Rejoignez-nous

Hockey sur glace

Genève-Servette balbutie son hockey et s'incline face à Ambri

Publié

,

le

Les Grenat n'ont que trop peu réussi à tromper Damiano Ciaccio lors de cette rencontre. (KEYSTONE/Salvatore Di Nolfi)

Le Genève-Servette Hockey Club n'a pas réussi la passe de trois. Vaincus sur leur glace 3-2 par Ambri-Piotta, les Grenat ont montré un autre visage que celui présenté face à Zurich: un hockey balbutié et des individualités perdus sur la glace.

Genève-Servette se sentait peut-être trop en confiance après les deux points ramenés de Zurich la veille. Face à un adversaire à la force offensive limitée, les Aigles pensaient sûrement qu'ils allaient ne faire qu'une bouchée des Léventins.

Durant les cinq premières minutes, c'est une véritable danse du scalp qu'a pratiqué Genève autour du but tessinois. Mais avec une certaine maladresse, les Genevois n'ont fait que buter sur le portier léventin Ciaccio.

Les Tessinois ont ensuite su profiter de leurs chances et des pénalités genevoises pour battre à trois reprises leur ancien gardien, Daniel Manzato. Et malgré une grosse poussée en fin de match et le talent des artilleurs grenat, Ambri est parvenu à tenir le score et à rentrer avec les trois points.

Point à retenir, le premier but de Tanner Richard depuis 378 jours, lui qui avait inscrit son dernier goal en championnat le 28 septembre 2019 face à Fribourg-Gottéron.

sey avec ats

Réactions:

Simon Le Coultre analyse la rencontre:

Simon Le Coultre
Défenseur du GSHC
Simon Le CoultreDéfenseur du GSHC

 

Simon Le Coultre ne veut pas parler de fatigue comme excuse

Simon Le Coultre
Défenseur du GSHC
Simon Le CoultreDéfenseur du GSHC

 

Réécouter le match:

Le GSHC sur Radio Lac - 1er tiers
Sébastien Telley & Frank Rohrbasser
Le GSHC sur Radio Lac - 1er tiersSébastien Telley & Frank Rohrbasser
Le GSHC sur Radio Lac - 2e tiers
Sébastien Telley & Frank Rohrbasser
Le GSHC sur Radio Lac - 2e tiersSébastien Telley & Frank Rohrbasser
Le GSHC sur Radio Lac - 3e tiers
Sébastien Telley & Frank Rohrbasser
Le GSHC sur Radio Lac - 3e tiersSébastien Telley & Frank Rohrbasser

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Hockey sur glace

L'assurance d'un nouveau champion 23 ans après

Publié

le

Gregory Hofmann (au centre) sera l'un des atouts zougois face au GSHC (© KEYSTONE/PATRICK B. KRAEMER)

Pour la première fois depuis... 23 ans, le champion de Suisse ne sera ni Berne, ni les Lions de Zurich, ni le HC Davos, pas plus que le HC Lugano.

Dès lundi, Zoug tentera de décrocher un deuxième titre national après 1998, alors que Genève-Servette cherchera à soulever son premier trophée.

L'instant a quelque chose d'historique. Alors que le championnat de National League s'apparente à une routine depuis des lustres, 2021 sonne comme une révolution. La finale des play-off (au meilleur des 5 matches) va couronner un vainqueur inédit, ou presque.

Vainqueurs de la saison régulière avec 119 points, nouveau record, Zoug a l'avantage de la glace. Evoquer cet aspect permet néanmoins d'éluder la question du favori de ce duel. Parce que les play-off ont offert une vision différente de ce qui s'est passé au cours de la saison.

Flamboyants jusqu'au début des séries éliminatoires, les joueurs de Dan Tangnes ont dû cravacher pour se débarrasser de Berne en quarts de finale (4-2) et de Rapperswil en demi-finale (3-1). Tandis que du côté grenat, la défaite initiale face à Fribourg-Gottéron a été suivie par sept victoires. Les Dragons ont été battus 4-1 et les Zurich Lions balayés 3-0.

Deux clubs en mission

On aime parler d'un club en mission lorsqu'il s'agit de décrire la montée en puissance des Genevois. Mais c'est aussi vrai pour les joueurs de Suisse centrale. Peut-on même dire que c'est maintenant ou jamais pour Zoug?

Dès la saison prochaine, Dan Tangnes va en tout cas perdre ses deux meilleurs éléments défensifs. Le capitaine Raphael Diaz a signé pour quatre ans à Fribourg, alors que Santeri Alatalo est attendu à Lugano. Grégory Hofmann, dont les droits NHL appartiennent désormais à Columbus, s'en ira peut-être aussi.

Finaliste en 2017 et 2019, l'EVZ dispose d'une chance en or de boucler un cycle en beauté. Même si tout n'a pas été parfait, il a trouvé le moyen de s'inviter en finale. Les quelques faiblesses aperçues contre les Lakers pourraient coûter cher contre Genève, surtout que les hommes de Pat Emond abordent ce dernier rush avec quatre jours de repos de plus que les Zougois.

"Lors du premier match, l'expérience d'une finale pourrait être un petit avantage, imagine Diaz. Nous devons être solides défensivement, ça doit être notre attitude. Genève est une très bonne équipe avec de très bons étrangers et un excellent jeu de puissance. De notre côté, on sait que l'on n'a pas eu de pause. Mais ça nous permet de rester dans le rythme."

Plusieurs joueurs-clés

Qualifié pour les play-off lors de l'ultime journée grâce à un succès probant contre Lugano et un revers de Bienne à... Zoug, Genève-Servette a terminé le championnat avec 35 points de moins que les Zougois. Mais les play-off ont redistribué les cartes. Le GSHC impressionne et le coach néophyte Pat Emond semble à la hauteur de la tâche.

Avec Eric Fehr et Daniel Winnik, les Grenat possèdent deux soldats de haut rang. Henrik Tömmernes s'est affirmé comme le meilleur défenseur de National League, et Linus Omark a su travailler tout en gardant quelques tours de magie sous sa cape. Si l'on ajoute encore la qualité de Tanner Richard aux engagements et la volonté sans failles de Noah Rod, on obtient un mélange plutôt intéressant.

Entraînés alors par Chris McSorley, les Aigles avaient été battus en finale par Zurich en 2008 et Berne en 2010. Le GSHC a de nouveau les moyens de ses ambitions. Et le club grenat pourrait ramener le titre en Romandie pour la première fois depuis 1983 et le dernier  sacre du HC Bienne.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Actualité

Les Aigles donnent une leçon aux Dragons

Publié

le

Eric Fehr égalise pour Genève (© KEYSTONE/PETER SCHNEIDER)

Genève-Servette a remporté une très nette victoire (8-3) à Fribourg lors du troisième acte des quarts de finale des play-offs de Ligue Nationale. Le succès des Servettiens ne souffre aucune discussion.

Reto Berra est sans aucun doute l'un des meilleurs gardiens du pays et si Fribourg a pu terminer au troisième rang de la saison régulière, c'est aussi parce que le Zurichois a multiplié les parades qui ont valu de précieux points aux Dragons. Mais à la 21e, le portier de Bülach a eu un blanc. Et les Genevois, opportunistes en diable ont pu en profiter pour inscrire le 1-2 par Berthon.

Et on a le sentiment que cette réussite du Tricolore à licence suisse a déréglé les Fribourgeois. Sans couler, les joueurs de Christian Dubé ont gentiment glissé dans les abysses, incapables de relever la tête. Et quand en plus Tyler Moy se mue en buteur patenté, difficile d'espérer une autre issue que cette fessée.

On avait vu Gottéron se faire battre à deux reprises 6-1 par Lausanne, mais les Dragons avaient su resserrer les boulons depuis ces défaites du mois de novembre. Au troisième tiers, les joueurs de la BCF Arena ont lâché l'affaire et Genève s'est régalé avec trois buts en 53 secondes, dont deux en power-play. Tyler Moy a pu compléter son triplé pour un succès large qui ne correspond pourtant qu'à un point.

Le LHC bute sur Waeber

Gros sentiment d'impuissance à Malley avec la défaite du LHC 3-0. Sans leur top scorer Denis Malgin, commotionné jeudi soir après une charge de Christian Marti, les Lausannois savaient qu'ils allaient devoir fournir un effort supplémentaire en l'absence du génial Soleurois. L'attaquant des Toronto Maple Leafs pourrait revenir lundi pour le duel numéro 4 à Zurich qui mène 2-1 dans la série.

