Rejoignez-nous

Football

Déluge et coupure de courant

Publié

,

le

Servette a ouvert le score de façon spectaculaire par Koro Kone dont la reprise soudaine a trompé la vigilance du gardien visiteur Kevin Fickentscher (© KEYSTONE/Salvatore Di Nolfi).

Servette a été coupé dans son élan par la coupure de courant qui a plongé face au FC Sion avant que le déluge ne s’abatte sur le Stade de la Praille. Après avoir ouvert le score, les joueurs d’Alain Geiger ont subi la loi des Sédunois (1-2).

Une ouverture magnifique de Vincent Sasso suivi d’un centre de Gaël Ondoua a permis à l’attaquant ivoirien Koro Kone de marquer un but d’anthologie. La domination des Servettiens a été totale jusqu’à la panne de courant – qui a plongé la Praille dans l’obscurité – survenue après vingt-huit minutes et cinquante-cinq minutes de jeu. Au retour des vestiaires, les visiteurs ont profité d’un moment de flottement des néo-promus pour revenir dans la partie et égaliser, avant de prendre le dessus en seconde période.

 

Des trombes d’eau

En seconde période, alors que des trombes d’eau s’abattaient sur le gazon de la Praille, ceux-ci ont pourtant tenté pour reprendre l’avantage et terminer la saison sur une bonne note malgré l’absence d’enjeu pour eux avant de se faire piéger sur une action de rupture rondement menée. Malgré le sort contraire, le onze grenat a jeté toutes leurs forces dans la bataille pour égaliser. En vain. Dans le camp adverse, Pajtim Kasami a joué un rôle déterminant avec un coup de tête victorieux sur le but égalisateur et une passe décisive pour le Letton Uldrikis qui a inscrit le but de la victoire synonyme de huitième rang et de maintien pour le club de Christian Constantin.

Auteur de la passe décisive sur le seul but de son équipe, le demi défensif russo-camerounais Gaël Ondoua, à gauche, tacle l’attaquant bresilien du FC Sion, Patrick Luan, à terre: les vingt-deux acteurs n’ont pas eu la partie facile quand le déluge s’est abattu sur la Praille lundi soir (© KEYSTONE/Salvatore Di Nolfi).

 

Alain Geiger : « on a manqué de force »

A l’issue de la partie, Alain Geiger était évidemment déçu, mais il a reconnu que ses joueurs ont manqué d’energie pour pouvoir inverser le cours, tout en soulignant leur attitude exemplaire.

Alain Geiger Entraîneur du Servette FC

 

Jeremy Frick : « c’est énorme! »

Malgré cela, les « grenats » ont quitté le terrain sous les ovations de quelques 800 supporters présents au Stade. Jeremy Frick, le dernier rempart genevois, n’en revenait pas!

Jeremy Frick Gardien du Servette FC

 

Christopher Routis, capitaine fleuri

Christopher Routis qui a joué son dernier match en grenat, a hérité du brassard de capitaine à la sortie sur blessure d’Anthony Sauthier, touché à un quadriceps. Il a également reçu des fleurs à sortie du terrain. Un changement qui a permis aux fans servettiens de lui exprimer leur attachement.

Alain Geiger Entraîneur du Servette FC

 

Un bilan remarquable

Reste à tirer le bilan de la saison. Avec ce quatrième rang final, synonyme de qualification pour l’Europa League, les Servettiens ont largement réussi leur retour dans l’élite.
Le mentor valaisan de la Praille est donc pleinement satisfait.

Alain Geiger Entraîneur du Servette FC

 

Alain Geiger : « On s’est retrouvé complètement isolés! »

Plus généralement, l’exercice 19-20 restera dans les annales à cause de la longue interruption due au coronavirus, suivie d’un sprint-marathon avec la bagatelle de treize matches à jouer en semaines. On peut se demander ce que le coach du SFC a appris de cette période. Le moins qu’on puisse dire, c’est que cettvé e période ne lui laisserait pas un souvenir impérissable.

Alain Geiger Entraîneur du Servette FC

Football

Généreux, Servette a vu ses efforts récompensés!

Publié

le

Jasper van der Werff, en blanc, a été expulsé après une faute de dernier recours sur Kastriot Imeri, à gauche (KEYSTONE/Martial Trezzini).

Au terme d’un match animé, mais aussi heurté et haché, Servette obtient sa première victoire de la saison face au FC Bâle. Mais il a fallu un penalty transformé par Schalk à un quart d’heure de la fin pour qu’ils parviennent à l’emporter (1-0).

Servette a renoué avec la victoire après deux défaites consécutives. S’ils l’ont emporté par la marge la plus étroite grâce à un penalty une faute de main bâloise dans les seize mètres (faute contestée par l’entraîneur du FC Bâle Ciriaco Sforza), les joueurs d’Alain Geiger ont mérité ce succès étriqué: à onze contre dix, les Servettiens ont nettement eu le dessus en seconde mi-temps, se créant de nombreuses occasions de but. Lors de son analyse à chaud immédiatement après le match, le coach grenat a tenu à relever les progrès accomplis de leur part par rapport à la défaite subie à Lausanne (1-2).

