Rejoignez-nous

Sorties

Course de l'Escalade : Le rendez-vous est pris pour décembre !

Publié

,

le

Evénement Course de l'Escalade 2023
Crédit : Keystone / Keystone / Salvatore Di Nofli

Il est bientôt temps de rechausser vos baskets pour la Course de l’Escalade, LA mythique et traditionnelle course à pied genevoise !

Eh oui, la course approche à grands pas ! Samedi 2 décembre et dimanche 3 décembre, la Course de l’Escalade revient pour sa 45e édition. Si vous avez pris votre dossard pour participer à cette course populaire, au cœur de la Vieille-Ville de Genève, il est plus que temps de vous préparer pour le jour J !

D'un autre côté, si vous souhaitez simplement profiter de cet événement traditionnel à Genève, sans vous fatiguer, c'est également possible. Venez encourager celles et ceux qui vont relever le challenge et vivre un moment festif de la vie genevoise.

L’inclusion au cœur de la Course de l’Escalade

La Course de l’Escalade est toujours synonyme de sport, par sa nature de course à pied, mais ça ne s’arrête pas là ! En effet, cette course populaire est un événement convivial fédérateur, que les genevoises et les genevois portent bien dans leur cœur.

A travers les différentes distances proposées, suivant le parcours choisi, les courses où la compétition domine et celles où l’enjeu réside essentiellement dans le plaisir, votre préférence pour courir seul ou à deux, en relai, et votre âge, vous trouverez une course faite pour vous !

Parcours Course de l'Escalade 2023

Et si vous avez choisi de relever le défi et de participer à la Course de l’Escalade, des entraînements sont organisés tous les dimanches pour vous permettre de vous préparer. Retrouvez toutes les informations sur ces entraînements ici !

Un weekend convivial en perspective

En plus de l’aspect sportif de la Course de l’Escalade, le weekend sera rythmé par des animations qui raviront toutes les générations, des partages musicaux et des bonnes choses pour se régaler, avec de délicieux mets, et pour se réchauffer avec des boissons chaudes.

Une belle manière de débuter ce mois de décembre, dont voici un aperçu :

Venez nombreuses et nombreux pour participer à l'événement incontournable de fin d'année à Genève qu'est la Course de l'Escalade.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Genève

Le conseiller fédéral Albert Rösti inaugure un GIMS centenaire

Publié

le

Le conseiller fédéral Albert Rösti a fait le tour du Salon international de l'automobile de Genève (GIMS), à Palexpo, après avoir officiellement ouvert la 91e édition de la manifestation. (© KEYSTONE/MARTIAL TREZZINI)

Le conseiller fédéral Albert Rösti a officiellement ouvert mardi la 91e édition du Salon international de l'automobile de Genève (GIMS). L'UDC a souligné combien la manifestation centenaire est une scène pour l'innovation technologique.

Le Bernois s'est d'abord adressé aux hôtes internationaux en anglais pour les enjoindre à dire à leurs entreprises du secteur que le GIMS va rester "le meilleur salon de l'auto au monde". Après quatre ans d'absence, notamment en raison de la pandémie due au Covid-19, la manifestation se tient à Palexpo depuis lundi et jusqu'à dimanche, avec un panel d'exposants fortement réduit.

"Au vu de la situation climatique mondiale, nous devons mettre les nouvelles technologies au service d'une mobilité durable", a relevé le chef du Département fédéral de l'environnement, des transports, de l'énergie et de la communication (DETEC). L'électrification des véhicules va accroître les besoins en électricité, a-t-il ajouté, plaidant pour la nouvelle loi sur un approvisionnement sûr, en votation le 9 juin.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Sorties

Le mentaliste Viktor Vincent nous présente son nouveau spectacle

Publié

le

De

Spectacle Viktor Vincent
© Opus One SA / Thomas Brault

Si vous faites partie des personnes qui sont toujours impressionnées par les tours de mentalisme et qui se demandent comment certains individus font pour pouvoir lire à travers les pensées d’autrui, alors vous ne pouvez pas manquer la venue du mentaliste Viktor Vincent à Genève !

En effet, dans le cadre de sa tournée pour son nouveau seul en scène Fantastik, Viktor Vincent pose ses valises au Bâtiment des Forces Motrices à Genève, le temps d’une soirée unique, qui sera rythmée par l’incroyable.

Viktor Vincent traverse le miroir

Comme à son habitude, Viktor Vincent nous propose un nouveau voyage mental qui, cette fois-ci, nous permettra de voir ce qui se cache derrière le miroir. Grâce à ses talents de mentaliste et son amour pour les histoires, Viktor Vincent nous promet de vivre, une nouvelle fois, une expérience inédite, où la limite entre réalité et illusion sera des plus troubles.

Avec son spectacle Fantastik, tout commence par le récit d'un homme qui se réveille seul dans un train au milieu de la nuit. Dans la vitre il aperçoit son reflet mais ce visage n'est pas le sien. Il plonge alors dans un monde fantastique où derrière les apparences se cachent d'autres apparences...

Embarquez pour cette soirée mystérieuse et spectaculaire qui a lieu le jeudi 29 février à 20h au Bâtiment des Forces Motrices !

Viktor Vincent, un artiste de talent

Il y a fort à parier que vous avez déjà vu ce personnage charismatique, que ce soit sur scène ou à la télévision. En effet, Viktor Vincent s’est déjà produit à de nombreuses reprises avec ses différents spectacles, tous plus impressionnants les uns que les autres. A chaque fois, il a ébloui son public, grâce à ses talents et à sa manière unique de mêler mentalisme et récit.

Ses capacités lui permettent également d’être sollicité dans diverses émissions de télévision, dans lesquelles il nous invite à plonger dans son univers singulier et à observer l’étendue de son talent !

Viktor Vincent spectacle

© Opus One SA / Thomas Brault

Continuer la lecture

Genève

300 Genevois vont s'initier au ski pour 1 franc, tout compris

Publié

le

Photo illustration (KEYSTONE/Maxime Schmid)

Comme chaque hiver, c'est le retour de l'opération au ski pour 1 franc de l'Ecole Suisse de Ski de Genève. Grande nouveauté cette année: ce ne sont plus 200 mais 300 enfants, de 6 à 15 ans, qui vont pouvoir s'initier au ski pour un franc seulement, tout compris. 

A peine les vacances de février terminées, qu'on se prépare déjà à rechausser les lattes avec le retour de l'opération "au ski pour 1 franc" de l'Ecole Suisse de ski de Genève. Depuis 2016, l'ESS propose aux enfants genevois, de 6 à 15 ans, de s'initier au ski pour un franc seulement, tout compris. L'idée est née sur un parking de station.

Julien PalaDirecteur de l'ESS Genève

Et pour un franc symbolique, tout est compris...

Julien PalaDirecteur de l'ESS Genève

L'opération est née aussi d'un constat qui se confirme depuis quelques année: Les Genevois skient peu.

Julien PalaDirecteur de l'ESS Genève

Et cette année, le concept s'étend encore plus: jusqu'à présent, l'opération permettait à 200 enfants de découvrir les joies du ski pendant une journée unique, cet hiver ce sont 300 skieurs en herbe qui vont pouvoir en bénéficier sur 3 week-ends aux Diablerets.

Julien PalaDirecteur de l'ESS Genève

Une opération de l'ESS qui fédère plusieurs partenaires fidèles, dont le Rotary Genève, l'association Jeanne d'Arc, Locaski, Lecar.ch, les stations des Diablerets et de Villars et Cologny.

Les inscriptions débutent ce lundi sur le site de l'ESS Genève.

Continuer la lecture

Culture

Succès populaire pour les portes ouvertes du Capitole à Lausanne

Publié

le

Véritable Maison du Cinéma, le Capitole à Lausanne accueille dans son écrin flambant neuf la Cinémathèque suisse, qui y dispose désormais de deux salles pour près de 900 places. (© Keystone/LAURENT GILLIERON)

Le week-end de portes ouvertes au cinéma Capitole à Lausanne a attiré près de 10'000 personnes samedi et dimanche. Les films projetés dans l'établissement entièrement rénové et agrandi après trois ans de travaux ont tous affiché complet, selon les responsables.

Après la cérémonie d'inauguration officielle célébrée vendredi soir par quelque 700 invités pour la réouverture du mythique cinéma, la Cinémathèque suisse - locataire de ce nouvel écrin avec désormais deux salles pour près de 900 places - organisait ce week-end des portes ouvertes. Le public était invité à venir visiter librement les lieux flambant neufs et assister à des projections.

Samedi soir, "2001, l'Odysée de l'espace" de Stanley Kubrick était à l'affiche dans une version 70 mm, copie rare et neuve de l'originale, dans la grande salle historique. Tirée pour les 50 ans du film et supervisée par le réalisateur Christopher Nolan, elle n'a connu que de rares projections, notamment au Festival de Cannes (2018), à Londres, à Paris et désormais à Lausanne

Samedi soir toujours et au même moment, le même film dans une version restaurée numérique était projeté dans la nouvelle salle en sous-sol.

Dimanche après-midi, le rire était au rendez-vous avec la comédie d'Yves Robert, "Le Grand Blond avec une chaussure noire", avec l'acteur Pierre Richard. Les trois séances ont affiché complet.

Maison du cinéma

La Cinémathèque suisse démarrera ses projections régulières dès le 1er mars au Capitole avec notamment une rétrospective consacrée au réalisateur américain Spike Lee, les 100 ans de la maison de production zurichoise Praesens-Films et de nombreuses avant-premières, rappelle-t-elle dans son communiqué.

Inauguré en 1928, le cinéma, qui fêtera donc ses 100 ans dans quatre ans, vit une nouvelle "grande révolution" après les transformations de 1959. Entamés en 2021, les travaux de rénovation et d'agrandissement ont permis la création en sous-sol d'une deuxième salle de cinéma et d'un nouveau foyer à l'architecture contemporaine.

Les espaces rénovés de cette Maison du cinéma accueillent désormais aussi une salle de consultation des archives de la Cinémathèque suisse, une boutique et une petite librairie spécialisée, un café-bar et un ascenseur. Coût total de ces trois ans de chantier: 21,6 millions de francs.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Culture

Le Capitole de Lausanne rénové et agrandi officiellement inauguré

Publié

le

Au Capitole de Lausanne, la Cinémathèque suisse dispose désormais de deux salles pour près de 900 places au total. (© Keystone/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)

Le néon du Capitole a pu de nouveau briller de mille feux vendredi soir à Lausanne. Une cérémonie d'ouverture officielle a célébré la rénovation et l'agrandissement du mythique cinéma. La Cinémathèque suisse y dispose désormais de deux salles pour près de 900 places.

Après trois ans de travaux, l'emblématique établissement de la capitale vaudoise a retrouvé son faste d'antan. La Cinémathèque et la Ville de Lausanne ont invité quelque 730 personnes pour cette soirée d'inauguration, dont des réalisateurs et acteurs suisses. Les invités ont pu librement visiter les lieux et profiter d'un apéritif offert par les autorités lausannoises.

"C'est avec beaucoup de fierté, d'émotions et de bonheur que nous avons sauvé cette salle et que nous l'inaugurons ce soir (...) Un petit miracle pour une grande salle. La renaissance du Capitole", a déclaré le syndic de la Ville de Lausanne Grégoire Junod lors d'une série d'allocutions sur la scène.

De l'âme et de la magie

"Nous célébrons l'âme et la magie d'un lieu exceptionnel", a affirmé pour sa part la conseillère d'Etat vaudoise en charge de la culture Nuria Gorrite. Elle a rappelé toute l'importance d'un tel cinéma comme "lieu de partage essentiel, de vivre ensemble".

De son côté, le directeur de la Cinémathèque suisse Frédéric Maire a déjà promis des surprises, comme par exemple la projection de films avec la présence dans la salle d'un orchestre symphonique.

Dans la grande salle historique flambant neuve, d'autres personnalités ont aussi pris la parole, à l'instar de Jean Studer, président de la Cinémathèque suisse, Olivier Steimer, président de la Fondation Capitole et Yves Fischer, directeur suppléant de l'Office fédéral de la culture (OFC). Tous ont fait l'éloge d'un joyau architectural et patrimonial.

"La petite dame du Capitole"

Les invités ont ensuite eu droit à la projection de "La petite dame du Capitole" (2005), dans la salle historique du Capitole, la plus grande de Suisse. Le documentaire de la réalisatrice Jacqueline Veuve est un portrait de l'ancienne propriétaire du Capitole, "Mademoiselle" Lucienne Schnegg.

Engagée en 1949, elle avait pris la direction du cinéma en 1956 et ce jusqu'en 2010, date du rachat de l'établissement par la Ville de Lausanne. Elle est décédée à l'âge de 90 ans en mai 2015. Elle aura été maintes fois citée lors des allocutions.

La soirée devait se terminer avec une partie musicale (DJ set vinyles) au second et nouveau foyer du Capitole, à la hauteur de la deuxième salle, en sous-sol.

La grande fête d'inauguration se poursuit ce week-end, avec deux journées portes ouvertes agrémentées de visites des lieux (samedi de 10h00 à 17h00 et dimanche de 10h00 à 15h00) et de projections.

Samedi soir à 20h00, "2001, l'Odysée de l'espace" de Stanley Kubrick sera à l'affiche dans une version 70 mm, copie neuve de l'originale. La séance est déjà complète. Le dimanche à 17h00, place au rire avec la comédie d'Yves Robert, "Le Grand Blond avec une chaussure noire", avec l'acteur Pierre Richard (aussi complet).

Salles Buache et Schnegg

Inauguré en 1928, le cinéma, qui fêtera donc ses 100 ans dans quatre ans, vit une nouvelle "grande révolution" après les transformations de 1959. Entamé en 2021, les travaux de rénovation et d'agrandissement ont permis la création en sous-sol d'une deuxième salle de cinéma et d'un nouveau foyer à l'architecture contemporaine.

Les espaces rénovés accueillent désormais aussi une salle de consultation des archives de la Cinémathèque suisse, une boutique et une petite librairie spécialisée, un café-bar et un ascenseur. Coût total de ces trois ans de chantier: 21,6 millions de francs.

La grande salle, toujours aussi imposante qu'élégante, avec son balcon et ses petites loges, a retrouvé toute la splendeur de son esthétique des années 1950. Elle porte désormais le nom du légendaire directeur et pionnier de la Cinémathèque suisse, Freddy Buache. Elle peut recevoir 736 personnes.

Baptisée du nom de Lucienne Schnegg, la nouvelle salle peut, elle, contenir 140 personnes. Elle permettra à la Cinémathèque suisse de développer et diversifier ses activités en permettant notamment de garder des films à l'affiche plus longtemps et de présenter deux films différents dans les deux salles. Le nombre de projections pourra ainsi monter en puissance et dépasser les trois séances quotidiennes de la Cinémathèque "époque" Montbenon.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture