Rejoignez-nous

Football

Les groupes de la 9e édition de la CSI Talent Cup sont connus !

Publié

,

le

Sponsorisé

Prévu le 8 et 9 février 2020 au Pavillon des sports du Bout-du-Monde, le tournoi U11 édition 2020 regroupera les équipes juniors des meilleures équipes européennes, offrant un plateau équilibré entre cadors européens et équipes locales.

Cette année, deux surprises sont au programme :
– Un tournoi amical outdoor à 6 équipes en marge du tableau principal
– La présence de l’équipe du FC Barcelone Masia, équipe U11 fanion du centre de formation du club catalan.

Alors qui succèdera au FC Bayern Münich ? Réponse dès le 8 février.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Football

Fatigué par l’Europa League, Servette perd à Lausanne

Publié

le

L'attaquant lausannois Aldin Turkes, en blanc, ouvre le score. Les Servettiens Miroslav Stevanovic et Anthony Sauthier, à terre, sont impuissants (© KEYSTONE/Jean-Christophe Bott).

N’ayant pas totalement récupéré de leur match d’Europa League, les Servettiens tardent à entrer dans le match et se retirent battus de leur duel face au Lausanne-Sport (1-2) dimanche à la Pontaise. Malgré cela, la pression qu’ils ont exercée fin de match aurait pu leur permettre d’arracher un résultat nul.

Une fin de match épique n’a pas suffi pour permettre à Servette d’obtenir son premier résultat positif de la saison en championnat. La pression exercée dans le dernier quart du match a débouché sur un penalty transformé par Grejohn Kyei et sur quelques situations chaudes devant les buts défendus par le portier Mory Diaw. Cependant, les néo-promus lausannois avaient déjà pris deux longueurs d’avance à l’heure de jeu grâce à des réussites d’Aldin Turkes et de Christian Schneuwly.
En manque de compétition jeudi soir face au Stade de Reims (0-1), les joueurs d’Alain Geiger ont souffert cette fois d’un temps de récupération insuffisant.
Ce faisant, ils ne sont jamais vraiment entrés dans le match. Conséquence : ils ont été dominés par les néo-promus durant la plus grande partie du match.
La pression exercée en fin de partie est intervenue trop tard pour remettre en question le résultat.
Ce résultat est néanmoins logique selon Jeremy Frick. Le gardien servettien relève avant tout le mérite de ses adversaires.

Jeremy Frick Gardien du Servette FC

 

Cependant, selon le portier grenat, la fatigue n’est pas vraiment une excuse, sachant que la saison vient à peine de débuter.

Jeremy Frick Gardien du Servette FC

 

En revanche, il admet que la défaite face au Stade de Reims et partant, l’élimination de l’Europa League a vraiment été digérée.

Jeremy Frick Gardien du Servette FC

 

 

 

 

Continuer la lecture

Football

Les Servettiens se remobilisent pour le championnat

Publié

le

Eliminés de la Coupe d'Europe League par le Stade de Reims jeudi soir, Steve Rouiller et les Servettiens sont à présent focalisés sur le championnat de Suisse de Super League (© KEYSTONE/Martial Trezzini).

Eliminé par le Stade de Reims au deuxième tour de l’Europe League, Servette se focalise sur le championnat du debute ce week-end. Les joueurs d’Alain Geiger seront en déplacement à Lausanne dimanche (16h).

Pas le temps de ressasser des regrets pour Servette. Si l’élimination face au Stade de Reims en Europa League a fait mal ; les « grenats » doivent immédiatement se remobiliser pour la reprise du championnat. Car un autre match intense les attend. Ils se déplacent dimanche à la Pontaise pour y affronter le Lausanne-Sport.
Reste à savoir si les deux jours qu’ils auront eu à disposition pour récupérer de leurs efforts suffiront.

Alain Geiger Entraîneur du Servette FC

 

Côté transferts, peu de mouvement à signaler dans le contingent « grenat ». Si les défenseurs Dennis Iapichino (FC Sion), Christopher Routis (Stade Lausanne) et Gonçalves (Winterthour) sont partis, les arrières latéraux Moussa Diallo et Arial Mendy sont arrivés, alors que le demi offensif Alexis Antunes est de retour de prêt (FC Chiasso).  Dès lors, une question se pose: est-ce que Servette est suffisamment bien armé pour le championnat ?

Alain Geiger Entraîneur du Servette FC

 

Place donc au derby lémanique dimanche face au Lausanne-Sport. Que faudra-t-il corriger par rapport au match perdu contre le Stade de Reims jeudi soir ?
Steve Rouiller, le défenseur central valaisan de Servette répond…

Steve Rouiller Défenseur central du Servette FC

 

Ce choc entre le Lausanne-Sport et le  Servette FC se joue dimanche (16h) au Stade de la Pontaise.

 

 

Continuer la lecture

Football

Servette piégé par le Stade de Reims

Publié

le

A l'origine de l'ouverture du score, l'ancien Servetten Dereck Kutesa - ici opposé à Kastriot Imëri - a causé de nombreux problèmes à son ancienne équipe (© KEYSTONE/Martial Trezzini).

Les « Men In Black » d’Alain Geiger s’inclinent par la marge la plus étroite face aux Remois (0-1). Mené au score suite à un but concédé sur une action de rupture en tout de but de match, ils n’ont jamais été en mesure d’inverser le cours des événements.

L’ex-attaquant grenat Dereck Kutesa a fait très mal à ses anciens coéquipiers, offrant notamment l’ouverture du score sur un plateau à Valon Berisha après trois minutes de jeu seulement. Tombé très tôt, ce but a conditionné tout le déroulement du match. Menés à la marque, les Servettiens ont multiplié les initiatives offensives, mais ils ont buté sur une défense ultra-regroupée, payant au prix fort leur manque de compétition.

A.Geiger : « on aurait pu jouer trois semaines sans marquer! »

Au terme de la partie, le coach grenat Alain Geiger était extrêmement déçu, ce qui ne l’a pas empêché de faire preuve d’une grande lucidité au moment de l’analyse.

Alain Geiger Entraîneur du Servette FC

 

S. Rouiller : « on n’a pas démérité »

Malgré une déception immense, le défenseur central Steve Rouiller tire un bilan positif de cette campagne européenne malgré tout.

Steve Rouiller Défenseur central du Servette FC

 

Prochaine échéance pour Servette : ce sera à l’occasion de la reprise du championnat de Suisse de Super League pour une confrontation face au Lausanne-Sport dimanche après-midi au Stade de la Pontaise !

Continuer la lecture

Football

Servette défie le Stade de Reims dans le match des ex

Publié

le

Contrairement aux apparences, l'entraîneur grenat Alain Geiger n'a pas peur du Stade de Reims. Bien au contraire, il se réjouit de voir ses joueurs affronteront les sixièmes de Ligue 1 la saison dernière (© KEYSTONE/Martial Trezzini).

Quatrième de Super League la saison dernière, les Servettiens défient les sixièmes de Ligue 1 jeudi soir (20h45) à la Praille. Le vainqueur de cet unique duel affrontera celui de Hibernians/Videoton une semaine plus tard (le 24 septembre) à Malte ou en Hongrie. Mais ce match sera aussi celui des anciens qui se retrouvent dans le camp d’en face.

Deux joueurs, deux attaquants vont se croiser jeudi dans l’enceinte de la Praille. Chacun d’eux est passé par le centre de formation de son adversaire du jour. Servettien jusqu’il y a cinq ans ou presque, Dereck Kutesa retrouve un club à un tout autre niveau qu’il l’avait laissé.

Dereck Kutesa Attaquant du Stade de Reims

 

Parti depuis bientôt cinq ans (01.01.16), il ne connaît, en revanche, plus vraiment le jeu de son ancienne équipe…

Dereck Kutesa Attaquant du Stade de Reims

 

Formé à Servette, l’attaquant genevois Dereck Kutesa a rejoint le Stade de Reims voilà un an (© KEYSTONE/Martial Trezzini)

 

Formé à Servette, Dereck Kutesa est passé par Bâle, Saint-Gall et Lucerne, avant de poser ses valises à Reims. L’attaquant genevois est donc bien placé pour parler de la différence entre la Super League et la Ligue qu’il a découverte, il y a à peine plus d’un an…

Dereck Kutesa Attaquant du Stade de Reims

 

Au contraire de son jeune adversaire, Grejohn Kyei qui a fait toutes ses classes au Stade de Reims, a gardé des liens avec l’équipe actuelle.

Grejohn Kyei Attaquant du Servette FC

 

De ce fait, le numéro 25 servettien connaît bien la maison et l’entraîneur David Guion. La tactique de son ancienne équipe ne devrait pas avoir de secret pour lui…

Grejohn Kyei Attaquant du Servette FC

 

Grejohn Kyei a gardé beaucoup de contacts au sein de son ancien club, dont il connaît également très bien l’entraîneur David Guion (© KEYSTONE/Martial Trezzini).

 

Sachez encore que le vainqueur de cette confrontation se rendra à Malte (pour y affronter Hibernians Paola) ou en Hongrie (pour se frotter à Videoton, finaliste de la Coupe de l’UEFA en 1985, rebaptisé depuis peu MOL Fehérvár FC).

Ce match se jouera une semaine plus tard lors du troisième tour à l’occasion du troisième tour de cette confrontation.

 

 

 

Continuer la lecture

Football

Une grosse surprise et un tirage au sort favorable pour Servette

Publié

le

Bastien Conus prend une longueur d'avance sur Marco Schoenbaechler. Le FC Chiasso pourra reprendre l'avantage et eliminer le FC Zurich (© KEYSTONE/Ti-Press/Davide Agosta).

Une seule équipe de Super League a été éliminée au deuxième tour de la Coupe de Suisse: le FC Zurich battu au Tessin par le FC Chiasso (2-3). Exempté des deux premiers tours de la Coupe de Suisse, Servette se rendra sur la Riviera vaudoise en février prochain pour y affronter Vevey United.

Les Zurichois de Ludovic Magnin ont mordu la poussière dimanche à Chiasso. Mené 0-2 à dix minutes de la pause, ils ont réduit l’écart cinq minutes plus tard, avant d’égaliser à un quart de la fin.  Le but encaissé sur penalty consécutivement à une faute de main de Domgjoni dans les seize mètres en toute fin de partie leur a été fatal.

Qualifiés sans briller à Schötz et à Nyon, le FC Sion et le Lausanne-Sport auront la tâche plus difficile face à des équipes de Challenge League. Les joueurs de l’ex-champion du Monde Fabio Grosso se rendront à Aarau, alors que les néo-promus en Super League devront obtenir leur qualification à Zurich face aux Grasshoppers, leurs adversaires directs la saison dernière pour l’ascension dans l’élite. Le déplacement de Servette à Vevey face aux tombeurs de Köniz (3-0) s’annonce un peu plus facile. Cette rencontre rappellera de bons souvenirs aux nostalgiques des années quatre-vingt quand les deux formations militaient dans une Ligue Nationale A qui comptait seize équipes. Le choc Saint-Gall – Young Boys sera à n’en pas douter le match-phare des huitièmes de finale qui se joueront les 9 et 10 février prochains.

 

 

 

Continuer la lecture

Les groupes de la 9e édition de la CSI Talent Cup sont connus !

Publié

,

le

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sport

Vendée Globe: Alan Roura comme Phileas Fogg

Publié

le

Le bateau d'Alan Roura est prêt relever un nouveau défi avec la participation au Vendée Globe dès le dimanche 8 novembre (© Christophe Breschi /LA FABRIQUE SAILING TEAM).

Plus jeune navigateur ayant participé au Vendée Globe, Alan Roura a découvert l’épreuve à seulement vingt-trois ans !
Aujourd’hui, il rêve de terminer son tour du Monde en solitaire, sans escale, ni assistance en quatre-vingt jours, comme le personnage du célèbre roman de Jules Vernes…

La course autour du monde en solitaire, sans escale, ni assistance partira le 8 novembre des Sables d’Olonne en Bretagne. Trente-trois marins, dont six femmes d’onze nationalités différentes y prendront part. Parmi eux, Alan Roura. Le navigateur genevois se lance à l’eau pour la deuxième fois de suite.
Voilà quatre ans, il s’est classé douzième lors de la précédente édition alors qu’il n’était âgé que de 23 ans. Cette fois-ci, il se montre encore plus ambitieux, mais obtenir un meilleur classement n’est pas vraiment sa priorité.

Alain Roura Navigateur

 

Pour mémoire, Alan Roura a bouclé son premier Vendée Globe en cent cinq jours. Améliorer cette performance de vingt-cinq jours constituerait une performance de choix à n’en pas douter. Mais il dispose à présent d’un bateau qui a certes treize ans mais qui est beaucoup plus récent que le précédent.

Alain Roura Navigateur

 

 

 

 

 

 

 

Continuer la lecture

Actualité

La Ligue Suisse contre l’Epilepsie lance une campagne d’information

Publié

le

KEYSTONE/Martial Trezzini

La Ligue Suisse contre l’Epilepsie lance une campagne pour informer le public suisse sur les premiers secours à prodiguer en cas de crise. La campagne adopte le point de vue des personnes atteintes d’épilepsie. 80’000 personnes en souffrent en Suisse.

Selon un récent sondage, 55 % des Suisses se sentent impuissants lorsqu’ils assistent à une crise d’épilepsie. Dans cette optique la Ligue Suisse contre l’Epilepsie lance une campagne d’information cet automne. Des affiches, des annonces en ligne et un court-métrage traiteront du sujet. D’envergure nationale, la campagne adopte le point de vue des personnes atteintes d’épilepsie pour montrer ce qu’on peut faire pour les aider en cas de crise. Il s’agit essentiellement de protéger immédiatement les personnes contre les risques de blessures. Les précisions de Julia Franke, Directrice générale de la Ligue Suisse contre l’Epilepsie.

Julia Franke Directrice générale de la Ligue Suisse contre l’Epilepsie

 

Bons gestes à adopter

Lorsqu’une personne est victime d’une crise d’épilepsie, il n’est pas si difficile de l’aider. Bien souvent, des gestes élémentaires suffisent pour aider les victimes de crises et il n’est pas forcément nécessaire d’appeler immédiatement une ambulance. Bien qu’une crise puisse paraître effrayante, dans la plupart des cas, elle s’arrête rapidement d’elle-même. Le détail avec Julia Franke.

Julia Franke Directrice générale de la Ligue Suisse contre l’Epilepsie

 

Sujet tabou

La campagne vise également à informer la population sur la maladie. De nombreuses personnes ignorent encore ce qu’est l’épilepsie et certains préjugés demeurent. Pour Julia Franke, Directrice générale de la Ligue Suisse contre l’Epilepsie, aujourd’hui cette maladie reste encore un sujet tabou.

Julia Franke Directrice générale de la Ligue Suisse contre l’Epilepsie

L’épilepsie est la deuxième affection neurologique la plus fréquente après la migraine, elle affecte quelques 80 000 personnes en Suisse.

Continuer la lecture

Actualité

Le marché de Noël de Genève annulé!

Publié

le

Photo archives KEYSTONE/Martial Trezzini

La fin d’année s’annonce moins festive à Genève…

Le marché de Noël qui devait se tenir du 19 novembre au 27 décembre au Jardin anglais a été officiellement annulé ce matin par les 2 organisatrices, qui parlent d’une “décision extrêmement dure à prendre après de longues réflexions et malgré plusieurs scénarios analysés.” 

Dans la balance : le nombre de contaminations qui disent-elles “est à nouveau en hausse et la volonté de ne prendre aucun risque sanitaire ou financier”. Un plan de protection adéquat avait pourtant été travaillé avec le canton mais l’incertitude pour les semaines à venir, a visiblement eu raison du RDV.

Elles soulignent également qu' »aucune grande manifestation semblable n’a démontré une vraie fiabilité dans l’organisation et le traçage des visiteurs en cette période de pandémie, il nous est donc impossible de nous lancer raisonnablement dans un Marché d’une telle envergure. »

Une annulation au grand dam de nombreux genevois, dont certains s’étonnent de l’annulation d’un événement qui devait se tenir en plein air, quand d’autres craignent que ce ne soit tout simplement le signe de l’annulation de bon nombre de manifestations d’ici la fin de l’année. En tout cas, le Covid ne fait pas de cadeau même pour Noël.

Le RDV est déjà pris pour une nouvelle édition en 2021.

Continuer la lecture

Actualité

Les infirmières des blocs aux HUG demandent à Mauro Poggia d’intervenir

Publié

le

Photo KEYSTONE/Martial Trezzini

Les infirmières et infirmiers des blocs opératoires des HUG demandent au conseiller d’Etat Mauro Poggia d’intervenir auprès de leur direction.

Une centaine d’entre eux et de leurs soutiens ont manifesté samedi à Genève pour demander une négociation sur leurs horaires.

« Les blocs font bloc quand les HUG débloquent », scandaient les participants. « Trente-cinq ans de boutique. Trente-cinq ans à me taire. On en a marre », a affirmé l’une des infirmières. Au centre de leurs revendications, une modification du cadre horaire qui leur impose une heure de pause à la mi-journée, un dispositif pas applicable selon ces travailleuses et travailleurs de la santé.

Ceux-ci ont proposé de diviser cette heure en deux plages de 30 minutes. Mais l’une des deux ne serait pas comptabilisée, selon la direction des Hôpitaux universitaires genevois (HUG), et ils devraient alors travailler un jour supplémentaire par mois.

De son côté, la direction réaffirme que « rien n’a été modifié », contrairement aux déclarations des infirmières et infirmiers, pour le moment et que des « discussions sont en cours » sur cette réforme. « Le Covid a montré des pratiques différentes entre certaines unités et une harmonisation est en réflexion », a précisé à Keystone-ATS le porte-parole des HUG Nicolas de Saussure.

« Remerciement malvenu »

Pour les infirmières, cette séquence est celle de trop après une augmentation du temps de travail, une période au début de la pandémie où repos et vacances étaient limités, et des heures supplémentaires supprimées. Après un débrayage de deux heures d’une partie d’entre elles, elles ont décidé de porter leur lutte dans la rue en raison, selon elles, du manque de dialogue de la direction.

Celle-ci n’a pas apprécié le débrayage, qui ne devrait être décidé que si toutes les autres solutions n’ont pas abouti, fait remarquer le porte-parole. « C’était totalement inacceptable » et a retardé des opérations, selon M. de Saussure.

« Applaudis hier, ignorés aujourd’hui », relevait de son côté une banderole dans la manifestation. Attablés à certains restaurants, des badauds ont applaudi les infirmières.

Après avoir aidé d’autres unités, comme les soins intensifs, alors que les opérations étaient suspendues au début de la pandémie, « le remerciement de la direction est malvenu », a dit à Keystone-ATS l’une des infirmières. Selon elle, les conditions se sont détériorées depuis quelques années et il faut éviter qu’elles ne deviennent similaires à celles observées dans d’autres pays.

Résolution donnée à Poggia

Il faut un accord clair, dit-elle, comme certaines de ses collègues. Selon elles, des infirmiers et infirmières d’autres unités pourraient rejoindre le mouvement face à une direction qu’elles considèrent comme « en décalage ».

Une déconnexion partagée par un membre du conseil d’administration de l’hôpital. Venu en observateur, il affirme avoir voulu en savoir davantage « sur la réalité » à laquelle sont confrontés ces employés.

Au terme de la manifestation, une résolution a été votée puis apportée au Départment de la sécurité et de la santé (DSES) dirigé par M. Poggia. Les infirmiers et infirmières demandent au conseiller d’Etat d’oeuvrer auprès leur direction pour l’ouverture de négociations pour un cadre horaire qui honore les patients, la santé du personnel et l' »entier » de la loi.

De son côté, la direction ne reconnaît pas Avenir syndical, qui représente ces travailleurs. « Les thématiques qui sont dénoncées sont reconnues, légitimes et discutées, mais avec les partenaires sociaux habituels », dit le porte-parole.

Avec ATS Keystone

Continuer la lecture

Football

Fatigué par l’Europa League, Servette perd à Lausanne

Publié

le

L'attaquant lausannois Aldin Turkes, en blanc, ouvre le score. Les Servettiens Miroslav Stevanovic et Anthony Sauthier, à terre, sont impuissants (© KEYSTONE/Jean-Christophe Bott).

N’ayant pas totalement récupéré de leur match d’Europa League, les Servettiens tardent à entrer dans le match et se retirent battus de leur duel face au Lausanne-Sport (1-2) dimanche à la Pontaise. Malgré cela, la pression qu’ils ont exercée fin de match aurait pu leur permettre d’arracher un résultat nul.

Une fin de match épique n’a pas suffi pour permettre à Servette d’obtenir son premier résultat positif de la saison en championnat. La pression exercée dans le dernier quart du match a débouché sur un penalty transformé par Grejohn Kyei et sur quelques situations chaudes devant les buts défendus par le portier Mory Diaw. Cependant, les néo-promus lausannois avaient déjà pris deux longueurs d’avance à l’heure de jeu grâce à des réussites d’Aldin Turkes et de Christian Schneuwly.
En manque de compétition jeudi soir face au Stade de Reims (0-1), les joueurs d’Alain Geiger ont souffert cette fois d’un temps de récupération insuffisant.
Ce faisant, ils ne sont jamais vraiment entrés dans le match. Conséquence : ils ont été dominés par les néo-promus durant la plus grande partie du match.
La pression exercée en fin de partie est intervenue trop tard pour remettre en question le résultat.
Ce résultat est néanmoins logique selon Jeremy Frick. Le gardien servettien relève avant tout le mérite de ses adversaires.

Jeremy Frick Gardien du Servette FC

 

Cependant, selon le portier grenat, la fatigue n’est pas vraiment une excuse, sachant que la saison vient à peine de débuter.

Jeremy Frick Gardien du Servette FC

 

En revanche, il admet que la défaite face au Stade de Reims et partant, l’élimination de l’Europa League a vraiment été digérée.

Jeremy Frick Gardien du Servette FC

 

 

 

 

Continuer la lecture