Alain Geiger Entraîneur du Servette FC

 

Vincent Sasso abonde dans le sens de son entraîneur, soulignant au passage le « blanchissage » réussi par son équipe face à un des ténors du championnat. Mieux! Selon l’arrière central, la defaite subie dans la capitale vaudoise lors de la reprise a eu un effet salutaire.

Vincent Sasso Défenseur central du Servette FC

 

Continuer la lecture

Football

Bâle marque trois fois en vingt minutes, puis se crispe

Publié

le

Aurtur Cabral - à gauche - et les Bâlois joueront les matches de barrage de l'Europa League (© KEYSTONE/EPA Giorgos Kefalas).

Futur adversaire de Servette dimanche en championnat, le FC Bâle jouera les matches de barrage de l’Europa League grâce à une courte victoire face à Anorthosis Famagouste (3-2).

Trois buts en vingt-deux minutes. On croyait les Bâlois sur orbite dans ce match comptant pour le troisième tour qualificatif de l’Europa League. L’international Silvan Widmer – auteur d’une magnifique reprise de volée sur un coup franc botté par Samuele Campo – puis l’ex-Lausannois lui-même d’un maître-tir pris des vingt mètres dont la trajectoire a terminé sa course au fond des filets après avoir ricoché sous la barre avaient déjà donné deux longueurs d’avance aux joueurs de Ciriaco Sforza alors qu’on jouait depuis à peine plus de dix minutes. Un autogoal consécutivement à un envoi d’Andrea Padula relâché par le gardien visiteur ont encore augmenté l’avance des Rhénans. Une avance qu’on croyait décisive.

A nonante minutes de la phase de groupe

Mais la dernière action de la première période allait déboucher sur la réduction du score. Un tir aussi puissant que précis a laissé Nikolic pantois. A onze contre dix suite à l’expulsion d’Okriashvili qui venait d’écoper de deux avertissements (le second pour simulation), le FC Bâle a concédé un nouveau but au milieu de la seconde mi-temps sur penalty pour une faute de Padula en dehors des seize maîtres!
Un coup de théâtre dont Ciriaco Sforza se serait passé. Le dernier quart du match ne donnant lieu à aucun nouveau, les finalistes de la Coupe de Suisse pouvaient savourer une qualification qui les laisse potentiellement à nonante minutes de la phase de groupe de l’Europa League. Jeudi 1er octobre, ils affronteront le CSKA Sofia au Parc Saint-Jacques. Quant à savoir s’ils auront pleinement récupéré de leurs efforts d’ici dimanche, c’est une autre histoire…

Kutesa et Guillemenot éliminés

Si les futurs adversaires de Servette se sont qualifiés, il n’en va pas de même pour les anciens joueurs du SFC. Autre représentant helvétique, Saint-Gall – où Jeremy Guillemenot a joué tout le match – s’est incliné sur son terrain face à l’AEK Athènes. Tout s’est joué à vingt minutes, quand une rapide contre-attaque de Nélson Oliveira a débouché sur une faute du gardien Zigi. Ce dernier avait pourtant retenu le coup de pied de réparation. Mais sa déviation a donné une trajectoire insidieuse au ballon qui a rebondi devant la ligne de but permettant à l’attaquant portugaise de la formation athénienne de loger le cuir au fond des filets saint-gallois.

Victorieux une semaine plus tôt face à ses anciens coéquipiers, Dereck Kutesa – à gauche – a cette fois connu une soirée moins faste face à l’international hongrois Attila Fiola et Videoton (© KEYSTONE/EPA MTI/Szilard Koszticsak).

Enfin, le Stade de Reims a passé une soirée moins faste à Szekésfehérvár qu’à la Praille. Après cent-vingt minutes sans but, c’est Videoton (MOL-Fehérvár) qui l’a emporté à l’issue de la séance des tirs de coup de pied au but (4-1). Le dernier penalty étant transformé par le franco-hongrois (parisien de naissance) Loïc Nego. L’ex-attaquant grenat Dereck Kutesa pourra – comme ses anciens coéquipiers – se concentrer sur le championnat national.
Et pour la petite histoire, comme une semaine plus tôt à la Praille, les supporters des adversaires du Stade de Reims se sont massés en dehors du stade Sóstói (le stade du lac salé en français) pour encourager leurs favoris.

 

 

Continuer la lecture

Football

Fatigué par l’Europa League, Servette perd à Lausanne

Publié

le

L'attaquant lausannois Aldin Turkes, en blanc, ouvre le score. Les Servettiens Miroslav Stevanovic et Anthony Sauthier, à terre, sont impuissants (© KEYSTONE/Jean-Christophe Bott).

N’ayant pas totalement récupéré de leur match d’Europa League, les Servettiens tardent à entrer dans le match et se retirent battus de leur duel face au Lausanne-Sport (1-2) dimanche à la Pontaise. Malgré cela, la pression qu’ils ont exercée fin de match aurait pu leur permettre d’arracher un résultat nul.

Une fin de match épique n’a pas suffi pour permettre à Servette d’obtenir son premier résultat positif de la saison en championnat. La pression exercée dans le dernier quart du match a débouché sur un penalty transformé par Grejohn Kyei et sur quelques situations chaudes devant les buts défendus par le portier Mory Diaw. Cependant, les néo-promus lausannois avaient déjà pris deux longueurs d’avance à l’heure de jeu grâce à des réussites d’Aldin Turkes et de Christian Schneuwly.
En manque de compétition jeudi soir face au Stade de Reims (0-1), les joueurs d’Alain Geiger ont souffert cette fois d’un temps de récupération insuffisant.
Ce faisant, ils ne sont jamais vraiment entrés dans le match. Conséquence : ils ont été dominés par les néo-promus durant la plus grande partie du match.
La pression exercée en fin de partie est intervenue trop tard pour remettre en question le résultat.
Ce résultat est néanmoins logique selon Jeremy Frick. Le gardien servettien relève avant tout le mérite de ses adversaires.

Jeremy Frick Gardien du Servette FC

 

Cependant, selon le portier grenat, la fatigue n’est pas vraiment une excuse, sachant que la saison vient à peine de débuter.

Jeremy Frick Gardien du Servette FC

 

En revanche, il admet que la défaite face au Stade de Reims et partant, l’élimination de l’Europa League a vraiment été digérée.

Jeremy Frick Gardien du Servette FC

 

 

 

 

Continuer la lecture

Football

Les Servettiens se remobilisent pour le championnat

Publié

le

Eliminés de la Coupe d'Europe League par le Stade de Reims jeudi soir, Steve Rouiller et les Servettiens sont à présent focalisés sur le championnat de Suisse de Super League (© KEYSTONE/Martial Trezzini).

Eliminé par le Stade de Reims au deuxième tour de l’Europe League, Servette se focalise sur le championnat du debute ce week-end. Les joueurs d’Alain Geiger seront en déplacement à Lausanne dimanche (16h).

Pas le temps de ressasser des regrets pour Servette. Si l’élimination face au Stade de Reims en Europa League a fait mal ; les « grenats » doivent immédiatement se remobiliser pour la reprise du championnat. Car un autre match intense les attend. Ils se déplacent dimanche à la Pontaise pour y affronter le Lausanne-Sport.
Reste à savoir si les deux jours qu’ils auront eu à disposition pour récupérer de leurs efforts suffiront.

Alain Geiger Entraîneur du Servette FC

 

Côté transferts, peu de mouvement à signaler dans le contingent « grenat ». Si les défenseurs Dennis Iapichino (FC Sion), Christopher Routis (Stade Lausanne) et Gonçalves (Winterthour) sont partis, les arrières latéraux Moussa Diallo et Arial Mendy sont arrivés, alors que le demi offensif Alexis Antunes est de retour de prêt (FC Chiasso).  Dès lors, une question se pose: est-ce que Servette est suffisamment bien armé pour le championnat ?

Alain Geiger Entraîneur du Servette FC

 

Place donc au derby lémanique dimanche face au Lausanne-Sport. Que faudra-t-il corriger par rapport au match perdu contre le Stade de Reims jeudi soir ?
Steve Rouiller, le défenseur central valaisan de Servette répond…

Steve Rouiller Défenseur central du Servette FC

 

Ce choc entre le Lausanne-Sport et le  Servette FC se joue dimanche (16h) au Stade de la Pontaise.

 

 

Continuer la lecture

Football

Servette piégé par le Stade de Reims

Publié

le

A l'origine de l'ouverture du score, l'ancien Servetten Dereck Kutesa - ici opposé à Kastriot Imëri - a causé de nombreux problèmes à son ancienne équipe (© KEYSTONE/Martial Trezzini).

Les « Men In Black » d’Alain Geiger s’inclinent par la marge la plus étroite face aux Remois (0-1). Mené au score suite à un but concédé sur une action de rupture en tout de but de match, ils n’ont jamais été en mesure d’inverser le cours des événements.

L’ex-attaquant grenat Dereck Kutesa a fait très mal à ses anciens coéquipiers, offrant notamment l’ouverture du score sur un plateau à Valon Berisha après trois minutes de jeu seulement. Tombé très tôt, ce but a conditionné tout le déroulement du match. Menés à la marque, les Servettiens ont multiplié les initiatives offensives, mais ils ont buté sur une défense ultra-regroupée, payant au prix fort leur manque de compétition.

A.Geiger : « on aurait pu jouer trois semaines sans marquer! »

Au terme de la partie, le coach grenat Alain Geiger était extrêmement déçu, ce qui ne l’a pas empêché de faire preuve d’une grande lucidité au moment de l’analyse.

Alain Geiger Entraîneur du Servette FC

 

S. Rouiller : « on n’a pas démérité »

Malgré une déception immense, le défenseur central Steve Rouiller tire un bilan positif de cette campagne européenne malgré tout.

Steve Rouiller Défenseur central du Servette FC

 

Prochaine échéance pour Servette : ce sera à l’occasion de la reprise du championnat de Suisse de Super League pour une confrontation face au Lausanne-Sport dimanche après-midi au Stade de la Pontaise !

Continuer la lecture