Rejoignez-nous

Genève

Primes d'assurance maladie: 9,1% de hausse l'an prochain à Genève!

Publié

,

le

(© KEYSTONE/CHRISTIAN BEUTLER)

La pilule va être particulièrement difficile à avaler pour les genevois: le ministre de la santé Alain Berset a annoncé cet après-midi une hausse de 9,1% des primes maladies pour le canton en 2024. Retrouvez ici nos astuces pour limiter les coûts.

La santé coûte toujours plus cher en Suisse. Les assurés vont débourser en moyenne 359,50 francs par mois en 2024 pour les primes maladie (+8,7%) : il s'agit de la hausse la plus forte depuis 2010. Partis, organisations de la santé, assureurs et consommateurs "sous le choc" multiplient les propositions.

La hausse moyenne des primes en 2024 est "une très mauvaise nouvelle pour les ménages, a dit le ministre de la santé Alain Berset mardi devant la presse à Berne. Attention toutefois à ne pas déconstruire notre système de santé, qui est bon."

"Tout le monde doit faire des efforts"

"Tout le monde doit faire des efforts" pour contenir les coûts, a poursuivi le Fribourgeois. Le Parlement, les assureurs, les médecins, les hôpitaux, les cantons, les citoyens aussi, qui doivent se demander si une visite chez le médecin est vraiment nécessaire.

L'an dernier, la hausse moyenne toutes tranches d'âge confondues était de +6,6%. Cette année, la prime moyenne des adultes augmente de 33,80 francs (+8,6%) à 426,70 francs et celle des jeunes adultes, de 23,80 francs (+8,6%) à 300,60 francs. La prime moyenne des enfants se voit ajouter 8 francs (+7,7%) par rapport à 2023 et s'élève à 111,80 francs, indique mardi l'Office fédéral de la santé publique (OFSP).

Trois cantons affichent des hausses de plus de 10%, sans pour autant enregistrer les primes les plus élevées au final. Il s'agit du Tessin (+10,5%), de Zoug (+10,2%) et d'Argovie (+10,1%).

Les cantons latins connaissent les hausses parmi les plus élevées de Suisse avec plus de 9%. L'augmentation est de 9,9% dans le canton de Vaud (400,80 francs), de 9,8% à Neuchâtel (417,20 francs), de 9,6% à Fribourg (339,40 francs), et de 9,1% à Genève et dans le Jura (388,60 francs pour ce dernier). Le Valais est un peu mieux loti avec une hausse de 8,6% (334,50 francs), tout comme Berne, (+8,3%, 367 francs).

Genève: la prime la plus élevée

Les primes de l'assurance maladie actuelles dans le canton de Genève. Cette infographie a été réalisée de manière automatisée par le robot d'écriture Lena. (KEYSTONE/Lena)

"C'est un coup de massue extrêmement violent" 

La palme de la prime la plus élevée revient à Genève avec 454, 40 francs, suivi de Bâle-Ville (451,10 francs) et du Tessin (430, 10 francs). Les Appenzellois de Rhodes-Intérieures sont les plus chanceux, avec une prime moyenne de 246,10 francs. Quelques cantons de Suisse centrale (NW, OW, UR, ZG) connaissent aussi des primes en dessous de 300 francs.

Les ministres en charge de la santé en Suisse romande sont sous le choc. La conseillère d'Etat Florence Nater en appelle à la solidarité nationale. Dans le canton de Vaud, Rebecca Ruiz dénonce un "coup d'assommoir", mais rappelle que son canton limite la charge des primes à 10% du revenu. A Genève, Pierre Maudet évoque "une hausse intolérable pour la population".

La hausse des coûts est, elle, due à des facteurs multiples: le vieillissement démographique, de nouveaux médicaments et traitements ainsi qu'une augmentation des prestations de santé, par exemple les prestations ambulatoires en milieu hospitalier ou en physiothérapie, avance l'OFSP.

Double peine donc pour les genevois. Le nouveau conseiller d'Etat chargé de la santé, Pierre Maudet, réclame plus de transparence.