Malgré une débauche d'énergie de la part de toute l'équipe, Zurich est parvenu à repartir de la capitale olympique avec la victoire. Et c'est une nouvelle fois l'indiscipline qui a fait des misères aux Vaudois. Alors que Grossmann était déjà sur le banc des pénalités, Floran Douay a écopé de deux minutes de punition et Lasch a mis six secondes pour battre Tobias Stephan (15e).

Les Lausannois ont dans l'ensemble dominé cette rencontre, mais ils n'ont jamais pu prendre en défaut la vigilance de Ludovic Waeber qui signe son deuxième blanchissage consécutif. Parfois un rien chanceux, le dernier rempart du "Z" a surtout su rester calme en toutes circonstances dans une vraie partie de play-off. Dans le camp vaudois, on doit maintenant absolument aller en gagner une au Hallenstadion. Et espérer les retours de Malgin et Bozon.

Zoug s'impose face à Berne

Secoué 6-2 lors du deuxième match, Zoug s'est repris en dominant Berne 3-0. Moins à son affaire jeudi, Leonardo Genoni a répondu de la plus belle des manières et prouvé si besoin était qu'il reste l'un des meilleurs cerbères du pays. Zoug mène donc désormais 2-1 dans la série.

Le HC Lugano battu chez lui

Dans le dernier match de la soirée, il a fallu aller en prolongation pour décider du vainqueur entre Lugano et Rapperswil. Et de manière assez incroyable, c'est le dixième de la saison régulière qui a pris le meilleur sur le 2e. Une victoire 3-2 avec un but gagnant signé Sandro Forrer à la 78e sur un jeu préparé à la suite d'un engagement. Et voilà les St-Gallois en avance 2-1 dans la série.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Actualité

Genève-Servette reconduit tout son staff d'entraîneurs

Publié

le

Jan Cadieux, Patrick Emond et Louis Matte seront toujours aux commandes de Genève-Servette les deux prochaines saisons. (© KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI)

Genève-Servette, qualifié pour les play-off de National League, a prolongé le contrat de deux ans tout son staff d'entraîneurs.

Ainsi, Pat Emond, Louis Matte, Jan Cadieux, Sébastien Beaulieu, Mathieu Fernandes, Kevin Oulevey et Gaëtan Brouillard seront liés au club genevois jusqu’au terme de la saison 2022-2023.

Pat Emond, qui avait succédé en 2019 à Chris McSorley à la tête de l'équipe, vit sa deuxième saison dans l'élite avec une deuxième qualification pour les séries finales à la clé.

Son expérience avec les jeunes (double champion suisse avec les Elites M20) est un atout indéniable pour faciliter leur transition de junior à professionnel, souligne le club genevois dans un communiqué.

Louis Matte et Jan Cadieux (entraîneurs assistants) voient leur aventure se poursuivre aux Vernets pour deux saisons également. Louis Matte est arrivé au GSHC à la fin des années 1990 et a connu l’évolution du club depuis son accession au plus haut niveau en 2002. Il est entraîneur assistant de la première équipe depuis l’exercice 2008-2009. Il avait pris la succession de Hans Kossmann.

Cadieux avait porté les couleurs genevoises comme joueur durant huit saisons entre 2003 et 2011 et il a donc connu les deux finales nationales de 2008 et 2010. Il est arrivé dans le coaching staff du GSHC en 2019.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Hockey sur glace

Avec 4 matchs en 5 jours, Genève-Servette va "privilégier le repos"

Publié

le

Les joueurs grenat devront rapidement évacuer l'effort d'un match pour se préparer pour les suivants [KEYSTONE/Salvatore Di Nolfi]

En hockey sur glace, Genève-Servette s'attaque dès mardi soir à une folle semaine de 4 matchs en 5 jours. Une séquence qui ne ralentit pas jusqu'en fin de saison puisque d'ici au lundi 5 avril, date officielle de la fin de la saison de National League, les Grenat disputeront au total 8 matchs en 14 jours. Rencontre avec Gaëtan Brouillard, préparateur physique du GSHC.

Entre quarantaines et semaines intensives, ce n'est pas le travail qui a manqué pour Gaëtan Brouillard. Cette fin de saison n'épargne personne, les organismes seront mis à rude épreuve avec une séquence inédite et presque jamais vue (même en playoff où les matchs se jouent 1 jour sur 2).

