Rejoignez-nous

Hockey sur glace

Battu par Bienne, le GSHC termine 10e et affrontera...Bienne en play-in

Publié

,

le

(KEYSTONE/Salvatore Di Nolfi)

Déjà qualifié pour les play-in, Genève-Servette est désormais fixé sur son sort. Battus 2-1 face à Bienne lundi aux Vernets, les Genevois terminent à la 10e place du classement. Ils retrouveront ainsi...Bienne dans le round 1 des Play-in. Mode d'emploi de cette nouvelle formule dans cet article.

Hormis le classement final, le GSHC n'a plus grand chose à jouer puisque la 8e place n'est accessible que si Ambri trébuche face à Kloten. Toutefois les Grenat sont au complet (ou presque) pour cette rencontre. Dans les buts, Jussi Olkinuora est au repos, c'est donc Gauthier Descloux qui est aligné, une première depuis décembre.

Comme lors des dernières rencontres, le premier tiers est bon de la part des hommes de Jan Cadieux. Patrons en défense, les Genevois ne manquent que de réalisme devant le but. Le 1-0 va quand même tomber pour les Grenat grâce à Teemu Hartikainen, son premier but depuis début décembre, au terme d'une magnifique triangulation. C'est aussi sur 1-0 que les 20 premières minutes s'affichent. Dans le même temps, Ambri mène 1-0 face à Kloten et la 8e place semble promise aux Léventins.

Un bon résumé de la saison

Le deuxième tiers sera davantage en faveur des Biennois qui se créent plusieurs grosses occasions mais Gauthier Descloux fait le job entre ses poteaux. Cette saison, on ne peut pas dire que les Genevois soient chanceux, vérification avec l'égalisation biennoise tombée grâce à une déviation malheureuse de Mike Vollmin, le défenseur genevois, entre les jambes de son propre portier. Les Biennois vont même inscrire le 2-1 dix minutes sur un petit errement défensif qui laisse trop d'espace aux Seelandais.  Un score qui tient bon après 40 minutes.

En vain

Comme face à Lausanne, Ambri et Zoug, les Genevois vont tenter de revenir au score dans le troisième tiers mais pêchent à la conclusion avec parfois, à nouveau, un manque de chance qui ne permet pas de tromper le portier biennois. Sans démériter, les Genevois crâmés s'inclinent une fois de plus.

Rendez-vous est pris pour ce play-in avec une idée claire en tête: une des deux équipes sera en vacances samedi soir au détriment de l'autre.

Les play-in, mode d'emploi

Nouveauté de la saison 2023-2024, les équipes qui terminent la saison à la 7e ou 8e place sont avantagées par rapport à celles qui terminent 9e ou 10e. En pré-playoffs, le 7e affrontait le 10e et le 8e défiait le 9e. Désormais, les affiches sont les suivantes:

  • Le 7e, Lugano,  joue contre le 8e, Ambri
  • Le 9e joue contre le 10e

L'équipe la moins bien classée joue le match aller à domicile, le match décisif a donc lieu dans la patinoire de l'équipe la mieux classée.

C'est donc Ambri qui recoit Lugano jeudi avant de se rendre au sud du Tessin samedi alors que Genève-Servette recoit le HC Bienne jeudi avant de jouer le match retour samedi sur la glace biennoise.

Le vainqueur de la série 7e contre 8e est qualifié en playoffs. Le perdant de la série du 9e contre le 10e est éliminé et part en vacances. Les deux équipes restantes (le perdant de la série 7-8 et le vainqueur de la série 9-10) s'affrontent, aussi dans un format aller-retour. L'équipe vainqueur prend la dernière place disponible pour les playoffs. 

Les matchs se jouent dans le format aller-retour mais les scores ne sont pas cumulatifs, ce sont les résultats qui comptent. Une victoire vaut 3 points, un match nul 1 point et une défaite 0. L'équipe avec le plus de points après les deux matchs est qualifiée. Vous avez bien lu, une équipe peut gagner 5-1 à l'aller et s'incliner 1-0 au retour, l'issue se jouerait alors en prolongations.

En résumé, les équipes 7e et 8e sont avantagées puisqu'elles ont deux possibilités de se qualifier en playoffs. De plus, l'une de ces deux équipes ne jouera que deux matchs pour se qualifier. Une équipe qui termine 9e ou 10e n'a qu'une seule chance d'accéder aux séries finales et doit de toute manière jouer 4 matchs pour y parvenir.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Hockey

La Suisse s'impose en prolongation

Publié

le

Valentin Nussbaumer arme son lancer face au gardien Sebastian Yloenen. (© KEYSTONE/PETER SCHNEIDER)

Second match de préparation contre la France et seconde victoire en moins de 24 heures pour l'équipe de Suisse. Les hommes de Patrick Fischer l'ont emporté 3-2 après prolongation.

A trois semaines du Mondial de Prague et d'Ostrava, les Helvètes n'ont pas confiné au génie, manquant, notamment, d'efficacité dans le dernier geste. Ils auront toutefois eu le mérite de retourner une situation mal emmanchée après le premier tiers (0-2).

Choisi pour défendre la cage helvétique, Sandro Aeschlimann a trébuché sur un dégagement, permettant à Ritz d'ouvrir le score à la 13e. Moins de 2'15'' plus tard, les Tricolores doublaient la mise sur un 2 contre 1 par Farnier, consécutif à une erreur du Genevois Simon Le Coultre.

Réaction au deuxième tiers

Piqués dans leur amour-propre, les Helvètes ont haussé le ton après la première pause. Calvin Thürkauf (24e) a été le premier à battre Sébastian Ylönen. Déjà buteur vendredi et en Slovaquie une semaine auparavant, Tyler Moy a, lui, égalisé, juste après la mi-match (31e), profitant, au passage, d'une seconde pénalité quasi consécutive contre la France.

Dominatrice sans parvenir à scorer dans la troisième période (15 tirs à 2), la Suisse a fini par l'emporter sur une rupture de Tobias Geisser, le Zougois marquant quelques secondes après un petit miracle d'Aeschlimann.

Le bilan de l'équipe de Suisse est désormais de deux victoires pour onze défaites depuis le début de la saison. Elle poursuivra sa préparation avec deux matches contre la Lettonie, le week-end prochain: vendredi à Lausanne et samedi à Kloten.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Hockey sur glace

Genève-Servette: Hartikainen et Manninen rempilent

Publié

le

(KEYSTONE/Anthony Anex)
Le Genève-Servette HC annonce la reconduction du contrat pour la saison 2024/2025 de ses deux attaquants finlandais Teemu Hartikainen (33 ansI et Sakari Manninen (32 ans). 
Réuni à Genève l’an dernier, ce duo a pris sa part dans la conquête de la Ligue des Champions. Brillants sur la scène européenne, Teemu Hartikainen et Sakari Manninen ont livré une saison plus laborieuse en National League avec une élimination au premier tour des play-in face à Bienne qui a sanctionné un rendement offensif moindre.

Continuer la lecture

Genève

Premières réactions unanimes au projet de nouvelle patinoire

Publié

le

L'exposition a lieu à l'Event-Center de La Praille jusqu'au 28 mars. (KEYSTONE/Salvatore Di Nolfi)

Depuis mercredi matin et jusqu'au 28 mars, le public peut venir découvrir le projet "Nid des Aigles" lauréat du concours pour la nouvelle patinoire de Trèfle-Blanc ainsi que tous les autres projets participants. A l'ouverture de l'exposition, les réactions des premiers venus sont unanimes et tous espèrent pouvoir profiter d'un match dans l'enceinte dès 2028.

Micro-trottoirA l'exposition des projets pour la nouvelle patinoire

Après la fin de l'exposition à l'Event-Center de La Praille, une exposition aura lieu à Balexert. Tous les horaires sont à retrouver sur le site du canton de Genève.

 

Continuer la lecture

Hockey sur glace

Genève-Servette engage Michael Špaček pour deux ans

Publié

le

L'aventure de Michael Špaček avec Ambri a pris fin le 13 mars dernier après l'élimination en play-in par le HC Bienne. (© POSTFINANCE/Ti-Press/Alessandro Crinari)

La nouvelle était dans l'air depuis quelques temps, c'est désormais officiel. Michael Špaček rejoint le GSHC. L'international tchèque de 26 ans rejoint les Vernets pour deux saisons, annonce mardi le club. 

Le droitier arrive en provenance d'Ambri-Piottà où il a disputé les deux dernières saisons, clôturant à chaque fois l'exercice avec le maillot de top-scorer. Il arrive aux Vernets avec un bilan de 100 points en 102 matchs dans l'élite du hockey suisse (31 buts - 69 passes décisives).

Formé à Pardubice en République Tchèque, Michael Špaček est ensuite passé par l'Amérique du Nord en WHL (une ligue juniore majeure) avant de jouer en AHL, l'antichambre de la NHL. Avant d'atterrir au Tessin, il a aussi joué en République Tchèque, en Suède et en Finlande.

Son contrat porte jusqu'à la fin de la saison 2025-2026.

Continuer la lecture

Hockey sur glace

Genève-Servette contraint au nul par Bienne et envoyé en vacances

Publié

le

(KEYSTONE/Peter Schneider)

Genève-Servette est vacances. Contraints au nul 2-2 face à Bienne samedi, les Genevois sont éliminés dès les play-in.

La donne est claire avant cette rencontre. Si Genève ne mène pas au tableau d'affichage à la fin du temps réglementaire, les Grenat sont éliminés. En cas de succès de succès dans les 60 minutes, le match va, qu'importe le score, en prolongations et la première équipe à marquer se qualifie pour la suite. Voilà le tableau de cette rencontre qui se joue donc avec une tension certaine.

Pour ce match, un seul changement est apporté dans l'alignement genevois: Robert Mayer est entre les poteaux alors que Gauthier Descloux est remplacant. Un choix qui étonne, Descloux reste sur deux bonnes prestations alors que Mayer n'a plus joué depuis le 16 février. Coté seelandais, aucun changement n'est à signaler comparé à la victoire 3-2 jeudi aux Vernets.

1-0 après 36 secondes

Le match débute sur les chapeaux de roue avec le premier but servettien marqué après seulement 36 secondes de jeu. En face, Robert Mayer fait les arrêts nécessaires, heureusement car les Biennois semblent piqués au vif par l'ouverture du score. Ce sont toutefois eux qui vont se retrouver en double infériorité numérique (5 contre 3) peu après la moitié du tiers. Une occasion saisie par le GSHC pour inscrire le 2-0. On aurait pu en rester là mais les Biennois vont revenir au score à 21 secondes du tiers. Un but qui relance tout

Le deuxième tiers est dominé par des Seelandais qui n'ont besoin que d'un but (et donc d'un match nul) pour se qualifier. Le but tombera à la 28e minute en powerplay. On est à égalité alors que les Grenat se sont crée les plus grosses occasions du tiers, à chaque fois presque en contre-attaque. C'est donc sur le score de 2-2 que les 40 minutes s'achèvent, de quoi promettre un troisième tiers chaud bouillant.

Les Genevois vont évidemment multiplier les tentatives sur les buts biennois mais sont frustrés par le gardien biennois ou par les montants seelandais.

Le 3-2 genevois ne tombera pas. Ce 2-2 qualifie Bienne. Genève, déchu, est en vacances.

Continuer la lecture