Pierre MaudetConseiller d'Etat chargé de la santé

Prix des médicaments

Le prix des médicaments est montré du doigt. L'an dernier, les médicaments représentaient 22% des coûts de l'assurance obligatoire des soins (AOS). En comparaison annuelle, les coûts liés aux médicaments grimpent plus fortement que les autres. L'augmentation la plus importante concerne les médicaments anticancéreux, les immunosuppresseurs et les antidiabétiques, qui sont à l'origine en 2023 de 50% de la hausse des coûts par assuré.

Le Conseil fédéral a transmis au Parlement deux volets de mesures visant à contenir les coûts dans le domaine de l'assurance-maladie, rappelle l'OFSP. Le Parlement discutera du deuxième volet déjà au cours de l'actuelle session parlementaire.

En réponse, le conseiller d'Etat genevois Pierre Maudet réactive sa promesse de campagne: la création d'une caisse publique cantonale.

Pierre MaudetConseiller d'Etat chargé de la santé

Le parti de Pierre Maudet, le groupe Libertés et Justice sociale (LJS), a justement déposé une motion au Grand Conseil pour la création d’une caisse maladie cantonale publique.

Réduction des réserves

De forts effets de rattrapage liés à la pandémie ont entraîné des coûts plus élevés, avec pour conséquence une perte liée aux activités d'assurance de 1,7 milliard de francs en 2022. A cela s'ajoutent des pertes sur placement de 1,8 milliard dues à une situation difficile sur les marchés des capitaux.

L'OFSP n'est guère rassurant pour l'avenir : avec les progrès techniques et de l'évolution démographique, les coûts de la santé continueront d'augmenter.

Un "lourd échec"

Tous les partis dénoncent le dérapage du système. Comme alternative, le PLR propose un modèle d’assurance "budget" qui permettrait de payer jusqu’à 25% de primes en moins, "sans restreindre la liberté de choix".

Le PS vise à limiter les primes à 10% du revenu. Les Vert-e-s défendent des primes d’assurance-maladie proportionnelles au revenu.

Le Centre met en avant son initiative "pour un frein des coûts de la santé" tandis que l'UDC réclame des franchises plus élevées pour les requérants.

A l'instar des partis, les principales organisations de la santé, des assureurs et des consommateurs disent vouloir contenir les coûts. Pour la Fédération des médecins suisse (FMH), "d'importantes réformes pourraient la freiner, mais elles sont bloquées".

Hôpitaux et cliniques, via H+, observent qu'ils ne parviennent pas à couvrir leurs coûts en dépit de la hausse des primes.

Du côté des assureurs, Santésuisse estime des réformes indispensables tandis que Curafutura déplore "l'inaction politique".

Les ministres de la santé des cantons latins estiment que les cantons sont réduits à un rôle d'exécutant.

Craintes pour les bas revenus

La Fédération romande des consommateurs (FRC) demande un moratoire sur les primes. "Certaines personnes pourraient être amenées à renoncer à se faire soigner, comme c'est déjà le cas de 15 à 20% de la population", redoute la section romande de la Fédération suisse des Patient-e-s (FSP).

Caritas s'inquiète également pour les bas revenus, sachant que certains assurés consacrent 10 à 15% de leur revenu brut aux primes.

Avec Keystone-ATS

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Genève

Panne informatique: l'aéroport de Zurich affecté, Genève attend

Publié

le

Un avion qui atterrit à l'aéroport de Zurich - Image d'illustration (KEYSTONE/Michael Buholzer)

L'Aéroport de Zurich est affecté par la panne informatique mondiale qui frappe des systèmes du géant américain de la tech Microsoft. Plus aucun atterrissage n'était possible en milieu de matinée. Genève s'attendait à son tour à en subir les répercussions.

"Les vols en cours à destination de Zurich peuvent encore atterrir", indique l'Aéroport de Zurich dans un point de situation. Des retards et des annulations sont à prévoir et les enregistrements doivent parfois se faire manuellement, est-il précisé. Les passagers sont encouragés à prendre contact avec leur compagnie aérienne.

A Genève, seuls les vols pour Amsterdam subissaient les effets de la panne pour l'instant, a indiqué un porte-parole avant 10h00. Cointrin s'attendait toutefois à des répercussions, étant donné que le contrôleur aérien Skyguide était touché.

Le service de navigation aérienne confirme être concerné par la panne. "Par mesure de précaution immédiate, les services de la navigation aérienne ont réduit de 30% la capacité du trafic de transit suisse", indique Skyguide. De plus, la capacité en approche de Zurich est également réduite de 30%.

Mais la capacité en approche de Genève fonctionne normalement, précise-t-il. La sécurité dans l'espace aérien suisse est garantie, souligne Skyguide.

Microsoft impliqué

Une panne de certains services de Microsoft paralyse vendredi de nombreuses entreprises partout dans le monde, également en Suisse, tandis que le géant de la tech américain a affirmé prendre des "mesures d'atténuation" le temps de régler le problème.

Compagnies aériennes clouées au sol, files d'attente dans les aéroports, problème de télécommunication de la TV australienne ABC, Bourse de Londres perturbée: depuis quelques heures, le nombre d'entreprises faisant état de panne ou de perturbations se multiplie.

Dans un message intitulé "Dégradation du service", Microsoft indique que les utilisateurs "peuvent être dans l'incapacité d'accéder à diverses applications et services Microsoft 365".

Microsoft ajoute rester "mobilisé pour gérer cet événement avec la plus haute priorité et en urgence, tout en continuant à traiter l'impact persistant pour les applications Microsoft 365 restantes qui sont dans un état dégradé".

De nombreux aéroports ont déclaré être affectés par la panne, et notamment ceux de Berlin, d'Amsterdam-Schipol et tous ceux d'Espagne, tandis que plusieurs compagnies aériennes ont fait état de problèmes: les américaines Delta, United et American Airlines, Air France, l'irlandaise Ryanair, ainsi que trois compagnies indiennes.

"Pour l'instant, nous avons juste comme information que nous avons un incident technique et que par conséquent, il y a des retards dans l'enregistrement et que le service aérien a dû être suspendu jusqu'à dix heures", a expliqué la porte-parole de l'aéroport de Berlin, sans préciser la nature exacte de la panne ni pouvoir préciser quand le trafic aérien reprendrait.

Bourses impactées

Le gestionnaire des aéroports espagnols Aena, premier opérateur aéroportuaire au monde en nombre de passagers, a fait état de possibles "retards" dans un message sur le réseau social X, soulignant que cet "incident technique mondial affecte principalement les points d'enregistrement et d'information des passagers".

En attendant que la panne soit réglé, le gestionnaire a indiqué effectuer certaines opérations "à l'aide de systèmes manuels".

Ryanair, de son côté, conseillait à "tous les passagers d'arriver à l'aéroport au moins trois heures avant l'heure de départ prévue".

Le plus important opérateur ferroviaire britannique a, lui, évoqué de "potentielles annulations de dernière minute", les compagnies ne pouvant accéder à certains systèmes concernant les conducteurs.

"D'autres systèmes-clés, notamment nos plateformes d'information des clients en temps réel, sont également affectés", poursuit le message, incitant les passagers à se renseigner avant leur trajet.

Les Bourses mondiales reculaient vendredi face à un lot d'incertitudes économiques et politiques, mais aussi inquiètes à cause de cette panne qui a également empêché les indices des Bourses de Londres et Milan d'afficher leur taux de variation à leur heure habituelle d'ouverture à 07H00 GMT. Elles ont finalement commencé à coter avec une vingtaine de minutes de retard.

Continuer la lecture

Genève

Des travaux d'entretien des CFF vont impacter l'Arc lémanique

Publié

le

Quelque 6000 interventions pour travaux ont lieu chaque année sur le réseau romand des CFF (archives). (© KEYSTONE/CYRIL ZINGARO)

Des travaux d'entretien des CFF dans l'Arc lémanique vont impliquer des modifications pour les voyageurs ces prochaines semaines. Les CFF recommandent de consulter les horaires en ligne avant le départ.

"Jusqu’au 19 août 2024, une liaison sur les six disponibles par heure et par sens (trains IR90 non-stop) est supprimée entre Genève-Aéroport et Lausanne pour permettre l’entretien de la voie sur environ sept kilomètres", ont fait savoir les CFF jeudi dans un communiqué.

Des travaux de renouvellement de voies entre Montreux et Villeneuve impliqueront également la suppression de certains trains grandes lignes entre le 21 juillet et le 14 août.

Par ailleurs, en raison du renouvellement de certaines lignes de contact, des trains seront remplacés par des bus entre Yverdon-les-Bains et Lausanne ou Morges les week-ends du 27-28 juillet et du 7-8 septembre. "Il faut prévoir un temps de parcours plus long sur ces itinéraires", préviennent les CFF.

Quelque 6000 interventions pour travaux ont lieu chaque année sur le réseau romand des CFF, alors que 2500 trains y circulent chaque jour, rappelle l'ex-régie fédérale.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Genève

Il y en a pour tous les goûts aux nouvelles Halles de la Jonction

Publié

le

Les Halles de la Jonction, encore calme, avant l'arrivée des clients

Les nouvelles Halles de la Jonction ont ouvert, il y a une semaine. La fin d'une longue attente de trois ans, avec l'installation d'une dizaine de chalets proposant de la nourriture du monde entier. Ce concept de street food, couvert, mais entièrement tourné vers l'extérieur, vient compléter l'offre sportive et culturelle de l'ancienne gare TPG.

Après l'effort, le réconfort. C'est un peu le principe des nouvelles Halles de la Jonction qui ont ouvert, il y a une semaine. Ce concept de street food, couvert mais entièrement tourné vers l'extérieur, propose de la gastronomie du monde entier et vient compléter l'offre sportive et culturelle déjà présente dans l'ancien hangar TPG. Et à en croire les restaurateurs, les débuts sont plutôt prometteurs

Microtrottoir Street food Halles de la Jonction

Continuer la lecture

Genève

Ligue des nations: la Suisse recevra l'Espagne au Stade de Genève

Publié

le

Murat Yakin: l'Espagne en adversaire à Genève (© KEYSTONE/PETER KLAUNZER)

Le Stade de Genève va vibrer le dimanche 8 septembre dès 20h45. Il sera le théâtre d'un alléchant Suisse - Espagne dans le cadre de la Ligue des nations.

La venue du récent champion d'Europe devrait amener la grande foule dans l'enceinte genevoise. La Suisse entamera sa campagne le jeudi 5 septembre à Copenhague face au Danemark.

Après avoir affronté la Roja, la sélection de Murat Yakin poursuivra son parcours avec un déplacement en Serbie (samedi 12 octobre) suivi de la réception du Danemark (mardi 15 octobre). Elle accueillera ensuite la Serbie (vendredi 15 novembre) avant de boucler son pensum avec un dernier match en Espagne (lundi 18 novembre).

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Genève

Rhône, attention, danger!

Publié

le

La police déconseille la baignade dans le Rhône. Elle distribue des bobs et des flyers de prévention, dès ce 17 juillet

Les beaux jours reviennent et la chaleur avec. De quoi en décider beaucoup à piquer une tête, à la Jonction, mais gare aux imprudences. Le Rhône est à un niveau très élevé, avec beaucoup de courant, suite aux intempéries du mois dernier. Si la baignade n'est pas interdite, la police déconseille, néanmoins, la baignade. 

Le mercure frôle, de nouveau, les 30 degrés. De quoi vous donner l'envie de piquer une tête dans le Rhône.  Une baignade déconseillée par la police. Le lieutenant Aline Dard, chargée de communication en prévention de la police de Genève.

Aline DardChargée de communication en prévention de la police de Genève

"Nous déconseillons fortement la baignade dans le Rhône, à cause d'un débit et d'un niveau très élevé"

Une police qui déconseille la baignade mais qui ne l'interdit pas, pour autant.

Aline DardChargée de communication en prévention de la police de Genève

Autre pratique estivale: le plongeon depuis le pont Sous-Terre. Une pratique qui est, elle, rigoureusement interdite;

Aline DardChargée de communication en prévention de la police de Genève

"Le saut depuis le pont Sous-Terre est une "tradition" mais cette pratique est interdite!"

Prudence donc si vous prévoyez de vous baigner dans le Rhône et prudence aussi sur le lac, particulièrement pour tous ceux qui utilisent une planche:

Aline DardChargée de communication en prévention de la police de Genève

La police met en garde, enfin, contre une consommation excessive d'alcool. Elle rappelle, enfin, les conseils de base: se mouiller la nuque avant toute nage et entrer progressivement dans l'eau.

 

 

 

Continuer la lecture