Rejoignez-nous

Sport

Football: battu par Bâle, Meyrin quitte la Coupe la tête haute

Publié

,

le

Les joueurs des deux équipes réunies pour la photo de "famille" juste avant le coup d'envoi.

Le Meyrin FC a fait jeu égal avec le FC Bâle pendant près d'une heure avant de s'incliner (0-3) face aux détenteurs du trophée. Les quatre clubs genevois en lice sont tous passés à la trappe lors des seizièmes de finale de la Coupe de Suisse . 

Plus de 2'800 spectateurs (c'est plus qu'à la Pontaise pour voir le Lausanne-Sport face le FC Lugano 3-0 !) malgré la concurrence des portes ouvertes du CERN et de la Fête des Vendanges à Russin, un match engagé et indécis pendant une bonne heure, une ambiance bon enfant: le succès est total pour les organisateurs à commencer par le président meyrinois Antoine Salamolard.
Sur le plan sportif, les joueurs de Jean-Philippe Lebeau ont longtemps volé la vedette à leurs prestigieux adversaires. Un dispositif tactique très au point, des attaques rapides, des ailiers incisifs, des défenseurs intransigeants, les jaunes et noirs n'ont nullement été impressionné par les Bâlois. Ils les ont souvent forcés les joueurs de champ à se défendre et le gardien Nikolic (titularisé en l'absence d'Omlin) à se détendre. Mais c'est paradoxalement au début de la seconde mi-temps, alors qu'ils se créaient leurs occasions les plus nettes qu'ils ont commencé à montrer les premiers signes de fatigue. Une pression accrue des visiteurs, des ballons perdus plus souvent qu'en première période donnaient déjà l'impression que le vent était en train de tourner. Les deux buts inscrits par Kemal Ademi et Fabian Frei en à peine plus de cinq minutes sont venus confirmer cette impression.
Les arrêts déterminants réalises par Fabio Monteiro n'ont pas suffi: le portier genevois a dû se résigner à aller chercher le ballon au fond de ses filets.

Fabio MonteiroGardien du Meyrin FC

 

Reste évidemment quelques regrets, car après quarante-cinq premières minutes équilibrées, les pensionnaires de première ligue paraissaient en mesure de créer la surprise. Ce d'autant plus que les Bâlois semblaient empruntés et fébriles, pour ne pas dire nerveux.

Jean-Philippe LebeauEntraîneur du Meyrin FC

 

Quant aux équipes genevoises, elles ont toutes trois mordus la poussière. Après Servette vendredi, Olympique de Genève (autre formation de première ligue) s'est incliné sur son terrain face à Bavois (Promotion League) tout comme Lancy (première ligue encore) à Saint-Aubin (NE) face à Béroche-Gorgier (pensionnaire de deuxième ligue) à chaque fois sur le même score (1-2). Tout ça, alors que les trois représentants vaudois (outre le Lausanne-Sport et Bavois, Stade Lausanne est allé battre Kriens 4-2 en Suisse centrale) ont tous passé le cap...

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sport

Kilde forfait pour le géant de Sölden

Publié

le

Aleksander Aamodt Kilde renonce au géant de Sölden (© KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)

Aleksander Aamodt Kilde ne disputera pas le géant d'ouverture de la Coupe du monde dimanche à Sölden. Le Norvégien a annoncé son forfait vendredi sur les réseaux sociaux.

Vainqueur du général de la Coupe du monde 2019/20, Aleksander Aamodt Kilde a décidé de se concentrer sur sa préparation pour les premières courses de vitesse de cet hiver olympique. Il entrera donc en scène fin novembre à Lake Louise au Canada.

Le Norvégien de 29 ans a été victime d'une déchirure des ligaments croisés du genou droit en janvier dernier à l'entraînement. Il avait été contraint de mettre un terme à sa saison, renonçant notamment aux Championnats du monde de Cortina d'Ampezzo en février.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Actualité

Fin du procès, Benzema fixé sur son sort le 24 novembre

Publié

le

Benzema sera fixé sur son sort le 24 novembre dans l'affaire de la sextape (© KEYSTONE/AP/Efrem Lukatsky)

Karim Benzema devra attendre un mois pour savoir si le tribunal le juge coupable de complicité de tentative de chantage.

Le procès de "l'affaire de la sextape" a pris fin vendredi et le jugement a été mis en délibéré au 24 novembre.

Le parquet avait requis jeudi dix mois de prison avec sursis contre Benzema, star du Real Madrid et ex-coéquipier en équipe de France de Mathieu Valbuena, victime présumée d'un chantage autour d'une vidéo intime et dont le "ressenti" a été au centre des plaidoiries des avocats de la défense.

Une "enquête à charge"

L'un des avocats de Benzema, Me Antoine Vey, a critiqué une "enquête à charge" contre son client et demandé sa relaxe. "L'élément intentionnel de l'infraction" reprochée à l'attaquant de 33 ans n'est pas caractérisé, a-t-il martelé.

Le dossier a été construit sur le "ressenti" du plaignant Mathieu Valbuena, a-t-il argué, dénonçant les "hypothèses et les spéculations" avancées par l'accusation. "Il n'est jamais trop tard pour faire du droit, c'est vous le dernier rempart", a demandé au tribunal l'autre avocat de Benzema, Me Sylvain Cormier.

Même argument pour Me Tewfik Bouzenoune, conseil de l'intermédiaire Younes Houass, qui a également regretté que ce soit "le ressenti de la victime qui conditionne les poursuites pénales".

"Cirque médiatico-judiciaire"

De manière générale, tous les avocats de la défense ont stigmatisé un dossier faible, qui ne méritait pas à leurs yeux un tel traitement de la part de l'accusation et un tel écho dans la presse. "On peut se demander ce qui intéresse vraiment les Français dans cette affaire. Le sexe ? L'argent ? Le football ? Pas la chose judiciaire en tout cas", s'est demandé Antoine Vey.

Autre avocat de l'attaquant du Real Madrid, Me Cormier a, lui, tonné contre un "cirque médiatico-judiciaire" au cours duquel "on a infligé à Karim Benzema une sorte de +marche de la honte+ à l'américaine" lors de son passage devant la juge d'instruction en 2015. "Si on est dans l'orthodoxie du droit, la relaxe doit être générale", a assené Me Serge Money, avocat de Mustapha Zouaoui, la "cheville ouvrière" du projet.

Benzema "s'inclut dans cette équipe"

"On n'aurait pas passé autant de temps sur ce dossier s'il n'y avait pas eu Karim Benzema", avait reconnu jeudi lors des réquisitions le procureur Julien Eyraud. A ses côtés, l'autre procureure, Ségolène Marés, avait estimé que les écoutes prouvaient que la star du Real Madrid "s'inclut dans cette équipe et s'associe dans ce projet" de tentative de chantage autour d'une vidéo intime.

En plus des dix mois de prison avec sursis, l'accusation a requis une amende de 75'000 euros contre l'attaquant de l'équipe de France, candidat au Ballon d'or et absent du procès. Contre les quatre autres prévenus de cette affaire, qui gravitent dans le milieu du football et constituent "une vraie brochette de comédiens" selon les mots du procureur Julien Eyraud, le ministère public a requis des peines allant de 18 mois avec sursis à quatre ans de prison.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

Sport

Imhof roulera pour le bronze

Publié

le

Imhof est en finale pour la 3e place aux Mondiaux de Roubaix (© KEYSTONE/PETER KLAUNZER)

Claudio Imhof disputera le match pour la médaille de bronze dans le tournoi de poursuite individuelle des Mondiaux sur piste de Roubaix vendredi soir. Le Thurgovien défiera Filippo Ganna.

Médaillé de bronze dans la spécialité aux récents Européens de Granges, Claudio Imhof s'est qualifié pour la petite finale en signant un nouveau record de Suisse. Il a réalisé 4'07''609, soit 1''25 de mieux que la marque établie à Granges.

Claudio Imhof fera figure d'outsider face à la star Filippo Ganna, qui s'est montrée 1''2 plus rapide que le Thurgovien lors des qualifications. Décevant vendredi après-midi, l'Italien n'est pas parvenu à se qualifier pour la finale qui opposera le recordman du monde Ashton Lambie à un autre Transalpin, Jonathan Milan.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Sport

Mondiaux: Mboyo 12e du concours général

Publié

le

Une belle prestation pour Henji Mboyo (© KEYSTONE/EPA/NEIL HALL)

Henji Mboyo (22 ans) s'est illustré lors du concours général des Mondiaux de Kitakyushu. Le Zurichois a pris un très bon 12e rang au terme d'une prestation solide et dénuée de grosses erreurs.

Pour sa première finale à ce niveau, Mboyo a livré la marchandise. Il s'est ainsi amélioré de plus de 1,5 point par rapport à la qualification et s'est montré très propre sur les six agrès.

Cela lui a permis d'égaler le meilleur résultat d'un Suisse au concours général des championnats du monde depuis 1950. En 2017 à Montréal, Pablo Brägger avait lui aussi terminé 12e.

Ecart infime

Le titre est revenu au Chinois Zhang Boheng, victorieux de très peu devant le champion olympique japonais Daiki Hashimoto. L'écart entre les deux hommes n'a été que de 0,017 point au terme du concours.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Sport

WEC: débuts pour Ogier en novembre

Publié

le

Sébastien Ogier avec sa Toyota en WRC (© KEYSTONE/EPA ANA-MPA/ALEXANDROS VLACHOS)

Le Français Sébastien Ogier, septuple champion du monde des rallyes, fera ses débuts en endurance au volant d'une Toyota lors du "rookie test" à Bahreïn le 7 novembre. L'équipe japonaise l'a confirmé.

"Comme tout le monde le sait, courir en endurance dans l'avenir est un rêve pour moi et le test de Bahreïn est important pour en apprendre plus sur la voiture et sur mon propre niveau", a commenté Ogier. "C'est un grand défi et je travaille dur pour être prêt, mais j'ai vraiment hâte."

Nouvelle orientation

Le Français, qui court pour Toyota en WRC, a d'ores et déjà moulé son baquet, piloté sa future voiture sur simulateur pendant deux jours et rencontré les ingénieurs qui travailleront avec lui lors de son essai.

La saison prochaine, Ogier, qui aura 38 ans le 17 décembre, ne disputera plus le championnat du monde des rallyes dans son entier. Il participera à quelques manches choisies, toujours au volant d'une Toyota.

Cela doit lui permettre de passer plus de temps en famille mais aussi de se reconvertir progressivement en endurance. Il a en ligne de mire les 24 Heures du Mans, que le constructeur japonais vient de remporter quatre fois d'affilée.

Près d'un huitième titre

Deuxième pilote le plus titré dans l'histoire du rallye, derrière son compatriote Sébastien Loeb (9 titres), il est en course pour un huitième sacre en fin de saison. Ogier est en tête avec 17 points d'avance sur son dernier rival, son équipier britannique Elfyn Evans, et une manche encore à disputer à Monza du 19 au 21 novembre, valant au maximum 30 points au championnat.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture