ces deux points ne permettent pas à Zoug de passer devant Fribourg qui demeure leader.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Hockey

Six matches de suspension pour Pouliot

Publié

le

Marc-Antoine Pouliot pourrait manquer six matches. (© KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI)

L'attaquant canado-suisse de Genève-Servette, Marc-Antoine Pouliot, a été sanctionné de six matches de suspension pour avoir bousculé un arbitre lors du match contre Fribourg-Gottéron le 19 janvier.

Pouliot était entré en contact avec l'arbitre Micha Hebeisen près de l'arrondi. Le directeur de jeu n'avait ensuite pas repris le match.

En outre, Pouliot devra s'acquitter d'une amende de 8700 francs. L'attaquant au récent passeport suisse a déjà purgé un match contre Bienne samedi.

Le club genevois peut faire recours contre la décision du juge unique.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Hockey sur glace

"Chaque soir aux Vernets on perd entre 32'000 et 35'000 francs"

Publié

le

Le 3 décembre, ils étaient 4'173 spectateurs (en réalité 4'173 billets vendus) pour la rencontre face à Rapperswil. Pour la venue d'Ambri du 7 janvier, 3'592 billets vendus ont été annoncés. (KEYSTONE/Salvatore Di Nolfi)

Un coup d'oeil au classement de National League permet de voir que Genève-Servette se porte mieux. A quelques points d'une place qualificative directe pour les quarts de finale des séries éliminatoires, les Grenat reviennent des limbes du classement. A tel point que le principal point noir n'est plus sur la glace mais autour: l'affluence aux Vernets.

Il faut dire que l'interdiction de vendre boissons et nourriture à l'intérieur de l'enceinte amène une baisse de l'affluence mais surtout une perte financière conséquente pour le Genève-Servette. Entre 32'000 et 35'000 francs par match. Une perte qui n'est pas compensée par des aides venant du Canton. Le point avec le président du Conseil d'administration du GSHC, Philippe Baechler.

Philippe BaechlerPrésident du Conseil d'administration du GSHC

Avant le premier match joué à huis clos le 28 février 2020, la moyenne de spectateurs par match la plus basse enregistrée durant une saison régulière aux Vernets était de 5'928 spectateurs, lors de la saison 2017/2018. En début de cette saison 2021/2022, dans une patinoire sans aucune restriction sanitaires, la moyenne se situait à 4'826 spectateurs. Une baisse s'expliquant en partie par l'obligation de présenter un certificat Covid.

Tout a changé en 2022. Depuis l'interdiction formelle de consommer dans la patinoire (même assis à sa place) entrée en vigueur pour le premier match aux Vernets de 2022, à laquelle s'ajoutent l'obligation de porter le masque et de présenter un certificat-covid 2G (vaccinés ou guéris), la moyenne a drastiquement chuté. Après les 6 premiers matchs de l'année disputés dans l'antre du Genève-Servette, la moyenne se monte à 4'234 spectateurs et chute même à 3'592 spectateurs par match si le "match des peluches", traditionnellement attractif et populaire, est retiré du compte.

Ce chiffre représente en réalité le nombre de billets vendus pour la rencontre, abonnements compris. Il n'est donc pas impossible que pour certaines rencontres, la réalité soit en dessous de l'affluence annoncée.

Continuer la lecture