Gaëtan Brouillard
Préparateur physique GSHC
Gaëtan BrouillardPréparateur physique GSHC

 

Parmi les nombreux défis qui attendent les Grenat, celui de la récupération sera l'un des plus durs à relever sur le plan physique. Avec deux déplacements (mercredi soir à Zoug et samedi à Bienne), récupérer au mieux sera un vrai challenge mais les joueurs genevois savent à quoi s'attendre

Gaëtan Brouillard
Préparateur physique GSHC
Gaëtan BrouillardPréparateur physique GSHC

 

Une certitude toutefois, ce n'est pas cet enchaînement de match qui va perturber les rituels et/ou échauffements d'avant-match des joueurs.

Gaëtan Brouillard
Préparateur physique GSHC
Gaëtan BrouillardPréparateur physique GSHC

 

Entre le début de cette série de match mardi et la dernière rencontre du GSHC (victoire 4-3 après prolongations à Langnau samedi 20 mars), 3 jours se seront écoulés. Des jours durant lesquels les joueurs n'avaient pas de consignes particulières.

Gaëtan Brouillard
Préparateur physique GSHC
Gaëtan BrouillardPréparateur physique GSHC

(Interview réalisé lundi 22 mars, "ce matin" égal donc lundi matin)

 

Capable de suivre les performances physiques des joueurs durant les rencontres, Gaëtan Brouillard continuera de le faire mais avec peut-être un peu plus de vigilance durant les rencontres, sans toutefois avoir de recette miracle.

Gaëtan Brouillard
Préparateur physique GSHC
Gaëtan BrouillardPréparateur physique GSHC

 

Les matchs du GSHC à suivre en direct et en intégralité sur Radio Lac, prise d'antenne 15 minutes avant le coup d'envoi. 

Continuer la lecture

Hockey sur glace

Christophe Cavalleri, 20 ans et un premier contrat pro de signé

Publié

le

Christophe Cavalleri avec les U20-Elite du GSHC [p.m_photos / Pierre Maillard]

Le Genève-Servette Hockey Club annonçait début février la prolongation de trois joueurs mais aussi le premier contrat professionnel de Christophe Cavalleri, pur produit de la formation genevoise. Invité dans 1905, le podcast 100% GSHC de Radio Lac, le jeune de 20 ans, né début 2002, est revenu sur sa signature et son avenir.

Dans sa dernière année de stage avant d'obtenir une maturité professionnelle commerciale, Christophe Cavalleri sait que dès son diplôme en poche, il pourra se consacrer à 100% au hockey sur glace. Un plan de carrière qu'il envisage depuis plusieurs années

Christophe Cavalleri
Attaquant des U20-Elite du GSHC
Christophe CavalleriAttaquant des U20-Elite du GSHC

 

Encore en âge junior durant une saison, c'est la période estivale qui arrive qui déterminera le parcours du jeune genevoise qui pourrait tout aussi bien évoluer en Swiss League (ex-LNB) qu'avec les U20-Elite du GSHC encore une saison.

Christophe Cavalleri
Attaquant des U20-Elite du GSHC
Christophe CavalleriAttaquant des U20-Elite du GSHC

 

Christophe Cavalleri dont le contrat porte sur les trois prochaines années.

 

"Première étape c'est jouer pro"

Au GSHC, les jeunes sont intégrés petit à petit au sein de la première équipe dirigée par Pat Emond. D'un temps de jeu conséquent avec des statistiques correctes dans leurs années juniores, les jeunes se retrouvent en 3e ou 4e ligne avec des rôles bien différents. Mais c'est un passage obligé ou presque

Christophe Cavalleri
Attaquant des U20-Elite du GSHC
Christophe CavalleriAttaquant des U20-Elite du GSHC

 

Puis forcément, tout hockeyeur qui devient professionnel a un rêve dans le coin de sa tête, la NHL, la meilleur ligue du monde. Une ligue qui fait rêver mais qui demande beaucoup de travail.

Christophe Cavalleri
Attaquant des U20-Elite du GSHC
Christophe CavalleriAttaquant des U20-Elite du GSHC

L'interview de 25 minutes est à retrouver dans notre podcast 1905, le podcast 100% GSHC, disponible sur notre site ainsi que sur toutes les plateformes de streaming.

 

Continuer la lecture